Unis dans l’amour et le témoignage
    Notes de bas de page

    Unis dans l’amour et le témoignage

    «Les membres de l’Eglise sont unis dans le Christ, par l’amour et le témoignage. Pour notre dispensation, le chemin qui mène à notre Sauveur passe par Joseph et le Livre de Mormon.»

    Il y a dix-sept ans, pendant la session du dimanche après-midi de la conférence générale, à la demande du président Hinckley, j’ai fait un discours dans lequel j’ai accepté notre appel, au nom des six nouveaux soixante-dix dont je faisais partie. Tandis que j’attendais mon tour, au milieu de la session, j’étais placé entre deux apôtres remarquables, Marvin J. Ashton et Bruce R. McConkie. Je ressentais leur amour et leur soutien tandis que, plein de crainte, je regardais les saints rassemblés dans le Tabernacle. Aujourd’hui, d’ailleurs, nous sommes quatre fois plus nombreux. Frère Ashton, devinant ce que j’éprouvais, m’a murmuré: «Je sais que c’est effrayant, mais ils sont tous vos amis.» Quand je me suis levé pour faire ce premier discours, j’ai senti l’amour des saints se déverser sur moi. Depuis, dans tous les endroits du monde où nous avons été envoyés, Shirley et moi avons senti le même amour et avons essayé de le rendre.

    L’unité des saints est unique et immense. Je l’ai vue et l’ai sentie dans presque chaque continent et dans les îles de la mer. Cette unité est l’une des principales raisons de la progression de l’Eglise. Sans elle, nous serions faibles. Comme l’a expliqué Jésus: «Toute ville ou maison divisée contre elle-même ne peut subsister1.» Il y a de nombreuses lignes de faille dans le monde, mais «rien ne nous divise, nous restons unis2». Nous avons cette unité sous la direction spirituelle de notre prophète. Ni notre fortune ni notre situation sociale ni la couleur de notre peau n’ont d’importance. Le festin de l’Evangile est gratuitement ouvert à quiconque désire en manger les mets raffinés. Jésus à dit à ses disciples: «Plusieurs viendront de l’orient et de l’occident, et seront à table avec Abraham, Isaac et Jacob, dans le royaume des cieux3.» Comme un grand orchestre symphonique avance vers le point culminant, l’Eglise avance discrètement en un crescendo, en fortifiant les régions où elle est implantée, au fur et à mesure de sa progression.

    Nous goûtons cette unité qu’apporte l’amour. Nous ne pouvons ni l’acheter ni l’imposer. Notre méthode consiste à persuader, bénir, diriger avec amour et montrer la lumière, mais sans forcer l’esprit humain4. Si nous nous comportons autrement, nous perdons de nos droits à être reconnus comme des disciples du Christ., lui qui a dit: «A ceci tous connaîtront que vous êtes mes disciples, si vous avez de l’amour les uns pour les autres5

    Cet amour unificateur est associé à nos témoignages individuels. Presque tous les membres pourraient rendre leur témoignage à cette conférence et le feraient, si on le leur demandait. Oui, nous sommes unis dans l’amour et le témoignage.

    Mon témoignage est édifié sur les fermes convictions que le Livre de Mormon est vrai et que Jésus est notre Sauveur. Cette fondation spirituelle m’a aidé à triompher des difficultés et du doute. J’ai commencé à lire le Livre de Mormon dans ma jeunesse et je continue à apprendre et à m’y abreuver à son esprit chaque fois que je l’étudie.

    Je faisais partie d’un des derniers grands groupes de missionnaires appelés avant que la guerre de Corée ne détourne nos jeunes gens vers le service militaire. J’ai suivi une formation d’environ cinq jours au foyer de la mission de Salt Lake, à State Street. L’un de nos formateurs était Bryant S. Hinckley, dirigeant de l’Eglise d’une grande envergure et enseignant motivant. Il a demandé aux missionnaires assemblés de donner les raisons pour lesquelles ils croyaient que le Livre de Mormon était vrai. J’ai été frappé par la diversité des raisons données par les missionnaires. A cette occasion, j’ai indiqué qu’en plus du témoignage du Saint-Esprit, le nombre de noms nouveaux de personnes, de lieux, d’animaux et de choses contenus dans le Livre de Mormon m’avait impressionné.

    Aujourd’hui, cinquante ans plus tard, je suis encore impressionné par ces noms nouveaux. Quand des chercheurs ont annoncé qu’ils avaient découvert dans le sud du désert d’Arabie des pierres sur lesquelles était gravé le nom Nahom, mon attention a été attirée. Ces inscriptions semblent dater d’environ 700 ans av. J.-C. On lit qu’Ismaël fut enseveli en un lieu appelé Nahom. C’est l’un des noms qui m’ont impressionné.

    Les preuves de l’authenticité du Livre de Mormon continuent d’augmenter. Pendant sa mission en Allemagne, Jack Welch a découvert des versets du Livre de Mosiah qui forment clairement un chiasme, c’est-à-dire qui sont disposés en X. Cette découverte est la preuve que le livre est ancien et non moderne. Les érudits continuent de faire et de publier de nouvelles découvertes sur le contenu et l’expression du Livre. Un éminent professeur de littérature a publié récemment un ouvrage contenant les conclusions de l’étude du Livre de Mormon menée pendant toute sa vie. Il y détaille son étonnante diversité de formes littéraires6. Des statisticiens ont trouvé dans le Livre des preuves qu’il a été écrit par de nombreux auteurs. Ces preuves ont ajouté à ma conviction, mais le témoignage originel puissant du Saint-Esprit est demeuré inébranlable et inchangé. Il s’est répété de nombreuses fois.

    Je me demande aussi si nous apprécions pleinement la valeur et la force des attestations des témoins publiées dans chaque exemplaire du Livre de Mormon. Oliver Cowdery, David Whitmer et Martin Harris ont vu les plaques et l’ange. Joseph a également montré les plaques d’or à huit autres hommes qui les ont vues et, pour reprendre leurs propres mots, les ont touchées7. Ces témoins n’ont pas renié leur témoignage, et leurs témoignages publiés n’ont jamais été réfutés d’une autre manière. En fait, ces huit témoins supplémentaires ont attesté: «Oui, nous avons vu et avons soupesé ces plaques. Joseph les avait.» Les témoins sont importants pour moi. Le Seigneur a dit à Joseph que les déclarations de ces témoins prouveraient «au monde que les Saintes Ecritures sont vraies et que Dieu inspire les hommes et les appelle à son œuvre sainte à notre époque et dans notre génération, tout comme dans les générations d’autrefois8».Une fois que nous avons appris que le Livre est vrai, nous devons nous demander: «Quel en est le message?» Alma, et, à propos, le professeur Welch dit qu’on a découvert récemment la preuve de l’emploi ancien du mot Alma, Alma, donc, s’adressant au peuple de Gidéon, indiqua le message essentiel du livre, quand il dit: «… Il y a beaucoup de choses à venir; et voici, il y a une chose qui a plus d’importance qu’elles toutes: car voici, le temps n’est pas très éloigné où le Rédempteur vivra et viendra parmi son peuple9.» Bien sûr que oui, Alma, la venue de Jésus et son expiation accomplie à Gethsémané et sur la croix sont sûrement plus importantes que toute autre connaissance qu’on puisse obtenir. Et le Livre de Mormon est un autre témoignage de Jésus-Christ, comme le proclame son sous-titre.

    Avant même de lire le Livre de Mormon, j’avais un témoignage d’enfant de Jésus. J’ai eu pour la première fois conscience de Jésus un jour où ma grand-mère maternelle, peintre réputée dans sa région, m’a montré la beauté d’un coucher de soleil en Arizona, et m’a demandé: «John Kay, qui a fait ce beau monde?» Répondant elle-même à sa question, elle a expliqué: «C’est Jésus qui a fait le monde. Oui, c’est lui.» Ma grand-mère avait raison, bien sûr. Jésus, le Fils de Dieu, a créé les mondes sous la direction du Père10. A propos, les grands-parents ne doivent pas sous-estimer leur influence dans la vie de leurs petits-enfants.

    L’expiation du Christ est l’essentiel de la doctrine, mais ce qui m’apporte encore plus de réconfort et me fait le plus de bien, c’est que sa miséricorde et son aide me sont aussi remarquablement et personnellement accessibles. Les paroles suivantes, bien connues, traduisent ce qu’évoque pour moi cet aspect important de l’influence et du ministère de Jésus.

    «Pendant l’abondance ou dans la pauvreté,

    Aux jours de souffrance ou bien dans la santé.

    Sur terre ou sur mer, au foyer, au désert,

    As-tu besoin d’aide, mon bras t’est offert11

    Dans les moments chaotiques que nous connaissons tous, quand nous sommes dans l’angoisse ou le désespoir, quand nous sommes incompris ou mal appréciés, si nous avons besoin d’aide, notre Sauveur peut nous apporter et nous apportera son secours. Son secours nous apporte la paix. N’a-t-il pas dit que nous aurions des tribulations dans le monde mais également que nous pourrions avoir la paix en lui12? Oh, combien j’ai eu besoin de cette paix! Et elle m’a été accessible en toutes circonstances, selon mes besoins.

    Pour conclure, les membres de l’Eglise sont unis dans le Christ, par l’amour et le témoignage. Pour notre dispensation, le chemin qui mène à notre Sauveur passe par Joseph et le Livre de Mormon13. Ainsi, nous pouvons être certains que le récit que donne le Nouveau Testament de Jésus est vrai. Jésus est notre Seigneur et notre Rédempteur. A chaque occasion, nous devrions proclamer: «Alléluia! Que tu es grand!»

    Le président Hinckley est son prophète sur la terre. Cette Eglise est la sienne. Puisse notre unité prouver au monde que nous sommes ses disciples! Au nom de Jésus-Christ. Amen. 9