Ésaïe 18


Chapitre 18

L’Éternel élèvera la bannière de l’Évangile, enverra des messagers auprès de son peuple dispersé et le rassemblera à la montagne de Sion.

1 Ah ! Terre où retentit le cliquetis des armes, Au-delà des fleuves de l’Éthiopie !

2 Toi qui envoies sur la mer des messagers, Dans des navires de jonc voguant à la surface des eaux ! Allez, messagers rapides, vers le peuple fort et à la peau rasée, Vers ce peuple redoutable depuis qu’il existe, Nation puissante et qui écrase tout, Et dont le pays est coupé par des fleuves.

3 Vous tous, habitants du monde, habitants de la terre, Voyez la bannière qui se dresse sur les montagnes, Écoutez la trompette qui sonne !

4 Car ainsi m’a parlé l’Éternel : Je regarde tranquillement de ma demeure, Par la chaleur brillante de la lumière, Et par la vapeur de la rosée, au temps de la chaude moisson.

5 Mais avant la moisson, quand la pousse est achevée, Quand la fleur devient un raisin qui mûrit, Il coupe les sarments avec des serpes, Il enlève, il tranche les ceps…

6 Ils seront tous abandonnés aux oiseaux de proie des montagnes Et aux bêtes de la terre ; Les oiseaux de proie passeront l’été sur leurs cadavres, Et les bêtes de la terre y passeront l’hiver.

7 En ce temps-là, des offrandes seront apportées à l’Éternel des armées, Par le peuple grand et à la peau rasée, Par le peuple redoutable depuis qu’il existe, Nation puissante et qui écrase tout, Et dont le pays est coupé par des fleuves ; Elles seront apportées là où réside le nom de l’Éternel des armées, Sur la montagne de Sion.