Écritures
Genèse 40
Notes de bas de page

Hide Footnotes

Thème

Chapitre 40

Joseph interprète le songe du chef des échansons et celui du chef des panetiers. L’échanson oublie de parler de Joseph à Pharaon.

1 Après ces choses, il arriva que l’échanson et le panetier du roi d’Égypte offensèrent leur maître, le roi d’Égypte.

2 Pharaon fut irrité contre ses deux officiers, le chef des échansons et le chef des panetiers.

3 Et il les fit mettre dans la maison du chef des gardes, dans la prison, dans le lieu où Joseph était enfermé.

4 Le chef des gardes les plaça sous la surveillance de Joseph, qui faisait le service auprès d’eux ; et ils passèrent un certain temps en prison.

5 Pendant une même nuit, l’échanson et le panetier du roi d’Égypte, qui étaient enfermés dans la prison, eurent tous les deux un songe, chacun le sien, pouvant recevoir une explication distincte.

6 Joseph, étant venu le matin vers eux, les regarda et voici, ils étaient tristes.

7 Alors il questionna les officiers de Pharaon qui étaient avec lui dans la prison de son maître et leur dit : Pourquoi avez-vous mauvaise mine aujourd’hui ?

8 Ils lui répondirent : Nous avons eu un songe et il n’y a personne pour l’expliquer. Joseph leur dit : N’est-ce pas à Dieu qu’appartiennent les explications ? Racontez-moi donc votre songe.

9 Le chef des échansons raconta son songe à Joseph ; il lui dit : Dans mon songe, voici, il y avait un cep devant moi.

10 Ce cep avait trois sarments. Quand il eut poussé, sa fleur se développa et ses grappes donnèrent des raisins mûrs.

11 La coupe de Pharaon était dans ma main. Je pris les raisins, je les pressai dans la coupe de Pharaon et je mis la coupe dans la main de Pharaon.

12 Joseph lui dit : En voici l’explication. Les trois sarments sont trois jours.

13 Encore trois jours et Pharaon t’élèvera la tête et te rétablira dans ta charge ; tu mettras la coupe dans la main de Pharaon comme tu en avais l’habitude lorsque tu étais son échanson.

14 Mais souviens-toi de moi quand tu seras heureux et montre, je te prie, de la bonté à mon égard ; parle en ma faveur à Pharaon et fais-moi sortir de cette maison.

15 Car j’ai été enlevé du pays des Hébreux, et ici même je n’ai rien fait pour être mis en prison.

16 Le chef des panetiers, voyant que Joseph avait donné une explication favorable, dit : Voici, il y avait aussi, dans mon songe, trois corbeilles de pain blanc sur ma tête.

17 Dans la corbeille la plus élevée, il y avait pour Pharaon des mets de toute espèce, cuits au four ; et les oiseaux les mangeaient dans la corbeille au-dessus de ma tête.

18 Joseph répondit et dit : En voici l’explication. Les trois corbeilles sont trois jours.

19 Encore trois jours et Pharaon élèvera ta tête au-dessus de toi, te fera pendre à un arbre et les oiseaux mangeront ta chair.

20 Le troisième jour, jour de la naissance de Pharaon, il fit un festin pour tous ses serviteurs ; et il éleva la tête du chef des échansons et la tête du chef des panetiers, au milieu de ses serviteurs :

21 il rétablit le chef des échansons dans sa charge d’échanson, pour qu’il mette la coupe dans la main de Pharaon ;

22 mais il fit pendre le chef des panetiers, selon l’explication que Joseph leur avait donnée.

23 Le chef des échansons ne pensa plus à Joseph. Il l’oublia.