Lévitique 22
    Notes de bas de page
    Theme

    Chapitre 22

    Description des prêtres et des membres de leur famille qui sont autorisés à manger des choses saintes. Les animaux sacrifiés doivent être parfaits, sans défaut.

    1 L’Éternel parla à Moïse et dit :

    2 Parle à Aaron et à ses fils afin qu’ils s’abstiennent des choses saintes qui me sont consacrées par les enfants d’Israël et qu’ils ne profanent pas mon saint nom. Je suis l’Éternel.

    3 Dis-leur : Tout homme parmi vos descendants qui s’approchera des choses saintes que consacrent à l’Éternel les enfants d’Israël et qui aura sur lui quelque impureté, cet homme-là sera retranché de ma présence. Je suis l’Éternel.

    4 Tout homme de la postérité d’Aaron qui aura la lèpre ou une gonorrhée ne mangera pas des choses saintes jusqu’à ce qu’il soit pur. Il en sera de même pour celui qui touchera une personne souillée par le contact d’un cadavre, pour celui qui aura des pertes séminales,

    5 pour celui qui touchera une petite créature et en aura été souillé, ou un homme atteint d’une impureté quelconque et en aura été souillé.

    6 Celui qui touchera ces choses sera impur jusqu’au soir ; il ne mangera pas des choses saintes mais il lavera son corps dans l’eau ;

    7 après le coucher du soleil, il sera pur et il mangera ensuite des choses saintes, car c’est sa nourriture.

    8 Il ne mangera pas d’une bête morte ou déchiquetée afin de ne pas se souiller par elle. Je suis l’Éternel.

    9 Ils observeront mes commandements de peur qu’ils ne portent la peine de leur péché et qu’ils ne meurent pour avoir profané les choses saintes. Je suis l’Éternel qui les sanctifie.

    10 Aucun étranger ne mangera des choses saintes ; celui qui demeure chez un prêtre et l’ouvrier ne mangeront pas des choses saintes.

    11 Mais un esclave acheté par le prêtre à prix d’argent pourra en manger, de même que celui qui est né dans sa maison ; ils mangeront de sa nourriture.

    12 La fille d’un prêtre, mariée à un étranger, ne mangera pas des choses saintes offertes par élévation.

    13 Mais la fille d’un prêtre qui sera veuve ou répudiée, sans avoir d’enfants, et qui retournera dans la maison de son père comme dans sa jeunesse, pourra manger de la nourriture de son père. Aucun étranger n’en mangera.

    14 Si un homme mange involontairement d’une chose sainte, il donnera au prêtre la valeur de la chose sainte en y ajoutant un cinquième.

    15 Les prêtres ne profaneront pas les choses saintes qui sont présentées par les enfants d’Israël et qu’ils ont offertes par élévation à l’Éternel ;

    16 ils les chargeraient ainsi du péché dont ils se rendraient coupables en mangeant les choses saintes : car je suis l’Éternel qui les sanctifie.

    17 L’Éternel parla à Moïse et dit :

    18 Parle à Aaron et à ses fils, et à tous les enfants d’Israël, et dis-leur : Tout homme de la maison d’Israël ou des étrangers en Israël qui offrira un holocauste à l’Éternel, soit pour l’accomplissement d’un vœu, soit comme offrande volontaire,

    19 prendra un mâle sans défaut parmi les bœufs, les agneaux ou les chèvres afin que sa victime soit agréée.

    20 Vous n’en offrirez aucune qui ait un défaut car elle ne serait pas agréée.

    21 Si un homme offre à l’Éternel du gros ou du menu bétail en sacrifice de paix, soit pour l’accomplissement d’un vœu, soit comme offrande volontaire, la victime sera sans défaut afin qu’elle soit agréée ; il n’y aura en elle aucun défaut.

    22 Vous n’en offrirez pas qui soit aveugle, estropiée ou mutilée, qui ait des ulcères, la gale ou une dartre ; vous n’en ferez pas sur l’autel un sacrifice consumé par le feu devant l’Éternel.

    23 Tu pourras sacrifier comme offrande volontaire un bœuf ou un agneau ayant un membre trop long ou trop court, mais il ne sera pas agréé pour l’accomplissement d’un vœu.

    24 Vous n’offrirez pas à l’Éternel un animal dont les testicules ont été froissés, écrasés, arrachés ou coupés ; vous ne l’offrirez pas en sacrifice dans votre pays.

    25 Vous n’accepterez de l’étranger aucune de ces victimes pour l’offrir comme aliment de votre Dieu ; car elles sont mutilées, elles ont des défauts : elles ne seraient pas agréées.

    26 L’Éternel dit à Moïse :

    27 Un bœuf, un agneau ou une chèvre, quand il naîtra, restera sept jours avec sa mère ; dès le huitième jour et les suivants, il sera agréé pour être offert à l’Éternel en sacrifice consumé par le feu.

    28 Bœuf ou agneau, vous n’égorgerez pas un animal et son petit le même jour.

    29 Quand vous offrirez à l’Éternel un sacrifice d’actions de grâces, vous ferez en sorte qu’il soit agréé.

    30 La victime sera mangée le jour même ; vous n’en laisserez rien jusqu’au matin. Je suis l’Éternel.

    31 Vous observerez mes commandements et vous les mettrez en pratique. Je suis l’Éternel.

    32 Vous ne profanerez pas mon saint nom afin que je sois sanctifié au milieu des enfants d’Israël. Je suis l’Éternel qui vous sanctifie

    33 et qui vous ai fait sortir du pays d’Égypte pour être votre Dieu. Je suis l’Éternel.