Écritures
Lévitique 13

Chapitre 13

Des lois et des signes sont révélés pour discerner et contrôler la lèpre. Les vêtements des lépreux doivent être brûlés.

1 L’Éternel parla à Moïse et à Aaron et dit :

2 Lorsqu’un homme aura sur la peau de son corps une tumeur, une dartre ou une tache blanche qui ressemblera à une plaie de lèpre sur la peau de son corps, on l’amènera au prêtre Aaron ou à l’un de ses fils qui sont prêtres.

3 Le prêtre examinera la plaie qui est sur la peau du corps. Si le poil de la plaie est devenu blanc et si la plaie paraît plus profonde que la peau du corps, c’est une plaie de lèpre : le prêtre qui aura fait l’examen déclarera cet homme impur.

4 S’il y a sur la peau du corps une tache blanche qui ne paraît pas plus profonde que la peau et si le poil n’est pas devenu blanc, le prêtre enfermera pendant sept jours celui qui a la plaie.

5 Le prêtre l’examinera le septième jour. Si la plaie lui paraît ne pas avoir fait de progrès et ne pas s’être étendue sur la peau, le prêtre l’enfermera une deuxième fois pendant sept jours.

6 Le prêtre l’examinera une deuxième fois le septième jour. Si la plaie est devenue pâle et ne s’est pas étendue sur la peau, le prêtre déclarera cet homme pur : c’est une dartre ; il lavera ses vêtements et il sera pur.

7 Mais si la dartre s’est étendue sur la peau après qu’il s’est montré au prêtre pour être déclaré pur, il se fera examiner une deuxième fois par le prêtre.

8 Le prêtre l’examinera. Si la dartre s’est étendue sur la peau, le prêtrele déclarera impur ; c’est la lèpre.

9 Lorsqu’il y aura sur un homme une plaie de lèpre, on l’amènera au prêtre.

10 Le prêtre l’examinera. S’il y a sur la peau une tumeur blanche, si cette tumeur a fait blanchir le poil, et s’il y a une trace de chair vive dans la tumeur,

11 c’est une lèpre chronique dans la peau du corps de cet homme : le prêtre le déclarera impur ; il ne l’enfermera pas car il est impur.

12 Si la lèpre fait une éruption sur la peau et recouvre toute la peau de celui qui a la plaie, depuis la tête jusqu’aux pieds, partout où le prêtre portera ses regards, le prêtre l’examinera ;

13 et quand il aura vu que la lèpre recouvre tout le corps, il déclarera pur celui qui a la plaie : comme il est entièrement devenu blanc, il est pur.

14 Mais le jour où l’on apercevra en lui de la chair vive, il sera impur ;

15 quand le prêtre aura vu la chair vive, il le déclarera impur : la chair vive est impure, c’est la lèpre.

16 Si la chair vive change et devient blanche, il ira vers le prêtre ;

17 le prêtre l’examinera et si la plaie est devenue blanche, le prêtre déclarera pur celui qui a la plaie : il est pur.

18 Lorsqu’un homme aura eu sur la peau de son corps un ulcère qui a été guéri

19 et qu’il se manifestera, à la place où était l’ulcère, une tumeur blanche ou une tache d’un blanc rougeâtre, cet homme se montrera au prêtre.

20 Le prêtre l’examinera. Si la tache paraît plus enfoncée que la peau et si le poil est devenu blanc, le prêtre le déclarera impur : c’est une plaie de lèpre qui a fait éruption dans l’ulcère.

21 Si le prêtre voit qu’il n’y a pas de poil blanc dans la tache, si elle n’est pas plus enfoncée que la peau et si elle est devenue pâle, il enfermera cet homme pendant sept jours.

22 Si la tache s’est étendue sur la peau, le prêtre le déclarera impur : c’est une plaie de lèpre.

23 Mais si la tache est restée au même endroit et ne s’est pas étendue, c’est une cicatrice de l’ulcère : le prêtre le déclarera pur.

24 Lorsqu’un homme aura eu sur la peau de son corps une brûlure par le feu, et qu’il se manifestera sur la trace de la brûlure une tache blanche ou d’un blanc rougeâtre, le prêtre l’examinera.

25 Si le poil est devenu blanc dans la tache et si celle-ci paraît plus profonde que la peau, c’est la lèpre, qui a fait éruption dans la brûlure ; le prêtre déclarera cet homme impur : c’est une plaie de lèpre.

26 Si le prêtre voit qu’il n’y a pas de poil blanc dans la tache, qu’elle n’est pas plus enfoncée que la peau et qu’elle est devenue pâle, il enfermera cet homme pendant sept jours.

27 Le prêtre l’examinera le septième jour. Si la tache s’est étendue sur la peau, le prêtre le déclarera impur : c’est une plaie de lèpre.

28 Mais si la tache est restée au même endroit, ne s’est pas étendue sur la peau et est devenue pâle, c’est la tumeur de la brûlure ; le prêtre le déclarera pur car c’est la cicatrice de la brûlure.

29 Lorsqu’un homme ou une femme aura une plaie à la tête ou à la barbe,

30 le prêtre examinera la plaie. Si elle paraît plus profonde que la peau et s’il y a du poil jaunâtre et mince, le prêtre déclarera cet homme impur : c’est la teigne, c’est la lèpre de la tête ou de la barbe.

31 Si le prêtre voit que la plaie de la teigne ne paraît pas plus profonde que la peau et s’il n’y a pas de poil noir, il enfermera pendant sept jours celui qui a la plaie de la teigne.

32 Le prêtre examinera la plaie le septième jour. Si la teigne ne s’est pas étendue, s’il n’y a pas de poil jaunâtre et si elle ne paraît pas plus profonde que la peau,

33 celui qui a la teigne se rasera mais il ne rasera pas l’endroit où est la teigne ; et le prêtre l’enfermera une deuxième fois pendant sept jours.

34 Le prêtre examinera la teigne le septième jour. Si la teigne ne s’est pas étendue sur la peau et si elle ne paraît pas plus profonde que la peau, le prêtre le déclarera pur ; il lavera ses vêtements et il sera pur.

35 Mais si la teigne s’est étendue sur la peau, après qu’il a été déclaré pur, le prêtre l’examinera.

36 Et si la teigne s’est étendue sur la peau, le prêtre n’aura pas à rechercher s’il y a du poil jaunâtre : il est impur.

37 Si la teigne lui paraît ne pas avoir fait de progrès et s’il y a crû du poil noir, la teigne est guérie : il est pur et le prêtre le déclarera pur.

38 Lorsqu’un homme ou une femme aura sur la peau de son corps des taches, des taches blanches,

39 le prêtre l’examinera. S’il y a sur la peau de son corps des taches d’un blanc pâle, ce ne sont que des taches qui ont fait éruption sur la peau : il est pur.

40 Lorsqu’un homme aura la tête dépouillée de cheveux, c’est un chauve : il est pur.

41 S’il a la tête dépouillée de cheveux du côté du visage, c’est un chauve par-devant : il est pur.

42 Mais s’il y a dans la partie chauve de devant ou de derrière une plaie d’un blanc rougeâtre, c’est la lèpre qui a fait éruption dans la partie chauve de derrière ou de devant.

43 Le prêtre l’examinera. S’il y a une tumeur de plaie d’un blanc rougeâtre dans la partie chauve de derrière ou de devant, semblable à la lèpre sur la peau du corps,

44 c’est un homme lépreux, il est impur : le prêtre le déclarera impur ; c’est à la tête qu’est sa plaie.

45 Le lépreux atteint de la plaie portera ses vêtements déchirés et aura la tête nue ; il se couvrira la barbe et criera : Impur ! Impur !

46 Aussi longtemps qu’il aura la plaie, il sera impur : il est impur. Il habitera seul ; sa demeure sera hors du camp.

47 Lorsqu’il y aura sur un vêtement une plaie de lèpre, sur un vêtement en laine ou sur un vêtement en lin,

48 dans la chaîne ou dans la trame du lin ou de la laine, sur un cuir ou sur quelque ouvrage en cuir,

49 et que la plaie sera verdâtre ou rougeâtre sur le vêtement ou sur la peau, dans la chaîne ou dans la trame, ou sur un objet quelconque en peau, c’est une plaie de lèpre et elle sera montrée au prêtre.

50 Le prêtre examinera la plaie et il enfermera pendant sept jours ce qui en est attaqué.

51 Il examinera la plaie le septième jour. Si la plaie s’est étendue sur le vêtement, dans la chaîne ou dans la trame, sur le cuir ou sur l’ouvrage quelconque fait en cuir, c’est une plaie de lèpre chronique : l’objet est impur.

52 Il brûlera le vêtement, la chaîne ou la trame de la laine ou du lin, l’objet quelconque en cuir sur lequel se trouve la plaie, car c’est une lèpre chronique : l’objet sera brûlé au feu.

53 Mais si le prêtre voit que la plaie ne s’est pas étendue sur le vêtement, dans la chaîne ou dans la trame, sur l’objet quelconque en cuir,

54 il ordonnera qu’on lave ce qui est attaqué de la plaie et il l’enfermera une deuxième fois pendant sept jours.

55 Le prêtre examinera la plaie après qu’elle aura été lavée. Si la plaie n’a pas changé d’aspect et ne s’est pas étendue, l’objet est impur : il sera brûlé au feu ; c’est une partie de l’endroit ou de l’envers qui a été rongée.

56 Si le prêtre voit que la plaie est devenue pâle après avoir été lavée, il l’arrachera du vêtement ou du cuir, de la chaîne ou de la trame.

57 Si elle paraît encore sur le vêtement, dans la chaîne ou dans la trame, ou sur l’objet quelconque en cuir, c’est une éruption de lèpre : ce qui est attaqué de la plaie sera brûlé au feu.

58 Le vêtement, la chaîne ou la trame, l’objet quelconque en cuir, qui a été lavé et d’où la plaie a disparu, sera lavé une deuxième fois et il sera pur.

59 Telle est la loi sur la plaie de la lèpre lorsqu’elle attaque les vêtements en laine ou en lin, la chaîne ou la trame, ou un objet quelconque en cuir, et d’après laquelle ils seront déclarés purs ou impurs.