Le Liahona
Je dois me préparer pour la Sainte-Cène ?
Téléchargements
Tout le livre (PDF)
Notes de bas de page
Thème

Version numérique uniquement

Je dois me préparer pour la Sainte-Cène ?

Quand, chaque semaine, on prend le temps de réfléchir aux grandes bénédictions de la Sainte-Cène, cela apporte de la force spirituelle et permet de vivre des expériences merveilleuses.

Je me rappelle clairement ma première participation à la Sainte-Cène. Les missionnaires m’avaient invitée à venir à l’église pour la première fois. Malheureusement, je ne savais rien du fonctionnement de la Sainte-Cène ni de ce qu’elle symbolise. Il a donc fallu que les jeunes filles avec qui j’étais assise m’expliquent tout le processus pendant qu’il se déroulait.

En repensant à cette expérience, je me rends compte qu’il aurait été utile que je me renseigne un peu plus à l’avance au sujet de la Sainte-Cène, mais, heureusement, les jeunes filles avec qui j’étais assise ce jour-là étaient entièrement disposées à tout m’expliquer sur le moment. Depuis, beaucoup de choses ont changé dans ma vie, notamment ma connaissance de l’Évangile et ma compréhension de la Sainte-Cène.

Il y a également eu de nombreux changements au cours des dernières conférences générales. Dans sa conclusion de la conférence générale d’octobre 2019, le président Nelson a révélé quelques modifications apportées aux questions posées lors de l’entretien pour la délivrance d’une recommandation à l’usage du temple. Tandis qu’il répétait la question n° 8 : « Vous efforcez-vous de sanctifier le jour du sabbat, chez vous et à l’église, d’assister à vos réunions, de vous préparer pour l’ordonnance de la Sainte-Cène et de prendre la Sainte-Cène en étant digne de le faire ; et vous efforcez-vous de vivre en harmonie avec les lois et les commandements de l’Évangile ? » (caractères gras ajoutés),

j’ai été particulièrement frappée par le mot préparer.

J’ai pris conscience du fait que la préparation pour la Sainte-Cène n’est pas quelque chose qu’on fait juste quelques instants avant la distribution du pain et de l’eau. On peut se préparer pour la Sainte-Cène tout au long de la semaine pour ressentir l’Esprit plus fort et se sentir régénéré chaque dimanche.

Depuis, j’ai commencé à me préparer à prendre la Sainte-Cène tout au long de la semaine en faisant les choses suivantes :

  1. J’étudie mes Écritures à l’aide du manuel Viens et suis-moi et je réfléchis aux idées que j’exprimerai lors du prochain cours de l’École du Dimanche.

  2. Le samedi soir, je prépare les affaires dont j’ai besoin pour l’église le lendemain matin (voilà ce que c’est de travailler la nuit !). Je pense à emporter mes Écritures et un carnet pour prendre des notes lors de la réunion de Sainte-Cène, et je prie pour trouver pendant les réunions des réponses qui m’aideront à m’améliorer durant la semaine suivante.

  3. Quand j’écoute de la musique inspirante le dimanche matin avant d’assister à la réunion de Sainte-Cène, cela m’aide aussi à ressentir l’Esprit et à avoir l’attitude qui convient.

  4. Je lis les paroles des cantiques que nous allons chanter lors de la réunion de Sainte-Cène et je consulte les Écritures qui s’y rapportent. Cela m’aide à comprendre pleinement le message et la signification des cantiques, et à méditer à ce sujet pendant la réunion.

  5. Enfin, je réfléchis à la raison d’être de la Sainte-Cène avant sa distribution. Je me rappelle que je dois toujours me souvenir de la raison et de l’importance de la Sainte-Cène tout au long de la semaine : le Sauveur.

Nous participons à la Sainte-Cène dans le but de nous souvenir de Jésus-Christ et de son sacrifice expiatoire pour nous (voir Matthieu 26:26–28). La Sainte-Cène nous incite également à renouveler l’alliance que nous avons contractée lors de notre baptême et à nous engager encore plus fermement à devenir davantage comme lui, à nous souvenir de lui et à devenir de meilleurs disciples. Elle nous permet également de commencer la semaine suivante ressourcés spirituellement.

J’en ai appris tellement plus au sujet de la Sainte-Cène depuis ce premier jour à l’église ! Et j’ai maintenant tellement de joie chaque semaine lorsque j’arrive à la réunion de Sainte-Cène, sachant que je suis sur le point de me souvenir du sacrifice de mon Sauveur pour moi et d’être plus diligente à respecter mes alliances. La préparation influence de façon notable l’Esprit que l’on ressent tout au long de la réunion. Avant que la Sainte-Cène ne fasse partie de ma vie, je me sentais souvent vide ; comme si quelque chose me manquait. Je ne savais pas que l’élément manquant dans ma vie était une ordonnance si simple, et si puissante à la fois. Une ordonnance qui m’aide à approfondir mon amour pour le Sauveur et à être reconnaissante de tout ce qu’il fait pour moi.