David, futur missionnaire
    Notes de bas de page

    David, futur missionnaire

    «Si on les instruit, nos jeunes frères et nos jeunes sœurs acquièrent tout naturellement un amour profond pour Jésus et pour nos prophètes.»

    Mes chers frères et sœurs, l’une des bénédictions d’être membre de l’Eglise est le témoignage que l’on acquiert et que l’on rend; il peut aussi s’exprimer par un acte ou un exemple.

    Comme beaucoup d’autres, ma femme et moi n’oublierons jamais, jamais le jeune frère qui se tenait sous une pluie torrentielle pendant la cérémonie de la pose de la pierre angulaire du temple de Recife, au Brésil, en décembre dernier.

    Lorsque les présidents Hinckley et Faust sont sortis du temple, ce jeune garçon d’une dizaine d’années, que j’appellerai David, s’est redressé, au mépris du vent et de la pluie, dans sa chemise blanche et son pantalon trempés. Il avait l’air décidé comme un petit soldat, et a manifesté avec détermination qu’il était conscient d’être en présence de prophètes, voyants et révélateurs du Seigneur.

    David est représentatif des nombreux jeunes de qualité qui sont l’avenir de l’Eglise. Ses parents aimants, appuyés par les instructeurs de la Primaire, lui ont bien appris qu’il doit honorer, aimer et suivre les prophètes. Si on les instruit, nos jeunes frères et nos jeunes sœurs acquièrent tout naturellement un amour profond pour Jésus et pour nos prophètes. Nous, parents et instructeurs, avons la responsabilité et l’occasion de renforcer cet amour empreint de tendresse et ce respect qu’ils éprouvent.

    Si nous les dirigeons avec soin, leur témoignage grandira au fil des années pour se fonder finalement sur la révélation personnelle.

    Comme le démontre l’exemple touchant de David, notre jeune frère sous la pluie, la famille est la cellule éternelle de base de l’Eglise où il a tant appris. S’il est guidé, il recevra son propre témoignage que Jésus est le Fils du Dieu vivant et que, par son expiation, le Sauveur a parfaitement tenue sa promesse de racheter le genre humain. Joseph Smith est le premier prophète du Rétablissement. Gordon B.Hinckley est notre prophète aimant actuel.

    David grandira en sachant qu’il partira en mission. Son père lui parlera souvent des bénédictions de sa propre mission. Il est représentatif des pères en Sion qui sont de fidèles détenteurs de la prêtrise.

    La mère de David fera régner l’unité dans la famille en établissant des traditions familiales importantes et durables. Elle est représentative des mères qui sont désireuses de voir leurs enfants progresser, et qui savent essuyer les larmes et effacer chaque jour les nombreux faux plis de la condition mortelle, comme ceux des chemises et des jupes qu’elles repassent.

    Le long des belles plages de Recife, on trouve des panneaux indiquant que l’on peut nager en toute sécurité pourvu qu’on limite ses activités aux zones situées entre la plage et le récif. Les nageurs ou les planchistes qui s’aventurent au-delà du récif risquent d’être attaqués par les requins qui constituent une menace permanente et qui ont blessé et tué de nombreuses personnes.

    Comme les panneaux sur le rivage, le Seigneur et ses prophètes donnent des directives inspirées aux fils et aux filles terrestres pour qu’ils évitent les requins omniprésents de la condition mortelle: la pornographie, la drogue et les péchés qui risquent de diminuer ou de tuer le sens inné du divin dont le Seigneur voudrait voir ses enfants bénéficier. En raison de son amour indéfectible et personnalisé pour chacun de ses enfants, Dieu accorde ces directives célestes. La prière, les Ecritures et le jeûne sont à la disposition de tous ceux qui veulent s’en servir.

    «La famille: Déclaration au monde» (L’Etoile, juin 1996, pp. 10-11) est un document de grande valeur. C’est un document inspiré donné par nos prophètes. Apprenons et réapprenons-en les leçons.

    Ensuite nous, parents aimants, nous devrons lutter autant que nécessaire pour assurer la protection et le bien-être de nos David, c’est-à-dire de nos enfants, de nos petits-enfants et de nos êtres chers.

    Alma le Jeune a instruit chacun de ses fils individuellement. Il dit qu’il a instruit Hélaman dans sa jeunesse (voir Alma 36:3), comme nous voyons que David apprend dans sa jeunesse.

    Le père de David peut paraphraser Alma en ces termes: «Oh! David, apprend la sagesse dans ta jeunesse; oui, apprends dans ta jeunesse à garder les commandements de Dieu» (voir Alma 37:35).

    David apprend qu’il ne fera pas la moindre incursion dans les eaux polluées de la vie, parce qu’il sait que les requins de la condition mortelle peuvent lui arracher les tendres muscles spirituels de son témoignage grandissant. Il sait aussi qu’il ne doit pas porter l’uniforme des soi-disant « non-conformistes »: percements et tatouages.

    Avant de quitter son foyer pour aller en mission, ce sera pour lui une bénédiction d’être personnellement instruit par son père, comme Hélaman l’a été si bien par son père, Alma, qui lui a dit: «Oui, et invoque Dieu pour tout ton entretien; oui, que toutes tes actions soient pour le Seigneur… Consulte le Seigneur dans toutes tes actions» (Alma 37:36, 37).

    Tout au début du Livre de Mormon, nous apprenons comment être de bons parents. Léhi a posé les bases qui ont justifié, dans la bouche de son fils, Néphi, la célèbre déclaration: «Moi, Néphi, étant né de bons parents, je fus, pour cette raison, instruit quelque peu dans toute la science de mon père» (1 Néphi 1:1).

    Léhi a donné un enseignement puissant à ses fils, Laman et Lémuel, sous la forme d’une belle analogie: «Oh! si tu pouvais être semblable à cette rivière, coulant continuellement jusque dans la source de toute justice! Oh! si tu pouvais être semblable à cette vallée, ferme et constant, et immuable à garder les commandements du Seigneur!» (1 Néphi 2:9-10).

    Parvenu à l’âge adulte, Enos, qui chassait dans la forêt, se rappela les enseignements que lui avait donnés Jacob, son père, pendant toute sa vie, et il y prêta attention. Enos finit par décider d’appliquer ces enseignements lorsqu’il implora Dieu «toute la journée; oui, et lorsque vint la nuit». Une voix lui parvint enfin, disant: «Enos, tes péchés te sont pardonnés, et tu seras béni» (Enos 1:4, 5). Enos changea ensuite l’objectif de sa vie et se mit à enseigner.

    Hénoc, grand et puissant prophète, rendit hommage à son père en disant: «[Il] m’a enseigné toutes les voies de Dieu» (Moïse 6:41).

    Puissent tous nos David être ainsi prêts à servir.

    Nous aimons tous rendre service. Cela procure des bénédictions et le monde a besoin de gens qui rendent service. Je veux à cet égard exprimer ma reconnaissance pour le soutien de ma femme, pour nos enfants et leurs épouses, pour nos petits-enfants, pour nos frères, pour nos sœurs, pour leurs familles, pour nos missionnaires qui donnent un exemple fidèle d’engagement, pour les amis qui apportent un soutien constant, pour les habitants du Brésil, pour les dirigeants, les prophètes et surtout pour notre Seigneur et Sauveur.

    L’Eglise est vraie.

    Je dis cela au nom de Jésus-Christ. Amen.s