Écritures
2 Samuel 12
Notes de bas de page

Hide Footnotes

Thème

Chapitre 12

Nathan raconte à David la parabole de la brebis du pauvre. L’Éternel a donné à David de nombreuses femmes mais il est maintenant maudit pour avoir pris Bath-Schéba. David jeûne et prie pour son fils mais l’Éternel le prend. Naissance de Salomon. David se rend maître de la ville royale des Ammonites.

1 L’Éternel envoya Nathan auprès de David. Et Nathan alla le voir et lui dit : Il y avait dans une ville deux hommes, l’un riche et l’autre pauvre.

2 Le riche avait des brebis et des bœufs en très grand nombre.

3 Le pauvre n’avait rien du tout qu’une petite brebis qu’il avait achetée ; il la nourrissait et elle grandissait chez lui avec ses enfants ; elle mangeait de son pain, buvait dans sa coupe, dormait contre sa poitrine et elle était pour lui comme une fille.

4 Un voyageur est arrivé chez l’homme riche. Et le riche n’a pas voulu toucher à ses brebis ou à ses bœufs pour préparer un repas au voyageur qui était venu chez lui ; il a pris la brebis du pauvre et l’a apprêtée pour l’homme qui était venu chez lui.

5 La colère de David s’enflamma violemment contre cet homme et il dit à Nathan : L’Éternel est vivant ! L’homme qui a fait cela mérite la mort.

6 Et il rendra quatre brebis pour avoir commis cette action et pour avoir été sans pitié.

7 Et Nathan dit à David : Tu es cet homme-là ! Ainsi parle l’Éternel, le Dieu d’Israël : Je t’ai oint roi d’Israël et je t’ai délivré de la main de Saül ;

8 je t’ai mis en possession de la maison de ton maître, j’ai placé contre ta poitrine les femmes de ton maître et je t’ai donné la maison d’Israël et de Juda. Et si cela avait été trop peu, j’y aurais encore ajouté.

9 Pourquoi donc as-tu méprisé la parole de l’Éternel en faisant ce qui est mal à ses yeux ? Tu as frappé de l’épée Urie, le Héthien ; tu as pris sa femme pour en faire ta femme et lui, tu l’as tué par l’épée des fils d’Ammon.

10 Maintenant, l’épée ne s’éloignera jamais de ta maison parce que tu m’as méprisé et parce que tu as pris la femme d’Urie, le Héthien, pour en faire ta femme.

11 Ainsi parle l’Éternel : Voici, je vais faire sortir de ta maison le malheur contre toi et je vais prendre sous tes yeux tes propres femmes pour les donner à un autre qui couchera avec elles à la vue de ce soleil.

12 Car tu as agi en secret ; et moi, je ferai cela en présence de tout Israël et au grand jour.

13 David dit à Nathan : J’ai péché contre l’Éternel ! Et Nathan dit à David : L’Éternel pardonne ton péché, tu ne mourras pas.

14 Mais parce que tu as fait blasphémer les ennemis de l’Éternel en commettant cette action, le fils qui t’est né mourra.

15 Et Nathan s’en alla dans sa maison. L’Éternel frappa l’enfant que la femme d’Urie avait enfanté à David et il fut dangereusement malade.

16 David pria Dieu pour l’enfant et jeûna ; et quand il rentra, il passa la nuit couché par terre.

17 Les anciens de sa maison insistèrent auprès de lui pour le faire lever de terre ; mais il ne voulut pas et il ne mangea rien avec eux.

18 Le septième jour, l’enfant mourut. Les serviteurs de David craignaient de lui annoncer que l’enfant était mort. Car ils disaient : Voici, lorsque l’enfant vivait encore, nous lui avons parlé et il ne nous a pas écoutés ; comment oserons-nous lui dire : L’enfant est mort ? Il s’affligera bien davantage.

19 David s’aperçut que ses serviteurs parlaient tout bas entre eux et il comprit que l’enfant était mort. Il dit à ses serviteurs : L’enfant est-il mort ? Et ils répondirent : Il est mort.

20 Alors David se leva de terre. Il se lava, s’oignit et changea de vêtements ; puis il alla dans la maison de l’Éternel et se prosterna. De retour chez lui, il demanda qu’on lui serve à manger et il mangea.

21 Ses serviteurs lui dirent : Que signifie ce que tu fais ? Tandis que l’enfant vivait, tu jeûnais et tu pleurais ; et maintenant que l’enfant est mort, tu te lèves et tu manges !

22 Il répondit : Lorsque l’enfant vivait encore, je jeûnais et je pleurais car je disais : Qui sait si l’Éternel n’aura pas pitié de moi et si l’enfant ne vivra pas ?

23 Maintenant qu’il est mort, pourquoi jeûnerais-je ? Puis-je le faire revenir ? J’irai vers lui mais il ne reviendra pas vers moi.

24 David consola Bath-Schéba, sa femme, et il alla auprès d’elle et coucha avec elle. Elle enfanta un fils qu’il appela Salomon et qui fut aimé de l’Éternel.

25 Il le remit entre les mains de Nathan le prophète et Nathan lui donna le nom de Jedidja, à cause de l’Éternel.

26 Joab, qui assiégeait Rabba des fils d’Ammon, s’empara de la ville royale

27 et envoya des messagers à David pour lui dire : J’ai attaqué Rabba et je me suis déjà emparé de la ville des eaux ;

28 rassemble maintenant le reste du peuple, campe près de la ville et prends-la, de peur que je ne la prenne moi-même et que la gloire ne m’en soit attribuée.

29 David rassembla tout le peuple et marcha sur Rabba ; il l’attaqua et s’en rendit maître.

30 Il enleva la couronne de la tête de son roi : elle pesait un talent d’or et était garnie de pierres précieuses. On la mit sur la tête de David qui emporta de la ville un très grand butin.

31 Il fit sortir les habitants et il les affecta au maniement des scies, des herses de fer et des haches de fer, et les fit travailler aux fours à briques ; il traita de même toutes les villes des fils d’Ammon. David retourna à Jérusalem avec tout le peuple.