Ce que tout détenteur de la Prêtrise d’Aaron doit comprendre
    Notes de bas de page

    Ce que tout détenteur de la Prêtrise d’Aaron doit comprendre

    Votre ordination à la Prêtrise d’Aaron est essentielle pour aider les enfants de Dieu à bénéficier du pouvoir expiatoire du Christ.

    Chers frères, c’est un honneur de participer avec vous à cette conférence historique. Quand j’étais tout nouveau président de mission, je brûlais d’impatience de recevoir notre premier groupe de nouveaux missionnaires. Quelques-uns de nos missionnaires plus expérimentés préparaient la salle où nous allions nous réunir brièvement avec eux. J’ai remarqué qu’ils avaient disposé des chaises d’enfants en demi-cercle.

    J’ai demandé : « Pourquoi ces petites chaises ? »

    Les missionnaires ont répondu, un peu penauds : « Pour les nouveaux missionnaires ».

    Je crois que le regard que nous portons sur les autres influence considérablement leur perception de qui ils sont et de ce qu’ils peuvent devenir1. Nos nouveaux missionnaires se sont assis sur des chaises d’adultes ce jour-là.

    Je crains que nous ne fassions parfois figurativement asseoir nos jeunes hommes de la Prêtrise d’Aaron sur des chaises d’enfants au lieu de les aider à voir que Dieu leur a confié une charge sacrée et un travail essentiel.

    Thomas S. Monson nous a enseigné : « Les jeunes gens ont besoin de comprendre ce que signifie […] être détenteurs de la prêtrise de Dieu. Nous devons les aider à prendre spirituellement conscience de la nature sacrée de l’appel auquel ils ont été ordonnés2. »

    Aujourd’hui, je prie pour que le Saint-Esprit nous aide à mieux comprendre le pouvoir et le caractère sacré de la Prêtrise d’Aaron et qu’il nous incite à nous concentrer plus diligemment sur nos devoirs de la prêtrise. Mon message s’adresse à tous les détenteurs de la Prêtrise d’Aaron, y compris ceux qui détiennent la Prêtrise de Melchisédek.

    Dale G. Renlund a enseigné que le but de la prêtrise est de donner aux enfants de Dieu accès au pouvoir expiatoire de Jésus Christ3. Pour bénéficier du pouvoir expiatoire du Christ, nous devons le croire, nous repentir de nos péchés, contracter et respecter des alliances sacrées en accomplissant des ordonnances, et recevoir le Saint-Esprit4. Ce ne sont pas là des principes que l’on ne pratique qu’une seule fois ; ce sont des principes qui agissent ensemble et se renforcent les uns les autres dans un processus continu de progression permettant d’aller au Christ et d’être rendu parfait en lui5.

    Dans ce cas, quel est le rôle de la Prêtrise d’Aaron ? Comment nous aide-t-elle à avoir accès au pouvoir expiatoire du Christ ? Je crois que la réponse réside dans les clés de la Prêtrise d’Aaron : les clés du ministère d’anges et de l’Évangile préparatoire6.

    Le ministère d’anges

    Commençons par un aspect du ministère d’anges. Avant que les enfants de Dieu puissent avoir foi en Jésus-Christ, ils faut qu’ils le connaissent et qu’on leur enseigne son Évangile. Comme l’a dit l’apôtre Paul :

    « Comment croiront-ils en celui dont ils n’ont pas entendu parler ? Et comment en entendront-ils parler, s’il n’y a personne qui prêche ?

    « Et comment y aura-t-il des prédicateurs s’ils ne sont pas envoyés ? […]

    « Ainsi la foi vient de ce qu’on entend, et ce qu’on entend vient de la parole de Christ7. »

    Depuis le début des temps, Dieu « a envoyé des anges pour servir les enfants des hommes, pour rendre manifeste […] la venue du Christ8 ». Les anges sont des êtres célestes porteurs d’un message de Dieu9. En hébreu comme en grec, la racine du mot ange signifie « messager10 ».

    De même que les anges sont des messagers autorisés que Dieu envoie pour déclarer sa parole et ainsi édifier la foi, de même nous, qui détenons la Prêtrise d’Aaron, avons été ordonnés pour « enseigner et inviter tout le monde à aller au Christ11 » La prédication de l’Évangile est un devoir de la prêtrise. Et le pouvoir associé à ce devoir n’est pas réservé aux prophètes ni même aux missionnaires. Il est pour vous12 !

    Alors comment obtient-on ce pouvoir ? Comment un diacre de douze ans – ou qui que ce soit parmi nous – fait-il naître la foi au Christ dans le cœur des enfants de Dieu ? Nous commençons par amasser sa parole afin que son pouvoir demeure en nous13. Il a promis que, si nous le faisons, nous aurons « la puissance de Dieu pour convaincre les hommes14 ». Peut-être s’agira-t-il d’une occasion d’enseigner lors d’une réunion de collège ou de rendre visite à un membre. Ou bien ce pourra être quelque chose de moins formel, comme une conversation avec un ami ou un membre de la famille. Quel que soit le cadre, si nous sommes préparés, nous pouvons enseigner l’Évangile comme le font les anges : par le pouvoir du Saint-Esprit15.

    Jacob et frère Holmes

    Récemment j’ai entendu Jacob, détenteur de la Prêtrise d’Aaron de Papouasie-Nouvelle-Guinée, témoigner de la puissance du Livre de Mormon et de la manière dont il l’a aidé à résister au mal et à suivre l’Esprit. Ses paroles ont fait grandir ma foi et celle d’autres personnes. Ma foi a également grandi quand j’ai entendu des détenteurs de la Prêtrise d’Aaron enseigner et témoigner dans leurs réunions de collège.

    Jeunes gens, vous êtes des messagers autorisés. Vos paroles et vos actions peuvent susciter, dans le cœur des enfants de Dieu, la foi au Christ16. Comme le président Nelson l’a dit : « Vous serez des anges à leur service17.

    L’Évangile préparatoire

    Lorsque la foi au Christ grandit, elle produit toujours le désir de changer et de se repentir18. Il est donc logique que la clef du ministère d’anges soit accompagnée de la clef de l’Évangile préparatoire, « l’Évangile de repentir et de baptême et de la rémission des péchés19 ».

    En étudiant quels sont vos devoirs dans la Prêtrise d’Aaron, vous trouverez le commandement clair d’inviter les gens à se repentir et à s’améliorer20. Cela ne signifie pas que nous devons nous mettre au coin de la rue pour crier : « Repentez-vous ! » Le plus souvent, cela signifie que nous nous repentons, que nous pardonnons, et qu’en servant les autres, nous leur offrons l’espérance et la paix qu’apporte le repentir – parce que nous l’avons vécu nous-mêmes.

    Je me suis trouvé avec des détenteurs de la Prêtrise d’Aaron lorsqu’ils rendaient visite à d’autres membres de leur collège. J’ai vu leur sollicitude adoucir des cœurs et aider leurs frères à ressentir l’amour de Dieu. J’ai entendu un jeune homme rendre témoignage du pouvoir du repentir à ses camarades. Pendant qu’il parlait, des cœurs ont été adoucis, des engagements ont été pris et nous avons ressenti le pouvoir guérisseur du Christ.

    Gordon B. Hinckley a enseigné : « C’est une chose de se repentir, c’en est une autre d’obtenir la rémission et le pardon de ses péchés. Le pouvoir d’accomplir cela se trouve dans la Prêtrise d’Aaron21 ». Les ordonnances de la Prêtrise d’Aaron pour le baptême et la Sainte-Cène témoignent de notre repentir pour une rémission de nos péchés et le complètent22. Dallin H. Oaks l’a expliqué ainsi : « Il nous est commandé de nous repentir de nos péchés et d’aller au Seigneur, le cœur brisé et l’esprit contrit, et de participer à la Sainte-Cène. […] Lorsque nous renouvelons ainsi les alliances de notre baptême, le Seigneur renouvelle l’effet purificateur de notre baptême23. »

    Chers frères, c’est un honneur sacré d’administrer des ordonnances qui permettent la rémission des péchés aux cœurs repentants grâce au pouvoir expiatoire du Sauveur24.

    On m’a récemment raconté ce qui s’est produit lorsqu’un prêtre qui a du mal à s’exprimer a béni la Sainte-Cène pour la première fois. Pendant qu’il prononçait la prière, l’Esprit s’est déversé avec puissance sur lui et sur l’assemblée. Plus tard au cours de la réunion, il a rendu un témoignage simple et puissant du pouvoir de Dieu qu’il avait ressenti pendant cette ordonnance.

    Le collège de prêtres avec la famille Mbuelongo

    À Sydney, en Australie, quatre membres d’un collège de prêtres ont baptisé les membres de la famille Mbuelongo. La mère de l’un de ces prêtres m’a raconté comment cette expérience a fortement influencé son fils. Ces prêtres ont compris ce que signifiait « agir sous l’autorité de Jésus-Christ25 ».

    Comme vous le savez, les prêtres peuvent maintenant accomplir les baptêmes par procuration au temple en tant qu’officiants. Mon fils de dix-sept ans m’a récemment baptisé en faveur de quelques-uns de nos ancêtres. Nous avons tous deux éprouvé de la reconnaissance à l’égard de la Prêtrise d’Aaron et de l’honneur d’œuvrer pour le salut des enfants de Dieu.

    Jeunes gens, en étant diligemment engagés dans vos devoirs de la prêtrise, vous participez avec Dieu à son œuvre « pour réaliser l’immortalité et la vie éternelle de l’homme26 ». Ces expériences accroissent votre désir et vous préparent à enseigner le repentir et à baptiser des convertis durant votre mission. Elles vous préparent également au service dans la Prêtrise de Melchisédek pour le reste de votre vie.

    Jean-Baptiste, notre exemple

    Détenteurs de la Prêtrise d’Aaron, nous avons l’honneur et le devoir d’être des compagnons de service de Jean-Baptiste. Il a été envoyé en tant que messager autorisé pour témoigner du Christ et inviter tout le monde à se repentir et à se faire baptiser. En fait, il a exercé les clés de la Prêtrise d’Aaron dont nous avons discuté. Il a déclaré : « Moi, je vous baptise d’eau pour vous amener à la repentance ; mais celui qui vient après moi est plus puissant que moi.[…] Lui, il vous baptisera du Saint-Esprit et de feu27. »

    Ainsi, la Prêtrise d’Aaron, avec les clés du ministère d’anges et de l’Évangile préparatoire qui l’accompagne, prépare le chemin pour que les enfants de Dieu reçoivent, par la Prêtrise de Melchisédek, le don du Saint-Esprit, le plus grand don que nous puissions recevoir dans cette vie28.

    Quelle profonde responsabilité Dieu a donnée aux détenteurs de la Prêtrise d’Aaron !

    Une invitation et une promesse

    Parents et dirigeants de la prêtrise, vous rendez-vous compte de l’importance du conseil de Thomas S. Monson d’aider les jeunes gens à comprendre « ce que signifie […] être détenteurs de la prêtrise de Dieu29 » ? S’ils comprennent et magnifient la Prêtrise d’Aaron, ils seront préparés à être des détenteurs fidèles de la Prêtrise de Melchisédek, des missionnaires remplis de pouvoir, et des maris et des pères justes. Par leur service, ils comprendront et ressentiront la réalité du pouvoir de la prêtrise, le pouvoir d’agir au nom du Christ pour le salut des enfants de Dieu.

    Jeunes gens, Dieu a une œuvre à vous faire accomplir30. Votre ordination à la Prêtrise d’Aaron est essentielle pour aider ses enfants à bénéficier du pouvoir expiatoire du Christ. Je vous promets que, si vous placez ces devoirs sacrés au centre de votre vie, vous ressentirez le pouvoir de Dieu comme jamais auparavant. Vous comprendrez votre identité de fils de Dieu, appelé d’un saint appel à participer à son œuvre. Et, comme Jean-Baptiste, vous aiderez à préparer la voie pour le retour du Christ. Je témoigne de ces vérités, au nom de Jésus-Christ. Amen.