2014
Pourquoi nous proclamons l’Évangile
Téléchargements
Tout le livre (PDF)
Notes de bas de page

Hide Footnotes

Thème

Pourquoi nous proclamons l’Évangile

Tiré d’un discours donné le 22 juin 2008, à Provo (Utah, États-Unis), lors d’un séminaire pour les nouveaux présidents de mission.

D. Todd Christofferson

Nous, saints des derniers jours, avons tous l’objectif missionnaire d’inviter les autres à aller au Christ.

Social interaction

Le premier chapitre de Prêchez mon Évangile pose une question qui s’applique à tous les membres de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours : « Quel est mon objectif de missionnaire ? »

La réponse, résumée en une phrase, est la suivante : « Votre objectif est d’inviter les autres à aller au Christ en les aidant à recevoir l’Évangile rétabli par la foi en Jésus-Christ et en son expiation, par le repentir, par le baptême, par la réception du don du Saint-Esprit et par la persévérance jusqu’à la fin1. »

Les membres sont des missionnaires

On nous demande à tous d’être des missionnaires. Et afin d’être efficaces dans la proclamation de l’Évangile de Jésus-Christ, nous devons avoir cet objectif à l’esprit, le ressentir dans notre cœur, l’accepter dans notre âme et agir en conséquence. Quand nous le faisons, cela nous inspire et nous guide dans la proclamation de l’Évangile. Nous devons distinguer clairement l’objectif de la proclamation de l’Évangile d’une part, et les moyens pour réaliser cet objectif d’autre part.

Notre objectif n’est pas de simplement participer à des discussions sur l’Évangile ou de parler de l’Église à n’importe qui ou à tout le monde ou de simplement nous fixer des buts et faire des plans. Ces choses sont importantes mais elles sont des moyens de parvenir à une fin, et celle-ci est d’amener les gens au Christ.

Centrés sur l’objectif missionnaire

Pensez à des exemples de ce qui se produit lorsque nos efforts pour faire connaître l’Évangile sont centrés sur l’objectif missionnaire :

  1. Nous instruisons les gens d’une façon qui les aide vraiment à comprendre l’Évangile et la raison pour laquelle ils doivent se repentir et pourquoi ils doivent le faire. Nous écoutons ce que l’ami de l’Église a dans l’esprit et dans le cœur et nous y répondons.

  2. Nous recherchons et écoutons le Saint-Esprit pour discerner qui ressent le Saint-Esprit lorsque nous parlons.

  3. La planification (en famille, pendant les conseils de paroisse et avec les missionnaires à plein temps) devient un outil pour nous assurer que, pour chaque ami de l’Église, nous avons trouvé ce qui doit se produire pour conduire à la conversion, nous nous en souvenons et nous faisons le suivi.

  4. Nous nous réjouissons de toutes les occasions de nous faire un festin des paroles de Dieu parce que notre étude a un objectif. Nous cherchons les réponses aux questions profondes de nos amis ainsi qu’aux nôtres.

  5. Nous invitons les gens à assister aux réunions de l’Église, pas simplement parce nous croyons que c’est ce que nous sommes censés faire mais aussi parce que nous comprenons que la participation à l’église est essentielle pour que l’ami de l’Église ait un plus grand désir de se faire baptiser et d’établir un fondement qui permet de persévérer jusqu’à la fin dans l’alliance de l’Évangile. Avec ce but ultime à l’esprit, l’invitation à venir à l’Église revêt un caractère plus urgent, explique l’importance du culte dominical et ce qui est différent dans le service religieux des saints des derniers jours, et l’Esprit qui accompagne nos paroles aura une force de persuasion qui ne serait pas présente autrement.

Assimiler et comprendreS’il vous plaît,

n’ignorez pas le chapitre 1 de Prêchez mon Évangile et sa question « Quel est mon objectif de missionnaire ? » Assimilez l’objectif d’amener les gens au Christ par l’intermédiaire des principes et des ordonnances de l’Évangile rétabli et vous comprendrez que la proclamation de l’Évangile n’est pas un programme ; c’est une cause, la cause du Père, du Fils et du Saint-Esprit. Assimilez l’objectif d’inviter les gens à aller au Christ et vous comprendrez que le monde n’a accès à la grâce et au salut expiatoire que par l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours. Vous comprendrez en quoi consiste la proclamation de l’Évangile et vous serez prêts pour vous occuper des affaires du Père. Vous saurez que les missionnaires à plein temps enseignent, comme les fils de Mosiah, : « avec une puissance et une autorité venant de Dieu » (Alma 17:3), et vous les inviterez à enseigner l’Évangile aux personnes à qui vous aurez déjà lancé l’invitation de venir et de voir (voir Jean 1:39).

Notre invitation : aller au Christ

Pour moi, l’objectif missionnaire met en évidence la majesté de l’œuvre et la gloire de Dieu (voir Moïse 1:39). Quelle entreprise est plus magnifique que d’amener les enfants de Dieu au salut final par la grâce de leur Rédempteur, le Seigneur Jésus-Christ ? Souvenez-vous que notre objectif missionnaire ne consiste pas seulement à avertir les autres mais aussi à les sauver, pas seulement à les instruire mais aussi à les baptiser, pas seulement à les amener au Christ mais aussi à faire en sorte qu’ils soient constants en Christ jusqu’à la fin.

Notre invitation au monde est d’aller au Christ. Aller au Christ est un raccourci, une façon de décrire en trois mots le plan du salut. Cela signifie obtenir les fruits de son expiation et de sa résurrection, et, en fin de compte, la vie éternelle. La vie éternelle dépend de l’exercice de notre libre arbitre moral, mais elle n’est possible que par la grâce de Jésus-Christ. Aller à lui signifie faire ce qui est requis pour tirer parti de cette grâce : le pouvoir de son sacrifice expiatoire infini qui accorde le pardon, sanctifie, transforme et rachète.

C’est Jésus lui-même qui, dans le Livre de Mormon, exprime le mieux cette bonne nouvelle, l’Évangile.

« Voici, je vous ai donné mon Évangile, et ceci est l’Évangile que je vous ai donné : que je suis venu au monde pour faire la volonté de mon Père, parce que mon Père m’a envoyé.

« Et mon Père m’a envoyé pour que je sois élevé sur la croix ; et qu’après avoir été élevé sur la croix, j’attire tous les hommes à moi, afin que, comme j’ai été élevé par les hommes, de même les hommes soient élevés par le Père, pour se tenir devant moi, pour être jugés selon leurs œuvres, qu’elles soient bonnes ou qu’elles soient mauvaises –

« Et c’est pour cela que j’ai été élevé ; c’est pourquoi, selon le pouvoir du Père, j’attirerai tous les hommes à moi, afin qu’ils soient jugés selon leurs œuvres » (3 Néphi 27:13-15).

La bonne nouvelle

Ainsi, à la base, l’Évangile, ou bonne nouvelle, est que nous avons un Père céleste qui, par amour pour nous, a envoyé son Fils unique bien-aimé pour nous racheter du péché et de la mort. Le Fils, par obéissance parfaite au Père, à qui il rend la gloire, a offert sa vie pour cela. Il nous a rachetés par son sang et c’est à lui que nous devons la vie (voir 1 Corinthiens 6:19-20). Maintenant, il est notre juge. Il est la justice personnifiée.

Le message de la bonne nouvelle de l’Évangile annonce que, du fait de son sacrifice expiatoire, Jésus est aussi la miséricorde personnifiée. Sa miséricorde, ses mérites et sa grâce suffisent pour nous pardonner et nous purifier afin que, le jour du jugement, nous soyons saints et sans tache devant lui (Voir 2 Néphi 2:8 ; Moroni 10:32-33).

L’objectif missionnaire énoncé dans Prêchez mon Évangile explique ce qu’il faut faire pour que cela arrive. Comme il l’affirme, pour être pardonné et purifié, il faut faire preuve de « foi en Jésus-Christ et en son expiation, se repentir, se faire baptiser, recevoir le don du Saint-Esprit et persévérer jusqu’à la fin2 ».

De plus, dans 3 Néphi 27, le Sauveur termine sa déclaration de ce que constitue son Évangile :

« Et il arrivera que quiconque se repent et est baptisé en mon nom sera rassasié ; et s’il persévère jusqu’à la fin, voici, je le tiendrai pour innocent devant mon Père en ce jour où je me tiendrai pour juger le monde. […]

« Et rien d’impur ne peut entrer dans son royaume ; c’est pourquoi, rien n’entre dans son repos, si ce n’est ceux qui ont lavé leurs vêtements dans mon sang, à cause de leur foi, et du repentir de tous leurs péchés, et de leur fidélité jusqu’à la fin.

« Or, voici le commandement : Repentez-vous, toutes les extrémités de la terre, et venez à moi, et soyez baptisées en mon nom, afin d’être sanctifiées par la réception du Saint-Esprit, afin de vous tenir sans tache devant moi au dernier jour.

Voici, en vérité, je vous le dis, c’est là mon Évangile » (3 Néphi 27:16, 19-21).

La foi et l’engagement

Lorsque nous rendons notre témoignage de l’Évangile par l’Esprit, les personnes qui sont disposées à écouter reçoivent un témoignage suffisant pour commencer à faire preuve de foi en Jésus-Christ et en son expiation. Cette foi leur donnera la volonté de se repentir. Les membres et les missionnaires à plein temps peuvent, une fois encore par l’Esprit, leur enseigner quels changements ils doivent faire, les inviter et les engager à agir. L’engagement ultime que nous invitons l’ami de l’Église à accepter et à accomplir est le baptême d’eau. Ce baptême est suivi, ou plutôt complété, par la réception du Saint-Esprit, qui apporte la rémission des péchés ainsi que la sanctification (voir 2 Néphi 31:17).

Cet état dans lequel on se tient justifié et sans tache devant le Seigneur, on peut le conserver tout au long de sa vie si l’on continue à vivre par la foi, à se repentir quand c’est nécessaire et à renouveler les promesses du baptême. Nous appelons cela persévérer jusqu’à la fin. Les personnes qui persévèrent jusqu’à la fin ne craindront pas d’être jugées selon leurs œuvres, car elles auront accompli les œuvres de la foi, du repentir et du baptême d’eau et d’Esprit.

Les premiers principes d’abord

La déclaration d’Hyrum Smith rapportée dans Prêchez mon Évangile est profonde : « Prêchez les premiers principes de l’Évangile – prêchez-les et prêchez-les encore : vous vous apercevrez que, jour après jour, de nouvelles idées et des lumières supplémentaires à leur sujet vous seront révélées. Vous pouvez les approfondir de manière à les comprendre clairement. Vous serez alors capables de les faire comprendre plus clairement aux personnes que vous instruisez3. »

Dans cette déclaration, Hyrum Smith, le patriarche, explique que l’on ne comprend pas ces premiers principes, le cœur de l’Évangile, en une seule fois. Avec le temps et de multiples expériences de révélation, on acquiert une lumière supplémentaire et davantage de compréhension.

Il ne faut pas oublier que, lorsque les membres rendent témoignage et demandent aux missionnaires à plein temps de les aider à enseigner l’Évangile, ce n’est pas seulement par l’étude qu’on améliore sa compréhension de l’Évangile, mais c’est aussi par la participation à la proclamation de l’Évangile. Si nous étudions, nous préparons et faisons connaître les principes de l’Évangile par l’Esprit, nous parviendrons à les faire comprendre plus simplement et l’Esprit instruira toutes les personnes présentes (membres, missionnaires et amis de l’Église) et leur rendra témoignage.

Joignez-vous à l’œuvre du salut

Apprenez comment vous pouvez personnellement aider à la conversion, au maintien des convertis dans l’Église et à la remotivation des non-pratiquants sur hasteningthework.lds.org.

Vous pouvez trouver des renseignements supplémentaires sur la joie de proclamer l’Évangile sur lds.org/topics/missionary-work/change, et vous pouvez apprendre comment faire connaître l’Évangile en ligne sur lds.org/church/share.

Elder missionaries

Pourquoi, quand et comment

Les raisons de l’œuvre missionnaire, ce qu’il faut proclamer et la manière de le faire sont révélés de façon plus frappante dans le Livre de Mormon que n’importe où ailleurs. Il est rempli d’exemples de personnes qui ont compris l’objectif de l’œuvre missionnaire et ont travaillé pour l’accomplir. C’est lui qui, de toutes les Écritures, contient l’exposé le plus clair des points de doctrine fondamentaux que nous devons enseigner. Il est imprégné d’un esprit qui convertit et du témoignage de la vérité de ces mêmes points de doctrine. Il convertit toutes les personnes qui le lisent et prient à son sujet d’un cœur sincère et avec une intention réelle (voir Moroni 10:3-5).

Le Livre de Mormon établit la vraie nature de Jésus-Christ, le Fils de Dieu et le Saint Messie. Il inspire la foi en lui. Il conduit les gens au Christ. Nous avons une dette infinie envers ses auteurs et envers Joseph Smith, le prophète, pour l’avoir traduit par le don et le pouvoir de Dieu.

Je rends témoignage que, tout comme le Seigneur vit, le Livre de Mormon est vrai. Son témoignage de Jésus-Christ est vrai. Son traducteur, Joseph Smith, est le grand prophète du Rétablissement. Instruisez-vous dans le Livre de Mormon, étudiez-le, utilisez-le pour enseigner, aimez-le et mettez-le en pratique, et vous découvrirez pourquoi nous proclamons l’Évangile et que c’est notre bénédiction et notre responsabilité d’aider les autres à aller au Christ.