Écritures
Psaumes 36

Chapitre 36

1 Au chef des chantres. Du serviteur de l’Éternel, de David.

2 La parole impie du méchant est au fond de mon coeur ; La crainte de Dieu n’est pas devant ses yeux.

3 Car il se flatte à ses propres yeux, Pour consommer son iniquité, pour assouvir sa haine.

4 Les paroles de sa bouche sont fausses et trompeuses ; Il renonce à agir avec sagesse, à faire le bien.

5 Il médite l’injustice sur sa couche, Il se tient sur une voie qui n’est pas bonne, Il ne repousse pas le mal.

6 Éternel ! ta bonté atteint jusqu’aux cieux, Ta fidélité jusqu’aux nues.

7 Ta justice est comme les montagnes de Dieu, Tes jugements sont comme le grand abîme. Éternel ! tu soutiens les hommes et les bêtes.

8 Combien est précieuse ta bonté, ô Dieu ! A l’ombre de tes ailes les fils de l’homme cherchent un refuge.

9 Ils se rassasient de l’abondance de ta maison, Et tu les abreuves au torrent de tes délices.

10 Car auprès de toi est la source de la vie ; Par ta lumière nous voyons la lumière.

11 Étends ta bonté sur ceux qui te connaissent, Et ta justice sur ceux dont le coeur est droit !

12 Que le pied de l’orgueil ne m’atteigne pas, Et que la main des méchants ne me fasse pas fuir !

13 Déjà tombent ceux qui commettent l’iniquité ; Ils sont renversés, et ils ne peuvent se relever.