Le Liahona
Comment le pouvoir de guérison du Sauveur s’applique aux personnes qui se repentent de péchés sexuels
Téléchargements
Tout le livre (PDF)
Notes de bas de page
Thème

Version numérique uniquement : Jeunes adultes

Comment le pouvoir de guérison du Sauveur s’applique aux personnes qui se repentent de péchés sexuels

En tant qu’évêque d’une paroisse de jeunes adultes seuls, j’ai accompagné certains d’entre eux dans leur processus de repentir et de purification par l’expiation de Jésus-Christ.

Quand j’étais évêque d’une paroisse de jeunes adultes seuls, j’ai accompagné un grand nombre d’entre eux dans leur processus de repentir et de purification de péchés sexuels. Si vous êtes en train de faire ce cheminement, sachez que cet article ne traite pas des étapes du repentir : il traite de la façon dont le pouvoir de guérison de Jésus-Christ et les bénédictions de son expiation s’appliquent à vous. Je prie pour que vous sachiez combien votre Père céleste et Jésus-Christ vous aiment et pour que cela vous donne de l’espoir.

Bon nombre des jeunes adultes que j’ai accompagnés avaient une perception erronée du repentir de péchés sexuels. Ils disaient : « Personne ne voudra jamais me fréquenter ou m’épouser parce que j’ai eu des rapports sexuels » ; « J’ai l’impression que je ne suis digne de personne parce que j’ai été sous l’emprise de la pornographie » ; « Mes chances de me marier au temple sont anéanties à cause de mes fautes » ou « Je ne pourrai jamais enseigner la loi de chasteté à d’autres membres ou à mes futurs enfants parce que je l’ai enfreinte. »

En fait, ils ne croyaient pas que le Sauveur pouvait réellement rendre leurs péchés qui étaient « comme le cramoisi » « blancs comme la neige » (voir Ésaïe 1:18). Ils avaient conclu à tort : « Si je fais preuve de beaucoup de repentir et si le Sauveur fait preuve de beaucoup de miséricorde, alors il fera en sorte que mes péchés passent d’une teinte rouge pourpre à une teinte rose clair1 .»

Mais de telles idées ne viennent pas de notre Père céleste. Elles viennent de Satan, qui veut vous faire croire que votre avenir est une cause perdue du fait de vos fautes. À l’inverse, notre Père céleste veut que vous ayez de l’espoir grâce au Sauveur. Il veut que vous compreniez la doctrine telle qu’elle est réellement : « vos péchés seront blancs comme la neige » – et non roses.

Leçons sur l’amour de Dieu

La vérité sur ce que notre Père céleste pense de vous lorsque vous vous repentez de péchés sexuels est manifeste dans la parabole du fils prodigue (voir Luc 15:11–32). Le fils prodigue est un exemple frappant de personne ayant commis de multiples péchés. Mais le Sauveur enseigne cette parabole comme le pire scénario afin que nous sachions tous que notre Père céleste nous aime, quoi qu’il arrive, et que l’expiation de Jésus-Christ s’applique à chacun de nous.

Voici trois leçons que nous tirons de l’histoire du fils prodigue :

  1. Sachez que la prise de conscience de la nécessité de vous repentir est la première étape

Comme le fils prodigue, vous avez peut-être vécu un moment d’introspection honnête au cours duquel vous êtes « rentré en [vous]-même » (voir Luc 15:17) et avez pris conscience que vous aviez besoin de changer ou de vous repentir. Ces moments ne sont pas honteux ; ils viennent de Dieu et ils peuvent vous donner l’espoir d’être pardonné. C’est votre premier pas vers le Sauveur.

  1. Comprenez que votre valeur n’a pas changé

J’imagine que le fils prodigue, qui ne comprenait pas le pouvoir du Sauveur et les bénédictions de son expiation, avait décidé que son potentiel, sa valeur et son avenir n’étaient plus les mêmes à cause de ses péchés. Il pensait que, lorsqu’il retournerait chez lui, il ne serait pas plus considéré qu’un « mercenaire ». Mais, en réalité, il était toujours un fils tendrement aimé, tout comme vous serez toujours une fille ou un fils de Dieu, aimé de lui.

  1. Prenez conscience du fait que notre Père céleste et le Sauveur vous attendent pour vous pardonner

Notre Sauveur décrit la réaction du père au retour du fils prodigue pour enseigner ce que notre Père céleste ressent à notre sujet quand nous nous tournons vers lui : « Comme il était encore loin, son père le vit et fut ému de compassion, il courut se jeter à son cou et le baisa » (Luc 15:22).

Selon moi, le fils prodigue a été stupéfait de la réaction de son père. Je l’imagine en sanglots, regardant dans les yeux de son père et disant : « Mon père, j’ai péché contre le ciel et contre toi, je ne suis plus digne d’être appelé ton fils » (Luc 15:21). Mais alors le père met une robe sur les épaules de son fils, et lui passe une bague au doigt. Il n’accuse pas son fils, il ne fait pas preuve de froideur, il ne le force pas à ramper à ses pieds et ne le sermonne même pas : il se réjouit seulement du changement de cœur de son fils et de son retour.

C’est un moment d’une grande intensité qui démontre comment notre Père céleste réagit lorsque vous faites ce premier pas vers le repentir. Il vous attend et veut vous pardonner. Lui et le Sauveur sont ravis lorsque vous leur demandez de l’aide pour surmonter vos péchés.

La bénédiction du repentir

Mon rôle d’évêque était d’aider les jeunes adultes à puiser dans le pouvoir du Sauveur et dans les bénédictions de son expiation. J’ai essayé de suivre l’exemple d’amour de notre Père céleste envers les jeunes adultes courageux (dont je considère certains comme mes héros) qui ont été disposés à me faire part de leurs péchés et qui désiraient être raffinés par le Sauveur. Et j’ai vu ce raffinement se produire.

Mais j’ai aussi vu bon nombre de ces jeunes adultes lutter contre Satan et les mensonges qu’il leur disait pour les tenir en servitude. Satan ne gagne pas seulement lorsque vous péchez, il gagne aussi s’il peut vous faire croire que vous ne valez rien, que vous avez perdu l’amour de Dieu et que votre situation est si désespérée que l’expiation du Sauveur ne s’applique pas à vous. Il gagne quand il peut vous faire croire que vous ne recevrez jamais entièrement le pardon de vos péchés.

Mais cela n’est jamais vrai.

Le président Nelson a expliqué : « Trop de personnes considèrent le repentir comme un châtiment, quelque chose à éviter sauf dans les situations les plus graves. Mais ce sentiment d’être pénalisé est engendré par Satan. Il essaie de nous empêcher de nous tourner vers Jésus-Christ, qui se tient les bras ouverts, disposé à nous guérir, nous pardonner, nous fortifier, nous purifier et nous sanctifier, et espérant le faire2. »

Le repentir est un processus individuel qui commence par la tristesse selon Dieu et se termine par un changement de cœur, et de comportement. Ce n’est pas un processus mécanique ni une liste d’étapes à cocher. Il est accessible à tous.

Si vous devez vous repentir d’un péché sexuel, je vous invite à commencer par prier notre Père céleste et à vous faire aider de votre évêque ou votre président de branche. Abordez le repentir avec une attitude positive. L’expiation de Jésus-Christ est le plus grand cadeau qui ait jamais été offert. Avec lui, vous pouvez délaisser vos péchés et redevenir « blancs comme la neige ». Avec lui, vous pouvez devenir meilleur que vous l’avez été auparavant. Avec lui, vous pouvez aller de l’avant avec espoir et confiance dans la vie merveilleuse qui vous attend.