Jusqu’au revoir
    Notes de bas de page

    Jusqu’au revoir

    Puissions-nous nous souvenir longtemps de ce que nous avons entendu au cours de cette conférence… Je vous exhorte à étudier les discours et à méditer sur les enseignements qu’ils contiennent puis à les appliquer à votre vie.

    Mes chers frères et sœurs, mon cœur déborde de reconnaissance et je suis profondément touché à la fin de cette magnifique conférence générale.

    Nous avons été abondamment bénis d’écouter les recommandations et les témoignages des orateurs. Je crois que nous sommes tous plus déterminés à vivre les principes de l’Évangile de Jésus-Christ.

    J’exprime mes sincères remerciements à tous les participants de la conférence, y compris aux Frères qui ont fait les prières.

    La musique a été magnifique. Combien je suis reconnaissant aux personnes qui ont la bénédiction d’avoir des talents musicaux et qui sont disposées à en faire profiter les autres ! Cela me rappelle le passage de Doctrine et Alliances : « Car mon âme met ses délices dans le chant du cœur ; oui, le chant des justes est une prière pour moi, et il sera exaucé par une bénédiction sur leur tête1. »

    Puissions-nous nous souvenir longtemps de ce que nous avons entendu au cours de cette conférence. Je vous rappelle que les discours seront publiés dans l’Ensign et Le Liahona du mois prochain. Je vous exhorte à étudier les discours et à méditer sur les enseignements qu’ils contiennent puis à les appliquer à votre vie.

    Je tiens à ce que vous sachiez combien j’aime et j’estime mes conseillers dévoués, les présidents Eyring et Uchtdorf. Ce sont des hommes d’une grande sagesse et d’une grande compréhension. Leur service est inestimable. J’aime et soutiens mes Frères du Collège des douze apôtres. Au cours de cette conférence nous avons soutenu un nouveau membre de ce Collège. Il est complèment dévoué à l’œuvre du Seigneur, et je témoigne qu’il est l’homme que notre Père céleste veut à ce poste en ce moment.

    J’exprime mon amour aux mem-bres des soixante-dix et de l’Épiscopat président. Ils servent avec altruisme et une grande efficacité. Je rends également hommage aux officiers généraux des auxiliaires. Conformément à notre politique de roulement, nous avons soutenu des nouvelles présidences générales des Jeunes Gens et de l’École du Dimanche. Nous nous faisons une joie de travailler avec ces frères. Nous remercions les frères qui ont été relevés de ces postes à cette conférence, qui y ont servi avec une grande fidélité.

    Mes frères et sœurs, puissions-nous nous efforcer de vivre de manière à être plus proches du Seigneur. Puissions-nous nous rappeler de toujours « prier de peur d’en-trer en tentation2. »

    Parents, exprimez votre amour à vos enfants. Priez pour eux, afin qu’ils soient capables de résister aux maux du monde. Priez afin que leur foi et leur témoignage grandissent. Priez afin qu’ils mènent une vie de bonté au service d’autrui.

    Enfants, faites savoir à vos parents que vous les aimez. Faites-leur savoir combien vous êtes reconnaissants de tout ce qu’ils ont fait et continuent de faire pour vous.

    À présent, une mise en garde à tous, jeunes et vieux, hommes et femmes. Nous vivons à une époque où l’adversaire utilise tous les moyens possibles pour nous piéger dans sa toile de mensonge, essayant désespérément de nous faire chuter avec lui. Nombreux sont les sentiers qu’il veut nous faire emprunter, sentiers qui peuvent conduire à notre destruction. Des progrès réalisés dans de nombreux domaines qui peuvent être employés pour notre bien peuvent aussi être employés pour nous faire avancer plus vite sur ces sentiers horribles.

    Je me sens poussé à en mentionner un en particulier, et c’est l’Internet. D’un côté, il offre des possibilités quasiment illimitées d’obtenir des renseignements utiles et importants. Grâce à lui, nous pouvons communiquer avec d’autres personnes dans le monde entier. L’Église, elle-même, a un excellent site Internet, plein de renseignements édifiants et de grande valeur, ainsi qu’une documentation extrêmement précieuse.

    Mais, d’une autre côté, nous sommes extrêmement alarmés devant le nombre de gens qui utilisent l’Internet à des fins maléfiques et dégradantes, fins parmi lesquelles la consultation de pages pornographiques est la plus répandue. Mes frères et sœurs, ces activités détruisent littéralement l’esprit. Soyez forts. Soyez purs. Évitez à tout prix ce genre de contenu dégradant et destructeur, où qu’il se trouve ! J’adresse cette mise en garde à tous, partout. J’ajoute, en particulier à l’intention des jeunes, que cela inclut les images pornographiques transmises par téléphone portable.

    Mes très chers amis, ne vous laissez en aucune circonstance piéger et ne regardez jamais de pornographie ; c’est l’une des tentations les plus efficaces de Satan. Et si vous vous êtes laissés aller à le faire, cessez dès maintenant. Demandez l’aide qui vous est nécessaire pour vaincre et pour changer le cours de votre vie. Prenez les mesures nécessaires pour revenir sur le chemin étroit et resserré, puis restez-y.

    Puissions-nous dire comme Josué autrefois : « Choisissez aujourd’hui qui vous voulez servir… Moi et ma maison, nous servirons l’Éternel3. »

    À présent, mes frères et sœurs, nous avons construit des temples dans le monde entier et nous continuerons de le faire. Vous, qui êtes dignes et capables d’aller au temple, je vous exhorte à y aller souvent. Le temple est un lieu où nous pouvons trouver la paix. Nous y puisons un engagement renouvelé vis-à-vis de l’Évangile et une résolution renforcée de respecter les commandements.

    Quelle bénédiction de pouvoir aller au temple, où nous pouvons ressentir l’influence sanctificatrice de l’Esprit du Seigneur ! Nous rendons un grand service quand nous accomplissons les ordonnances par procuration pour les personnes qui sont passées de l’autre côté du voile. Dans de nombreux cas, nous ne connaissons pas les gens pour qui nous faisons les ordonnances. Nous n’attendons pas de remerciement et nous n’avons pas l’assurance qu’ils accepteront ce que nous offrons. Cependant, nous servons et, ce faisant, nous obtenons ce qu’aucun autre effort ne donne. Nous devenons littéralement des sauveurs sur la montagne de Sion. Notre Sauveur a donné sa vie en sacrifice par procuration pour nous, et nous, dans une faible mesure, nous faisons la même chose quand nous accomplissons les ordonnances par procuration dans le temple pour les gens qui n’ont aucun moyen de progresser si ceux qui sont ici, sur la terre, ne font pas quelque chose pour eux.

    Je suis profondément reconnaissant que l’Église continue d’apporter une aide humanitaire là où il y a de grands besoins. Nous avons fait beaucoup dans ce domaine et nous avons soulagé des milliers et des milliers d’enfants de notre Père, de notre foi ou non. Nous avons l’intention de continuer à aider partout où c’est nécessaire. Nous vous sommes reconnaissants de vos contributions dans ce domaine.

    Mes frères et sœurs, combien je suis reconnaissant du rétablissement de l’Évangile en cette dispensation et de toutes les bénédictions qu’il nous a apportées à vous et à moi ! Nous sommes bénis, car nous avons la connaissance certaine que Dieu vit et que Jésus est le Christ.

    Que les bénédictions du ciel vous soient accordées ! Que votre foyer soit rempli d’harmonie et d’amour ! Puissiez-vous constamment nourrir votre témoignage afin qu’il soit pour vous une protection contre l’adversaire !

    Moi, votre humble serviteur, je désire de tout mon cœur faire la volonté de Dieu, le servir et vous servir.

    Ainsi donc, mes frères et sœurs, la conférence est terminée. Soyons prudents en rentrant chez nous.

    Je vous aime. Je prie pour vous. Je vous demande de vous souvenir de moi et de toutes les Autorités générales dans vos prières. Jusqu’à ce que nous nous revoyions dans six mois, je demande au Seigneur de vous accorder ses bénédictions à tous, et je le fais au nom de Jésus-Christ, le Seigneur, notre Sauveur. Amen.