Écritures
2 Samuel 3
Notes de bas de page

Hide Footnotes

Thème

Chapitre 3

Les maisons de David et de Saül se livrent une longue guerre. David devient de plus en plus fort. Abner se joint à David mais il est tué par Joab. David pleure la mort d’Abner.

1 La guerre dura longtemps entre la maison de Saül et la maison de David. David devenait de plus en plus fort et la maison de Saül allait en s’affaiblissant.

2 Il naquit à David des fils à Hébron. Son premier-né fut Amnon, d’Achinoam de Jizreel ;

3 le deuxième, Kileab, d’Abigaïl de Carmel, femme de Nabal ; le troisième, Absalom, fils de Maaca, fille de Talmaï, roi de Gueschur ;

4 le quatrième, Adonija, fils de Haggith ; le cinquième, Schephathia, fils d’Abithal ;

5 et le sixième, Jithream, d’Égla, femme de David. Ce sont là ceux qui naquirent à David à Hébron.

6 Pendant la guerre entre la maison de Saül et la maison de David, Abner avait tenu ferme pour la maison de Saül.

7 Or Saül avait eu une concubine, nommée Ritspa, fille d’Ajja. Et Isch-Boscheth dit à Abner : Pourquoi es-tu allé vers la concubine de mon père ?

8 Abner fut très irrité des paroles d’Isch-Boscheth et il répondit : Suis-je une tête de chien à la solde de Juda ? Je fais aujourd’hui preuve de bienveillance envers la maison de Saül, ton père, envers ses frères et ses amis, je ne t’ai pas livré entre les mains de David et c’est aujourd’hui que tu me reproches une faute avec cette femme ?

9 Que Dieu traite Abner dans toute sa rigueur si je n’agis pas avec David selon ce que l’Éternel a juré à David

10 en disant qu’il ferait passer la royauté de la maison de Saül dans la sienne et qu’il établirait le trône de David sur Israël et sur Juda depuis Dan jusqu’à Beer-Schéba.

11 Isch-Boscheth n’osa pas répliquer un seul mot à Abner parce qu’il le craignait.

12 Abner envoya des messagers à David pour lui dire de sa part : À qui est le pays ? Fais alliance avec moi et voici, ma main t’aidera à tourner vers toi tout Israël.

13 Il répondit : Bien ! je ferai alliance avec toi ; mais je te demande une chose, c’est que tu ne voies pas mon visage à moins que tu n’amènes d’abord Mical, fille de Saül, en venant auprès de moi.

14 Et David envoya des messagers à Isch-Boscheth, fils de Saül, pour lui dire : Donne-moi ma femme Mical que j’ai épousée pour cent prépuces de Philistins.

15 Isch-Boscheth la fit prendre chez son mari Palthiel, fils de Laïsch.

16 Et son mari la suivit en pleurant jusqu’à Bachurim. Alors Abner lui dit : Va, retourne chez toi ! Et il s’en retourna.

17 Abner eut un entretien avec les anciens d’Israël et leur dit : Vous désiriez autrefois avoir David pour roi ;

18 établissez-le maintenant, car l’Éternel a dit de lui : C’est par David, mon serviteur, que je délivrerai mon peuple d’Israël de la main des Philistins et de la main de tous ses ennemis.

19 Abner parla aussi à Benjamin et il alla rapporter à David à Hébron ce qu’avaient résolu Israël et toute la maison de Benjamin.

20 Il arriva auprès de David à Hébron accompagné de vingt hommes ; et David fit un festin pour Abner et pour ceux qui étaient avec lui.

21 Abner dit à David : Je me lèverai et je partirai pour rassembler tout Israël autour de mon seigneur le roi ; ils feront alliance avec toi et tu règneras entièrement selon ton désir. David renvoya Abner qui s’en alla en paix.

22 Voici, Joab et les gens de David revinrent d’une excursion et ramenèrent avec eux un grand butin. Abner n’était plus auprès de David à Hébron car David l’avait renvoyé et il s’en était allé en paix.

23 Lorsque Joab et toute sa troupe arrivèrent, on fit à Joab ce rapport : Abner, fils de Ner, est venu auprès du roi qui l’a renvoyé et il s’en est allé en paix.

24 Joab se rendit chez le roi et dit : Qu’as-tu fait ? Voici, Abner est venu te voir ; pourquoi l’as-tu renvoyé et laissé partir ?

25 Tu connais Abner, fils de Ner ! c’est pour te tromper qu’il est venu, pour épier tes allées et venues et pour savoir tout ce que tu fais.

26 Et Joab, après avoir quitté David, envoya sur les traces d’Abner des messagers qui le ramenèrent depuis la citerne de Sira : David n’en savait rien.

27 Lorsque Abner fut de retour à Hébron, Joab l’attira à l’écart, à l’intérieur de la porte, comme pour lui parler en secret, et là il le frappa au ventre et le tua pour venger la mort d’Asaël, son frère.

28 David l’apprit ensuite et il dit : Je suis à jamais innocent devant l’Éternel du sang d’Abner, fils de Ner, et mon royaume l’est aussi.

29 Que ce sang retombe sur Joab et sur toute la maison de son père ! Qu’il y ait toujours quelqu’un dans la maison de Joab qui soit atteint d’un flux ou de la lèpre, ou qui s’appuie sur un bâton, ou qui tombe par l’épée ou qui manque de pain !

30 Ainsi Joab et Abischaï, son frère, tuèrent Abner parce qu’il avait donné la mort à Asaël, leur frère, à Gabaon, dans la bataille.

31 David dit à Joab et à tout le peuple qui était avec lui : Déchirez vos vêtements, ceignez-vous de sacs et pleurez devant Abner ! Et le roi David marcha derrière le cercueil.

32 On enterra Abner à Hébron. Le roi éleva la voix et pleura sur le sépulcre d’Abner, et tout le peuple pleura.

33 Le roi fit une complainte sur Abner et dit : Abner devait-il mourir comme meurt un criminel ?

34 Tu n’avais ni les mains liées, ni les pieds dans les chaînes ! Tu es tombé comme on tombe devant des méchants.

35 Et tout le peuple pleura de nouveau sur Abner. Tout le peuple s’approcha de David pour lui faire prendre quelque nourriture pendant qu’il était encore jour ; mais David jura en disant : Que Dieu me traite dans toute sa rigueur si je mange du pain ou quoi que ce soit avant le coucher du soleil !

36 Cela fut connu et approuvé de tout le peuple qui trouva bon tout ce qu’avait fait le roi.

37 Tout le peuple et tout Israël comprirent en ce jour que ce n’était pas par ordre du roi qu’Abner, fils de Ner, avait été tué.

38 Le roi dit à ses serviteurs : Ne savez-vous pas qu’un chef, qu’un grand homme, est tombé aujourd’hui en Israël ?

39 Je suis encore faible quoique j’aie reçu l’onction royale ; et ces gens, les fils de Tseruja, sont trop puissants pour moi. Que l’Éternel rende à celui qui fait le mal, selon sa méchanceté !