«Vous recevrez sa parole»
    Notes de bas de page

    «Vous recevrez sa parole»

    «Ce n’est pas rien, mes frères et sœurs, d’avoir un prophète de Dieu parmi nous. Grandes et merveilleuses sont les bénédictions que nous recevons quand nous écoutons la parole du Seigneur qui nous est donnée par son intermédiaire.»

    Avez-vous jamais, frères et sœurs, fait des tours et des détours dans les rues d’une ville dans une voiture dont le conducteur disait: «Je sais où c’est, je suis sûr de pouvoir le trouver»? Puis, en désespoir de cause, il s’arrête et demande à un passant comment s’y rendre. Je vois que vous, sœurs, vous avez vécu cela! Il est bien plus facile de trouver son chemin en suivant les instructions de quelqu’un qui sait où se trouve notre destination.

    Beaucoup d’entre nous peuvent se trouver dans une situation semblable quand ils traversent les difficultés de la vie. Ce sont des moments difficiles, particulièrement quand les repères culturels et sociaux sur ce qui est approprié, honnête, intègre et politiquement correct changent constamment. Au moment même où nous pensons connaître le chemin qui conduit à la paix et au bonheur, voilà que surgit une nouvelle idéologie qui peut nous conduire sur un sentier qui ne fera qu’ajouter à notre confusion et intensifier notre désespoir. Dans ces moments-là, nous pouvons nous écrier: «Existe-t-il une voix qui soit claire, pure et sans préjugés? Y a-t-il une voix qui puisse toujours nous indiquer une direction claire pour trouver notre chemin dans le monde troublé d’aujourd’hui?» La réponse est oui. Cette voix est celle du prophète actuel et des apôtres.

    Quand l’Eglise de Jésus-Christ des saints des derniers jours a été organisée, cela fait 171 ans ce mois-ci, le Seigneur a donné une révélation aux membres de l’Eglise par l’intermédiaire de son prophète, Joseph Smith, fils. Parlant du président de l’Eglise, le Sauveur a commandé aux membres de l’Eglise: «Vous prêterez l’oreille à toutes ses paroles et à tous les commandements qu’il vous donnera à mesure qu’il les reçoit, marchant en toute sainteté devant moi.

    «Car vous recevrez sa parole, en toute patience et avec une foi absolue, comme si elle sortait de ma propre bouche» (D&A 21:4-5).

    Après quoi le Seigneur a fait cette magnifique promesse à ceux qui sont obéissants: «Car, si vous faites ces choses, les portes de l’enfer ne prévaudront pas contre vous, oui, et le Seigneur dispersera les pouvoirs des ténèbres devant vous et ébranlera les cieux pour votre bien et pour la gloire de son nom» (D&A 21:6).

    Un an et demi plus tard, le Seigneur a ajouté à cette grande promesse cet avertissement sévère: «Le bras du Seigneur sera révélé, et le jour vient où ceux qui ne veulent pas écouter la voix du Seigneur, ni la voix de ses serviteurs, et qui ne prêtent pas attention aux paroles des prophètes et des apôtres seront retranchés du milieu du peuple» (D&A1:14).

    «Ce que moi, le Seigneur, ai dit, je l’ai dit, et je ne m’en excuse pas; et même si les cieux et la terre passent, ma parole ne passera pas, mais s’accomplira entièrement, que ce soit par ma voix ou par la voix de mes serviteurs, c’est la même chose» (D&A 1:38).

    Ce n’est pas rien, mes frères et sœurs, d’avoir un prophète de Dieu parmi nous. Grandes et merveilleuses sont les bénédictions que nous recevons quand nous écoutons la parole du Seigneur qui nous est donnée par son intermédiaire. D’un autre côté, le fait de savoir que le président Hinckley est le prophète de Dieu, nous donne une responsabilité. Lorsque nous entendons les conseils du Seigneur de la bouche du président de l’Eglise, notre réaction devrait être immédiate et positive. L’histoire nous enseigne que nous pouvons connaître la sécurité, la paix, la prospérité et le bonheur si nous suivons les conseils prophétiques comme Néphi autrefois, qui a dit: «J’irai et je ferai la chose que le Seigneur a commandée, car je sais que le Seigneur ne donne pas de commandements aux enfants des hommes sans leur préparer la voie pour qu’ils puissent accomplir ce qu’il leur commande» (1 Néphi 3:7).

    Nous connaissons l’expérience de Naaman qui a été frappé par la lèpre et qui a fini par s’adresser au prophète Elisée qui lui a donné cette instruction: «Va, et lave-toi sept fois dans le Jourdain; ta chair redeviendra saine, et tu seras pur» (2 Rois 5:10).

    Tout d’abord, Naaman n’a pas voulu suivre les conseils d’Elisée. Il ne pouvait comprendre ce qu’on lui avait demandé de faire, à savoir, se laver sept fois dans le Jourdain. En d’autres termes, son orgueil et son entêtement l’empêchaient de recevoir la bénédiction du Seigneur par l’intermédiaire de son prophète. Heureusement, il a fini par descendre et se laver sept fois dans le Jourdain, «selon la parole de l’homme de Dieu; et sa chair redevînt comme la chair d’un jeune enfant, et il fut pur» (2 Rois 5:14).

    Naaman a dû se sentir humble quand il s’est rendu compte qu’il avait failli laisser son orgueil et son refus d’écouter les conseils du prophète l’empêcher de recevoir la grande bénédiction de sa purification. De la même façon, cela donne à réfléchir de constater que nombre d’entre nous risquent de manquer de grandes bénédictions promises simplement parce qu’ils n’écoutent ni ne font les choses relativement simples que notre prophète nous demande aujourd’hui.

    Au cours de l’année passée, par exemple, le président Hinckley a prononcé trois discours qui feront date pour fortifier la famille, et en particulier les jeunes gens, les jeunes filles et les jeunes adultes de l’Eglise. Il s’est premièrement adressé directement aux mères sur ce sujet, en septembre, lors de la réunion générale de la Société de Secours. Puis, il a parlé aux pères et aux dirigeants de la prêtrise pendant la session de la prêtrise de la conférence générale. Vous en souvenez-vous pères? Il a rappelé à vous, parents, que vous étiez devenus partenaires de notre Père céleste afin de donner l’expérience de la condition mortelle à ses fils et à ses filles. Ils sont ses enfants et les vôtres. Ils sont de votre chair, et il vous tiendra pour responsables d’eux (voir «Votre tâche la plus importante, celle de mère», Le Liahona, janvier 2001, p. 113).

    Puis, en novembre, à ce même pupitre, le président Hinckley a parlé à toute la jeunesse de l’Eglise. Par un enseignement qui venait du fond du cœur, et dont on se souviendra longtemps, il a exhorté les jeunes de l’Eglise à se fixer des buts pour être reconnaissants, intelligents, purs, sincères, humbles et adonnés à la prière. Ces six buts indiqués par frère Hinckley sont de merveilleux principes de vie pour tous les saints des derniers jours. Il a répété ces mêmes principes aux jeunes filles lors de leur réunion, la semaine dernière, et je crois qu’ils s’appliquent aux mères et aux pères tout autant qu’aux jeunes et aux jeunes adultes. En tant que parents et dirigeants adultes de la jeunesse, nous ne pouvons espérer que notre jeunesse ait à cœur les choses que le prophète leur dit si, nous mêmes, nous avons une attitude blasée vis-à-vis des recommandations qu’il nous donne pour notre vie.

    Il est significatif de se souvenir que le président Hinckley a invoqué le Seigneur en faveur de notre jeunesse. Il a dit: «Je veux que vous sachiez que j’ai passé du temps à genoux à demander au Seigneur de m’accorder le pouvoir et la capacité de vous toucher, et des mots qui vous iront droit au cœur» («Conseils et prière d’un prophète pour la jeunesse», Le Liahona, avril 2001, p. 30).

    Pendant la session de la prêtrise, frère Hinckley a dit: «J’espère que vous pourrez, vous, leurs pères et leurs mères, les aider à porter leur fardeau. J’espère que vous écouterez, que vous serez patients et compréhensifs, que vous les ferez venir à vous, que vous les réconforterez et les soutiendrez dans leur solitude. Priez pour être dirigés. Priez pour avoir de la patience. Priez pour avoir la force d’aimer même si la faute est grave. Priez pour savoir faire preuve de compréhension et de bonté et, par dessus tout, pour avoir de la sagesse et recevoir l’inspiration» («Grande sera la paix de tes enfants», Le Liahona, janvier 2001, p. 67).

    Avons-nous étudié ses conseils et relevé ce que nous devons éviter ou faire différemment? Je connais une jeune fille de dix-sept ans qui, juste avant le discours du prophète, s’était fait percer les oreilles une deuxième fois. Elle est rentrée chez elle après la veillée, a enlevé la deuxième paire de boucles d’oreille et a simplement dit à ses parents: «Si le président Hinckley dit que nous ne devrions avoir qu’une seule paire de boucles d’oreille, cela me suffit.»

    Il n’est pas certain que le fait de porter deux paires de boucles d’oreille ait des conséquences éternelles pour cette jeune fille, mais son désir d’obéir au prophète en aura. Et si elle lui obéit maintenant, pour quelque chose de relativement simple, il lui sera beaucoup plus facile de le suivre lorsque des sujets plus importants seront en jeu.

    Ecoutons-nous, mes frères et mes sœurs? Entendons-nous les paroles que le prophète nous adresse à nous, parents, dirigeants des jeunes, ou jeunes? Ou bien nous laissons-nous aveugler par notre orgueil et notre entêtement, comme Naaman l’a fait tout d’abord, risquant de perdre les bénédictions qu’on reçoit quand on suit les enseignements du prophète de Dieu?

    Aujourd’hui, je vous fais une promesse. Elle est simple mais vraie: Si vous écoutez le prophète actuel et les apôtres et suivez leurs recommandations, vous ne vous égarerez pas.

    De plus, mes frères et mes sœurs, et vous, jeunes de l’Eglise, ne manquez pas l’occasion de vous asseoir en famille et de discuter des recommandations faites par le président Hinckley. Vous, parents, instruisez-vous l’un l’autre et instruisez vos enfants lors des soirées familiales et des conseils de famille. Vous, dirigeants, apprenez et enseignez ces principes dans vos leçons, dans les réunions de dirigeants et discutez dans les réunions de conseil de paroisse et de pieu des moyens d’apporter des bénédictions à vos membres, jeunes et moins jeunes. Ces trois discours du président, ainsi que les messages de ses conseillers aux jeunes, ont été publiés dans L’Ensign et Le Liahona. Une cassette vidéo intitulée «Le président Hinckley s’adresse aux jeunes et aux parents» est maintenant disponible, elle est excellente pour les soirées familiales et les veillées de l’évêque. Evêques, nous ne vous l’avons pas envoyée pour que la mettiez sur une étagère. Veillez à ce que les jeunes de votre paroisse réécoutent, comprennent et s’engagent à vivre selon les instructions du président de l’Eglise.

    Maintenant, je m’adresse directement aux jeunes de l’Eglise sur l’important sujet de suivre le prophète. Dans mes voyages à travers l’Eglise, ces mois passés, j’ai remarqué que beaucoup d’entre vous suivent ardemment ses conseils. Beaucoup d’entre vous ont pris la décision d’être encore plus soignés qu’auparavant. Beaucoup font de plus grands efforts pour éviter le langage vulgaire, pour mieux choisir leurs amis, pour se garder de la pornographie, de la drogue, pour ne pas assister à des soirées et des concerts dangereux, pour respecter leur corps et pour rester moralement purs en tout. Quant à vous qui n’avez pas encore écouté, je vous recommande de ne pas prendre à la légère les conseils du président de l’Eglise. Il vous a parlé clairement. Etudiez ses paroles et efforcez-vous d’y obéir. Elles sont vraies et viennent de Dieu. Nous recommandons à ceux d’entre vous qui ont besoin de se repentir, de s’engager avec foi à devenir purs aux yeux du Seigneur. Chacun de vous est en train de se préparer à devenir un dirigeant de l’Eglise dans l’avenir et il faut que vous soyez purs et fidèles au Seigneur.

    N’oubliez pas ce que vous avez ressenti quand vous avez su que le président Hinckley avait prié pour vous. Avez-vous senti combien vous étiez précieux tandis qu’il disait: «Bénis-les, eux, tes fils et tes filles chéris, afin que leurs voies soient acceptables devant toi. Chacun d’eux est ton enfant, doté de la capacité de faire des choses grandes et nobles» (Le Liahona, avril 2001, p. 41).

    Mes chers frères et sœurs, je vous prie d’être attentifs à ce que les dirigeants de l’Eglise ont enseigné durant cette conférence générale. Mettez en pratique ces enseignements. Ils vous aideront, vous et votre famille. Puissions-nous tous, quelle que soit notre situation, utiliser dans notre foyer les enseignements des prophètes et des apôtres pour fortifier nos relations familiales et notre relation avec notre Père céleste et avec le Seigneur Jésus-Christ. Je vous promets, au nom du Seigneur, que si vous écoutez, non seulement de vos oreilles mais avec votre cœur, le Saint-Esprit vous manifestera la vérité des messages donnés par le président Hinckley, ses conseillers et les apôtres, ainsi que les autres dirigeants de l’Eglise. Cela vous fera savoir ce que vous devez faire, en tant qu’individus et en tant que familles, pour suivre nos recommandations, afin que votre témoignage soit renforcé et que vous puissiez avoir paix et joie.

    Mes frères et sœurs, je vous témoigne que la plénitude de l’Evangile éternel de Jésus-Christ a été rétablie sur la terre par l’intermédiaire de Joseph Smith, le prophète. Aujourd’hui nous avons la bénédiction d’être dirigés par un prophète de Dieu, Gordon B. Hinckley. Puissions-nous écouter et puis faire ce qu’il nous enseigne de faire, c’est mon humble prière, au nom de Jésus-Christ. Amen.s