Un témoignage durable de la mission de Joseph Smith, le prophète
    Notes de bas de page

    Un témoignage durable de la mission de Joseph Smith, le prophète

    Le prophète Joseph nous a donné l’exemple et l’enseignement de la persévérance dans la foi… Je le remercie et je l’aime comme le prophète du Rétablissement.

    Le soir précédant son martyre à Carthage, Joseph Smith, le prophète, a rendu témoignage à ses gardes. Il a témoigné de l’authenticité divine du Livre de Mormon. Il rendu témoignage du ministère d’anges et que le royaume de Dieu était de nouveau établi sur la terre.

    Je me demande s’il y en a eu parmi ces gardes qui ont prié ce soir-là. Le Saint-Esprit était prêt à leur dire que ce message remarquable était vrai. Avec le témoignage de l’Esprit, ils auraient su qu’ils devaient demander le baptême. Alors ils auraient pu recevoir le don inappréciable du Saint-Esprit. Avec ce don, ils pouvaient connaître la vérité de toutes choses. Je me demande s’il y en a eu parmi eux, ce soir-là, qui ont senti à quel point ils étaient proches du chemin qui pouvait les conduire au Sauveur dans le monde à venir, pour voir son visage avec plaisir et entendre les mots : « Viens à moi, béni, il y a une place préparée pour toi dans les demeures de mon Père1. »

    Nous avons tous des gens que nous aimons. Pensez à eux maintenant. Ce sont peut-être vos enfants ou vos petits-enfants. Peut-être pensez-vous à votre mari ou à votre femme. Ce peut être quelqu’un que vous instruisez en tant que missionnaire. Ce peut être un ami. Vous voulez de tout votre cœur qu’ils entendent un jour ces paroles du Maître. Et pour que cette bénédiction se produise, il faudra que ce témoignage, rendu par le prophète à Carthage, brûle dans leur cœur pendant toutes les épreuves de la vie, comme cela a été le cas pour lui.

    Pour commencer, nous pouvons leur proposer la déposition de témoins oculaires. Le Seigneur a voulu que d’autres soient avec Joseph pour confirmer ce que le Seigneur avait fait. Ils étaient avec le prophète quand les cieux se sont ouverts.

    Oliver Cowdery a fait le premier sermon missionnaire le premier dimanche qui a suivi l’organisation de l’Église. Il est allé dans le champ de la mission pour proclamer ce qu’il savait pour l’avoir vu, entendu et ressenti. Avec deux autres, il a signé un témoignage qu’ils n’ont jamais renié. Leur témoignage est reproduit au début du Livre de Mormon.

    « Qu’il soit connu de toutes les nations, tribus, langues et peuples à qui cette œuvre parviendra que nous avons vu, par la grâce de Dieu le Père et de notre Seigneur Jésus-Christ, les plaques contenant ces annales, qui sont les annales du peuple de Néphi, et aussi des Lamanites, leurs frères, et aussi du peuple de Jared, venu de la tour dont il a été parlé. Et nous savons aussi qu’elles ont été traduites par le don et le pouvoir de Dieu, car sa voix nous l’a déclaré ; c’est pourquoi nous savons avec certitude que l’œuvre est vraie. Et nous témoignons aussi avoir vu les caractères qui sont gravés sur les plaques ; et ils nous ont été montrés par le pouvoir de Dieu et non de l’homme. Et nous déclarons, en toute sincérité, qu’un ange de Dieu est venu du ciel et qu’il a apporté et placé les plaques sous nos yeux, que nous avons contemplé et vu les plaques, ainsi que les caractères qui y étaient gravés ; et nous savons que c’est par la grâce de Dieu le Père et de notre Seigneur Jésus-Christ que nous avons vu ceschoses et que nous témoignons que ces choses sont vraies. Et c’est merveilleux à nos yeux. Néanmoins, la voix du Seigneur nous a commandé d’en rendre témoignage ; c’est pourquoi, voulant obéir aux commandements de Dieu, nous rendons témoignage de ces choses. Et nous savons que si nous sommes fidèles dans le Christ, nous laverons nos vêtements du sang de tous les hommes et que nous serons trouvés sans tache devant le siège du jugement du Christ, et demeurerons éternellement avec lui dans les cieux. Et que l’honneur revienne au Père, et au Fils, et au Saint-Esprit, qui sont un seul Dieu. Amen.

    Oliver Cowdery

    David Whitmer

    Martin Harris2 »

    Ceux que vous aimez peuvent avoir davantage que la preuve matérielle donnée à ces témoins par ce qu’ils ont vu et entendu. Ces trois témoins avaient quelque chose de plus, quelque chose dont nous avons tous besoin. Le Saint-Esprit a rendu témoignage à leur esprit et à leur cœur que ce qu’ils ont vu et entendu était vrai. L’Esprit leur a dit que l’ange était de Dieu et que la voix était celle du Seigneur Jésus-Christ. Ce témoignage de l’Esprit leur a été donné, à eux et à beaucoup de personnes qui n’étaient pas là. Si nous nous qualifions pour avoir la compagnie du Saint-Esprit, c’est un témoignage qui peut être le nôtre et nous rester éternellement.

    Les trois témoins n’ont jamais renié leur témoignage. Ils ne l’auraient pas pu parce qu’ils savaient qu’il était vrai. Ils ont fait des sacrifices et affronté des difficultés au-delà de ce que la plupart des gens ont jamais l’occasion de connaître. Oliver Cowdery a rendu sur son lit de mort le même témoignage de l’origine divine du Livre de Mormon. Mais dans les temps d’épreuve, ils ont vacillé dans leur foi que Joseph était toujours le prophète de Dieu et que la seule manière d’aller au Sauveur, c’était par l’intermédiaire de son Église rétablie. Le fait qu’ils ont continué à affirmer ce qu’ils avaient vu et entendu dans cette expérience merveilleuse, et ce pendant de longues périodes d’éloignement par rapport à l’Église et à Joseph, rend leur témoignage d’autant plus puissant.

    Le Seigneur a donné le témoignage de l’Esprit, sans les mêmes preuves matérielles, à d’autres qui ont été fortement mis à l’épreuve par l’opposition et les tribulations. Brigham Young, John Taylor, Heber C. Kimball et beaucoup d’autres sont restés fermes dans leur témoignage. Ils ont persévéré dans la foi parce qu’ils ont fait ce qu’il fallait pour conserver la compagnie du Saint-Esprit et le témoignage ardent que lui seul apporte.

    À cause de cela, ils ont eu plus que le souvenir du moment où l’Esprit a chuchoté à leur esprit et à leur cœur que Dieu vit, que Jésus est le Christ et que Joseph était leur prophète. Et ils avaient plus que le souvenir du sentiment de paix et de joie que ce témoignage apporte. Du fait qu’ils se qualifiaient pour la compagnie du Saint-Esprit, ils ont pu dire en toutes circonstances, si difficiles qu’elles aient été : « Je le savais alors. J’ai senti à ce moment-là que c’était vrai. C’est ce que je ressens maintenant. »

    Ils ont fait des choses simples pour que ce témoignage reste vif et vibrant. Nous pouvons enseigner à ceux que nous aimons à faire les mêmes choses. Si nous les faisons fidèlement, elles permettent au Saint-Esprit d’être notre compagnon constant. Et nous pouvons promettre à ceux que nous aimons qu’ils ressentiront la joie et la paix parce que l’Esprit leur confirmera la vérité, s’ils demandent cette bénédiction avec foi.

    La meilleure façon d’enseigner les choses de l’Esprit, c’est par l’exemple et le témoignage. Je ne me rappelle pas grand-chose de ce que mes parents ont dit à propos du Saint-Esprit, mais je me souviens de ce que j’ai ressenti quand je les ai vus faire les choses qui faisaient entrer le Saint-Esprit chez nous. En voici quelques-unes que vous pouvez enseigner à vos êtres chers par l’exemple et par le témoignage, avec l’assurance que le Seigneur enverra l’Esprit confirmer la vérité à leur esprit et à leur cœur.

    Enseignez-leur à prier le Père avec foi au nom de Jésus-Christ. Il y a, dans le livre d’Omni, une promesse à ce sujet.

    « Et maintenant, mes frères bien-aimés, je voudrais que vous veniez au Christ, qui est le Saint d’Israël, et preniez part à son salut et au pouvoir de sa rédemption. Oui, venez à lui, et offrez-lui votre âme tout entière en offrande, et continuez dans le jeûne et la prière, et persévérez jusqu’à la fin ; et, comme le Seigneur vit, vous serez sauvés3. »

    Le jeune Joseph Smith nous a montré comment prier de cette façon. Il a cru en la promesse qu’il a lue dans le livre de Jacques4. Il est allé dans le bosquet avec la foi que sa prière serait exaucée. Il voulait savoir à quelle Église se joindre. Il était suffisamment soumis pour être prêt à faire ce qu’on lui dirait. Il a prié ainsi, comme nous devons le faire, engagé à obéir.

    Ce qu’on lui a dit de faire a exigé de lui toute son âme et finalement sa vie. Il a persévéré pendant les vingt quatre années qui ont suivi en continuant à prier avec cette foi et cette humilité qu’ont les enfants. Nous pouvons apprendre à nos êtres chers à prier dans l’intention d’obéir. Nous pouvons leur promettre qu’ils auront la compagnie du Saint-Esprit. L’Esprit témoignera de la vérité à leur cœur chaque fois qu’ils liront les Écritures qui nous ont été données par l’intermédiaire de Joseph Smith, le prophète. Et l’Esprit confirmera de nouveau que Dieu a parlé par l’intermédiaire de son prophète.

    Apprenez-leur à méditer chaque jour sur les Écritures, avec la foi que l’Esprit les instruira. Écoutez maintenant ce que disent ces Écritures traduites par Joseph Smith. Attendez-vous à apprendre ce que vous devez faire. Vous sentirez comment vous devez aborder les Écritures et comment vous devez enseigner cela à vos êtres chers.

    « C’est pourquoi, vous devez marcher résolument, avec constance dans le Christ, ayant une espérance d’une pureté parfaite et l’amour de Dieu et de tous les hommes ; c’est pourquoi, si vous marchez résolument, vous faisant un festin de la parole du Christ, et persévérez jusqu’à la fin, voici, ainsi dit le Père : Vous aurez la vie éternelle5. »

    Le prophète Joseph nous a enseigné ce que signifie se faire un festin des Écritures. Il a dit que le Livre de Mormon rapprochera davantage un homme de Dieu s’il en respectait les préceptes que n’importe quel autre livre6. Vous vous rapprocherez du Seigneur et vous l’aimerez davantage. Telle est la promesse faite dans Jacob 3:2 :

    « Ô vous tous qui avez le cœur pur, levez la tête, et recevez la parole agréable de Dieu, et faites-vous un festin de son amour ; car vous le pouvez à jamais, si votre esprit est ferme. »

    Vous et ceux que vous aimez recevrez la parole de Dieu en y obéissant. Cela leur permettra de sentir son amour. C’est l’une des grandes bénédictions du don du Saint-Esprit. Quand nous ressentons cet amour, nous pouvons savoir que la voie que nous suivons dans la vie est approuvée de Dieu. C’est le festin de fruits délicieux décrit dans le Livre de Mormon7.

    Enseignez-leur à faire des sacrifices pour édifier le royaume de Dieu. Ces sacrifices apportent le témoignage de l’Esprit. Le prophète Joseph a traduit une promesse merveilleuse écrite pour notre époque par un prophète, il y a longtemps :

    « Et bénis sont ceux qui chercheront à faire sortir ma Sion en ce jour, car ils auront le don et le pouvoir du Saint-Esprit ; et s’ils persévèrent jusqu’à la fin, ils seront élevés au dernier jour et seront sauvés dans le royaume éternel de l’Agneau ; et ceux qui publieront la paix, oui, de joyeuses nouvelles, qu’ils seront beaux sur les montagnes8 ! »

    Tous peuvent prétendre à cette promesse. Le membre le plus jeune et le membre le plus récent peuvent chercher à édifier le royaume de Dieu. Sion est constituée de personnes et de familles. Quand leur foi augmente, le royaume est établi plus fermement. Nous pouvons essayer d’y contribuer chaque jour. Même le plus petit acte fait pour édifier la foi chez une autre personne ou dans une famille nous qualifie pour recevoir le don et le pouvoir du Saint-Esprit. Le Saint-Esprit témoigne de la vérité. Par conséquent, dans notre service, nous acquérons une foi plus grande que Jésus est le Christ, que notre Père céleste vit et nous aime et que Joseph était leur prophète. Vous pouvez attendre cela chaque fois que vous vous rendez dans un foyer pour édifier la foi, en tant qu’instructeur au foyer, instructrice visiteuse ou ami.

    Certains ne sentiront peut-être pas cette bénédiction dans leur service pour l’Église. Mais cela vient de ce qu’ils sont concentrés sur la procédure et non sur l’occasion merveilleuse de publier « la paix, oui, de joyeuses nouvelles » aux enfants de Dieu dans son royaume. Si c’est de cette façon que nous envisageons notre service, non seulement nous serons élevés au dernier jour, mais nous serons rafraîchis et encouragés en cours de route. L’Esprit témoignera que ceci est le royaume du Seigneur rétabli dans les derniers jours.

    Apprenez-leur à aimer les autres en les servant. Cela amène l’Esprit. Le prophète Joseph l’a enseigné et il l’a pratiqué. Parmi les nombreux exemples que nous avons de sa nature aimante, celui qui me touche le plus s’est produit à la prison de Carthage, la nuit précédant sa mort. L’un des hommes qui étaient en prison avec lui s’appelait Dan Jones. Le prophète sentait le danger que représentaient les émeutiers. Il avait toutes les raisons de se replier sur lui-même, de penser à lui-même et du risque qu’il courait. Au lieu de cela, son cœur s’est ouvert pour réconforter quelqu’un d’autre.

    Quand tout le monde a semblé profondément endormi, Joseph a chuchoté à Dan Jones : « Avez-vous peur de mourir ? » Dan a répondu : « Pensez-vous que ce moment soit venu ? Engagé dans une telle cause, je ne crois pas que la mort pourrait me faire grand peur. » Joseph a répondu : « Vous verrez le Pays de Galles et vous remplirez, avant de mourir, la mission qui vous a été confiée9. »

    Dan Jones a survécu et a rempli des missions au Pays de Galles. Des milliers de convertis Gallois sont allés en Sion. Certains d’entre eux étaient des chanteurs de talent. Ils ont été parmi les premiers membres de ce qui est devenu le Chœur du Tabernacle. J’espère qu’en entendant le chœur chanter, nous nous souviendrons de Dan Jones, l’ami fidèle du prophète Joseph. Enseignez à ceux que vous aimez à se souvenir de la consolation que Joseph a donnée au moment où il avait lui-même besoin d’être consolé. Quand nous réconfortons les autres par notre foi au Seigneur, il nous envoie le Consolateur. Et le Consolateur, le Saint-Esprit, a donné à Joseph le pouvoir de donner des encouragements prophétiques empreints d’amour.

    Joseph a montré dans sa bonté la véracité des paroles du Livre de Mormon : « C’est pourquoi, attachez-vous à la charité, qui est ce qu’il y a de plus grand, car tout succombera ;

    « Mais la charité est l’amour pur du Christ, et elle subsiste à jamais ; et tout ira bien pour quiconque sera trouvé la possédant au dernier jour10. »

    Pour moi, le prophète Joseph nous a donné l’exemple et l’enseignement de la persévérance dans la foi. Je ne l’adore pas, mais je le remercie et je l’aime comme le prophète du Rétablissement désigné par le Seigneur. Il m’a aidé à prier avec l’intention déir. Je peux mieux me faire un festin de la parole et de l’amour de Dieu. Grâce à lui, je sens plus fréquemment le Saint-Esprit dans les moments où j’essaie d’édifier la foi de quelqu’un au royaume du Seigneur. Et grâce à ce que je sais de Joseph, le prophète, et des Écritures qui ont été révélées par son intermédiaire, je ressens plus souvent l’amour de Dieu pour ses enfants et pour moi lorsque je me penche pour relever quelqu’un.

    Ma prière est que nous et ceux que nous aimons persévérerons avec foi en l’Évangile rétabli de Jésus-Christ et en son royaume. Je prie pour que nous tenions tous la promesse que nous faisons en prenant la Sainte-Cène de toujours nous souvenir de lui pour toujours avoir son Esprit avec nous. Je prie pour que, dans les soirées familiales, les leçons missionnaires et les occasions où nous adorons Dieu ensemble, nous invitions l’Esprit par ce que nous faisons, par ce que nous disons et par ce que nous sommes.

    Je témoigne que Dieu vit. Je sais que Jésus-Christ vit et qu’il est notre Sauveur. Cette Église est la sienne. Joseph était son prophète. Le président Hinckley est son prophète aujourd’hui. Je le sais par l’Esprit qui me dit que c’est vrai. J’en témoigne au nom sacré de Jésus-Christ. Amen.