Conférence générale
Aider les pauvres et les affligés


Aider les pauvres et les affligés

L’Église de Jésus-Christ est engagée à servir les nécessiteux et à coopérer avec d’autres personnes dans ces actions.

Mes frères et sœurs, notre cher président Nelson s’adressera à nous plus tard pendant cette session. Il m’a demandé d’être le premier orateur.

Aujourd’hui, mon sujet concerne ce que l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours et ses membres donnent et font pour les pauvres et les affligés. Je parlerai aussi de dons semblables faits par d’autres personnes bien intentionnées. Donner aux nécessiteux est un principe commun à toutes les religions abrahamiques, ainsi qu’aux autres confessions religieuses.

Il y a quelques mois, l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours a fait rapport pour la première fois de l’ampleur de notre œuvre humanitaire dans le monde entier1. En 2021, nos dépenses pour les nécessiteux de 188 pays représentaient 906 millions de dollars, presqu’un milliard. En outre, à titre bénévole, nos membres ont consacré plus de six millions d’heures de travail à cette cause.

Évidemment, ces chiffres font un rapport incomplet de nos dons et de notre aide. Ils n’incluent pas les services que nos membres rendent individuellement quand ils s’occupent les uns des autres dans le cadre d’appels et de services bénévoles de membre à membre. Notre rapport de 2021 ne mentionne pas non plus ce que nos membres font individuellement dans le cadre d’innombrables associations caritatives sans lien officiel avec notre Église. Je commencerai par cela.

En 1831, moins de deux ans après l’organisation de l’Église rétablie, le Seigneur a donné cette révélation pour guider les membres et, j’en suis convaincu, tous ses enfants dans le monde entier :

« Car voici, il n’est pas convenable que je commande en tout, car celui qu’il faut contraindre en tout est un serviteur paresseux et sans sagesse. […]

« En vérité, je le dis, les hommes doivent œuvrer avec zèle à une bonne cause, faire beaucoup de choses de leur plein gré et produire beaucoup de justice.

« Car ils ont en eux le pouvoir d’agir par eux-mêmes. Et si les hommes font le bien, ils ne perdront en aucune façon leur récompense2. »

En plus de trente-huit ans d’apostolat et plus de trente ans de vie professionnelle, j’ai vu de nombreux efforts généreux d’associations et de personnes que cette révélation décrit comme « une bonne cause » et « produi[sant] beaucoup de justice ». Les exemples de ce genre de services humanitaires à travers le monde sont innombrables, ils dépassent nos frontières et la connaissance que l’on en a. En réfléchissant à cela, je pense au prophète et roi Benjamin du Livre de Mormon, dont le sermon incluait cette vérité éternelle : « Lorsque vous êtes au service de vos semblables, vous êtes simplement au service de votre Dieu3. »

L’entraide et le service humanitaire accordés à nos semblables sont des choses que l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours et nous, ses membres, enseignons et pratiquons beaucoup. Par exemple, nous jeûnons le premier dimanche de chaque mois et donnons au moins l’équivalent des repas non consommés pour aider les personnes dans le besoin au sein de nos assemblées. L’Église fait aussi d’énormes dons pour des œuvres humanitaires et d’autres services dans le monde entier.

Malgré tout ce que notre Église fait directement, la plupart des services humanitaires rendus aux enfants de Dieu dans le monde sont réalisés par des personnes et des organisations qui n’ont aucun lien officiel avec notre Église. Comme l’a observé l’un de nos apôtres : « Dieu utilise plus d’un peuple pour accomplir son œuvre grande et merveilleuse. […] Elle est trop vaste, trop difficile pour un seul peuple4. » En tant que membres de l’Église rétablie, nous devons être plus conscients et plus reconnaissants du service rendu par d’autres personnes.

L’Église de Jésus-Christ est engagée à servir les nécessiteux et à coopérer avec d’autres personnes dans ces actions. Nous avons récemment fait un don généreux au programme alimentaire mondial des Nations Unies. Au cours de nos nombreuses décennies d’aide humanitaire, deux associations se démarquent par leur collaboration essentielle : Les projets menés avec des agences de la Croix rouge et du Croissant rouge dans des dizaines de pays ont fourni aux enfants de Dieu un secours vital lors de catastrophes naturelles et de conflits. De même, notre collaboration avec les services du Secours catholique remonte à longtemps. Ces organisations nous ont beaucoup appris sur les actions de secours à l’échelle internationale.

Nous avons aussi une collaboration productive avec d’autres organisations, notamment Muslim Aid, Water For People et IsraAID, pour n’en citer que quelques-unes. Chaque organisation humanitaire a son propre domaine de spécialisation, mais nous partageons le but commun de soulager les souffrances des enfants de Dieu. Tout cela fait partie de l’œuvre de Dieu pour ses enfants.

La révélation moderne nous apprend que notre Sauveur, Jésus-Christ, est « la vraie lumière qui éclaire tout homme qui vient au monde5 ». Grâce à cela, tous les enfants de Dieu ont la lumière nécessaire pour le servir et se servir les uns les autres au mieux de leur connaissance et de leurs capacités.

Le Livre de Mormon enseigne que « tout ce qui invite et incite à faire le bien, et à aimer Dieu, et à le servir, est inspiré de Dieu6 ».

Je poursuis :

« Car voici, l’Esprit du Christ est donné à tout homme afin qu’il puisse discerner le bien du mal ; c’est pourquoi, je vous montre la façon de juger ; car tout ce qui invite à faire le bien et à persuader de croire au Christ est envoyé par le pouvoir et le don du Christ […].

« Et maintenant, mes frères, […] vous connaissez la lumière par laquelle vous pouvez juger, laquelle lumière est la lumière du Christ7. »

Voici quelques exemples d’enfants de Dieu aidant d’autres enfants de Dieu à combler les besoins vitaux que sont l’alimentation, les soins médicaux et l’enseignement.

Il y a dix ans, les Kandhari, un couple Sikh, aux Émirats arabes unis, a lancé un programme d’action remarquable en vue de nourrir les affamés. Tous les week-ends, dans le temple Sikh de Guru Nanak Darbar, ils servent plus de trente mille repas végétariens à quiconque se présente, quelle que soit sa religion ou son origine. Le docteur Kandhari explique : « Nous croyons que nous sommes tous un ; nous sommes enfants du même Dieu et nous sommes ici pour servir l’humanité8. »

Des services de soins médicaux et dentaires à des personnes dans le besoin en sont un autre exemple. À Chicago, j’ai rencontré un médecin américano-syrien d’un service de réanimation, le docteur Zaher Sahloul. Il est l’un des fondateurs de MedGlobal, qui coordonne des professionnels de santé qui offrent bénévolement leur temps, leurs talents, leurs connaissances et leurs conseils pour aider les personnes dans des situations de crises, comme la guerre en Syrie, où le docteur Sahloul a risqué sa vie pour soigner des civils. MedGlobal et des organisations semblables (comprenant de nombreux professionnels saints des derniers jours) démontrent que Dieu touche le cœur de croyants pour qu’ils apportent aux pauvres du monde entier l’aide dont ils ont besoin9.

Beaucoup d’enfants de Dieu altruistes sont impliqués dans des initiatives d’enseignement, également à l’échelle mondiale. Un bon exemple, que nous connaissons grâce à nos actions humanitaires, est l’activité d’un homme qui s’appelle M. Gabriel. À plusieurs reprises, il a été réfugié à la suite de divers conflits. Il a récemment remarqué que des centaines de milliers d’enfants réfugiés en Afrique de l’Est avaient besoin d’aide pour continuer d’espérer et garder leur esprit occupé. Il a organisé des enseignants parmi les réfugiés en ce qu’ils ont appelé des « écoles sous l’arbre », où les enfants se réunissent pour étudier à l’ombre d’un arbre. Il n’a pas attendu que d’autres personnes se chargent de l’organisation ou de la direction mais s’est personnellement investi dans ce qui a permis d’offrir à des milliers d’enfants du primaire l’occasion d’apprendre pendant ces années angoissantes pleines d’instabilité.

Bien sûr, ces trois exemples ne signifient pas que tout ce que disent ou font des associations ou des personnes prétendant être bonnes ou de Dieu, sont vraiment cela. Ils montrent que Dieu inspire de nombreuses associations et un grand nombre de personnes à faire beaucoup de bien. Ils montrent aussi qu’un plus grand nombre d’entre nous devraient être reconnaissants pour le bien que d’autres font, et les soutenir selon le temps et les moyens dont nous disposons.

Voici quelques exemples d’actions soutenues par l’Église et que nos membres, et d’autres bonnes personnes et organisations, soutiennent aussi par des dons individuels en temps et en argent.

Je vais commencer par la liberté religieuse. En la soutenant, nous servons nos propres intérêts, mais aussi ceux des autres religions. Comme l’a enseigné notre premier président, Joseph Smith : « Nous affirmons avoir le droit d’adorer le Dieu Tout-Puissant selon les inspirations de notre conscience et reconnaissons le même droit à tous les hommes : qu’ils adorent comme ils veulent, où ils veulent ou ce qu’ils veulent10. »

Parmi les actions humanitaires et les autres types d’aide apportées par l’Église rétablie qui sont aussi soutenus bénévolement par nos membres, on peut citer nos écoles, nos établissements d’enseignement supérieur et nos universités, toutes et tous bien connus, ainsi que les dons importants, moins connus mais dorénavant publiés, faits pour porter secours aux personnes ayant subi des destructions et des bouleversements causés par des catastrophes naturelles comme des ouragans et des tremblements de terre.

Les activités caritatives que nos membres soutiennent par leurs dons et leurs actions bénévoles sont trop nombreuses pour en faire la liste, mais le simple fait de citer celles-ci est une indication de leur diversité et de leur importance : la lutte contre le racisme et les autres formes de préjugés, la recherche sur la prévention et la guérison de maladies, l’aide aux personnes ayant un handicap, le soutien à des associations de musique, et l’amélioration de l’environnement moral et physique pour tous.

Toutes les actions humanitaires de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours visent à suivre l’exemple du peuple juste décrit dans le Livre de Mormon : « Et ainsi, dans leur situation prospère, ils ne renvoyaient aucun de ceux qui étaient nus, ou qui avaient faim, ou qui avaient soif, ou qui étaient malades, […] et ils […] étaient généreux envers tous, jeunes et vieux, esclaves et libres, hommes et femmes, qu’ils fussent hors de l’Église ou dans l’Église11. »

Je témoigne de Jésus-Christ, dont la lumière et l’Esprit guident tous les enfants de Dieu qui aident les pauvres et les affligés dans le monde entier. Au nom de Jésus-Christ. Amen.