Le Liahona
Le rôle essentiel de la prêtrise dans le Rétablissement
Téléchargements
Tout le livre (PDF)
Notes de bas de page
Thème

Le rôle essentiel de la prêtrise dans le Rétablissement

Sans le retour de la prêtrise sur la terre, le Rétablissement n’aurait pas été possible.

PRS:  Priesthood Restoration Site - Statue closeup of  Joseph Smith

En avril 1829, cela faisait près de dix ans que Joseph Smith recevait la visite d’êtres célestes. En 1820, le Père et le Fils lui sont apparus dans un bosquet près de chez lui alors qu’il avait quatorze ans (voir Joseph Smith, Histoire 1:5-17)1. La première apparition de l’ange Moroni a eu lieu en 1823, suivie par des visites annuelles au cours desquelles Moroni a instruit et formé Joseph jusqu’en 1827, année au cours de laquelle il lui a remis des annales anciennes gravées sur des plaques, annales qui donneront le Livre de Mormon (voir Joseph Smith, Histoire 1:30-54).

Cependant, au cours des dix-huit mois qui ont suivi l’obtention des plaques, Joseph a eu du mal à les traduire à cause notamment du harcèlement par les gens de la région, des secrétaires qui se sont succédé et de la perte d’une partie du manuscrit. C’était une période frustrante et douloureuse pour Joseph. (Voir Joseph Smith, Histoire 1:58-62 ; Doctrine et Alliances 3).

Mais tout change en avril 1829 avec l’arrivée d’un instituteur du nom d’Oliver Cowdery qui devient secrétaire de Joseph à plein temps. La traduction du Livre de Mormon avance alors à un rythme accéléré.

Après avoir passé une grande partie de l’automne 1828 à travailler dans sa ferme d’Harmony (Pennsylvanie) pour subvenir aux besoins de sa famille, Joseph se consacre entièrement à la traduction du Livre de Mormon en 1829. Pendant une courte période, la femme de Joseph, Emma, et son frère, Samuel, tiennent le rôle de secrétaire. À cette même époque, Oliver Cowdery est hébergé chez les parents de Joseph dans l’État de New York.

Entendant parler des plaques et de leur traduction, Oliver est intrigué et désire savoir si ces choses viennent de Dieu. Joseph écrira : « Un soir, après être parti se coucher, il invoqua le Seigneur pour savoir si ces choses étaient vraies, et le Seigneur lui en manifesta la véracité2. »

Oliver se rend immédiatement à Harmony, à plus de deux cents kilomètres de là, pour rencontrer Joseph. Oliver est la réponse aux prières de Joseph. En avril, deux jours après leur rencontre, la traduction du Livre de Mormon reprend à un rythme soutenu et elle est presque terminée en une durée stupéfiante de soixante à soixante-cinq jours de travail environ. La traduction sera complètement terminée le 30 juin.

Ayant rempli le mandat divin qu’il avait reçu de l’ange messager de traduire et de publier les annales anciennes, le prophète Joseph pensait sûrement que son travail touchait à sa fin. Il ne se doutait pas que son rôle fondamental dans le rétablissement de l’Évangile de Jésus-Christ ne s’arrêterait pas là mais que ce n’était que le commencement.

Dans l’histoire, peu d’événements ont été aussi importants que ce qui s’est produit au printemps 1829. Oliver a décrit ce chapitre remarquable du Rétablissement en le qualifiant de « jours inoubliables » (Joseph Smith, Histoire 1:71, note). Dans la continuité du miracle de la traduction du Livre de Mormon, des anges sont apparus à Joseph et Oliver et leur ont conféré l’autorité de la prêtrise. Cette période de traduction et de rétablissement par l’intermédiaire de la révélation élargit la vision de Joseph et ouvrit la voie à l’organisation officielle de l’Église un an plus tard.

Joseph Smith baptizes Oliver Cowdery

JOSEPH SMITH BAPTISE OLIVER COWDERY, tableau de Del PARSON

Le rétablissement de la Prêtrise d’Aaron

Pendant qu’ils traduisaient le Livre de Mormon, Joseph et Oliver ont rencontré de nombreux passages parlant de baptême et d’autorité. Précédemment, Joseph avait été informé que le Seigneur donnerait la sainte Prêtrise à certaines personnes3. Le 15 mai 1829, Joseph, accompagné d’Oliver, se retire dans un endroit isolé au milieu d’un bosquet d’érables à sucre voisin « pour interroger le Seigneur par la prière sur sa volonté à [son] sujet4 ».

Pendant qu’ils prient, la voix du Rédempteur leur parle d’une voix apaisante puis « le voile [est] soulevé, et l’ange de Dieu [descend], revêtu de gloire, et [remet] le message tant attendu et les clefs de l’Évangile de repentir » (Joseph Smith, Histoire 1:71, note). L’ange dit qu’il se nomme Jean, « celui-là même qui est appelé Jean-Baptiste dans le Nouveau Testament, [et] qu’il [agit] sous la direction de Pierre, Jacques et Jean » (Joseph Smith, Histoire 1:72).

Joseph et Oliver s’agenouillent lorsque Jean, être ressuscité, leur pose les mains sur la tête et leur confère la Prêtrise d’Aaron « qui détient les clefs du ministère d’anges, de l’Évangile de repentir et du baptême par immersion pour la rémission des péchés » (Joseph Smith Histoire 1: 69 ; voir aussi Doctrine et Alliances 13:1). Ils reçoivent la promesse qu’une autorité supplémentaire de la prêtrise leur sera conférée « en temps voulu ». Joseph est appelé « le premier ancien de l’Église, et […] (Oliver Cowdery) le second » (Joseph Smith, Histoire 1:72). Ils reçoivent le commandement de se baptiser l’un l’autre : Joseph baptise Oliver en premier puis Oliver baptise Joseph.

Dans le courant de la journée, ils se rendent tous deux vers une étendue d’eau le long des rives de la Susquehanna pour se baptiser. Ils sont « forcés de garder secret l’événement de la réception de la Prêtrise et de [leur] baptême, à cause de l’esprit de persécution qui s’était déjà manifesté dans le voisinage » (Joseph Smith, Histoire 1:74). Pendant les crues du printemps, le fleuve devenait l’une des artères principales du commerce et du transport avec un passage régulier de bateaux. Il est possible que Joseph et Oliver aient attendu la tombée du jour ou, pour profiter de la montée des eaux, qu’ils aient trouvé un endroit plus isolé de la plaine inondée5.

Après s’être baptisés mutuellement, Joseph a ordonné Oliver à la Prêtrise d’Aaron. Oliver a ensuite ordonné Joseph, comme l’ange le leur a commandé. Joseph Fielding Smith a enseigné qu’il était nécessaire de reconfirmer l’ordination initiale reçue des mains de Jean-Baptiste après leur baptême afin de « resceller ces bénédictions dans l’ordre convenable6 ».

Restoration of the Melchezedek Priesthood

Le rétablissement de la Prêtrise de Melchizédek, tableau de Walter Rane.

Rétablissement de la Prêtrise de Melchisédek

Nous avons moins de détails concernant la visite de Pierre, Jacques et Jean à Joseph et Olivier pour rétablir la Prêtrise de Melchisédek. Différentes interprétations s’appuyant sur des récits tardifs situent la date de l’événement entre le printemps 1829, peut-être fin mai ou juin, et quelques mois plus tard7. Joseph et Oliver n’ont jamais donné la date de l’apparition de Pierre, Jacques et Jean comme ils l’ont fait pour celle de Jean-Baptiste pour le rétablissement de la Prêtrise d’Aaron. Il se peut qu’ils n’aient pas pleinement compris dès le début la nature de la prêtrise ou de ses divisions. La compréhension de la prêtrise par Joseph s’est faite de manière progressive.

Entre 1830 et 1835, les offices de la prêtrise sont clarifiés et des collèges, conseils, présidences et épiscopats sont formés. Le terme même de Prêtrise de Melchisédek n’est pas utilisé comme nom de la « Haute Prêtrise » ou de la « plus grande prêtrise » (Doctrine et Alliances 107:9 ; 84:19) avant 1835 (voir Doctrine et Alliances 107:2-4).

Joseph fournit cependant des détails sommaires sur le lieu. En 1842, il dit avoir entendu « la voix de Pierre, Jacques et Jean dans la nature entre Harmony […] et Colesville […] sur la rivière Susquehanna, se déclarant possesseurs des clefs du royaume » (Doctrine et Alliances 128:20).

Cela signifie que le rétablissement de la Prêtrise de Melchisédek a eu lieu quelque part le long des quarante-cinq kilomètres qui séparent la maison des Smith à Harmony (Pennsylvanie) et la ville de Colesville (New York), où vivait la famille de Joseph Knight. La famille Knight faisait partie des premiers membres de l’Église et comptait parmi les amis dévoués de Joseph Smith. Pendant la traduction du Livre de Mormon, ils ont fourni du papier et des provisions et formeront plus tard le noyau de la branche de Colesville.

En plus de recevoir la Prêtrise de Melchisédek des mains de Pierre, Jacques et Jean, Joseph et Oliver ont été ordonnés « apôtres et témoins spéciaux » du Seigneur (Doctrine et Alliances 27:12) et ont reçu les clés nécessaires pour ouvrir la dispensation de la plénitude des temps. Ils avaient dorénavant l’autorité d’administrer toutes les ordonnances de la prêtrise, notamment de conférer le don du Saint-Esprit.

Ils ont aussi reçu « les clefs de toutes les bénédictions spirituelles de l’Église » (Doctrine et Alliances 107:18) indispensables pour organiser l’Église en avril 1830 ainsi que la révélation de tout restaurer à son ordre propre. Des bénédictions spirituelles se sont manifestées à travers des miracles, des guérisons et des ordonnances accomplies par l’autorité de la prêtrise. En 1836, des anges messagers ont remis les clés de la prêtrise en relation avec le rassemblement d’Israël et l’œuvre du temple (voir Doctrine et Alliances 110).

Sacrament, Partaking of

Implications du rétablissement de la Prêtrise

David O. McKay (1873-1970) a enseigné que le trait le plus caractéristique de l’Église rétablie du Sauveur est « l’autorité divine par la révélation directe8 ». Sans le retour de la prêtrise sur la terre, le Rétablissement n’aurait pas été possible. La prêtrise autorise l’accomplissement des ordonnances et fournit le cadre du gouvernement de l’Église du Seigneur sur la terre.

Le 6 avril 1830, Joseph Smith organise officiellement l’Église. Dans les années qui suivent, la Première Présidence et le Collège des douze apôtres sont organisés. Sous la direction du Président de l’Église, les clés de la prêtrise sont déléguées aux dirigeants locaux dans le monde, ce qui permet à l’Évangile de « [rouler] jusqu’aux extrémités de la terre » (Doctrine et Alliances 65:2).

Le rétablissement de la prêtrise était essentiel pour l’appel divin de Joseph Smith comme premier prophète de cette dernière dispensation. Dans la préface des Doctrine et Alliances, le Seigneur explique : « C’est pourquoi, moi, le Seigneur, connaissant la calamité qui s’abattra sur les habitants de la terre, j’ai fait appel à mon serviteur Joseph Smith, fils, lui ai parlé du haut des cieux et lui ai donné des commandements » (Doctrine et Alliances 1:17).

Avant la visite de Jean-Baptiste au début du mois de mai 1829, Joseph était concentré sur la traduction du Livre de Mormon. Avec le rétablissement de la Prêtrise d’Aaron et de la Prêtrise de Melchisédek, il comprend que son appel va plus loin que ce qu’il pensait. En outre, l’autorité qu’il reçoit des cieux le prépare à assumer ses responsabilités de « voyant, traducteur, prophète, apôtre de Jésus-Christ [et] ancien de l’Église » (Doctrine et Alliances 21:1).

Pour décrire ce que notre vie serait sans la prêtrise, Robert D. Hales (1932-2017), du Collège des douze apôtres, a dit : « Si l’autorité de la prêtrise ne se trouvait pas sur terre, l’adversaire serait libre d’écumer la terre et de régner sans restriction. Il n’y aurait pas de don du Saint-Esprit pour nous guider et nous éclairer, pas de prophète pour parler au nom du Seigneur, pas de temple où nous puissions faire des alliances sacrées et éternelles, pas d’autorité pour bénir et baptiser, pour guérir et consoler. Sans le pouvoir de la prêtrise, ‘la terre serait entièrement dévastée’ (voir D&A 2:1-3). Il n’y aurait ni lumière ni espérance, seulement les ténèbres9. »

La réception des ordonnances de la prêtrise est essentielle pour l’œuvre du Seigneur qui est de « réaliser l’immortalité et la vie éternelle de l’homme » (Moïse 1:39). Le baptême et la confirmation, la dotation du temple et le scellement pour le temps et pour l’éternité sont essentiels à notre salut. La capacité d’unir et de sceller les familles au temple pour les personnes qui se trouvent des deux côtés du voile n’est possible que grâce à l’autorité et aux clés de la prêtrise exercées selon les directives du président de l’Église.

Family sitting around talkin

Le rétablissement en cours

Comment l’autorité de la prêtrise pourrait-elle vous inciter à participer au rétablissement de l’Église qui se poursuit ? Nous ne savons pas ce que l’avenir nous réserve mais il est clair que le Rétablissement se poursuit. Le Seigneur n’a pas révélé à Joseph tous les points de doctrine ni toutes les ordonnances et ne lui a pas transmis toutes les instructions dans le Bosquet sacré, par l’intermédiaire de Moroni à Cumorah ou lors de la réunion au cours de laquelle l’Église a été organisée. Le Rétablissement ne s’est pas produit en une seule fois. Au contraire, ce que le Seigneur a révélé à Joseph, il l’a fait « ligne sur ligne » (2 Néphi 28:30) tout comme il continue de le faire à ses prophètes aujourd’hui selon ses desseins et en son temps.

Depuis l’époque de Joseph Smith, une ligne ininterrompue de prophètes a parlé au nom du Seigneur et continue de faire connaître sa volonté. Les prophètes ont une vision d’ensemble et reçoivent des directives spécifiques en réponse aux difficultés de leur époque. Le président Nelson a proclamé : « Nous sommes [tous] témoins du processus du Rétablissement. Si vous pensez que l’Église a été pleinement rétablie, ce que vous voyez n’est que le commencement. Beaucoup de choses sont encore à venir10. »

Hong Kong: Service Project

Le Rétablissement et vous

Puisse chacun de nous participer avec détermination au rétablissement de l’Évangile en cours en recevant et en mettant en pratique avec enthousiasme ce qui a été révélé aux prophètes actuels. Cela comprend notamment le fait de vivre la loi supérieure et plus sainte qui consiste à servir nos frères et sœurs11. Et puisse chacun de nous trouver une joie durable dans l’Évangile grâce au plan centré sur le foyer et soutenu par l’Église pour apprendre la doctrine, fortifier la foi, respecter les commandements et encourager la pratique religieuse personnelle, dont les soirées familiales qui répondent aux besoins individuels et familiaux12.

Nous nous préparerons à la seconde venue du Sauveur en participant au rassemblement d’Israël des deux côtés du voile13. Nous sanctifierons mieux le jour du sabbat pendant le culte à l’église et au foyer14. Nous nous efforcerons d’être davantage réceptif au Saint-Esprit en faisant ce qui est nécessaire pour recevoir des révélations personnelles au quotidien15.

Je témoigne que les cieux restent ouverts et que beaucoup de choses sont encore à venir tandis que le Seigneur nous prépare en vue des jours exaltants qui nous attendent. Le rétablissement de la prêtrise permet aux enfants de Dieu d’administrer et de recevoir des ordonnances salvatrices, et il donne l’autorité aux prophètes, voyants et révélateurs actuels de diriger le royaume du Seigneur.

L’Église et ses membres reçoivent quotidiennement d’innombrables bénédictions parce que la prêtrise du Seigneur est accessible. Puissions-nous exprimer chaque jour notre gratitude pour l’apparition de Jean-Baptiste, Pierre, Jacques et Jean, et pour le retour de la Prêtrise d’Aaron et de la Prêtrise de Melchisédek dans cette dernière dispensation en préparation du retour de notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ.

arrière-plans Getty Images