Ésaïe 32


Chapitre 32

Un roi (le Messie) régnera selon la justice. Le pays d’Israël sera une contrée sauvage jusqu’au jour du rétablissement et du rassemblement.

1 Alors le roi régnera selon la justice, Et les princes gouverneront avec droiture.

2 Chacun sera comme un abri contre le vent, Et un refuge contre la tempête, Comme des cours d’eau dans un lieu desséché, Comme l’ombre d’un grand rocher dans une terre altérée.

3 Les yeux de ceux qui voient ne seront plus aveuglés, Et les oreilles de ceux qui entendent seront attentives.

4 Le cœur des hommes irréfléchis sera intelligent pour comprendre, Et la langue de ceux qui bégaient parlera vite et nettement.

5 On ne donnera plus à l’insensé le nom de noble, Ni à l’avare celui de généreux.

6 Car l’insensé profère des folies, Et son cœur s’adonne au mal, Pour commettre l’impiété, Et dire des faussetés contre l’Éternel, Pour laisser à vide l’âme de celui qui a faim, Et enlever le breuvage de celui qui a soif.

7 Les armes du fourbe sont pernicieuses ; Il forme de coupables desseins, Pour perdre les malheureux par des paroles mensongères, Même quand la cause du pauvre est juste.

8 Mais celui qui est noble forme de nobles desseins, Et il persévère dans ses nobles desseins.

9 Femmes insouciantes, Levez-vous, écoutez ma voix ! Filles nonchalantes, Prêtez l’oreille à ma parole !

10 Dans un an et quelques jours, Vous tremblerez, nonchalantes ; Car c’en est fait de la vendange, La récolte n’arrivera pas.

11 Soyez dans l’effroi, insouciantes ! Tremblez, nonchalantes ! Déshabillez-vous, mettez-vous à nu Et ceignez vos reins !

12 On se frappe la poitrine, Au souvenir de la beauté des champs Et de la fécondité des vignes.

13 Sur la terre de mon peuple Croissent les épines et les ronces, Même dans toutes les maisons de plaisance De la cité joyeuse.

14 Le palais est abandonné, La ville bruyante est délaissée ; La colline et la tour serviront à jamais de cavernes ; Les ânes sauvages y joueront, les troupeaux iront y paître,

15 Jusqu’à ce que l’esprit soit répandu d’en haut sur nous, Et que le désert se change en verger, Et que le verger soit considéré comme une forêt.

16 Alors la droiture habitera dans le désert, Et la justice aura sa demeure dans le verger.

17 L’œuvre de la justice sera la paix, Et le fruit de la justice le repos et la sécurité pour toujours.

18 Mon peuple demeurera dans le séjour de la paix, Dans des habitations sûres, Dans des asiles tranquilles.

19 Mais la forêt sera précipitée sous la grêle, Et la ville profondément abaissée.

20 Heureux vous qui partout semez le long des eaux, Et qui laissez sans entraves le pied du bœuf et de l’âne !