L’amour pur est la marque véritable de tout vrai disciple de Jésus-Christ
    Notes de bas de page

    L’amour pur est la marque véritable de tout vrai disciple de Jésus-Christ

    L’Évangile de Jésus-Christ est axé sur l’amour du Père et du Sauveur pour nous, et sur notre amour pour eux et pour autrui.

    Nous aimons le président Monson et il nous manque, et nous aimons et soutenons le président Nelson. Le président Nelson tient une place spéciale dans mon cœur.

    Lorsque j’étais jeune père, notre fils, qui avait cinq ans, est rentré de l’école un jour et a demandé à sa mère : « Qu’est-ce qu’il fait, Papa, comme travail ? » Il a alors expliqué que ses nouveaux camarades de classe avaient commencé à discuter des métiers de leurs pères. L’un d’eux a dit que son père était le chef de la police de la ville ; un autre a déclaré fièrement que son père était le chef d’une grande société.

    Lorsqu’on lui a demandé ce que faisait son père, mon fils a simplement répondu : « Mon père travaille dans un bureau, devant un ordinateur. » Puis, ayant remarqué que sa réponse n’avait pas impressionné ses nouveaux copains, il a ajouté : « Et, au fait, mon père, c’est le chef de l’univers. »

    J’imagine que cela a mis fin à la conversation.

    J’ai dit à ma femme : « Il est temps de lui enseigner plus en détails le plan du salut et de lui révéler qui est vraiment aux commandes. »

    Lorsque nous avons enseigné le plan du salut à nos enfants, leur amour pour notre Père céleste et pour le Sauveur a grandi quand ils ont su que c’était un plan d’amour. L’Évangile de Jésus-Christ est axé sur l’amour du Père et du Sauveur pour nous, et sur notre amour pour eux et pour autrui.

    Jeffrey R. Holland a déclaré : « Le premier grand commandement de toute l’éternité est d’aimer Dieu de tout notre cœur, tout notre pouvoir, tout notre esprit et toute notre force. C’est le premier grand commandement. Mais la première grande vérité de toute l’éternité est que Dieu nous aime de tout son cœur, de tout son pouvoir, de tout son esprit et de toute sa force. Cet amour est la pierre de fondation de l’éternité et devrait être la pierre de fondation de notre vie quotidienne1. »

    Comme l’amour pur est la pierre de fondation de notre vie quotidienne, tous les vrais disciples de Jésus-Christ doivent le posséder.

    Le prophète Mormon a enseigné : « C’est pourquoi, mes frères bien-aimés, priez le Père de toute l’énergie de votre cœur, afin d’être remplis de cet amour qu’il a accordé à tous ceux qui sont de vrais disciples de son Fils, Jésus-Christ2. »

    L’amour est, de fait, la véritable marque de tout vrai disciple de Jésus-Christ.

    Les véritables disciples aiment servir. Ils savent que le service est une expression d’amour véritable et une alliance qu’ils ont contractée lorsqu’ils se sont fait baptiser3. Quels que soient leurs appels dans l’Église ou leur rôle dans la collectivité, ils ont un désir de plus en plus grand d’aimer et de servir le Seigneur et leur prochain.

    Les véritables disciples aiment pardonner. Ils savent que l’expiation du Sauveur couvre les péchés et les fautes de chacun de nous. Ils savent que le prix qu’il a payé « comprend tout ». Les taxes, les commissions, les frais spirituels et les pénalités liés aux péchés ou aux fautes, tout est pris en charge. Les véritables disciples sont prompts à pardonner et à demander pardon.

    Mes chers frères et sœurs, si vous avez du mal à trouver la force de pardonner, ne pensez pas à ce que les autres vous ont fait, mais pensez à ce que le Sauveur a fait pour vous et vous trouverez la paix dans les bénédictions rédemptrices de son expiation.

    Les véritables disciples aiment se soumettre au Seigneur le cœur empli de paix. Ils sont humbles et soumis parce qu’ils l’aiment. Ils ont la foi d’accepter pleinement sa volonté, quoi qu’il fasse, quelle que soit sa façon d’agir et quel que soit le moment où il agit. Les véritables disciples savent que les vraies bénédictions ne sont pas toujours celles qu’ils veulent mais celles que le Seigneur veut pour eux.

    Ils aiment le Seigneur plus que le monde et sont inébranlables et immuables dans leur foi. Ils demeurent fermes dans un monde changeant et déroutant. Ils aiment écouter la voix de l’Esprit et des prophètes, et ne se laissent pas tromper par les voix du monde. Ils aiment « se tenir dans des lieux saints4 » et faire en sorte que les lieux où ils se tiennent deviennent saints. Où qu’ils aillent, ils apportent l’amour du Seigneur et la paix dans le cœur des autres. Ils aiment obéir aux commandements du Seigneur et ils y obéissent parce qu’ils aiment le Seigneur. Du fait qu’ils aiment et respectent leurs alliances, leur cœur est renouvelé et leur nature même est changée.

    L’amour pur est la marque véritable de tout vrai disciple de Jésus-Christ.

    J’ai appris de ma mère ce qu’est l’amour pur. Elle n’était pas membre de l’Église.

    Un jour, il y a de nombreuses années, je suis allé lui rendre visite. Elle luttait contre un cancer. Je savais qu’elle allait mourir, mais ses souffrances me préoccupaient. Je n’ai rien dit mais, me connaissant bien, elle m’a dit : « Je vois que tu es préoccupé. »

    Puis, à ma grande surprise, elle m’a demandé d’une voix faible : « Est-ce que tu peux m’apprendre à prier ? Je veux prier pour toi. Je sais que l’on commence en disant ‘Cher Père céleste’, mais que dois-je dire ensuite ? »

    Alors que j’étais à genoux au pied de son lit et qu’elle priait pour moi, j’ai ressenti un amour que je n’avais jamais ressenti auparavant. C’était un amour simple, véritable et pur. Bien que ne connaissant pas le plan du salut, elle avait dans le cœur son plan d’amour à elle, le plan d’amour d’une mère pour son fils. Elle souffrait, et avait même du mal à trouver la force de prier. J’ai à peine entendu sa voix, mais j’ai sans aucun doute ressenti son amour.

    Je me rappelle m’être demandé : « Comment une personne qui souffre autant peut-elle prier pour quelqu’un d’autre ? C’est elle qui est dans le besoin. »

    La réponse m’est venue clairement à l’esprit : c’est l’amour pur. Elle m’aimait tant qu’elle en a oublié sa souffrance. À cet instant décisif, elle m’aimait plus qu’elle ne s’aimait elle-même.

    Mes chers frères et sœurs, n’est-ce pas là ce que le Sauveur a fait ? Bien sûr, il l’a fait à un niveau beaucoup plus grand et éternel. Mais, alors qu’il souffrait à l’extrême, d’une manière inimaginable et incompréhensible pour nous, dans le jardin, cette nuit-là, c’était lui qui avait besoin d’aide. Mais, pour finir, il a oublié ses souffrances et a prié pour nous jusqu’à ce qu’il eût payé le prix complet. Comment a-t-il pu faire cela ? Grâce à son amour pur pour le Père, qui l’a envoyé, et pour nous. Il aimait le Père et il nous aimait plus qu’il ne s’aimait lui-même.

    Il a payé pour quelque chose qu’il n’avait pas fait. Il a payé pour des péchés qu’il n’avait pas commis. Pourquoi ? La réponse est l’amour pur. Ayant payé le prix complet, il pouvait nous offrir les bénédictions de ce qu’il avait payé à condition que nous nous repentions. Pourquoi a-t-il offert cela ? À nouveau et comme toujours, par amour pur.

    L’amour pur est la marque véritable de tout vrai disciple de Jésus-Christ.

    Thomas S. Monson a dit : « Commençons maintenant, aujourd’hui même, à exprimer de l’amour à tous les enfants de Dieu, qu’ils soient membres de notre famille, nos amis, de simples connaissances ou de parfaits inconnus. Chaque matin, quand nous nous levons, prenons la décision de réagir avec amour et gentillesse dans toutes les situations qui se présenteront5.

    Frères et sœurs, l’Évangile de Jésus-Christ est un Évangile d’amour. Le plus grand commandement a trait à l’amour. Pour moi, tout est une question d’amour. L’amour du Père, qui a sacrifié son Fils pour nous. L’amour du Sauveur, qui a tout sacrifié pur nous. L’amour d’une mère ou d’un père qui donnerait tout pour ses enfants. L’amour des personnes qui servent sans bruit et que peu de nous connaissent mais que le Seigneur connaît bien. L’amour des personnes qui pardonnent toujours tout. L’amour des personnes qui donnent plus que ce qu’elles reçoivent.

    J’aime mon Père céleste. J’aime mon Sauveur. J’aime l’Évangile. J’aime cette Église. J’aime ma famille. J’aime cette vie merveilleuse. Pour moi, tout est une question d’amour.

    Puisse ce jour où nous célébrons la résurrection du Sauveur être un jour de renouveau spirituel pour chacun de nous. Qu’il marque le commencement d’une vie remplie d’amour, la « pierre de fondation de notre vie quotidienne ».

    Que notre cœur soit rempli de l’amour pur du Christ, la véritable marque de tout vrai disciple de Jésus-Christ. C’est là ma prière, au nom de Jésus-Christ. Amen.