Le Liahona
L’alliance éternelle


« L’alliance éternelle », Le Liahona, octobre 2022.

L’alliance éternelle

Toutes les personnes qui ont fait alliance avec Dieu ont accès à un amour et une miséricorde exceptionnels.

Image

Le Seigneur Jésus-Christ, tableau de Del Parson

Dans ce monde déchiré par les guerres et les bruits de guerres, le besoin de vérité, de lumière et de l’amour pur de Jésus-Christ est plus grand que jamais. L’Évangile du Christ est glorieux et nous avons la bénédiction de l’étudier et de vivre conformément à ses préceptes. Nous nous réjouissons des occasions que nous avons d’en parler, de témoigner de ses vérités, où que nous soyons.

J’ai souvent parlé de l’importance de l’alliance abrahamique et du rassemblement d’Israël. Lorsque nous embrassons l’Évangile et nous faisons baptiser, nous prenons sur nous le nom sacré de Jésus-Christ. Le baptême est la porte qui conduit à devenir cohéritiers de toutes les promesses que le Seigneur a faites autrefois à Abraham, Isaac, Jacob et à leur postérité1.

« La nouvelle alliance éternelle2 » (Doctrine et Alliances 132:6) et l’alliance abrahamique sont essentiellement les mêmes : deux façons de formuler l’alliance que Dieu a faite avec les hommes et les femmes dans la vie mortelle à des moments différents.

L’adjectif éternel indique que cette alliance existait avant même la fondation du monde ! Le plan présenté lors du grand conseil dans les cieux comprenait la prise de conscience que nous serions tous retranchés de la présence de Dieu. Cependant, Dieu a promis qu’il enverrait un Sauveur qui surmonterait les conséquences de la Chute. Dieu a dit à Adam après son baptême :

« Tu es selon l’ordre de celui qui était sans commencement de jours ni fin d’années, de toute éternité à toute éternité.

« Voici, tu es un en moi, un fils de Dieu ; et c’est ainsi que tous peuvent devenir mes fils » (Moïse 6:67-68).

Adam et Ève ont accepté l’ordonnance du baptême et ont commencé le processus d’être un avec Dieu. Ils se sont engagés sur le chemin des alliances.

Lorsque vous et moi nous engageons aussi sur ce chemin, nous avons un nouveau mode de vie. Nous créons ainsi une relation avec Dieu qui lui permet de nous bénir et de nous changer. Le chemin des alliances nous ramène à lui. Si nous laissons Dieu prévaloir dans notre vie, cette alliance nous rapprochera de plus en plus de lui. Toutes les alliances ont pour but de lier. Elles créent une relation dont les liens sont éternels.

Un amour et une miséricorde exceptionnels

Une fois que nous avons fait alliance avec Dieu, nous quittons pour toujours la neutralité. Dieu n’abandonnera pas sa relation avec les personnes qui ont tissé un tel lien avec lui. En fait, toutes les personnes qui ont fait alliance avec Dieu ont accès à un amour et une miséricorde exceptionnels. En hébreu, cet amour qui émane des alliances s’appelle hesed (חֶסֶד).3.

Hesed n’a pas d’équivalent en anglais. Les traducteurs de la Bible du roi Jacques ont dû avoir bien du mal pour parvenir à traduire hesed en anglais. Ils choisissaient souvent « lovingkindness » [littéralement : bonté aimante, N.D.T.]. Cela transmet une grande partie du sens de hesed, mais pas sa totalité. D’autres traductions ont aussi été données, telles que « grâce » et « bonté ». Hesed est un terme unique qui décrit une relation d’alliance dans laquelle les deux parties sont tenues d’être loyales et fidèles l’une à l’autre.

Un mariage céleste est une telle relation d’alliance. Un mari et sa femme font alliance avec Dieu, et l’un envers l’autre, d’être loyaux et fidèles l’un à l’autre.

Hesed est un amour et une miséricorde exceptionnels que Dieu ressent et accorde aux personnes qui ont fait alliance avec lui. Et nous lui rendons réciproquement ce hesed.

Image

Une fois que vous et moi avons fait alliance avec Dieu, notre relation avec lui devient beaucoup plus proche qu’avant notre alliance. Maintenant, nous sommes liés.

Photo Jerry L. Garns.

Parce que Dieu a de l’hesed pour les personnes qui ont fait alliance avec lui, il les aimera. Il continuera de travailler avec eux et leur donnera des occasions de changer. Il leur pardonnera quand ils se repentent. Et s’ils s’égarent, il les aidera à trouver le chemin qui les ramènera à lui.

Une fois que vous et moi avons fait alliance avec Dieu, notre relation avec lui devient beaucoup plus proche qu’avant notre alliance. Maintenant, nous sommes liés. Grâce à notre alliance avec Dieu, il ne se fatiguera jamais dans ses efforts pour nous aider et nous n’épuiserons jamais sa patience miséricordieuse envers nous. Chacun de nous a une place privilégiée dans le cœur de Dieu. Il a de grands espoirs pour nous.

Vous connaissez la déclaration historique que le Seigneur a faite au prophète Joseph Smith. Elle est venue par révélation. Le Seigneur a dit à Joseph : « Cette promesse est également pour toi, parce que tu es d’Abraham, et que la promesse fut faite à Abraham » (Doctrine et Alliances 132:31).

Ainsi, cette alliance éternelle a été rétablie dans le cadre du grand rétablissement de l’Évangile dans sa plénitude. Pensez-y ! L’alliance du mariage contractée dans le temple est directement liée à cette alliance abrahamique. Dans le temple, on présente à un couple toutes les bénédictions réservées à la postérité fidèle d’Abraham, d’Isaac et de Jacob.

Tout comme Adam, lors du baptême, vous et moi nous sommes personnellement engagés sur le chemin des alliances. Puis nous nous y engageons plus complètement encore dans le temple. Les bénédictions de l’alliance abrahamique sont conférées dans les saints temples. Ces bénédictions nous permettent, lorsque nous ressuscitons, d’hériter « des trônes, des royaumes, des principautés, des puissances, des dominations, […] vers [notre] exaltation et [notre] gloire en toutes choses [Doctrine et Alliances 132:19]4 ».

Dans le dernier texte de l’Ancien Testament, nous lisons la promesse de Malachie qu’Élie « ramènera le cœur des pères à leurs enfants, et le cœur des enfants à leurs pères » (Malachie 4:6). Dans l’ancien Israël, cette référence aux pères comprenait les patriarches Abraham, Isaac et Jacob. Cette promesse est clarifiée lorsque nous lisons la version différente de ce verset que Moroni cite au prophète Joseph Smith : « Il [Élie] implantera dans le cœur des enfants les promesses faites aux pères, et le cœur des enfants se tournera vers leurs pères » (Joseph Smith, Histoire 1:39). Abraham, Isaac et Jacob font certainement partie de ces pères (voir Doctrine et Alliances 27:9-10).

Image

La vie éternelle et l’exaltation sont promises aux personnes qui contractent des alliances sacrées et les respectent. Jésus-Christ est le garant de ces alliances.

Détail du tableau de Heinrich Hofmann, Le Christ et le jeune homme riche

Jésus-Christ : Au centre de l’alliance

Le sacrifice expiatoire du Sauveur a permis au Père de tenir les promesses qu’il avait faites à ses enfants. Parce que Jésus-Christ est « le chemin, la vérité, et la vie », il s’en suit que « nul ne vient au Père que par [lui] » (Jean 14:6). L’accomplissement de l’alliance abrahamique devient possible grâce à l’expiation de notre Sauveur, le Seigneur Jésus-Christ. Jésus-Christ est au centre de l’alliance abrahamique.

L’Ancien Testament n’est pas seulement un livre d’Écritures, c’est aussi un livre d’histoire. Vous vous souvenez d’avoir lu le récit du mariage de Saraï et Abram. Comme ils n’avaient pas d’enfant, Saraï donna sa servante, Agar, pour qu’elle soit aussi la femme d’Abram, selon les directives de l’Éternel. Agar donna naissance à Ismaël5. Abram aimait Ismaël, mais il n’était pas l’enfant par lequel l’alliance viendrait. (Voir Genèse 11:29-30 ; 16:1, 3, 11 ; Doctrine et Alliances 132:34.)

En tant que bénédiction de Dieu et en réponse à la foi de Saraï6, elle conçut à un âge avancé afin que l’alliance vienne par l’intermédiaire de son fils, Isaac (voir Genèse 17:19). Il naquit dans l’alliance.

Dieu donna à Saraï et à Abram de nouveaux noms : Sara et Abraham (voir Genèse 17:5, 15). L’attribution de ces nouveaux noms marqua le début d’une nouvelle vie et d’une nouvelle destinée pour cette famille.

Abraham aimait Ismaël et Isaac. Dieu dit à Abraham qu’Ismaël se multiplierait et deviendrait une grande nation (voir Genèse 17:20). Parallèlement, Dieu dit clairement que l’alliance éternelle serait établie par l’intermédiaire d’Isaac (voir Genèse 17:19).

Toutes les personnes qui acceptent l’Évangile font partie de la lignée d’Abraham. Dans Galates nous lisons :

« Vous tous, qui avez été baptisés en Christ, vous avez revêtu Christ.

« […] Tous vous êtes un en Jésus-Christ.

« Et si vous êtes à Christ, vous êtes donc la postérité d’Abraham, héritiers selon la promesse » (Galates 3:27-29).

Ainsi, nous pouvons devenir héritiers de l’alliance soit par la naissance, soit par adoption.

Image

Une fois que nous avons fait alliance avec Dieu, nous quittons pour toujours la neutralité. Dieu n’abandonnera pas sa relation avec les personnes qui ont tissé un tel lien avec lui.

Jacob, fils d’Isaac et Rebecca, naquit dans l’alliance. De plus, il choisit d’y entrer de son propre chef. Comme vous le savez, le nom de Jacob a été changé en Israël (voir Genèse 32:28), c’est-à-dire « laisser Dieu prévaloir » ou « celui qui l’emporte avec Dieu7 ».

Dans l’Exode, nous lisons que Dieu « se souvint de son alliance avec Abraham, Isaac et Jacob » (Exode 2:24). Dieu dit aux enfants d’Israël : « Si vous écoutez ma voix et si vous gardez mon alliance, alors vous serez un trésor spécial pour moi » (Exode 19:5 [N.D.T. : traduction littérale de la Bible du roi Jacques]).

L’expression « trésor spécial » a été traduite de l’hébreu segullah, c’est-à-dire un bien très apprécié, un « trésor »8.

Le livre du Deutéronome rapporte l’importance de l’alliance. Les apôtres du Nouveau Testament connaissaient cette alliance. Après avoir guéri un boiteux sur les marches du temple, Pierre parla de Jésus aux passants. Il dit : « Le Dieu d’Abraham, d’Isaac et de Jacob, le Dieu de nos pères, a glorifié son serviteur Jésus » (Actes 3:13).

Pierre termina en disant : « Vous êtes les fils des prophètes et de l’alliance que Dieu a traitée avec nos pères, en disant à Abraham : Toutes les familles de la terre seront bénies en ta postérité » (Actes 3:25). Pierre leur dit clairement qu’une partie de la mission du Christ était d’accomplir l’alliance de Dieu.

Le Seigneur fit un sermon similaire au peuple de l’Amérique ancienne. Là-bas, le Christ ressuscité dit aux gens qui ils étaient vraiment. Il déclara :

« Vous êtes les enfants des prophètes ; et vous êtes de la maison d’Israël ; et vous êtes de l’alliance que le Père a faite avec vos pères, disant à Abraham : Toutes les nations de la terre seront bénies en ta postérité.

« Le Père m’ayant ressuscité d’abord pour vous et m’ayant envoyé vous bénir en détournant chacun de vous de ses iniquités, et cela, parce que vous êtes les enfants de l’alliance » (3 Néphi 20:25-26).

Voyez-vous l’importance de ces paroles ? Les personnes qui respectent leurs alliances avec Dieu deviendront une lignée d’âmes qui résistent au péché ! Les personnes qui respectent leurs alliances auront la force de résister à l’influence constante du monde.

Image

Les personnes qui respectent leurs alliances avec Dieu deviendront une lignée d’âmes qui résistent au péché ! Les personnes qui respectent leurs alliances auront la force de résister à l’influence constante du monde.

Œuvre missionnaire : Faire connaître l’alliance

Le Seigneur a commandé que nous répandions l’Évangile et fassions connaître l’alliance. C’est la raison pour laquelle nous avons des missionnaires. Il souhaite que chacun de ses enfants ait l’occasion de choisir l’Évangile du Sauveur et de s’engager sur le chemin des alliances. Dieu veut relier tout le monde à l’alliance qu’il a faite autrefois avec Abraham.

Ainsi, l’œuvre missionnaire est une partie essentielle du grand rassemblement d’Israël. Ce rassemblement est l’œuvre la plus importante qui se produise sur la terre aujourd’hui. Rien d’autre n’est comparable en intensité. Rien d’autre n’est comparable en importance. Les missionnaires du Seigneur, ses disciples, sont engagés dans le plus grand défi, la plus grande cause et la plus grande œuvre sur terre aujourd’hui.

Mais il y a bien plus, beaucoup plus. Il est crucial d’apporter l’Évangile aux gens de l’autre côté du voile. Dieu veut que tout le monde, des deux côtés du voile, jouisse des bénédictions de son alliance. Le chemin des alliances est ouvert à tous. Nous supplions tout le monde de suivre ce chemin avec nous. Aucune autre œuvre n’est aussi universelle. Car « le Seigneur est miséricordieux envers tous ceux qui, dans la sincérité de leur cœur, invoquent son saint nom » (Hélaman 3:27).

Puisque la Prêtrise de Melchisédek a été rétablie, les hommes et les femmes qui respectent leurs alliances ont accès à « toutes les bénédictions spirituelles » de l’Évangile (Doctrine et Alliances 107:18 ; italiques ajoutés).

En 1836, lors de la consécration du temple de Kirtland, sous la direction du Seigneur, Élie apparut. Son but ? « Tourner […] les enfants vers les pères » (Doctrine et Alliances 110:15). Élias apparut aussi. Son but ? Remettre à Joseph Smith et Oliver Cowdery « la dispensation de l’Évangile d’Abraham, disant qu’en nous et en notre postérité toutes les générations après nous seraient bénies » (Doctrine et Alliances 110:12). Ainsi, le Maître a conféré à Joseph Smith et à Oliver Cowdery l’autorité de la prêtrise et le droit de transmettre aux autres les bénédictions remarquables de l’alliance abrahamique9.

Dans l’Église, nous parcourons le chemin des alliances individuellement et collectivement. Tout comme le mariage et la famille forgent des liens d’égalité remarquables qui créent un amour exceptionnel, de même la nouvelle relation se forme lorsque nous nous lions verticalement par alliance avec notre Dieu !

C’est peut-être ce que Néphi voulait dire quand il a dit que Dieu « aime ceux qui veulent l’avoir pour Dieu » (1 Néphi 17:40). C’est exactement la raison pour laquelle, dans le cadre de l’alliance, une miséricorde et un amour exceptionnels, ou hesed, sont accessibles à toutes les personnes qui entrent dans cette relation intime qui nous lie à Dieu, « jusqu’à la millième génération » (Deutéronome 7:9).

Contracter une alliance avec Dieu change notre relation avec lui pour toujours. Nous recevons une mesure supplémentaire d’amour et de miséricorde10. Cela influence qui nous sommes et comment Dieu nous aidera à devenir ce que nous pouvons devenir. Il nous est aussi promis que nous pouvons être un « trésor spécial » pour lui (Psaumes 135:4 [N.D.T. : traduction littérale de la Bible du roi Jacques]).

Promesses et privilèges

Les personnes qui contractent des alliances sacrées et les respectent reçoivent la promesse de la vie éternelle et de l’exaltation, « le plus grand de tous les dons de Dieu » (Doctrine et Alliances 14:7). Jésus-Christ est le garant de ces alliances (voir Hébreux 7:22 ; 8:6). Les personnes qui respectent leurs alliances, aiment Dieu et le laissent prévaloir sur toutes les autres choses font de lui l’influence la plus puissante de leur vie.

De nos jours, nous avons la chance de recevoir une bénédiction patriarcale et d’apprendre quel lien nous rattache aux patriarches de jadis. Cette bénédiction donne aussi un aperçu de ce qui nous attend.

Image

Grâce à notre alliance avec Dieu, il ne se fatiguera jamais dans ses efforts pour nous aider et nous n’épuiserons jamais sa patience miséricordieuse envers nous.

M’aimes-tu plus que ceux-ci ?, tableau de David Lindsley

Notre appel en tant que peuple de l’alliance d’Israël est de veiller à ce que chaque membre de l’Église prenne conscience de la joie et des privilèges associés aux alliances contractées avec Dieu. C’est un appel à encourager chaque homme et chaque femme, garçon et fille, qui respectent leurs alliances, à faire connaître l’Évangile aux personnes dans leur sphère d’influence. C’est aussi un appel à soutenir et à encourager nos missionnaires, qui reçoivent des instructions pour baptiser et aider à rassembler Israël, afin qu’ensemble nous soyons le peuple de Dieu et qu’il soit notre Dieu (voir Doctrine et Alliances 42:9).

Chaque homme et chaque femme qui participent aux ordonnances de la prêtrise et qui contractent et respectent des alliances avec Dieu ont directement accès au pouvoir de Dieu. Nous prenons le nom du Seigneur sur nous individuellement. Nous prenons aussi son nom sur nous en tant que peuple. Défendre l’utilisation du nom correct de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours est un moyen vital pour nous, en tant que peuple, de prendre son nom sur nous. En vérité, chaque acte bienveillant de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours et de ses membres est une expression du hesed de Dieu.

Pourquoi Israël a-t-il été dispersé ? Parce que le peuple a enfreint les commandements et lapidé les prophètes. Un Père aimant, mais affligé, a réagi en dispersant Israël partout dans le monde11.

Cependant, il l’a dispersé avec la promesse qu’un jour Israël serait de nouveau rassemblé dans son troupeau.

La tribu de Juda a reçu la responsabilité de préparer le monde à la première venue du Seigneur. De cette tribu, Marie a été appelée à être la mère du Fils de Dieu.

La tribu de Joseph, par l’intermédiaire des fils qu’il a eus avec Asnath : Éphraïm et Manassé (voir Genèse 41:50-52 ; 46:20), a reçu la responsabilité de diriger le rassemblement d’Israël pour préparer le monde à la seconde venue du Seigneur.

Dans une relation éternelle si pleine de hesed, il est tout à fait naturel que Dieu veuille rassembler Israël. Il est notre Père céleste ! Il veut que chacun de ses enfants, des deux côtés du voile, entende le message de l’Évangile rétabli de Jésus-Christ.

Un chemin d’amour

Le chemin des alliances est un chemin d’amour, ce formidable hesed, une sollicitude compatissante pour tendre la main les uns aux autres. Ressentir cet amour est libérateur et édifiant. La plus grande joie que l’on puisse connaître est d’être consumé par l’amour pour Dieu et pour tous ses enfants.

Aimer Dieu plus que quiconque ou quoi que ce soit d’autre est la condition qui apporte la paix, le réconfort, la confiance et la joie véritables.

Le chemin des alliances est entièrement lié à notre relation avec Dieu, à notre relation de hesed avec lui. Lorsque nous faisons alliance avec Dieu, nous la contractons avec celui qui respectera toujours sa parole. Il fera tout ce qu’il peut, sans empiéter sur notre libre arbitre, pour nous aider à garder la nôtre.

Le Livre de Mormon commence et se termine par une référence à cette alliance éternelle. Depuis la page de titre jusqu’aux derniers témoignages de Mormon et de Moroni, le Livre de Mormon fait référence à l’alliance (voir Mormon 5:20 ; 9:37). « La parution du Livre de Mormon est un signe donné au monde entier que le Seigneur a commencé à rassembler Israël et à accomplir les alliances qu’il a faites avec Abraham, Isaac et Jacob12. »

Mes chers frères et sœurs, nous avons été appelés à cette époque charnière de l’histoire de la terre pour enseigner au monde la beauté et le pouvoir de l’alliance éternelle. Notre Père céleste nous fait totalement confiance pour accomplir cette grande œuvre.

Ce message a aussi été donné le 31 mars 2022, au cours d’une réunion des dirigeants lors de la conférence générale.

Notes

  1. Voir Russell M. Nelson, « Enfants de l’alliance », L’Étoile, juillet 1995, p. 38.

  2. La nouvelle alliance éternelle est la plénitude de l’Évangile. Elle comprend toutes les ordonnances et toutes les alliances nécessaires à notre salut (voir Doctrine et Alliances 66:2). Elle est « nouvelle » chaque fois que le Seigneur la renouvelle ou la rétablit, et elle est « éternelle » parce qu’elle ne change pas.

  3. Vous trouverez une discussion complète sur le hesed et l’alliance éternelle dans Kerry Muhlestein, God Will Prevail: Ancient Covenants, Modern Blessings, and the Gathering of Israel, 2021.

  4. Russell M. Nelson, dans « Témoins spéciaux du Christ », Le Liahona, avril 2001, p. 7.

  5. Le terme hébreu Ismaël signifie « Dieu entend » (Guide des Écritures, « Ismaël »).

  6. « C’est par la foi que Sara elle-même, malgré son âge avancé, fut rendue capable d’avoir une postérité, parce qu’elle crut à la fidélité de celui qui avait fait la promesse » (Hébreux 11:11).

  7. Guide des Écritures, « Israël ».

  8. Voir Bible Dictionary, « Peculiar » ; « Hebrew and Chaldee Dictionary », Strong’s Exhaustive Concordance of the Bible, 1984, p. 82, mot n° 5459.

  9. Voir Russell M. Nelson, « Thanks for the Covenant » (réunion spirituelle de l’université Brigham Young, 22 novembre 1988), p. 4, speeches.byu.edu.

  10. « Chaque alliance avec Dieu est l’occasion de se rapprocher de lui. Le fait que ce lien s’affermisse et que cette relation se resserre est une offre irrésistible pour quiconque réfléchit un instant à la part de l’amour de Dieu qu’il a déjà ressentie » (Henry B. Eyring, « Making Covenants with God » [veillée de l’université Brigham Young, 8 septembre 1996], p. 3, speeches.byu.edu).

  11. « [Le Seigneur] utilisa […] aussi cette dispersion de son peuple élu parmi les nations du monde pour bénir celles-ci » (Guide des Écritures, « Israël », scriptures.ChurchofJesusChrist.org ; voir aussi Jacob 5:1-8, 20).

  12. Russell M. Nelson, « L’avenir de l’Église : Préparer le monde à la seconde venue du Sauveur », Le Liahona, avril 2020, p. 7.