2000-2009
    Le rétablissement de toutes choses
    Notes de bas de page
    Theme

    Le rétablissement de toutes choses

    Nous croyons que l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours est le rétablissement de l’Église originelle établie par Jésus-Christ.

    En tant que membres de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, nous nous soucions de tous les enfants de Dieu qui vivent maintenant ou qui ont jamais vécu sur la terre. La Première Présidence a déclaré en 1978 : « Notre message est un message d’amour et d’intérêt pour le bien-être éternel de tous les hommes et de toutes les femmes, quelles que soient leurs convictions religieuses, leur race ou leur nationalité, sachant que nous sommes véritablement frères et sœurs parce que nous sommes fils et filles du même Père éternel1. » Dallin H. Oaks a déclaré, il y a quelques années :

    « Beaucoup de croyances sont communes à l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours et à d’autres Églises chrétiennes. Mais il y a des différences, et ce sont elles qui expliquent pourquoi nous envoyons des missionnaires auprès des autres chrétiens, pourquoi, outre des églises, nous construisons des temples, et pourquoi nos croyances nous apportent tant de bonheur et de force quand il s’agit d’affronter les difficultés de la vie et de la mort2. »

    Je désire aujourd’hui témoigner de la plénitude de l’Évangile rétabli de Jésus-Christ, qui ajoute aux croyances religieuses des autres religions, chrétiennes ou non. Le Sauveur a établi cette plénitude, à l’origine, lors de son ministère terrestre. Mais, ensuite, il y a eu une apostasie.

    Certains des premiers apôtres savaient qu’une apostasie se produirait avant la Seconde Venue du Seigneur Jésus-Christ. Paul a écrit aux Thessaloniciens, concernant cet événement : « Que personne ne vous séduise d’aucune manière ; car il faut que l’apostasie soit arrivée auparavant3. »

    En raison de cette apostasie, des clés de la prêtrise ont été perdues et de précieux points de la doctrine de l’Église établie par le Sauveur ont été changées. En voici quelques exemples : le baptême par immersion4 ; l’imposition des mains pour recevoir le Saint-Esprit5 ; la nature de la Divinité, composée de trois personnes distinctes6 ; toute l’humanité ressuscitera grâce à l’Expiation du Christ, les justes comme les injustes7 ; la révélation continue, que les cieux ne sont pas fermés8 ; et l’œuvre du temple pour les vivants et les morts9.

    La période qui a suivi est connue sous le nom d’Âge des Ténèbres. Cette apostasie a été prévue par l’apôtre Pierre qui a déclaré : « que le ciel doit recevoir [Jésus-Christ] jusqu’aux temps du rétablissement de toutes choses, dont Dieu a parlé anciennement par la bouche de ses saints prophètes10. » Le Rétablissement ne serait nécessaire que si ces choses précieuses avaient été perdues.

    Dans les siècles qui ont suivi, des hommes d’église en sont venus à reconnaître qu’il s’était produit une apostasie graduelle par rapport à l’Église organisée par Jésus-Christ. Certains d’entre eux ont beaucoup souffert pour leurs croyances pendant ce que l’on a appelé la Réforme, mouvement du seizième siècle ayant pour but de réformer la chrétienté occidentale. Cela a donné lieu à la séparation des Églises protestantes de la principale Église chrétienne.

    L’un de ces réformateurs était John Lathrop, pasteur de l’Église d’Egerton, dans le Kent, en Angleterre. Soit dit en passant, John Lathrop était un ancêtre de Joseph Smith, le prophète. En 1623, le pasteur Lathrop a démissionné de ses fonctions parce quremettait en question l’autorité de l’Église anglicane d’agir au nom de Dieu. En lisant la Bible, il s’est rendu compte que les clés apostoliques n’étaient pas sur la terre. En 1632, il est devenu pasteur d’une Église indépendante illégale et a été mis en prison. Sa femme est morte pendant qu’il était en prison et ses enfants ont supplié l’évêque de le remettre en liberté. L’évêque a consenti à le libérer à condition qu’il quitte le pays. C’est ce qu’il a fait et il s’est embarqué pour l’Amérique avec trente-deux membres de son Église11.

    Roger Williams, pasteur du dix-septième siècle et fondateur de Rhode Island, a refusé de continuer à être pasteur à Providence parce qu’il « n’y avait aucune Église du Christ régulièrement constituée sur terre, aucune personne autorisée à administrer aucune ordonnance de l’Église et qu’il ne pouvait y en avoir avant que de nouveaux apôtres soient envoyés par le grand chef de l’Église dont il cherchait la venue12 ».

    Ce ne sont là que deux des érudits religieux qui ont reconnu une apostasie de l’Église organisée par Jésus-Christ et la nécessité d’un rétablissement des clés de la prêtrise qui avaient été perdues. L’apôtre Jean a eu une vision de l’époque où « un autre ange [volerait] par le milieu du ciel, ayant un évangile éternel, pour l’annoncer aux habitants de la terre, à toute nation, à toute tribu, à toute langue, et à tout peuple13 ». Cette prophétie s’est accomplie. Parce que nous croyons que la plénitude de l’Évangile de Jésus-Christ a été rétablie à notre époque par Joseph Smith, le prophète, nous voulons donner à tous l’occasion de connaître et d’accepter ce message.

    Dans l’Église rétablie, nous avons maintenant des apôtres, des prophètes, des pasteurs, des docteurs et des évangélistes, comme Paul l’a dit aux Éphésiens14. Le Seigneur a établi ces offices de la prêtrise quand il a organisé son Église au midi des temps. Nous reconnaissons les deux ordres de la prêtrise et les offices qu’ils contiennent : la moindre prêtrise est la Prêtrise d’Aaron, du nom d’Aaron ; et la prêtrise supérieure est la Prêtrise de Melchisédek, du nom de l’homme à qui Abraham payait la dîme. La Prêtrise d’Aaron a été rétablie le 15 mai 1829, des mains de Jean-Baptiste et la Prêtrise de Melchisédek, le mois suivant, des mains des anciens apôtres Pierre, Jacques et Jean ; elles ont été conférées à Joseph Smith et Oliver Cowdery. C’est pourquoi les personnes qui possèdent la prêtrise aujourd’hui déclarent détenir le pouvoir d’agir au nom de Dieu par l’intermédiaire de la prêtrise, pouvoir qui commande le respect à la fois sur la terre et dans les cieux15.

    Dans le temple de Kirtland, le 3 avril 1836, Moïse est apparu et a donné à Joseph Smith, le prophète, et à Oliver Cowdery, les clés du rassemblement d’Israël. Puis Élias est apparu et a remis l’Évangile d’Abraham pour « qu’en nous et en notre postérité toutes les générations après nous [soient] bénies16. » Après cela, Élie, le prophète, est apparu et leur a donné les clés de cette dispensation, y compris le pouvoir de scellement, pour lier dans les cieux ce qui est lié sur terre, dans les temples17. Ainsi, des prophètes des dispensations antérieures de l’Évangile ont remis leurs clés à Joseph Smith, le prophète, en cette « dispensation de la plénitude des temps » dont l’apôtre Paul avait parlé aux Éphésiens18.

    Je suis reconnaissant que le Seigneur ait jugé bon de rétablir la loi de la dîme et des offrandes pour son peuple. Quand nous respectons la loi de la dîme, les écluses des cieux s’ouvrent pour nous. Grandes sont les bénédictions déversées sur les personnes qui ont la foi de respecter la loi de la dîme.

    Tout au long de la longue histoire de la terre, le culte du temple a constitué une partie importance du culte des saints par lequel ils montrent leur désir de se rapprocher de leur Créateur. Le temple était un endroit d’apprentissage pour le Sauveur quand il était sur terre ; il faisait grandement partie de sa vie. Les bénédictions du temple sont à nouveau disponibles à notre époque. Une caractéristique unique de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours est son enseignement concernant les temples et l’importance éternelle de tout ce qui s’y passe. Nous avons maintenant de beaux temples majestueux sur presque toute la terre. L’œuvre la plus sacrée s’y accomplit. Gordon B. Hinckley a déclaré concernant ces temples : « Il n’y a que quelques endroits sur la terre où les questions que l’homme se pose sur la vie reçoivent les réponses de l’éternité19. » Les temples répondent plus pleinement aux grandes questions : d’où venons-nous, pourquoi sommes-nous ici et où allons-nous ? Nous venons de la présence de Dieu et nous sommes ici sur terre pour nous préparer à retourner en sa présence.

    Il est de la plus grande importance que, dans l’enceinte sacrée du temple, maris et femmes contractent des alliances éternelles. Ces alliances sont scellées par l’autorité de la prêtrise. Les enfants nés de cette union, s’ils sont dignes, peuvent jouir de relations éternelles en tant que membres d’une famille et enfants de Dieu. L’apôtre Jean a écrit : « Ceux qui sont revêtus de robes blanches, qui sont-ils ?… C’est pour cela qu’ils sont devant le trône de Dieu, et le servent jour et nuit dans son temple20. »

    Le Seigneur a dit que son œuvre est de « réaliser l’immortalité et la vie éternelle de l’homme21 ». Il s’ensuit donc que tous les humains, vivants et morts, doivent avoir l’occasion d’entendre l’Évangile soit dans cette vie soit dans le monde des esprits. Paul a dit aux Corinthiens : « Autrement, que feraient ceux qui se font baptiser pour les morts ? Si les morts ne ressuscitent absolument pas, pourquoi se font-ils baptiser pour eux22 ? » Le choix ou libre arbitre de personne n’est enlevé. Les personnes pour qui l’on fait les ordonnances peuvent les accepter ou non, comme elles le veulent.

    L’apôtre Jean a eu la vision de l’époque où un ange viendrait sur la terre, dans le cadre du Rétablissement de l’Évangile. Cet ange était Moroni qui est apparu à Joseph Smith, le prophète. Il a conduit Joseph à l’endroit où se trouvaient des plaques d’or contenant d’anciens écrits. Puis Joseph Smith a traduit ces plaques par le don et le pouvoir de Dieu et le Livre de Mormon a été publié. Il s’agit du récit de deux groupes de personnes qui ont vécu il y a des centaines d’années sur le continent américain. On ne connaissait que peu de choses sur elles avant la parution du Livre de Mormon. Mais, ce qui est plus important, le Livre de Mormon est un autre témoignage du Christ. Il rétablit de précieuses vérités concernant la Chute, l’Expiation, la Résurrection et la vie après la mort.

    Avant le Rétablissement, les cieux étaient fermés depuis des siècles. Mais en raison de la présence de prophètes et d’apôtres sur la terre à nouveau, les cieux ont été de nouveau ouverts et il y a des visions et des révélations. Beaucoup de révélations reçues par Joseph Smith, le prophète, ont été écrites dans un livre connu sous le nom de Doctrine et Alliances. Celui-ci contient d’autres connaissances concernant des principes et des ordonnances et constitue une source précieuse de renseignements concernant l’organisation de la prêtrise. De plus, nous avons un autre livre d’Écritures appelé la Perle de Grand Prix. Il contient le livre de Moïse qui a été révélé à Joseph Smith, le prophète, et le livre d’Abraham qu’il a traduit à partir d’un manuscrit égyptien. Ces documents non seulement nous apprennent beaucoup de choses concernant Moïse, Abraham, Hénoc et d’autres prophètes, mais nous donnent aussi beaucoup de détails concernant la Création. Nous apprenons que l’Évangile de Jésus-Christ a été enseigné à tousles prophètes depuis le début, dès l’époque d’Adam23.

    Nous croyons que l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours est le rétablissement de l’Église originelle établie par Jésus-Christ, qui a été édifiée « sur le fondement des apôtres et des prophètes, Jésus-Christ lui-même étant la pierre angulaire24. » Elle n’est pas une dissidence de quelque autre Église.

    Nous croyons que la plénitude de l’Évangile du Christ a été rétablie, mais ce n’est pas une raison pour que quiconque se sente supérieur en quoi que ce soit aux autres enfants de Dieu. Au contraire, cela exige de nous une plus grande obligation de vivre pleinement les principes de l’Évangile du Christ en aimant, en servant et en bénissant les autres. En effet, comme la Première Présidence l’a déclaré en 1978, nous croyons que « de grands dirigeants religieux du monde tels que Mahomet, Confucius et les Réformateurs, ainsi que des philosophes parmi lesquels Socrate, Platon et d’autres ont reçu une part de la lumière de Dieu. Des vérités morales leur ont été données par Dieu pour éclairer des nations entières et pour faire accéder chacun à un plus haut degré de compréhension25. » Ainsi, nous respectons les croyances religieuses sincères des autres et apprécions qu’ils fassent preuve de la même courtoisie et du même respect pour la doctrine que nous chérissons.

    J’ai le témoignage personnel de la véracité des alliances, des enseignements et de l’autorité rétablis par l’intermédiaire de Joseph Smith, le prophète. Toute ma vie j’ai eu cette assurance. Je suis reconnaissant que le Rétablissement de la plénitude de l’Évangile se soit produit à notre époque. Il contient le chemin qui mène à la vie éternelle. Je prie pour que la force, la paix, l’intérêt que Dieu le Père nous témoigne, ainsi que l’amour éternel et la grâce de notre Seigneur Jésus-Christ soient avec nous tous. Au nom de Jésus-Christ. Amen.