2016
Bonnie H. Cordon
Téléchargements
Tout le livre (PDF)
Notes de bas de page

Hide Footnotes

Thème

Bonnie H. Cordon

Deuxième conseillère dans la présidence générale de la Primaire

Tout au long de son enfance dans le sud-est de l’Idaho (États-Unis), Bonnie Hillam Cordon a appris de nombreuses leçons de vie importantes. Le travail, le jeu et la vie à la ferme lui ont appris à être autonome, à travailler dur et « à ne pas avoir peur d’essayer », dit la nouvelle deuxième conseillère dans la présidence générale de la Primaire.

Cependant, la leçon la plus importante lui a été enseignée par ses parents, Harold et Carol Rasmussen Hillam, qui lui ont appris qu’avec l’aide du Seigneur, elle pouvait tout faire. Son père disait : « Il n’y a aucune limite. »

Sœur Cordon s’est appuyée sur cette connaissance lorsqu’elle était nouvelle missionnaire à Lisbonne et qu’elle peinait pour apprendre le portugais. « J’étais beaucoup à genoux, à demander un miracle. Mais, grâce à mon père, j’avais appris que je pouvais faire des choses difficiles. »

Après beaucoup de prières, de travail et de patience, elle a réussi petit à petit à parler couramment le portugais, ce qui lui a été profitable de nombreuses années plus tard lorsque son mari et elle ont été appelés à servir à Curitiba (Brésil).

Elle dit : « C’est intéressant de voir comment le Seigneur nous prépare et nous construit, petit à petit. C’est toujours plus logique avec le recul du temps. Il nous suffit d’avoir la foi. »

Bonnie Hillam est née le 11 mars 1964, à Idaho Falls (Idaho). Après sa mission, elle a fait des études de pédagogie à l’université Brigham Young à Provo (Utah). Elle s’y est liée d’amitié avec Derek Lane Cordon. Leur amitié s’est transformée en idylle et ils se sont mariés le 25 avril 1986 au temple de Salt Lake City. Ils ont quatre enfants, trois garçons et une fille, et trois petits-fils.

Au fil des années, ils ont occupé de nombreux postes dans l’Église. Elle a servi aux côtés de son mari lorsqu’il présidait la mission de Curitiba (Brésil) de 2010 à 2013, et elle a été présidente des Jeunes Filles de pieu, responsable de la garderie, et instructrice de séminaire. Elle a aussi dans des organisations des Jeunes Filles, de la Société de Secours et de la Primaire de paroisse.

Dans le cadre de sa nouvelle affectation, sœur Cordon dit qu’elle espère enseigner une vérité essentielle aux enfants de la Primaire, que « notre Père céleste les aime ».