2016
Valeri V. Cordón
Téléchargements
Tout le livre (PDF)
Notes de bas de page

Hide Footnotes

Thème

Valeri V. Cordón

Soixante-dix Autorité générale

De sa mère, qui est devenue membre de l’Église à l’âge de seize ans, Valeri Vladimir Cordón Orellana a reçu une base dans l’Évangile qui lui a bien servi quand il est parti à cent cinquante kilomètres de chez lui (Zacapa, Guatemala) pour faire ses études secondaires à Guatemala City et étudier l’informatique.

Frère Cordón, qui est le fils d’Ovidio et Ema Orellana Cordón, se souvient : « Le respect de tous les éléments sacrés de l’Église est la chose la plus importante que j’ai reçue de ma mère. »

Frère Cordón est né le 19 février 1969, à Guatemala City, et il a passé son enfance à Zapaca. Son père est parti travailler à Chicago (Illinois), aux États-Unis. Pendant qu’il s’y trouvait, des membres de l’Église l’ont influencé et des missionnaires lui ont enseigné l’Évangile. Sa famille a été scellée dans le temple de Mesa (Arizona) en 1972, quand Valeri avait trois ans.

Frère Cordón dit qu’il a acquis l’amour de l’Évangile en entendant sa mère chanter fréquemment des cantiques de l’Église et des chants tels que « Je suis enfant de Dieu » et « J’espère qu’on m’enverra en mission ». Il a servi dans la mission d’El Salvador de 1987 à 1989.

Il a épousé Glenda Zelmira Zea Diaz le 25 mars 1995, au temple de Guatemala City. Sœur Cordón envisageait de partir en mission, mais elle a changé ses projets lorsqu’elle a rencontré Valeri. Plus tard, elle a reconnu en lui le jeune homme qui avait attiré son attention, des années auparavant, lorsqu’elle avait vu sa photo dans un magazine de l’Église. Ils ont trois filles.

Frère Cordón a obtenu une licence de l’université Mariano Galvez au Guatemala en 2010 et une maîtrise en gestion d’entreprise de l’institut de technologie du Massachussetts en 2012. Il a été directeur des systèmes d’information d’une entreprise pharmaceutique et, depuis 2012, de Pepsico Foods Mexique, Amérique centrale et Antilles.

Au moment de son appel, il était membre du quatrième collège des soixante-dix dans l’interrégion d’Amérique centrale. Il a servi dans la présidence de la mission de San José Est, au Costa Rica, de 1998 à 2000.