Tous les hommes de partout
    Notes de bas de page

    Tous les hommes de partout

    Le Livre de Mormon ne cesse d’enseigner que l’Évangile de Jésus-Christ est universel dans sa promesse et son effet.

    L’année dernière, à l’invitation d’un prophète, des millions de personnes ont lu le Livre de Mormon. Des millions de personnes s’en sont trouvées bien. Chacun de nous a reçu les bénédictions de l’obéissance et la plupart d’entre nous ont également progressé dans la connaissance et le témoignage du Seigneur Jésus-Christ, dont ce livre est témoin.

    Beaucoup d’autres choses ont été apprises, mais ce qui a été appris a dépendu du lecteur. Ce que nous retirons d’un livre – en particulier d’un texte sacré – dépend essentiellement de ce que nous apportons à sa lecture en fait de désir et de volonté d’apprendre et de sensibilisation à la lumière communiquée par l’Esprit du Seigneur.

    I.

    L’une des choses que j’ai apprises au cours de cette lecture toute récente du Livre de Mormon, c’est combien Dieu aime tous ses enfants de tous les pays. Au premier chapitre, Léhi loue le Seigneur dont « [la] puissance, et [la] bonté, et [la] miséricorde sont sur tous les habitants de la terre » (1 Néphi 1:14). Le Livre de Mormon ne cesse d’enseigner que l’Évangile de Jésus-Christ est universel dans sa promesse et son effet, s’adressant à tous ceux qui ont jamais vécu sur la terre. Voici quelques exemples, cités directement de ce livre :

    • « L’expiation… a été préparée, dès la fondation du monde, pour toute l’humanité qui a jamais été depuis la chute d’Adam… ou qui sera jamais » (Mosiah 4:7).

    • « Et à cause de la rédemption de l’homme, qui est venue par Jésus-Christ… tous les hommes sont rachetés » (Mormon 9:13).

    • « Il subit les souffrances de tous… tant des hommes que des femmes et des enfants… Et il souffre cela afin que la résurrection passe sur tous les hommes » (2 Néphi 9:21-22).

    • « A-t-il commandé à qui que ce soit de ne pas prendre part à son salut ? … Non ; mais il l’a donné gratuitement à tous les hommes ; et… tous les hommes ont cette possibilité, les uns comme les autres, et nul ne se la voit interdire » (2 Néphi 26:27-28).

    Nous lisons aussi que « son sang expie aussi les péchés de ceux… qui sont morts sans connaître la volonté de Dieu à leur sujet, ou qui ont péché par ignorance » (Mosiah 3:11). De même, « le sang du Christ expie leurs péchés [ceux des petits enfants] » (Mosiah 3:16). Ces enseignements que le pouvoir de résurrection et de purification de l’Expiation est pour tous contredisent l’affirmation que la grâce de Dieu ne sauve qu’un petit nombre d’élus. Sa grâce est pour tous. Ces enseignements du Livre de Mormon élargissent notre vision et étendent notre compréhension de l’amour sans limites de Dieu et de l’effet universel de son expiation pour tous les hommes.

    II.

    Le Livre de Mormon enseigne que notre Sauveur invite tous les enfants des hommes] à venir à lui et à prendre part à sa bonté, et qu’il ne repousse aucun de ceux qui viennent à lui, noirs et blancs, esclaves et libres, hommes et femmes ; qu’il se souvient des païens et que tous sont pareils pour Dieu, tant le Juif que le Gentil (voir 2 Néphi 26:33 ; voir aussi Alma 5:49).

    « Il les invite tous. » Nous comprenons « hommes et femmes ». Nous comprenons également « noirs et blancs », ce qui signifie toutes les races. Mais « esclaves et libres » ? Esclave, l’opposé de libre, signifie plus que l’esclavage. Cela signifie le fait d’être asservi à quelque chose à quoi il est difficile d’échapper. Esclave inclut ceux dont la liberté est limitée par des afflictions physiques ou émotionnelles. Esclave inclut ceux qui sont asservis à une substance ou une habitude. Esclave se rapporte à coup sûr à ceux qui sont emprisonnés par le péché, « enserrés » par ce qu’un autre enseignement du Livre de Mormon appelle « les chaînes de l’enfer » (Alma 5:7). Esclave inclut ceux qui sont entravés par des traditions ou des coutumes contraires aux commandements de Dieu (voir Matthieu 15:3-6 ; Marc 7:7-9 ; D&A 74:4-7 ; 93:39). Finalement, esclave inclut également ceux qui sont confinés dans les limites d’autres idées erronées. Joseph Smith, le prophète,a enseigné que nous prêchons pour libérer les captifs1. Notre Sauveur « invite tous à venir à lui et à prendre part à sa bonté… il ne repousse aucun de ceux qui viennent à lui… [et] tous sont pareils pour Dieu. »

    III.

    Les enfants de Dieu de tous les pays ont sa promesse qu’il se manifestera à eux. Le Livre de Mormon nous dit :

    « Il se manifeste par le pouvoir du Saint-Esprit à tous ceux qui croient en lui, oui, à toutes les nations, tribus, langues et peuples, accomplissant de grands miracles, signes et prodiges parmi les enfants des hommes, selon leur foi » (2 Néphi 26:13).

    Notez que ces manifestations promises du Seigneur sont pour « toutes les nations, tribus, langues et peuples ». Aujourd’hui nous voyons cette promesse s’accomplir dans tous les pays où nos missionnaires sont autorisés à travailler, même parmi des peuples que nous n’avons précédemment pas associés au christianisme.

    Par exemple, nous connaissons beaucoup de cas où le Seigneur s’est manifesté à des hommes et à des femmes en Russie, tout récemment libérés de la longue emprise du communisme athée. En lisant des articles critiques ou moqueurs sur les mormons, deux hommes russes se sont sentis fortement poussés à chercher l’un de nos lieux de culte. Ils ont tous les deux rencontré les missionnaires et se sont joints à l’Église2.

    Un médecin, dans un village du Nigeria, a fait un rêve dans lequel il a vu l’un de ses proches amis s’adresser à une assemblée. Intrigué, il s’est rendu au village de son ami le dimanche et a été étonné de trouver les choses exactement telles qu’il les avait vues dans son rêve : une assemblée appelée paroisse instruite par son ami, qui était son évêque. Impressionné par ce qu’il a entendu au cours de ses visites répétées, il a reçu l’enseignement avec sa femme et tous deux se sont fait baptiser. Deux mois plus tard, plus de trente autres personnes de leur village se sont aussi jointes à l’Église et leur clinique est devenu le lieu de culte.

    J’ai rencontré un homme du nord de l’Inde qui n’avait même jamais entendu le nom de Jésus-Christ avant de le voir sur un calendrier dans l’échoppe d’un cordonnier. L’Esprit l’a mené à la conversion dans une Église protestante. Plus tard, pendant une visite à une ville universitaire lointaine, il a vu une publicité pour un groupe américain appelé « les Jeunes Ambassadeurs de BYU ». Pendant leur représentation, une voix intérieure lui a dit d’aller dans le hall après le spectacle et qu’un homme vêtu d’un blazer bleu lui dirait ce qu’il devait faire. Il s’est ainsi procuré un Livre de Mormon, l’a lu et a été converti à l’Évangile rétabli. Il a depuis été missionnaire et évêque.

    En Thaïlande, une petite fille avait le souvenir d’un Père céleste aimant. Pendant qu’elle avançait en âge, elle priait souvent et tenait conseil avec lui dans son cœur. Au début de la vingtaine, elle a rencontré nos missionnaires. Leurs enseignements ont confirmé les sentiments personnels aimants pour Dieu qu’elle se rappelait de son enfance. Elle s’est fait baptiser et a fait une mission à plein temps en Thaïlande.

    Seulement cinq pour cent des habitants du Cambodge sont chrétiens. Une famille dans ce pays recherchait la vérité. Tandis qu’il faisait du vélo, le fils de onze ans a vu des hommes en chemise blanche et cravate montrant à quelqu’un une image et demandant qui c’était. Il a eu le sentiment qu’il devait s’arrêter. En les observant, il s’est senti poussé à dire : « C’est Jésus-Christ, le Fils de Dieu, et il est venu pour sauver les hommes. » Puis il est parti sur son vélo. Il a fallu un mois aux missionnaires pour les trouver, lui et sa famille. Aujourd’hui, le père est conseiller dans la présidence de la mission.

    En juin dernier, une famille de cinq personnes a assisté aux portes ouvertes d’une nouvelle église en Mongolie. Quand le père a passé la porte, « une force puissante lui a traversé le corps », un sentiment de paix qu’il n’avait encore jamais éprouvé. Il a fondu en larmes. Il a demandé aux missionnaires ce qu’était ce sentiment étonnant et comment il pourrait l’éprouver de nouveau. Bientôt, la famille entière était baptisée3.

    Ce ne sont que quelques exemples. Il y en a des milliers d’autres.

    IV.

    Le Livre de Mormon enseigne également que le grand Créateur est mort « pour tous les hommes, afin que tous les hommes lui deviennent soumis » (2 Néphi 9:5). Être soumis à notre Sauveur signifie que, si nous voulons que nos péchés soient pardonnés par son expiation, nous devons nous conformer aux conditions qu’il a prescrites, notamment la foi, le repentir et le baptême. La réalisation de ces conditions dépend de nos désirs, nos choix et nos actions. Ainsi, nous lisons qu’« il vient dans le monde afin de sauver tous les hommes, s’ils veulent écouter sa voix » (2 Néphi 9:21).

    Le Seigneur fournit un moyen à tous ses enfants, et il désire que chacun de nous aille à lui. Le prophète Moroni lance l’appel suivant dans le chapitre final du Livre de Mormon :

    « Venez au Christ, et soyez rendus parfaits en lui, et refusez-vous toute impiété ; et si vous vous refusez toute impiété et aimez Dieu de tout votre pouvoir, de toute votre pensée et de toute votre force, alors sa grâce vous suffit, afin que par sa grâce vous soyez parfaits dans le Christ » (Moroni 10:32).

    V.

    La Bible nous dit que Dieu a fait alliance avec Abraham et lui a promis que par lui toutes les « familles » ou « nations » de la terre seraient bénies (voir Genèse 12:3 ; 22:18). Ce que nous appelons l’alliance abrahamique ouvre la porte pour que les plus grandes bénédictions de Dieu soient accordées à tous ses enfants. La Bible enseigne : « Si vous êtes à Christ, vous êtes donc la postérité d’Abraham, héritiers selon la promesse » (Galates 3:29 ; voir également Abraham 2:10). Le Livre de Mormon promet que tous ceux qui reçoivent l’invitation du Seigneur de se repentir et de croire en son Fils et agissent en conséquence deviennent « le peuple de l’alliance du Seigneur » (2 Néphi 30:2). C’est un rappel fort que ni la richesse ni le lignage ni aucun autre avantage de naissance ne doit nous faire croire que nous sommes « meilleurs l’un que l’autre » (Alma 5:54 ; voir également Jacob 3:9). En effet, le Livre de Mormon commande : « Vous n’estimerez pas une chair au-dessus d’une autre, ou un homme ne se considérerapas comme étant au-dessus d’un autre » (Mosiah 23:7).

    La Bible enseigne que certains des descendants d’Abraham seraient dispersés dans « tous les royaumes de la terre… parmi tous les peuples… d’une extrémité de la terre à l’autre » (Deutéronome 28:25, 37, 64). Le Livre de Mormon affirme cet enseignement, déclarant que les descendants d’Abraham seraient « dispersé[s] sur toute la surface de la terre, et… parmi toutes les nations » (1 Néphi 22:3).

    Le Livre de Mormon augmente notre connaissance de la façon dont le ministère terrestre de notre Sauveur s’est adressé à tout son troupeau dispersé. En plus de son ministère dans ce que nous appelons maintenant le Proche-Orient, le Livre de Mormon rapporte son apparition et son enseignement aux Néphites sur le continent américain (voir 3 Néphi 11-28). Là il a répété que le Père lui avait commandé de visiter les autres brebis qui n’étaient pas du pays de Jérusalem (voir 3 Néphi 16:1 ; Jean 10:16). Il a également dit qu’il en visiterait d’autres qui n’avaient pas encore entendu sa voix (voir 3 Néphi 16:2-3). Comme cela avait été prophétisé des siècles auparavant (voir 2 Néphi 29:12), le Sauveur a dit à ses disciples en Amérique qu’il allait se montrer à ces « tribus perdues d’Israël, car elles ne sont pas perdues pour le Père, car il sait où il les a emmenées » (3 Néphi 17:4).

    Le Livre de Mormon est un grand témoin que le Seigneur aime les hommes de toutes les nations. Il déclare qu’il « se manifestera à toutes les nations » (1 Néphi 13:42). « Ne savez-vous pas qu’il y a plus d’une nation ? » dit le Seigneur par le prophète Néphi.

    « Ne savez-vous pas que moi, le Seigneur, votre Dieu, j’ai créé tous les hommes, et que je me souviens de ceux qui sont dans les îles de la mer, et que je règne dans les cieux en haut et sur la terre en bas, et que je fais parvenir ma parole aux enfants des hommes, oui, à toutes les nations de la terre? » (2 Néphi 29:7).

    De même, le prophète Alma a enseigné que « le Seigneur accorde à toutes les nations des gens de leur propre nation et de leur propre langue, pour enseigner sa parole, oui, avec sa sagesse, tout ce qu’il juge bon qu’elles aient » (Alma 29:8).

    VI.

    Le Seigneur se manifeste non seulement à toutes les nations, mais il leur commande également d’écrire ses paroles :

    « Ne savez-vous pas que le témoignage de deux nations est le témoignage pour vous que je suis Dieu, que je me souviens d’une nation comme d’une autre ? C’est pourquoi, je dis les mêmes paroles à une nation qu’à l’autre…

    « Car je commande à tous les hommes… qu’ils écrivent les paroles que je leur dis…

    « Car voici, je parlerai aux Juifs, et ils l’écriront ; et je parlerai aussi aux Néphites, et ils l’écriront ; et je parlerai aussi aux autres tribus de la maison d’Israël, que j’ai emmenées, et elles l’écriront ; et je parlerai aussi à toutes les nations de la terre, et elles l’écriront » (2 Néphi 29:8, 11-12 ; voir aussi 1 Néphi 13:38-39).

    En outre, le Livre de Mormon enseigne que tous ces groupes auront les Écritures les uns des autres (voir 2 Néphi 29:13).

    Nous en concluons que le Seigneur fera finalement en sorte que les enseignements inspirés qu’il a donnés à ses enfants dans diverses nations soient publiés pour le profit de tous. Cela comprendra les récits de la visite du Seigneur ressuscité à ce que nous appelons les tribus perdues d’Israël et ses révélations à toute la postérité d’Abraham. La découverte des manuscrits de la mer Morte illustre une façon dont cela peut se produire.

    Nous espérons que quand de nouveaux écrits paraîtront – et selon la prophétie c’est ce qui arrivera – on ne les rejettera pas comme certains l’ont fait pour le Livre de Mormon sous prétexte qu’ils avaient déjà la Bible (voir 2 Néphi 29:3-10). Comme le Seigneur l’a dit par l’intermédiaire d’un prophète de ce livre : « Et parce que j’ai dit une parole, vous ne devez pas supposer que je ne peux pas en dire une autre ; car mon œuvre n’est pas encore finie, et elle ne le sera pas avant la fin de l’homme » (2 Néphi 29:9).

    En vérité, l’Évangile est pour tous les hommes – pour toutes les nations, pour tous les peuples. Tous sont invités.

    Nous vivons au jour prédit où Dieu fait descendre la justice des cieux et fait monter la vérité de la terre « pour balayer la terre comme un flot » et pour rassembler les élus « des quatre coins de la terre » (Moïse 7:62). Le Livre de Mormon a paru pour nous rappeler les alliances du Seigneur, pour convaincre tout le monde « que Jésus est le Christ, le Dieu éternel, qui se manifeste à toutes les nations » (page de titre du Livre de Mormon). J’ajoute mon témoigne de lui et de sa mission, au nom de Jésus-Christ. Amen.