Foyers sacrés, temples sacrés
    Notes de bas de page

    Foyers sacrés, temples sacrés

    La compréhension de la nature éternelle du temple vous rapprochera de votre famille; la compréhension de la nature éternelle de votre famille vous rapprochera du temple.

    Quelle merveilleuse conférence nous avons eue ! Quelle bénédiction nous avons d’entendre les conseils de la Première Présidence et du Collège des douze, que nous soutenons comme prophètes, voyants et révélateurs !

    Je me souviens d’une douce après-midi ensoleillée où le printemps essayait de se frayer un chemin à travers un long hiver à Cache Valley, en Utah. Mon père, dont les samedis étaient toujours remplis de tâches pour ses petits-fils, s’est arrêté chez nous pour nous proposer « d’aller faire un tour ». Toujours heureux de faire un tour dans le camion de grand-père, nos fils de quatre et six ans se sont précipités sur le siège arrière rabattable et j’ai rejoint mon père à l’avant. Notre itinéraire nous a fait passer dans les rues du centre ville qui contournent le temple de Logan, bien en vue sur une colline, magnifiquement situé au centre de la ville. En nous éloignant de la ville, nous sommes passés des rues goudronnées très fréquentées à des chemins de terre peu utilisés où nous avons traversé de vieux ponts et zigzagué entre les arbres, loin dans la campagne. Nous étions loin de tout autre véhicule et entièrement seuls.

    Lorsqu’il s’est rendu compte que ses petits-fils se trouvaient dans un endroit où ils n’étaient encore jamais allés, mon père a arrêté son camion. « Vous pensez qu’on est perdu ? » a-t-il demandé aux garçons, qui ouvraient de grands yeux sur la vallée à travers le pare-brise. Après un moment d’évaluation silencieuse, la réponse profonde d’un jeune enfant s’est fait entendre. « Regarde, a-t-il dit en pointant du doigt, grand-père, on n’est jamais perdu quand on peut voir le temple. » Notre regard s’est dirigé dans la même direction que le sien pour voir le soleil miroiter sur les flèches du temple de Logan, tout au bout de la vallée.

    On n’est jamais perdu quand on peut voir le temple. Le temple sera votre guide et celui de votre famille dans un monde où règne le chaos. C’est un poteau indicateur éternel qui vous aidera à ne pas vous perdre dans le « brouillard de ténèbres1 ». C’est la « Maison du Seigneur2 ». C’est un endroit où se font des alliances et où s’accomplissent des ordonnances éternelles. Dans le Livre de Mormon, le roi Benjamin a demandé aux saints de son époque et de son pays de se rassembler « chaque homme ayant la porte de sa tente tournée vers le temple3 ». Nous, membres de l’Église, nous avons récemment reçu des conseils des prophètes de notre temps qui, si nous les suivons, tourneront plus complètement la porte de notre foyer vers le temple.

    La Première Présidence a demandé aux membres adultes de détenir une recommandation à l’usage du temple en cours de validité et de s’y rendre plus souvent quand le temps et les circonstances le permettent, et a recommandé aux membres de remplacer certaines activités de loisir par le service au temple. Ils ont aussi recommandé aux nouveaux membres et aux jeunes de l’Église âgés de douze ans et plus de vivre de manière à être dignes de contribuer à cette grande œuvre en étant représentants pour les baptêmes et les confirmations4. Même nos jeunes enfants ont été invités à se rendre dans les jardins du temple et à toucher le temple5.Le président Monson a un jour donné le conseil suivant : « Touchons le temple et le temple nous touchera6. »

    Nous avons la bénédiction de vivre dans une dispensation de construction de temples dans laquelle 146 temples ont été consacrés ou annoncés7. À la définition du « Temple » dans le Bible Dictionary, nous pouvons lire : « C’est le lieu de culte le plus saint de tous sur la terre », suivi de cette déclaration pénétrante : « Seul le foyer est aussi sacré que le temple8. ». À mon avis, cela indique une relation sacrée entre le temple et le foyer. Nous pouvons non seulement tourner la porte de notre foyer vers le temple, la « Maison du Seigneur », mais aussi faire de notre foyer une « maison du Seigneur ».

    Récemment, à une conférence de pieu, une autorité en visite, Glen Jenson, soixante-dix d’interrégion, a demandé à toutes les personnes présentes de faire une visite virtuelle de leur foyer à l’aide de leurs yeux spirituels. Je recommande à chacun de vous de le faire également. Où que soit votre foyer, et quel qu’en soit l’agencement, la mise en pratique des principes éternels de l’Évangile en ses murs est universelle. Commençons. Imaginez-vous ouvrant la porte d’entrée et entrant chez vous. Que voyez-vous et que ressentez-vous ? Est-ce un endroit de paix, d’amour et un refuge contre le monde, comme l’est le temple ? Est-il propre et rangé ? En parcourant les pièces de votre maison, voyez-vous des images édifiantes, y compris des images convenables du temple et du Sauveur ? Votre chambre ou l’endroit où vous dormez est-il propice à la prière personnelle ? Votre salle de séjour ou votre cuisine sont-elles des endroits où l’on prépare et prend les repas ensemble, permettant des conversations édifiantes et du temps en famille ? Trouve-t-on les Écritures dans une pièce où les membres de la famille peuvent étudier, prier et s’instruire ensemble ? Pouvez-vous trouver votre lieu d’étude personnelle de l’Évangile ? La musique que vous entendez ou les divertissements que vous voyez, en ligne ou autrement, offensent-ils l’Esprit ? Les conversations sont-elles édifiantes et sans dispute ? Ainsi s’achève notre visite. Peut-être que, tout comme moi, vous avez trouvé quelques points qui nécessitent certaines « améliorations de l’habitat », pas de « transformations radicales », espérons-le.

    Que notre espace de vie soit grand ou petit, humble ou extravagant, il y a de la place pour toutes ces priorités de l’Évangile dans tous nos foyers.

    Pour que le temple et les membres qui y vont restent sacrés et dignes, le Seigneur a instauré des normes par l’intermédiaire de ses serviteurs, les prophètes. Nous ferions bien de penser ensemble, en conseil de famille, à des normes pour notre foyer pour le garder sacré et pour lui permettre d’être une « maison du Seigneur ». L’exhortation « établissez une maison qui sera une maison de prière, une maison de jeûne, une maison de foi, une maison de connaissance, une maison de gloire, une maison d’ordre, une maison de Dieu9 » donne une idée divine du genre de maison que le Seigneur voudrait nous voir édifier. En agissant ainsi nous commençons à édifier une « demeure spirituelle » dans laquelle nous pouvons tous résider, quelle que soit notre condition matérielle, un foyer rempli de trésors que la teigne et la rouille ne détruisent pas10.

    Il existe une unité de justice entre le temple et le foyer. La compréhension de la nature éternelle du temple vous rapprochera de votre famille ; la compréhension de la nature éternelle de votre famille vous rapprochera du temple. Howard W. Hunter, ancien président de l’Église, a déclaré : « Par les ordonnances du temple, les fondements de la famille éternelle sont scellés et mis en place11 ».

    Boyd K. Packer a donné le conseil suivant : « Dites le mot temple. Dites-le calmement et avec révérence. Répétez-le maintes fois. Temple. Temple. Temple. Ajoutez le mot saint. Saint temple. Dites-le comme s’il avait une majuscule, quelle que soit sa place dans la phrase.

    Temple. Un seul autre mot a une importance égale pour un saint des derniers jours. Foyer. Assemblez les mots saint temple et foyer, et vous avez décrit la maison du Seigneur12 ! »

    L’année dernière, les enfants de la Primaire se sont réunis, des milliers d’entre eux, du monde entier, dans toutes les paroisses et branches, pour chanter pour leur famille et pour les membres de leur paroisse à l’occasion de la Réunion de Sainte-Cène des enfants. Leurs chants parlaient d’aspiration, de promesses et de préparation. Les sujets de leurs chants prennent naissance dans des « foyers sacrés » et se poursuivent dans des « temples sacrés ». Je pense que vous entendrez la mélodie dans votre cœur pendant que je lis les paroles :

    Oh, j’aime voir le temple ;

    un jour là-bas, j’irai

    Pour ressentir l’Esprit Saint,

    Écouter et prier.

    Car le temple est la maison de Dieu,

    L’amour, la paix y règnent.

    Je suis jeune et peux m’y préparer.

    C’est mon devoir suprême.

    Oh, j’aime voir le temple ;

    un jour j’y entrerai.

    Je promettrai au Père

    d’obéir et d’aider.

    Car le temple est cet endroit sacré

    Où ceux qui sont fidèles

    Sont unis, ensemble à tout jamais

    En famille éternelle13.

    Boyd K. Packer a déclaré : « Le but ultime de tout ce que nous enseignons est d’unir parents et enfants dans la foi au Seigneur Jésus-Christ, pour qu’ils soient heureux en famille, scellés par le mariage éternel, liés à toutes les générations de leur famille et assurés de l’exaltation dans la présence de notre Père céleste14. »

    Je vous témoigne que la mise en pratique de ces principes vous aidera à tourner la porte de votre foyer vers le temple, la « Maison du Seigneur » et vous permettra plus complètement de faire de votre foyer sacré une maison du Seigneur.

    Je termine là où j’ai commencé, par les paroles d’un enfant innocent : « On n’est jamais perdu quand on peut voir le temple. » J’y ajoute mon témoignage de la nature sacrée de notre foyer et des temples du Seigneur. Je sais que Dieu est notre Père céleste aimant. Je témoigne que Jésus-Christ vit et qu’il est notre Sauveur et Rédempteur, et qu’il y a eu et qu’il y a encore des prophètes autorisés à exercer toutes les clés de la prêtrise depuis Joseph Smith jusqu’à Thomas S. Monson. Je le fais au nom sacré de Jésus-Christ. Amen.