2. Le plan du salut
précédent suivant

2. Le plan du salut, Maîtrise de la doctrine, document de référence, 2018

2. Le plan du salut

Christus hand and creation mural

2.1. Dans la vie prémortelle, notre Père céleste a présenté un plan pour nous permettre de devenir semblables à lui et d’obtenir l’immortalité et la vie éternelle (voir Moïse 1:39). Pour accomplir ce plan et devenir comme notre Père céleste, nous devons parvenir à le connaître, et à connaître son Fils, Jésus-Christ, et avoir une compréhension correcte de leur personnalité et de leurs attributs (voir Jean 17:3).

2.2. Les Écritures appellent le plan de notre Père céleste le plan du salut, le grand plan du bonheur, le plan de la rédemption et le plan de la miséricorde. Le plan comprend la Création, la Chute, l’expiation de Jésus-Christ et toutes les lois, les ordonnances et la doctrine de l’Évangile. Le libre arbitre, qui est la faculté de choisir et d’agir par nous-mêmes, est aussi essentiel au plan de notre Père céleste. Notre progression éternelle dépend de l’usage que nous faisons de ce don (voir Josué 24:15 ; 2 Néphi 2:27).

2.3. Jésus-Christ est au centre du plan de notre Père céleste. Le plan du salut nous permet de devenir parfaits, de recevoir une plénitude de joie, de profiter des relations familiales pour toute l’éternité et de vivre à jamais en présence de Dieu.

Écritures apparentées : Malachie 4:5-6 ; 3 Néphi 12:48 ; D&A 131:1-4

La vie prémortelle

2.4. Avant notre naissance sur la terre, nous avons vécu dans la présence de notre Père céleste ; nous étions ses enfants d’esprit (voir Abraham 3:22-23). Dans cette existence prémortelle, nous avons participé à un conseil avec les autres enfants d’esprit de notre Père céleste. Au cours de ce conseil, notre Père céleste a présenté son plan et Jésus-Christ, dans son état prémortel, a fait l’alliance d’être le Sauveur.

2.5. Nous avons exercé notre libre arbitre pour suivre le plan de notre Père céleste. Les esprits qui ont suivi notre Père céleste et Jésus-Christ ont été autorisés à venir sur la terre pour connaître la condition mortelle et progresser vers la vie éternelle. Lucifer, un autre fils d’esprit de Dieu, s’est rebellé contre ce plan. Il est devenu Satan et ses partisans et lui ont été chassés du ciel. Ils ont été privés du droit de recevoir un corps physique et de connaître la condition mortelle.

Écritures apparentées : Jérémie 1:4-5 ; Hébreux 12:9 ; 2 Néphi 2:27 ; 3 Néphi 11:10-11

La Création

2.6. Sous la direction du Père, Jésus-Christ a créé les cieux et la terre (voir D&A 76:22-24). La création de la terre était essentielle au plan de Dieu. Elle a fourni un endroit où nous pourrions obtenir un corps physique, être mis à l’épreuve et acquérir des qualités divines.

2.7. Adam fut le premier homme créé sur la terre. Dieu créa Adam et Ève à son image. Tous les êtres humains, hommes et femmes, sont créés à l’image de Dieu (voir Genèse 1:26-27). Le genre masculin ou féminin est une caractéristique essentielle de l’identité et de la raison d’être individuelle prémortelle, mortelle et éternelle.

La Chute

2.8. Dans le jardin d’Éden, Dieu a marié Adam et Ève. Pendant qu’ils étaient dans le jardin, Adam et Ève étaient encore dans la présence de Dieu et auraient pu vivre éternellement. Ils vivaient dans l’innocence et Dieu pourvoyait à leurs besoins.

2.9. Pendant qu’ils étaient dans le jardin d’Éden, Dieu leur a donné le libre arbitre. Il leur a commandé de ne pas manger du fruit défendu, le fruit de l’arbre de la connaissance du bien et du mal. S’ils obéissaient à ce commandement, ils pourraient rester dans le jardin. Mais Adam et Ève ne comprenaient pas encore que s’ils restaient dans le jardin, ils ne pourraient pas progresser en faisant l’expérience de l’opposition dans la condition mortelle. Ils ne pourraient pas connaître la joie parce qu’ils ne pouvaient ressentir ni le chagrin ni la souffrance. Et ils ne pourraient pas avoir d’enfants.

2.10. Satan a tenté Adam et Ève pour qu’ils mangent du fruit défendu et ils ont choisi de le faire. À cause de ce choix, ils ont été chassés de la présence de Dieu et sont passés dans un état déchu et mortel. On appelle Chute la transgression d’Adam et Ève ainsi que les changements qui en ont résulté, notamment la mort spirituelle et la mort physique. La mort spirituelle est la séparation d’avec Dieu. La mort physique est la séparation de l’esprit et du corps.

2.11. La Chute est un élément essentiel du plan du salut de notre Père céleste. À la suite de la Chute, Adam et Ève ont pu avoir des enfants. Ils ont pu connaître avec leur postérité, la joie et le chagrin, distinguer le bien du mal et progresser (voir 2 Néphi 2:22-25).

2.12. Étant descendants d’Adam et Ève, nous héritons d’un état déchu dans la condition mortelle. Nous sommes séparés de la présence du Seigneur et sommes sujets à la mort physique. Nous sommes aussi éprouvés par les difficultés de la vie et les tentations de l’adversaire. Nous ne sommes pas responsables de la chute d’Adam et Ève, mais nous sommes responsables de nos propres péchés. Grâce à l’expiation de Jésus-Christ, nous pouvons vaincre les effets négatifs de la Chute, recevoir le pardon de nos péchés et connaître par la suite une plénitude de joie.

Écritures apparentées : Genèse 1:28 ; Mosiah 3:19 ; Alma 34:9-10

Sujet apparenté : L’expiation de Jésus-Christ

La condition mortelle

2.13. La condition mortelle est une période d’apprentissage pendant laquelle nous montrons que nous allons utiliser notre libre arbitre pour faire tout ce que le Seigneur a commandé et nous préparer pour la vie éternelle en développant des attributs divins. Nous faisons cela en faisant preuve de foi en Jésus-Christ et en son expiation, en nous repentant, en recevant les ordonnances salvatrices, en contractant des alliances comme le baptême et la confirmation et en persévérant fidèlement jusqu’à la fin de notre vie en suivant l’exemple de Jésus-Christ.

2.14. Dans la condition mortelle, notre esprit et notre corps physique sont unis, ce qui nous donne la possibilité de progresser et de nous développer de manières qui étaient impossibles dans la vie prémortelle. Comme notre Père céleste a un corps tangible de chair et d’os, il est nécessaire que nous ayons un corps pour progresser et devenir comme lui. Notre corps est sacré et doit être respecté comme un don de notre Père céleste (voir 1 Corinthiens 6:19-20).

Écritures apparentées : Josué 24:15 ; Matthieu 22:36-39 ; Jean 14:15 ; 2 Néphi 2:27 ; 3 Néphi 12:48 ; Moroni 7:45, 47-48 ; D&A 130:22-23

Sujets apparentés : La Divinité ; L’expiation de Jésus-Christ ; Les alliances et les ordonnances ; Les commandements

La vie après la mort

2.15. Quand nous mourons, notre esprit entre dans le monde des esprits et attend la résurrection. Les esprits des justes sont reçus dans un état de bonheur, appelé paradis. Les esprits des personnes qui meurent sans connaître la vérité et de celles qui étaient désobéissantes dans la condition mortelle vont temporairement dans un endroit du monde postmortel appelé la prison d’esprit.

2.16. Tout le monde aura l’occasion d’apprendre les principes de l’Évangile, d’en recevoir les ordonnances et d’en contracter les alliances. Beaucoup des fidèles prêcheront l’Évangile aux esprits en prison. Les esprits qui choisissent de recevoir l’Évangile, de se repentir et d’accepter les ordonnances du salut accomplies dans les temples demeureront dans le paradis jusqu’à la résurrection (voir 1 Pierre 4:6).

2.17. La résurrection est la réunion de notre esprit et de notre corps de chair et d’os rendu parfait. Après la résurrection, nous serons immortels : notre esprit et notre corps ne seront plus jamais séparés. Quiconque naît sur la terre ressuscitera parce que Jésus-Christ a vaincu la mort (voir 1 Corinthiens 15:20-22). Les justes ressusciteront avant les méchants et ils se lèveront à la première résurrection.

2.18. Le Jugement dernier aura lieu après la résurrection. Jésus-Christ jugera chaque personne pour décider de la gloire éternelle qu’elle recevra. Ce jugement sera basé sur l’obéissance de chacun aux commandements de Dieu (voir Apocalypse 20:12).

2.19. Il y a trois royaumes de gloire : le royaume céleste, le royaume terrestre et le royaume téleste (voir 1 Corinthiens 15:40-42). Les personnes qui sont vaillantes dans le témoignage de Jésus et qui obéissent aux principes de l’Évangile demeureront dans le royaume céleste en présence de Dieu le Père, de son Fils, Jésus-Christ, et des membres justes de leur famille.

Écritures apparentées : Luc 24:36-39 ; Jean 17:3 ; D&A 131:1-4

Sujets apparentés : L’expiation de Jésus-Christ ; Les ordonnances et les alliances