2016
Secours aux réfugiés : « J’étais étranger »
Téléchargements
Tout le livre (PDF)
Notes de bas de page

Hide Footnotes

Thème

Secours aux réfugiés : « J’étais étranger »

Avec l’approbation de la Première Présidence, les présidences générales de la Société de Secours, des Jeunes Filles et de la Primaire invitent les fillettes, les jeunes filles et les femmes de tout âge à rendre service aux réfugiés dans leurs quartiers et leurs collectivités grâce à une opération de secours intitulée « J’étais étranger » (voir Lévitique 19:34 ; Matthieu 25:35).

Linda K. Burton, présidente générale de la Société de Secours, a dit : « De l’amitié, du tutorat et d’autres gestes d’amour et de service pourraient faire du bien à beaucoup de gens qui se trouvent parmi nous. Rendre ces services est la base de l’Évangile.

Cela me rappelle l’Écriture qui dit : ‘N’oubliez pas l’hospitalité ; car, en l’exerçant, quelques-uns ont logé des anges, sans le savoir’ [Hébreux 13:2]. Nous recommandons aux sœurs de rechercher, à l’aide de la prière, des occasions de servir, et de réfléchir à des manières de soutenir des organisations communautaires et civiques de confiance. Vous trouverez quelques idées utiles sur le site IWasAStranger.lds.org (j’étaisétranger.lds.org), et vous pouvez raconter vos expériences en envoyant un courriel à IWasAStranger@ldschurch.org. »

Fin mars, une lettre de la Première Présidence concernant « J’étais étranger » a été envoyée aux conseils de pieu, de paroisse et de branche. Des directives pour les dirigeants l’accompagnait. La lettre recommande ce qui suit : « Les sœurs peuvent participer à cet effort selon que leur temps et leur situation le leur permettent, en veillant à ce qu’on ne demande à aucune d’entre elles de courir plus vite qu’elle n’a de force pour le faire et à ce que tout se fasse avec sagesse et ordre (voir Mosiah 4:27). » Une lettre de la Première Présidence du 27 octobre 2015 recommandait également à tous les membres de rendre service à la manière du Christ aux personnes dans le besoin.

Une lettre des présidentes générales de la Société de Secours, des Jeunes Filles et de la Primaire donnant d’autres renseignements au sujet de « J’étais étranger » a également été distribuée à l’occasion de réunions de ces organisations.