2014
Les vérités dont la connaissance a le plus de valeur
Téléchargements
Tout le livre (PDF)
Notes de bas de page

Hide Footnotes

Thème

Les vérités dont la connaissance a le plus de valeur

Tiré d’un discours donné le 6 novembre 2011 à l’université Brigham Young. Pour lire l’intégralité du texte en anglais, allez sur speeches.byu.edu.

Packer, Boyd K.

Si vous avez chuté ou si vous vous êtes perdus pour un temps, vous pouvez aller de l’avant avec foi et ne plus errer çà et là dans le monde.

Truths Most Worth Knowning

Se procurer de la pornographie ou la regarder revient à garder un serpent à sonnette dans son sac à dos.

illustration photo PeteSherrard/iStock/Thinkstock et Brenda A. Carson/iStock/Thinkstock

Certains jeunes ont des questions et cherchent à être guidés. D’autres se demandent comment ils ont quitté le chemin de l’Évangile et comment ils peuvent y revenir. Je m’adresse à tous, mais je le ferai tout particulièrement à celui qui cherche.

Votre compte spirituel

Nous vivons tous spirituellement à crédit. D’une manière ou d’une autre, la somme ne cesse d’augmenter. Si vous payez régulièrement, vous n’avez pas à beaucoup vous inquiéter. Vous ne tardez pas à apprendre la discipline et à savoir qu’un jour il faudra rendre des comptes. Apprenez à mettre régulièrement votre compte spirituel à jour plutôt que de le laisser accumuler les intérêts et les pénalités.

Comme vous êtes en train de passer un test, on s’attend à ce que vous fassiez des erreurs. Je présume que vous avez fait dans votre vie des choses que vous regrettez, des choses dont vous ne pouvez même pas vous excuser, ce qui est encore moins bien, c’est pourquoi vous portez un fardeau. Peut-être vous sentez-vous inférieur de corps et d’esprit et peut-être êtes-vous troublé ou écrasé par le poids d’un compte spirituel marqué d’un « retard de paiement ». Lorsque vous vous retrouvez face à vous-même dans ces moments de contemplation silencieuse (que beaucoup d’entre nous cherchent à éviter), êtes-vous perturbé par des choses non réglées ? Avez-vous quelque chose sur la conscience ? Êtes-vous, à un degré ou à un autre, coupable de quoi que ce soit de petit ou de gros ?

Trop souvent, nous recevons des lettres de personnes qui ont commis des fautes tragiques et qui portent le fardeau du péché. Elles supplient : « Pourrai-je jamais être pardonné ? Pourrai-je jamais changer ? » La réponse est oui ! (Voir 1 Corinthiens 10:13.)

Le repentir apporte le soulagement

L’Évangile nous enseigne que l’on peut être soulagé du tourment et de la culpabilité en se repentant. Sauf pour les quelques personnes qui choisissent de suivre les voies de la perdition après avoir connu une plénitude, il n’y a pas d’habitude, de dépendance, de rébellion, de transgression, d’offense qui ne puisse être complètement pardonnée comme cela est promis. Quoi qu’il ait pu vous arriver, le Seigneur a préparé un chemin de retour si vous écoutez les murmures du Saint-Esprit.

Certaines personnes sont habitées d’un besoin compulsif, d’une tentation récurrente, qui peut devenir une habitude, puis une dépendance. Nous sommes enclins à commettre certains péchés et à nous donner des raisons de penser que nous ne sommes pas coupables parce que nous sommes nés ainsi. Nous nous laissons prendre au piège et de là vient la souffrance et le tourment que seul le Sauveur peut guérir. Vous avez le pouvoir d’arrêter et d’être racheté.

Un serpent à sonnette appelé pornographie

Marion G. Romney (1897-1988), premier conseiller dans la Première Présidence, m’a dit un jour : « Ne faites pas que leur parler de façon à ce qu’ils comprennent, parlez-leur de façon à ce qu’ils ne puissent se méprendre. »

Alors écoutez ! Je vais parler clairement comme quelqu’un qui a reçu l’appel et l’obligation de le faire.

Vous vivez à une époque où le fléau de la pornographie balaie le monde. Il est difficile d’y échapper. La pornographie se concentre sur la partie de votre nature grâce à laquelle vous avez le pouvoir d’engendrer la vie.

S’adonner à la pornographie c’est s’attirer des difficultés, le divorce, la maladie, des problèmes de toutes sortes. Rien là-dedans n’est innocent. Se la procurer, la regarder ou l’avoir sur soi sous n’importe quelle forme revient à garder un serpent à sonnette dans son sac à dos. Cela vous expose à l’inévitable équivalent spirituel de la morsure du serpent avec son injection de venin mortel. Le monde étant ce qu’il est, on peut facilement comprendre que l’on peut y être exposé presque innocemment, la lire ou la regarder sans se rendre compte de ses terribles conséquences. Si c’est votre cas, je vous avertis : arrêtez. Arrêtez maintenant !

Le Livre de Mormon enseigne que tous « les hommes sont suffisamment instruits pour discerner le bien du mal » (2 Néphi 2:5). Cela vous inclut, vous. Vous savez ce qui est bien et ce qui est mal. Faites très attention de ne pas franchir cette ligne.

Bien que la plupart des fautes puissent être confessées en privé au Seigneur, il faut faire plus pour recevoir le pardon de certaines transgressions. Si vous avez commis de graves erreurs, vous devez voir votre évêque. Sinon, une confession classique, discrète et personnelle suffira. Mais souvenez-vous, le grand matin du pardon ne se produira pas toujours immédiatement. N’abandonnez pas si au début vous chutez. Vaincre le découragement fait partie de notre mise à l’épreuve. N’abandonnez pas. Et, comme je vous l’ai déjà conseillé, une fois que vous avez confessé et abandonné vos péchés, ne regardez pas en arrière.

Le Seigneur est toujours là. Il est disposé à souffrir et à payer le prix si vous voulez l’accepter comme votre Rédempteur.

Les souffrances du Sauveur pour nos péchés

Nous, les mortels, nous ne pouvons assurément pas comprendre comment Jésus-Christ a accompli son sacrifice expiatoire. Mais pour le moment la manière n’est pas aussi importante que la raison de ses souffrances. Pourquoi l’a-t-il fait pour vous, pour moi, pour toute l’humanité ? Il l’a fait par amour pour Dieu le Père et pour toute l’humanité. « Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis » (Jean 15:13).

À Gethsémané, le Christ s’est éloigné de ses apôtres pour prier. Ce qui s’est passé ensuite dépasse notre entendement ! Cependant nous savons qu’il a accompli l’Expiation. Il était prêt à prendre sur lui les erreurs, les péchés et la culpabilité, les doutes et les peurs du monde entier. Il a souffert pour nous afin que nous n’ayons pas à souffrir.

Le pardon complet est possible

[Christ's image]

Si vous avez trébuché ou même si vous vous êtes égaré un certain temps, si vous avez l’impression que l’adversaire vous tient maintenant captif, vous pouvez aller de l’avant avec foi et ne plus errer çà et là dans le monde. Des personnes sont prêtes à vous guider à nouveau vers la paix et la sécurité. La grâce de Dieu, promise dans les Écritures, intervient « après tout ce que nous pouvons faire » (2 Néphi 25:23). Cette possibilité est pour moi la vérité dont la connaissance a le plus de valeur.

Je vous promets que le matin radieux du pardon peut arriver. Alors, « la paix de Dieu qui surpasse toute intelligence » (Philippiens 4:7) revient dans votre vie, telle un lever de soleil, et le Sauveur et vous, ne vous souviendrez plus de vos péchés (voir Jérémie 31:34). Comment le saurez-vous ? Comment saurez-vous que vous avez reçu le pardon ? Vous le saurez ! (Voir Mosiah 4:1-3.)

C’est ce que je suis venu vous enseigner, à vous qui avez des problèmes. Le Seigneur interviendra et résoudra le problème que vous ne pouvez pas résoudre, mais vous devez en payer le prix. Si vous ne le faites pas cela ne se produira pas. C’est un souverain très gentil dans le sens qu’il paie toujours le prix nécessaire, mais il veut que vous fassiez ce qu’il faut, même si c’est douloureux.

J’aime le Seigneur et j’aime le Père qui l’a envoyé. Nous pouvons déposer devant lui nos fardeaux de déception, de péché et de culpabilité, et, selon ses conditions généreuses, chaque rubrique du compte peut être marquée « payé en totalité ». (Voir Ésaïe 1:18-19.)

Soyez fidèle et restez digne

Truths Most Worth Knowning

Je vous promets que le matin radieux du pardon peut arriver.

Le verset « Apprends la sagesse dans ta jeunesse ; oui, apprends dans ta jeunesse à garder les commandements de Dieu » (Alma 37:35) est une invitation accompagnée d’une promesse de paix et de protection contre l’adversaire. (Voir aussi 1 Timothée 4:12.)

Ne vous attendez pas à ce que toute votre vie se déroule sans accroc. Même pour les personnes qui vivent comme elles le doivent, c’est parfois tout le contraire. Abordez chaque difficulté de la vie avec optimisme et assurance, et vous aurez la paix et la foi pour vous soutenir aujourd’hui et demain.

Pour ce qui est de ceux d’entre vous qui n’ont pas encore toutes les bénédictions qu’ils pensent qu’ils aimeraient ou devraient avoir, je crois fermement qu’aucune expérience ou occasion nécessaire au salut ne sera refusée à ceux qui vivent fidèlement. Restez dignes, gardez l’espoir, soyez patients et adonnés à la prière. Les choses finissent par s’arranger. Le don du Saint-Esprit vous guidera et dirigera vos actions.

Je vous connais, vous, jeunes de l’Église et je comprends que vous n’êtes pas parfaits mais que vous avancez sur ce chemin. Ayez du courage. Sachez que tous les êtres qui ont un corps ont du pouvoir sur ceux qui n’en ont pas1. Satan s’est vu refuser un corps, alors si vous êtes confrontés à des tentations, sachez que vous êtes en position de supériorité par rapport à toutes ces tentations si vous utilisez le libre arbitre donné à Adam et Ève dans le jardin et transmis à cette génération.