2012
Se préparer pour la conférence générale
Téléchargements
Tout le livre (PDF)
Notes de bas de page

Hide Footnotes

Thème

Notre foyer, notre famille

Se préparer pour la conférence générale

Notre famille a appris qu’en étudiant la conférence générale, nous pouvons inviter quotidiennement l’Esprit dans notre vie.

Ma famille et moi trouvons que la meilleure façon de nous préparer pour la prochaine conférence générale consiste à nous plonger dans les conseils donnés lors de la précédente. Quand ma femme a du temps libre, elle lit le numéro du Liahona de la conférence. Elle s’efforce ensuite d’appliquer les enseignements qu’elle apprend. Par exemple, elle m’a dit que le discours de frère Bednar sur l’amélioration de la qualité de nos prières l’a aidée à rechercher plus sérieusement la charité pour élever nos deux fils turbulents.1

J’essaie moi aussi de relire le numéro de la dernière conférence. Chaque matin, tandis que je me rends à pied à l’université, j’écoute un discours, puis je médite et prie, laissant les enseignements des prophètes pénétrer dans mon cœur et dans mon esprit. Je converse avec notre Père céleste au sujet de la journée qui va suivre et de mes responsabilités de mari, de père, de saint des derniers jours, d’étudiant et de citoyen.

Un matin, le discours de frère Perry, « Agissons avec simplicité », m’a semblé avoir un rapport direct avec ma situation2. Frère Perry appliquait les principes enseignés par Henry David Thoreau dans Walden pour simplifier notre vie en faisant provision de spiritualité et en obtenant de l’aide face à la pression du monde. Du fait des exigences de mes cours, les sorties en famille sont rares et précieuses. Cependant, un été, avant le discours de frère Perry, nous avons visité l’étang de Walden et avons passé un moment à méditer, à l’intérieur d’une reconstitution de la cabane de Thoreau. Nous avons profité au mieux de cet après-midi en pataugeant dans l’étang et en faisant des châteaux de sable sur la plage. De retour à la maison, toute la famille a remercié notre Père céleste pour ses créations dont nous avons profité ensemble.

Des mois plus tard, alors que je marchais péniblement sur des trottoirs couverts de neige, je me suis souvenu de ce bel après-midi d’été. À la suite de cette expérience et du message de frère Perry, j’ai compris plus clairement combien il m’est essentiel de passer du temps avec ma famille pour mener une vie résolument centrée sur l’Évangile.

En plus d’écouter individuellement les discours de conférence, nous en écoutons un en famille sur l’ordinateur, le dimanche matin, pendant que nous nous préparons pour aller à l’église. Une fois, ma femme et moi avons surpris notre fils de quatre ans en train de demander à notre fils cadet de se taire pour qu’il puisse écouter le président Monson.

Les enseignements de notre Sauveur, transmis par la bouche des prophètes modernes, sont une bénédiction pour notre famille. En cherchant à inclure les prophètes, voyants et révélateurs dans notre vie quotidienne, nous avons permis au Saint-Esprit de devenir notre guide constant. Nous répétons d’ailleurs les paroles du cantique : « Seigneur, merci pour le prophète3 ».

En étudiant fréquemment les conseils donnés lors de la dernière conférence générale, ma femme et moi avons une meilleure compréhension des enseignements du Seigneur lorsqu’arrive la conférence générale. Nous sommes spirituellement édifiés et mieux préparés à recevoir ses enseignements actuels par l’intermédiaire de ses serviteurs, les prophètes.

Illustration photographique David Stoker