Ce livre
Notes de bas de page

Hide Footnotes

Thème

Ce livre

Je n’ai pas touché au livre pendant longtemps. Mais quand je l’ai enfin ouvert, il a changé ma vie pour toujours.

Lorsque je me suis installé dans une résidence universitaire, à Khon Kaen, en Thaïlande, j’ai remarqué un livre bleu dans un coin de la chambre. Je n’y ai jamais touché et il était toujours à sa place lorsque j’ai quitté la résidence, de nombreux mois plus tard.

Après avoir terminé mes études, je suis retourné à Kalasin, ma ville natale. Un jour, alors que je rendais visite à un ami, j’ai vu un livre bleu sur son poste de télévision. Il m’a rappelé celui que j’avais vu dans ma chambre universitaire. J’ai demandé à mon ami : « Où est-ce que tu as eu ce livre ? » Il m’a répondu que des missionnaires le lui avaient donné. Je lui ai dit que j’avais vu un livre pareil mais que je ne savais pas du tout ce que c’était. Mon ami ne l’avait pas lu non plus.

J’ai pris le livre et j’ai enfin lu son titre sur la couverture : « Le Livre de Mormon, un autre témoignage de Jésus-Christ ». Je l’ai ensuite ouvert au hasard, au chapitre 5 de Jacob et j’ai commencé à en lire un passage au sujet d’un olivier cultivé et d’un olivier sauvage. Bien que ne comprenant pas vraiment cette allégorie, j’ai éprouvé de la joie à la lire.

Les jours ont passé et je me suis aperçu que j’avais envie de continuer de lire le livre. Je suis donc retourné chez mon ami pour le lui emprunter. Lorsque je suis arrivé chez lui, il était en train de parler à deux missionnaires. Ils m’ont dit qu’ils sfrère Reid et frère Haroldsen et ont pris rendez-vous avec moi pour me rendre visite. Comme promis, ils sont venus chez moi et m’ont expliqué leur croyance au plan de notre Père céleste. Tandis qu’ils parlaient, j’ai ressenti l’amour de notre Père.

Suite à leur invitation, je suis allé à l’église le dimanche suivant. Il n’y avait que dix personnes aux réunions mais j’ai ressenti de l’amour pour la branche de Kalasin et j’ai accepté d’y retourner.

Je me suis fait baptiser le 21 mars 1999 et j’ai rapidement commencé à œuvrer avec les missionnaires. En regardant les missionnaires tenter de répandre l’Évangile, je ressentais l’amour de Dieu pour ses enfants.

Deux mois après mon baptême, ma sœur aînée a acquis, elle aussi, un témoignage et s’est également fait baptiser. Un mois plus tard, ma nièce s’est fait baptiser à son tour. Avec l’aide des membres, notre petite branche est bientôt devenue trois fois plus nombreuse. Une trentaine de membres assistaient régulièrement à l’Église.

Un an après mon baptême, j’ai été appelé missionnaire à plein temps à Bangkok (Thaïlande). Ma sœur aînée a été appelée dans la même mission.

Je sais que ce n’est pas par chance ni par coïncidence que je suis devenu membre de la véritable Église du Seigneur. Je sais que mon Père céleste a vraiment un plan pour moi et qu’il m’a préparé à être missionnaire depuis le jour où j’ai ouvert « le livre » et que j’y ai lu un passage sur sa vigne. C’est une bénédiction formidable d’aller dans cette vigne pour rechercher mes frères et mes sœurs et leur parler du livre et de l’Évangile qui ont changé ma vie.

Suwit Saisam-ang a terminé sa mission et fait partie de la branche de Kalasin, dans le district de Khon Kaen (Thaïlande).