2013
Mon instructrice du séminaire était tout aussi occupée
Téléchargements
Tout le livre (PDF)
Notes de bas de page

Hide Footnotes

Thème

Mon instructrice du séminaire était tout aussi occupée

Par Maria Andaca (Le Grand Manille, Philippines)

Aux Philippines, il existe des établissements d’enseignement secondaire qui sont spécialisés dans les matières scientifiques et qui mettent fortement l’accent sur l’enseignement universitaire. Les élèves de ces établissements suivent plus de cours, restent plus longtemps en classe et ont beaucoup de devoirs. Je me trouvais dans ce genre d’environnement quand j’étais jeune fille.

J’ai laissé de côté beaucoup d’activités quand j’ai commencé mes études secondaires parce que je savais que je passerais beaucoup de temps à étudier. Je n’assistais presque jamais aux activités de l’Église et je manquais parfois les réunions du dimanche à cause des manifestations organisées par l’école. Il m’était aussi difficile d’assister au séminaire.

Un samedi, notre instructrice du séminaire nous a raconté combien elle était occupée lorsqu’elle était élève dans le secondaire. Malgré son emploi du temps chargé, elle était parvenue à faire ses devoirs du séminaire et à apprendre les passages spécifiques à la maîtrise des Écritures à la bibliothèque. J’ai décidé de relever son défi, autrement dit de suivre son exemple. J’ai amené mes cartes de la maîtrise des Écritures partout avec moi et je les révisais pendant mon temps libre. J’ai prié pour être aidée dans mes efforts pour trouver un équilibre entre mon étude du séminaire et les exigences de l’école. J’apprenais des Écritures par cœur sur le chemin de l’école. Je sortais les cartes tout en discutant avec mes amis. Pendant la récréation et la pause de midi, mes amis s’amusaient à m’interroger sur les cartes de maîtrise. Puis, certains d’entre eux ont commencé à apporter leurs Écritures et à parler des activités de leurs Églises. J’ai perçu un changement d’atmosphère autour de moi et l’école m’est apparue plus facile et meilleure.

Mes trois jeunes sœurs ont suivi mon exemple et maintenant ma famille récolte les bénédictions venant des Écritures au foyer. La mémorisation des versets de la maîtrise des Écritures était un acte très simple, mais plus important encore que les paroles apprises par cœur, j’ai appris que les Écritures peuvent faire la différence dans ma vie et dans celle des gens qui m’entourent. Je sais que, quelle que soit l’épreuve ou la difficulté que nous rencontrons, nous trouverons toujours de la force et des conseils dans les paroles de notre Sauveur aimant.