Écritures
Genèse 38
Notes de bas de page

Hide Footnotes

Thème

Chapitre 38

Juda a trois fils avec une Cananéenne. L’Éternel fait mourir Er et Onan. Tamar, déguisée en prostituée, enfante des jumeaux à Juda.

1 En ce temps-là, Juda s’éloigna de ses frères et se retira chez un homme d’Adullam nommé Hira.

2 Là, Juda vit la fille d’un Cananéen nommé Schua ; il la prit pour femme et alla vers elle.

3 Elle devint enceinte et enfanta un fils qu’elle appela Er.

4 Elle devint encore enceinte et enfanta un fils qu’elle appela Onan.

5 Elle enfanta de nouveau un fils qu’elle appela Schéla ; Juda était à Czib quand elle l’enfanta.

6 Juda prit pour Er, son premier-né, une femme nommée Tamar.

7 Er, premier-né de Juda, était méchant aux yeux de l’Éternel ; et l’Éternel le fit mourir.

8 Alors Juda dit à Onan : Va vers la femme de ton frère, épouse-la selon ton dévoir de beau-frère, et suscite une postérité à ton frère.

9 Onan, sachant que cette postérité ne serait pas à lui, se souillait à terre lorsqu’il allait vers la femme de son frère afin de ne pas donner de postérité à son frère.

10 Ce qu’il faisait déplut à l’Éternel, qui le fit aussi mourir.

11 Alors Juda dit à Tamar, sa belle-fille : Demeure veuve dans la maison de ton père, jusqu’à ce que Schéla, mon fils, soit grand. Il parlait ainsi dans la crainte que Schéla ne meure comme ses frères. Tamar s’en alla et elle habita dans la maison de son père.

12 Les jours s’écoulèrent et la fille de Schua, femme de Juda, mourut. Lorsque Juda fut consolé, il monta à Thimna, vers ceux qui tondaient ses brebis, avec son ami Hira, l’Adullamite.

13 On en informa Tamar et on lui dit : Voici ton beau-père qui monte à Thimna pour tondre ses brebis.

14 Alors elle ôta ses habits de veuve, elle se couvrit d’un voile et s’enveloppa et s’assit à l’entrée d’Énaïm, sur le chemin de Thimna ; car elle voyait que Schéla était devenu grand et qu’elle ne lui était pas donnée pour femme.

15 Juda la vit et la prit pour une prostituée, parce qu’elle avait couvert son visage.

16 Il l’aborda sur le chemin et dit : Laisse-moi aller vers toi. Il ne savait pas que c’était sa belle-fille. Elle dit : Que me donneras-tu pour venir vers moi ?

17 Il répondit : Je t’enverrai un chevreau de mon troupeau. Elle dit : Me donneras-tu un gage jusqu’à ce que tu l’envoies ?

18 Il répondit : Quel gage te donnerai-je ? Elle dit : Ton cachet, ton cordon et le bâton que tu as à la main. Il les lui donna. Puis il alla vers elle ; et elle devint enceinte de lui.

19 Elle se leva et s’en alla ; elle ôta son voile et remit ses habits de veuve.

20 Juda envoya le chevreau par son ami l’Adullamite pour retirer le gage des mains de la femme. Mais il ne la trouva pas.

21 Il interrogea les gens du lieu en disant : Où est cette prostituée qui se tenait à Énaïm, sur le chemin ? Ils répondirent : Il n’y a pas eu ici de prostituée.

22 Il retourna auprès de Juda et dit : Je ne l’ai pas trouvée, et même les gens du lieu ont dit : Il n’y a pas eu ici de prostituée.

23 Juda dit : Qu’elle garde ce qu’elle a ! Ne nous exposons pas au mépris. Voici, j’ai envoyé ce chevreau et tu ne l’as pas trouvée.

24 Environ trois mois après, on vint dire à Juda : Tamar, ta belle-fille, s’est prostituée et la voilà même enceinte à la suite de sa prostitution. Et Juda dit : Faites-la sortir et qu’elle soit brûlée.

25 Comme on l’amenait dehors, elle fit dire à son beau-père : C’est de l’homme à qui ces choses appartiennent que je suis enceinte ; reconnais donc, je te prie, à qui sont ce cachet, ces cordons et ce bâton.

26 Juda les reconnut et dit : Elle est moins coupable que moi puisque je ne l’ai pas donnée à Schéla, mon fils. Et il ne la connut plus.

27 Quand elle fut au moment d’accoucher, voici, il y avait des jumeaux dans son ventre.

28 Pendant l’accouchement il y en eut un qui présenta la main ; la sage-femme la prit et y attacha un fil cramoisi en disant : Celui-ci sort le premier.

29 Mais il retira la main et son frère sortit. Alors la sage-femme dit : Quelle brèche tu as faite ! Et elle lui donna le nom de Pérets.

30 Ensuite sortit son frère, qui avait à la main le fil cramoisi ; et on lui donna le nom de Zérach.