La révélation : « mélodie continue ou voix de tonnerre »
    Notes de bas de page

    Chapitre 22

    La révélation : « mélodie continue ou voix de tonnerre »

    La révélation continue est l’âme de l’Évangile de Jésus-Christ.

    Épisodes de la vie de Spencer W. Kimball

    Lors d’une conférence de presse tenue au centre d’accueil des visiteurs du temple d’Arizona, le président Kimball a pris la parole. Un journaliste lui a demandé : « On vous a présenté comme étant le président de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours ainsi que prophète. Voici ma question : Dieu vous parle-t-il ? Et si oui, comment ? » Le président Kimball a répondu : « Oui. Dieu parle à ses prophètes aujourd’hui tout comme il a parlé à ses prophètes, hier, et tout comme il leur parlera demain. Vous vous souvenez qu’Amos a écrit : « Car le Seigneur, l’Éternel, ne fait rien sans avoir révélé son secret à ses serviteurs les prophètes » (Amos 3:7). Parfois, il parle d’une voix perceptible. Parfois, il envoie ses anges, comme il l’a fait pour Joseph, le beau-père de Jésus. La plupart du temps, il communique de sa petite voix douce avec l’esprit intérieur. Oui. Ai-je répondu à votre question, jeune homme 1 ? »

    Le président Kimball croyait au principe de la révélation continue, déclarant que c’était « l’âme même de l’Évangile du Seigneur et Sauveur vivant Jésus-Christ 2. » Neal A. Maxwell, du Collège des douze apôtres, a dit que cette confiance « faisait clairement partie intégrante de la nature de cet homme très spécial 3. » Le président Kimball prenait au sérieux sa responsabilité de président de l’Église, sachant qu’il était la seule personne sur terre autorisée à recevoir la révélation pour l’Église. Il a témoigné : « Je sais que Dieu m’a appelé à ce poste. Je sais qu’il y a peut-être de plus grands prophètes que moi, mais je souhaite faire tout ce que je peux pour que l’œuvre du Seigneur aille de l’avant comme il veut que ce soit fait. Chaque soir et chaque matin, je m’agenouille et je prie avec une profonde sincérité pour que le Seigneur m’inspire et me révèle la direction que je dois prendre et ce que je dois dire aux membres de l’Église 4. »

    Tout au long de son service de président de l’Église, il a reçu des révélations pour guider les saints. La plus connue de ces révélations s’est produite en juin 1978, quand le Seigneur lui a révélé, ainsi qu’à ses frères de la Première Présidence et du Collège des douze apôtres, que les bénédictions de la prêtrise, qui avaient été limitées à certains, pouvaient maintenant être accessibles à tous les frères de l’Église dignes (voir Doctrine et Alliances, Déclaration Officielle — 2). Cette révélation s’est produite après que d’autres présidents de l’Église ont médité et prié sur le sujet, pendant des années.

    En public, le président Kimball n’a pas beaucoup parlé de cette révélation. Mais il a donné des aperçus de ce qu’il a fait pour se préparer à la recevoir et il a parfois fait part de ses sentiments à ce sujet :

    « Je savais que quelque chose d’extrêmement important pour beaucoup d’enfants de Dieu se préparait. Je savais que nous ne pouvions recevoir les révélations du Seigneur qu’en étant dignes, prêts à les recevoir et prêts à les accepter et à les mettre en place. Je me suis rendu jour après jour, seul et avec beaucoup de solennité et de ferveur, dans les salles hautes du temple, et j’y ai ouvert mon âme et fait tous mes efforts pour faire avancer le programme. Je voulais faire ce que le Seigneur voulait. Je lui en ai parlé et je lui ai dit : ‘Seigneur, je ne veux que ce qui est bien. Nous n’envisageons pas de faire des choses spectaculaires. Nous ne voulons que ce que tu veux et nous voulons que cela se produise quand tu le voudras et pas avant 5.’ »

    « Ceux d’entre nous aujourd’hui que vous soutenez comme prophètes, voyants et révélateurs en sont arrivés à penser au printemps de 1978 tout comme les premiers frères l’avaient fait quand vint la révélation « que les païens sont co-héritiers… et participent à la même promesse en Jésus-Christ par l’Évangile » (Éphésiens 3:6). Cela a été une chose, dit Paul, qui « n’a pas été manifestée aux fils des hommes dans les autres générations, comme [cela] a été révélé maintenant par l’Esprit aux saints apôtres et prophètes de Christ » (Éphésiens 3:5).

    « Nous avons eu une expérience glorieuse: Le Seigneur nous a montré clairement que le temps est venu où tous les hommes et toutes les femmes dignes peuvent être cohéritiers et participants de toutes les bénédictions de l’Évangile. En tant que témoin spécial du Sauveur, je veux que vous sachiez combien je me suis senti proche de lui et de notre Père céleste les nombreuses fois où je me suis rendu dans les salles supérieures du temple, y allant certains jours plusieurs fois tout seul. Le Seigneur m’a très clairement manifesté ce qui devait être fait. Nous ne nous attendons pas à ce que les gens qui n’appartiennent pas à l’Église comprennent ces choses, car ils seront toujours prompts à donner leurs propres explications ou à ne pas tenir compte du processus divin de la révélation 6. »

    En plus de témoigner que la révélation guide les décisions des dirigeants de l’Église, le président Kimball a enseigné que nous pouvons tous recevoir la révélation pour nous guider dans la vie et nous fortifier dans nos responsabilités. Il a dit : « La révélation est une bénédiction que tous doivent rechercher 7. »

    Enseignements de Spencer W. Kimball

    Dieu le Père et Jésus-Christ sont désireux de communiquer avec le genre humain.

    Quelqu’un a dit que nous vivons à une époque où Dieu, s’il y en a un, choisit de rester silencieux, mais l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours proclame au monde que ni le Père ni le Fils ne sont silencieux. Ils parlent et communiquent quand il convient et quand cela est nécessaire, et ils expriment constamment une volonté, et même un empressement à communiquer avec les hommes 8.

    Un théologien a dit qu’il était impossible à l’homme de trouver Dieu ou de le connaître. Cela revient à dire : « je n’ai jamais escaladé le Mont Ararat, alors personne ne peut le faire » ; ou bien : « je ne me suis jamais baigné dans les chaudes eaux et claires de l’Adriatique, alors la Mer Adriatique n’existe pas » ; ou bien encore : « je n’ai jamais visité le parc d’animaux sauvages de Kruger, alors il n’existe pas » ; ou bien : « je n’ai jamais été malade, par conséquent les douleurs dont parlent les gens doivent être le fruit de leur imagination ; » « Je ne suis jamais allé dans l’espace, alors personne ne peut y aller. »

    Est-il bien différent, alors, de dire que, puisque je n’ai jamais entendu ni vu Dieu, par conséquent, personne ne l’a jamais vu, ni entendu ni n’a marché avec lui. Comme un homme est présomptueux et arrogant de dire qu’on ne peut ni approcher, ni connaître, ni voir, ni entendre Dieu parce que lui-même ne s’est pas préparé à vivre cette expérience 9 !

    On ne doit pas oublier qu’on ne peut trouver Dieu simplement en le cherchant, qu’on ne peut non plus comprendre ou apprécier son Évangile seulement en l’étudiant, car personne ne peut connaître le Père ou le Fils, sauf « celui à qui le Fils veut le révéler » (Luc 10:22). Le sceptique apprendra un jour à ses dépens, sur terre ou dans l’éternité, que son égotisme l’a privé de beaucoup de joies et de progression 10.

    Nous sommes heureux de savoir que le Dieu de cet univers est un Dieu de révélation. Notre Seigneur communique ses intentions et sa volonté à ses enfants sur terre. Si nous le recherchons, il se révèlera de plus en plus complètement et nous le comprendrons aussi pleinement qu’il est possible à un homme mortel de comprendre Dieu. Nous ne pouvons adorer un être que nous avons créé ou qui est le fruit de notre imagination. Nous adorons un être qui vit, qui a créé, qui nous communique sa personnalité et ses attributs ainsi que la grandeur de son être 11.

    Ni Élohim, le Père, ni Jéhovah, le Fils, ne se détourneraient des enfants des hommes. Ce sont les hommes qui se détachent d’eux, quand il y a séparation. Le Père comme le Fils seraient contents de communier avec les hommes et de s’associer à eux…

    … Malgré tous les dieux que les hommes se fabriquent et la confusion qui en résulte, le véritable Dieu vivant est au ciel et est accessible à ses enfants 12.

    Certaines révélations sont spectaculaires mais la plupart se présentent sous la forme d’impressions profondes de l’esprit et du cœur.

    À notre époque, comme autrefois, beaucoup de gens s’attendent à ce que, s’il y a une révélation, elle s’accompagne de manifestations terrifiantes et sismiques. Beaucoup de gens ont du mal à accepter les nombreuses révélations reçues à l’époque de Moïse, à celle de Joseph et à la nôtre. Ces révélations sont données aux prophètes sous forme de profondes impressions irréfutables qui se déposent dans l’esprit et le cœur du prophète comme la rosée du ciel ou comme l’aube dissipe les ténèbres de la nuit.

    Quand on s’ attend au spectaculaire, on risque de ne pas être pleinement conscient du flot constant de communication révélée. Je déclare, avec l’humilité la plus profonde, mais aussi avec le pouvoir et la force du témoignage qui brûle dans mon âme, que, depuis le prophète du Rétablissement jusqu’au prophète d’aujourd’hui, la ligne de communication est ininterrompue, l’autorité est continue, et une lumière brillante et pénétrante continue à briller. Le son de la voix du Seigneur est une mélodie continue et un appel tonitruant 13.

    Recevoir la révélation ne veut pas toujours dire « marcher avec Dieu », ni « face à face », ni « bouche à oreille. » Il y a de nombreuses sortes de révélation, certaines plus spectaculaires que d’autres 14.

    Certaines révélations sont données dans des songes. La plupart de nos rêves sont inconséquents et n’ont aucune signification, mais le Seigneur utilise les songes pour éclairer son peuple… Nebucadnetsar a eu un songe (voir Daniel 2). C’était un songe marquant qu’il a oublié, mais Daniel s’est présenté et a rappelé au roi son songe et en a donné l’interprétation. Le Seigneur l’a fait connaître à Daniel dans un but précis.

    Pierre a eu un songe dans lequel il a vu un drap descendre des cieux empli de toutes sortes d’animaux et de bêtes et cela aussi avait une signification très précise (Voir actes 10:9-35)…

    Paul a eu lui aussi le même genre de révélation par l’intermédiaire d’un songe. « Pendant la nuit, Paul eut une vision. » Et il a reçu des instructions qui lui étaient nécessaires à lui ainsi qu’au royaume (Actes 16:9)…

    D’autres révélations spectaculaires sont mentionnées. Moroni, être ressuscité, est venu pour rapporter les annales des anciens peuples d’Amérique ainsi que pour rétablir l’Évangile…

    Puis Jean-Baptiste, qui avait été décapité par le roi dans un moment de faiblesse, est venu… [puis] Pierre, Jacques et Jean… Ainsi, pas à pas, le rétablissement de toutes choses s’est produit et tout cela est arrivé par révélation, par vision, par des songes ou de profondes impressions.

    Cependant, toutes les révélations mentionnées dans les saintes Écritures ne sont pas produites par des manifestations spectaculaires. En lisant l’Ancien Testament, vous découvrirez que le Seigneur parle. Il a parlé à Ésaïe, à Jérémie et à d’autres mais il ne s’agissait pas toujours d’apparitions personnelles. Cela ressemblait davantage à l’expérience qu’Énos a vécue, car, en lisant le livre d’Énos dans le Livre de Mormon, vous voyez qu’il avait jeûné, prié et recherchait et demandait des informations et le pardon de ses péchés : « Et pendant que je luttais ainsi spirituellement, voici, la voix du Seigneur parvint encore à mon esprit, disant : … (Énos 1:10). Bien des révélations ont été données de cette façon.

    La révélation est donc venue, parfois par l’intermédiaire de l’apparition d’êtres célestes… Mais la plupart des révélations qui ont été données à Joseph Smith, le prophète, dans ces annales sacrées, les Doctrine et Alliances, ne se sont pas produites de cette manière. Elles ont été données sous forme d’impressions profondes 15.

    La plupart des révélations contenues dans les Doctrine et Alliances et la Bible se sont manifestées par des sentiments profonds ainsi que par la conscience nette d’être dirigé d’en haut. C’est ce genre de révélation que les gens reçoivent souvent pour répondre à leurs besoins 16.

    Parfois, nous ne reconnaissons pas [les révélations] quand elles se présentent. Nous ne cessons de prier pour avoir de la sagesse et du discernement, puis nous ressentons que nous devrions aller dans une certaine direction. C’était une révélation Le Seigneur répond aux questions qu’on lui pose 17.

    De quel langage se servira le Seigneur ? Par l’intermédiaire de Joseph Smith, le prophète, le Seigneur a dit à Oliver Cowdery, qui s’interrogeait sur une réponse à ses prières :

    « En vérité, en vérité, je te le dis, si tu désires un témoignage de plus, reporte-toi à la nuit où tu as crié vers moi dans ton cœur, afin de connaître la vérité de ces choses.

    « N’ai-je pas apaisé ton esprit à ce sujet ? Quel témoignage plus grand peux-tu avoir que celui de Dieu ? » (D&A 6:22-23)18.

    Le Seigneur révèle sa volonté concernant l’Église par l’intermédiaire de prophètes vivants.

    Ce dont nous devrions être le plus reconnaissants aujourd’hui, c’est que les cieux soient effectivement ouverts et que l’Église rétablie de Jésus-Christ soient fondée sur la pierre de la révélation. La révélation continue est en effet l’âme même de l’Évangile du Seigneur et Sauveur vivant, Jésus-Christ19.

    Des annales essentielles et sans prix de l’Amérique ancienne, contenant les enseignements du Christ et témoignant de sa divinité, constituent le Livre de Mormon, que nous déclarons être Écriture divine, contemporaine de la Bible et la confirmant.

    Depuis [la première vision de Joseph Smith] en 1820, d’autres Écritures ont continué à venir, y compris les révélations nombreuses et capitales coulant en un flot ininterrompu de Dieu à ses prophètes sur la terre. Beaucoup de ces révélations sont rapportées dans un autre recueil d’Écritures appelé Les Doctrine et Alliances. Nos Écritures de l’Église comprennent aussi La Perle de Grand Prix, autre recueil de révélations et d’écrits traduits de prophètes anciens et modernes.

    Certaines personnes ont pensé qu’une fois que ces documents sacrés seraient imprimés et reliés, ce serait la « fin des prophètes ». Mais, encore une fois, nous témoignons au monde que la révélation continue et les archives de l’Église contiennent ces révélations qui sont données mois après mois et jour après jour. Nous témoignons aussi que, depuis 1830, lorsque l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours a été organisée, il y a et il continuera à y avoir, jusqu’à la fin des temps, un prophète reconnu de Dieu et de son peuple, qui continuera à interpréter la volonté du Seigneur 20.

    Quand…, après avoir prié et jeûné, [les dirigeants de l’Église] prennent d’importantes décisions, créent des missions et des pieux, lancent de nouvelles actions et politiques, on considère cela comme allant de soi et peut-être comme constituant de simples calculs humains. Mais pour ceux qui siègent dans les comités restreints et entendent les prières du prophète et le témoignage de l’homme de Dieu, pour ceux qui voient la subtilité de ses délibérations et la sagacité de ses décisions et déclarations, pour eux il est véritablement un prophète. L’entendre conclure de nouvelles entreprises importantes par des expressions aussi solennelles que « le Seigneur est content », « cette décision est correcte », « notre Père céleste a parlé », c’est savoir avec certitude 21.

    La révélation n’a pas cessé et ne cessera pas. Ce royaume de Dieu a été institué pour le reste du temps pour ne jamais être détruit ou donné à un autre peuple. C’est un programme continu destiné à progresser et non à régresser. Sa doctrine est bien établie, mais en raison de sa croissance et de son expansion, de meilleures façons d’enseigner l’Évangile sont instituées partout dans le monde. D’autres serviteurs sont appelés à l’œuvre qui s’accroît dans un monde plus grand. La révélation et les autres miracles ne cesseront jamais à moins que la foi ne cesse. Ces choses continueront, là où il y aura la foi requise.

    Le prophète Mormon a fait cette mise en garde : « Oui, malheur à celui qui niera les révélations du Seigneur et qui dira que le Seigneur n’agit plus par révélation, ou par prophétie, ou par les dons, ou par les langues, ou par les guérisons ou par le pouvoir du Saint-Esprit ! » (3 Néphi 29:6) 22.

    Je rends témoignage que l’Église évolue grâce aux révélations que Dieu donne aux dirigeants qu’il a appelés. Le Tout-Puissant est avec ce peuple 23.

    Lorsque nous respectons les commandements, exerçons notre foi et prions sincèrement, nous nous qualifions pour recevoir la révélation personnelle.

    La révélation est une bénédiction que tous doivent rechercher. Les hommes et les femmes justes verront qu’ils ont l’esprit de révélation pour diriger leurs enfants et pour les aider dans leurs autres responsabilités. Mais… nous devons chercher à nous qualifier pour cette révélation en mettant notre vie en ordre et en faisant la connaissance du Seigneur par des conversations fréquentes et régulières avec lui 24.

    Le Seigneur ne s’impose pas aux gens ; s’ils ne croient pas, ils ne recevront pas de révélation. S’ils se contentent de se fier à leurs calculs et à leurs interprétations limitées, alors, bien entendu, le Seigneur les abandonnera au sort qu’ils se sont choisi…

    … Les mêmes révélations, visions, guérisons et langues sont toutes disponibles de nos jours comme à toute autre époque, si nous avons la foi nécessaire pour les recevoir 25.

    Le Tout-Puissant est avec ce peuple. Nous aurons toutes les révélations dont nous avons besoin si nous voulons faire notre devoir et obéir aux commandements de Dieu…

    Rappelez-vous :

    S’il y a des yeux pour voir, il y aura des visions pour inspirer.

    S’il y a des oreilles pour entendre, il y aura des révélations.

    S’il y a des cœurs pour comprendre, sachez ceci : que les vérités exaltantes de l’Évangile du Christ ne seront plus cachées et mystérieuses et que tous ceux qui cherchent sérieusement peuvent connaître Dieu et son programme 26.

    Leur ayant donné leur libre arbitre, leur Père céleste appelle, persuade et dirige ses enfants dans la bonne voie, mais il attend qu’ils tendent la main, prient, s’approchent de lui avec sincérité…

    Le Seigneur désire voir s’éveiller leurs premiers désirs et leurs premiers efforts pour percer les ténèbres. Ayant donné à l’homme la liberté de choisir, il doit lui permettre de chercher la lumière à tâtons. Mais quand l’homme commence à avoir faim, quand ses bras commencent à se tendre, quand ses genoux commencent à se plier et que sa voix commence à articuler, alors et alors seulement, le Seigneur repousse l’horizon, écarte le voile et permet aux hommes dans leur incertitude et leur faiblesse d’émerger dans la certitude et la lumière céleste 27.

    Si l’on se relève après une prière, n’ayant prononcé que des paroles, on doit se remettre à genoux et y rester jusqu’à ce qu’on ait établi la communication avec le Seigneur qui n’attend que de pouvoir nous bénir, mais ne s’imposera jamais à nous, nous ayant donné notre libre arbitre28.

    Voulez-vous être guidé ? Avez-vous prié le Seigneur pour recevoir l’inspiration ? Voulez-vous faire ce qui est bien ou voulez-vous faire ce que vous voulez, que ce soit juste ou pas ? Voulez-vous faire ce qui est le mieux pour vous à long terme ou ce qui semble plus désirable pour le moment ? Avez-vous prié ? Combien avez-vous prié ? Comment avez-vous prié ? Avez-vous prié comme le Sauveur l’a fait dans le Jardin de Gethsémané ou avez-vous demandé ce que vous voulez sans vous préoccuper de sa pertinence ? Dites-vous dans vos prières : « Que ta volonté soit faite » ? Avez-vous dit : « Père céleste, si tu m’inspires et me fais ressentir ce qui est juste, je le ferai » ? Ou avez-vous dit : « Donne-moi ce que je veux ou bien je le prendrai de toute façon » ? Avez-vous dit : « Père céleste, je t’aime, je crois en toi, je sais que tu es omniscient. Je suis honnête. Je désire sincèrement faire ce qui est juste. Je sais que tu connais la fin depuis le début. Tu peux voir l’avenir. Tu peux discerner si la situation que je te présente, me procurera la paix ou les tourments, le bonheur ou le chagrin, le succès ou l’échec. Dis-le moi, s’il te plaît, Père céleste bien-aimé, et je promets de faire ce que tu me diras de faire. » Avez-vous prié ainsi ? Ne pensez-vous pas que ce soit sage ? Êtes-vous suffisamment courageux pour prier ainsi 29 ?

    Le seigneur répondra à vos questions et à vos prières si vous écoutez. Il n’est pas nécessaire que tout vienne par l’intermédiaire du prophète… Toutes les personnes, si elles sont suffisamment dignes et proches du Seigneur, peuvent avoir des révélations 30.

    Conseils pour l’étude et la discussion

    Réfléchissez à ces idées pendant votre étude du chapitre ou pour vous préparer à enseigner. Vous trouverez des aides supplémentaires aux pages v-ix.

    • Relisez le récit du président Kimball recevant la révélation de 1978 sur la prêtrise (pages 238-239). Bien que certains aspects de l’expérience du président Kimball aient été spécifiques à cette révélation, quelles caractéristiques de son expérience sont communes à tous nos efforts pour recevoir la révélation ? Comment pouvons-nous suivre son exemple ?

    • Relisez la section commençant à la page 239. Que diriez-vous à quelqu’un qui déclare que Dieu est silencieux ? Quelles Écritures ou expériences pourriez-vous citer pour aider votre ami ?

    • De quelles façons la révélation peut-elle se manifester? (Consultez les exemples des pages 240-243). Le président Kimball a enseigné que la plupart des révélations se manifestent sous forme d’impressions profondes et non de manifestations spectaculaires. Comment pouvons-nous reconnaître qu’une pensée ou un sentiment vient du Seigneur ? (voir page 243).

    • Pourquoi avons-nous besoin de prophètes vivants en plus des Écritures ? (Consultez les exemples des pages 243-245). Comment avez-vous été béni par des révélations données au Président de l’Église ?

    • Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui cherche à être guidé par le Seigneur ? (voir pages 245-247).

    Écritures en rapport avec le sujet : 1 Rois 19:9-12 ; Moroni 10:3-5 ; D&A 1:38 ; 8:2-3 ; 43:1-4 ; 76:5-10

    Notes

    1. Oscar W. McConkie, Aaronic Priesthood (1977), p. 13.

    2. Voir « La révélation: parole du Seigneur à ses prophètes », L’Étoile, octobre 1977, p. 88.

    3. “Spencer, the Beloved : Leader-Servant,” Ensign, décembre 1985, p. 17.

    4. Conference Report, Guatemala City Guatemala Area Conference, 1977, p. 24.

    5. The Teachings of Spencer W. Kimball, édité par Edward L. Kimball (1982), p. 451.

    6. Voir « Le Sauveur : centre de notre vie », L’Étoile, décembre 1979, p. 5.

    7. Voir « L’exemple d’Abraham », L’Étoile, décembre 1975, p. 3.

    8. Faith Precedes the Miracle (1972), p. 65-66.

    9. Voir Discours de cérémonie de remise de diplômes, Université Brigham Young, 27 mai 1966, imprimé dans Church News, 4 juin 1966, p. 12.

    10. Conference Report, octobre 1944, p. 44.

    11. The Teachings of Spencer W. Kimball, p. 7-8.

    12. Conference Report, avril 1964, p. 93, 94; ou Improvement Era, juin 1964, p. 496.

    13. Voir « La révélation : parole du Seigneur à ses prophètes », L’Étoile, octobre 1977, p. 89-90.

    14. Conference Report, octobre 1966, p. 23 ; ou Improvement Era, décembre 1966, p. 1106.

    15. Teachings of Spencer W. Kimball, p. 455-456.

    16. Faith Precedes the Miracle, p. 30.

    17. The Teachings of Spencer W. Kimball, p. 454.

    18. Voir « Priez toujours », L’Étoile, mars 1982, p. 5-6.

    19. Voir « La révélation : parole du Seigneur à ses prophètes », L’Étoile, octobre 1977, p. 88.

    20. Voir « La révélation : parole du Seigneur à ses prophètes », L’Étoile, octobre 1977, p. 89.

    21. « … To His Servants the Prophets », Instructor, août 1960, p. 257.

    22. « Gospel Forum: Continuing Revelation », Ensign, février 1971, p. 21.

    23. Faith Precedes the Miracle, p. 46.

    24. Voir « L’exemple d’Abraham », L’Étoile, décembre 1975, p. 3.

    25. Conference Report, octobre 1966, p. 22-23 ; ou Improvement Era, décembre 1966, p. 1106.

    26. Conference Report, octobre 1966, p. 26 ; ou Improvement Era, décembre 1966, p. 1108.

    27. Conference Report, Conférence interrégionale de Munich, 1973, p. 74-75.

    28. The Teachings of Spencer W. Kimball, p. 124.

    29. The Teachings of Spencer W. Kimball, p. 123-24.

    30. The Teachings of Spencer W. Kimball, p. 455.