2012
Le billet d’or
Téléchargements
Tout le livre (PDF)
Notes de bas de page

Hide Footnotes

Thème

Histoires racontées lors de la conférence

Le billet d’or

« Il y avait une femme qui voulait plus que toute autre chose épouser au temple un détenteur de la prêtrise digne et être une mère et une épouse. Elle en avait rêvé toute sa vie, et oh, quelle mère merveilleuse, quelle épouse aimante elle serait ! Sa maison serait remplie de bonté et de gentillesse. Aucun mot acerbe n’y serait prononcé. Les repas ne seraient jamais brûlés. Ses enfants, au lieu de traîner avec leurs amis, préféreraient passer leurs soirées et leurs week-ends avec papa et maman.

« C’était son billet d’or. C’était la chose par excellence dont dépendait, selon elle, toute son existence. C’était la seule chose au monde à laquelle elle aspirait de toutes ses forces.

« Mais cela ne s’est jamais produit ! Et, au fil des ans, elle s’est de plus en plus isolée, remplie d’amertume et même de colère. Elle ne pouvait pas comprendre pourquoi Dieu ne lui accordait pas ce désir juste.

« Elle était institutrice, et le fait de fréquenter des enfants à longueur de journée ne faisait que lui rappeler que son billet d’or ne s’était jamais matérialisé. Avec les années, sa déception et son isolement augmentèrent. Les gens n’aimaient pas se trouver en sa présence et l’évitaient chaque fois qu’ils le pouvaient. Elle reportait même sa frustration sur les enfants à l’école…

« Le tragique de cette histoire est que cette brave dame, au milieu de sa déception concernant son billet d’or, ne se rendait pas compte des bénédictions qu’elle avait reçues. Elle n’avait pas d’enfants à la maison, mais elle était entourée par eux dans sa salle de classe. Elle n’avait pas la bénédiction d’avoir une famille, mais le Seigneur lui avait donné une occasion que peu de gens ont, la chance d’influencer en bien la vie de centaines d’enfants en tant qu’institutrice.

« La leçon qu’il faut retenir c’est que, si nous passons nos journées à attendre les roses, nous risquons de ne pas voir la beauté et la merveille que sont les minuscules myosotis qui nous entourent. »

Dieter F. Uchtdorf, deuxième conseiller dans la Première Présidence, « Ne m’oubliez pas », Le Liahona, novembre 2011, p. 121-122.

Questions pour la méditation :

  • Que pourrait être votre « billet d’or » et comment vous empêche t-il de voir les bénédictions que vous avez déjà ?

  • Quels sont les « minuscules myosotis » que vous négligez dans votre vie ?

Vous pourriez noter vos réflexions dans un journal ou en discuter avec des gens.

votre rêve devenu réalité