Vivons pleinement l’Évangile
    Notes de bas de page

    Vivons pleinement l’Évangile

    Vous accomplissez un travail énorme, vous, saints des derniers jours fidèles du monde entier qui portez dans le cœur le témoignage ferme et inébranlable.

    Quel merveilleux moment nous avons passé ensemble, mes chers frères et sœurs ! C’est véritablement merveilleux de sortir du monde, pour ainsi dire, et de mettre deux jours à part pour réfléchir aux choses divines.

    Nous sommes tous tellement occupés par nos objectifs ordinaires qui nous tirent à droite et à gauche. Nous avons tous besoin, le monde entier a besoin, d’occasions de méditer sur les choses de Dieu et d’écouter des paroles inspirantes et édifiantes.

    Notre témoignage a été fortifié, et c’est bien, car, comme Harold B. Lee l’a dit un jour, « notre témoignage a besoin d’être renouvelé quotidiennement1 ».

    Je suis heureux que les saints des derniers jours aient au cœur le désir de faire le bien, de vivre de la manière que le Seigneur nous a indiquée. Beaucoup de ces choses nous ont été rappelées durant cette conférence.

    J’espère qu’en rentrant chez nous, avant de nous coucher, nous allons tous nous mettre à genoux pour exprimer notre gratitude et demander la force de vivre l’Évangile plus pleinement après cette conférence.

    Je suis vraiment reconnaissant de la belle musique du chœur ; il a chanté merveilleusement bien. C’est un groupe de qualité, ses membres sont dévoués, et nous les remercions tous de donner si généreusement de leur temps et de consacrer leurs talents. Je suis reconnaissant du chœur des adultes seuls, d’hier ; ils nous ont inspirés. Je suis reconnaissant du chœur remarquable, hier soir, des jeunes gens du centre de formation missionnaire qui sont venus et ont chanté pour nous avec puissance, merci beaucoup pour ce que vous nous avez donné.

    Je vais maintenant vous lire en conclusion quelques paroles de Moroni :

    « Et réveille-toi, et lève-toi de la poussière, ô Jérusalem ; oui, et revêts tes habits de fête, ô fille de Sion; et fortifie tes pieux et élargis tes frontières à jamais, afin que tu ne sois plus confondue, que les alliances que le Père éternel a faites avec toi, ô maison d’Israël, s’accomplissent.

    « Oui, venez au Christ, et soyez rendus parfaits en lui, et refusez-vous toute impiété ; et si vous vous refusez toute impiété et aimez Dieu de tout votre pouvoir, de toute votre pensée et de toute votre force, alors sa grâce vous suffit, afin que par sa grâce vous soyez parfaits dans le Christ; et si, par la grâce de Dieu, vous êtes parfaits dans le Christ, vous ne pouvez en aucune façon nier le pouvoir [du Christ] » (Moroni 10:31-32).

    Cette grande conférence doit avoir pour résultat de faire de chacun de nous un homme meilleur, une femme meilleure, un garçon ou une fille meilleurs. Je vous remercie beaucoup, mes frères et sœurs, de ce que vous faites pour faire avancer l’œuvre de Dieu. Vous accomplissez un travail énorme, vous, saints des derniers jours fidèles du monde entier. Vous portez dans le cœur le témoignage ferme et inébranlable de la réalité du Dieu vivant et du Seigneur Jésus-Christ, notre Sauveur et notre Rédempteur, et de leur apparition dans notre dispensation pour commencer de nouveau, dans l’histoire du monde, un grand moment de préparation pour le temps où le Fils de Dieu viendra régner en Seigneur des seigneurs et en Roi des rois.

    Puissent les bénédictions du ciel se déverser sur vous, mes chers amis ! Je prie pour que ce que vous avez entendu et vu influence votre vie. Je prie pour que chacun de nous soit un peu plus gentil, un peu plus attentionné, un peu plus courtois. Je prie pour que nous fassions attention à nos paroles, et ne laissions pas la colère nous pousser à dire des choses que nous regretterions ensuite. Je prie pour que nous ayons la force et la volonté de tendre l’autre joue, de faire le mille supplémentaire pour affermir les genoux mal assurés des personnes dans la détresse.

    L’Évangile est intérieur. Ce n’est pas un concept éloigné. Il est applicable dans notre vie. Il peut changer notre nature même.

    Que Dieu vous bénisse, mes chers et fidèles associés dans cette grande œuvre. Que sa paix et son amour reposent sur vous et apportent dans votre vie une étincelle de divinité.

    Je prie pour que nous rentrions chez nous avec, au cœur, la résolution de vivre ensemble plus pleinement comme des saints des derniers jours doivent le faire. Je vous laisse mon amour et ma bénédiction. Au nom sacré du Seigneur Jésus-Christ. Dieu soit avec vous jusqu’au revoir. Merci, et amen.