2012
La Lumière du monde
Téléchargements
Tout le livre (PDF)
Notes de bas de page

Hide Footnotes

Thème

La Lumière du monde

« Et comme tous meurent en Adam, de même aussi tous revivront en Christ » (1 Corinthiens 15:22).

Erin était à Temple Square, à Salt Lake City; elle regardait les statues grandeur nature de la scène de la Nativité et attendait que la musique et l’histoire commencent. Les lumières de Noël scintillaient tout autour d’elle. Mais cela ne ressemblait pas à Noël.

« Tu vas bien ? » lui a demandé sa maman.

Erin a dit oui d’un signe de tête, mais elle n’était pas très sûre.

Quelques jours auparavant, un camarade de classe était mort dans un accident de voiture. Elle avait vu beaucoup de gens pleurer lors des funérailles et avait elle-même beaucoup pleuré. Elle ne le connaissait pas très bien, mais elle savait que la famille du garçon aimait autant que sa famille à elle l’aimait, elle. Elle était effrayée de savoir que quelque chose comme cela puisse arriver à quelqu’un de son âge.

Maintenant, à l’approche de Noël, elle n’avait pas son enthousiasme habituel. Elle était tout le temps inquiète : elle avait peur de monter en voiture, d’être séparée de ses parents, de quitter sa maison, au cas où quelque chose lui arriverait pendant qu’elle était loin. Toutes les lumières de Noël de Temple Square ne pouvaient pas effacer l’inquiétude qu’elle ressentait. Comment pouvait-elle être heureuse dans un monde où elle n’était pas toujours en sécurité ?

Papa dit : « Ça va commencer. » Il désigna la crèche.

Les haut-parleurs grésillèrent, puis une voix se mit à parler. La musique commença et des projecteurs éclairèrent les statues des bergers, des rois mages, de Marie et de Joseph. Erin écoutait l’histoire bien connue. L’enfant Jésus était né et reposait dans une crèche. Des anges chantaient. Des bergers adoraient. Les rois mages se réjouissaient.

Erin regarda le visage de ses parents et la foule rassemblée autour de la crèche. Ils semblaient tous heureux. Mais pourquoi tout le monde était-il si heureux de l’enfant Jésus si sa naissance n’empêchait pas les mauvaises choses de se produire ? Erin n’aimait pas cette question qui tournait dans sa tête. Tout ce qu’elle voulait, c’était cesser d’avoir peur.

L’histoire prit fin et un enregistrement de la voix du prophète sortit des haut-parleurs. Il rendit son témoignage et lut un passage de la Bible : « Et comme tous meurent en Adam, de même aussi tous revivront en Christ » (1 Corinthiens 15:22).

Le cœur d’Erin se mit à battre plus vite. Elle répéta les mots dans sa tête, essayant de les mémoriser. Et comme tous meurent en Adam, de même aussi tous revivront en Christ.

L’Écriture dit que tout le monde mourrait : les jeunes, les personnes âgées, tout le monde. Bien sûr, Erin le savait, mais elle n’y avait pas vraiment pensé auparavant. Elle pensait être trop jeune pour penser à de telles choses. Mais elle n’était pas trop jeune pour avoir un témoignage de la vérité : grâce à Jésus-Christ tout le monde revivrait. C’était la raison pour laquelle les bergers et les rois mages se réjouissaient. Ils comprenaient ce que Jésus était venu faire sur la terre.

Erin quitta des yeux la petite étable pour regarder une fenêtre du centre des visiteurs, derrière la crèche. À l’intérieur du bâtiment, une lumière éclairait une grande statue de Jésus tendant ses mains portant des cicatrices. Erin pensa au petit bébé dans la crèche qui était devenu quelqu’un qui avait tout pouvoir. Et pourtant, il avait choisi de faire le sacrifice de sa vie pour elle. Il était né pour qu’elle puisse revivre. Quoi qu’il arrive, Erin pouvait se sentir en sécurité dans l’amour de Jésus.

La paix l’envahit. Sans qu’elle puisse expliquer pourquoi, ses craintes disparurent. Quand elle regarda la statue de Jésus-Christ, plus brillante que les lumières scintillantes de Noël, elle remarqua à peine le ciel sombre. Elle était trop occupée par le sentiment de chaleur et d’espoir qui dansait en elle.

Illustration Steve Kropp