Pensées édifiantes
Notes de bas de page

Hide Footnotes

Thème

Message de la Première Présidence

Pensées édifiantes

Processus missionnaire

« Le processus missionnaire comporte quatre parties : (1) Trouver des personnes à instruire, (2) leur enseigner l’Évangile, (3) baptiser les convertis dignes, (4) intégrer les nouveaux membres… Il est important que dans 5, 10, 20 ans, l’homme ou la femme que vous avez baptisé soit un membre pratiquant, fidèle, dévoué et digne de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours » (réunion missionnaire, Houston, Texas, 20 septembre 1998).

Parler de l’Évangile

« Au nom des missionnaires… Je supplie les saints de faire tout ce qui leur est possible pour fournir les coordonnées [de gens] auxquels les missionnaires pourront enseigner l’Évangile. Vous serez heureux si vous le faites. Toutes les personnes que vous verrez entrer dans l’Église grâce à vos efforts vous apporteront du bonheur. J’en fais la promesse à chacun de vous » (Veillée, Pusan, Corée, 21 mai 1996).

Vous ne pouvez jamais prédire les conséquences

« Vous ne pouvez jamais prédire les conséquences de vos actions. L’homme ou la femme, le garçon ou la fille, à qui vous faites appel aujourd’hui, avec lequel vous parlez, à qui vous donnez un Livre de Mormon et qui vous repousse peut-être, pourra par la suite être intéressé et entrer dans l’Église… Bien étranges sont les voies par lesquelles le Seigneur touche le cœur des gens. Vous ne pouvez jamais dire quelles seront les conséquences de vos actions » (Réunion missionnaire, Boston, Massachusetts, États-Unis, 22 mars 2002).

Conversion

« Mes frères et sœurs, il est vraiment important de s’assurer que [les membres nouvellement baptisés] sont convertis, qu’ils ont une conviction profonde de cette grande œuvre. Ce n’est pas seulement une affaire d’intellect. C’est une affaire de cœur, qui doit être touché par le Saint-Esprit au point que les convertis savent que cette œuvre est vraie, que Joseph Smith était véritablement un prophète de Dieu, que Dieu vit, que Jésus-Christ vit et qu’ils sont apparus au jeune Joseph, que le Livre de Mormon est vrai, que la prêtrise est ici-bas avec tous ses dons et toutes ses bénédictions. Je ne saurais trop insister sur cela » (Réunion missionnaire, Bogotá, Colombie, 8 novembre 1996).

L’Église attend quelque chose des gens

« Notre Église attend quelque chose des gens. Elle a des principes élevés. Sa doctrine est puissante. Elle demande aux gens de beaucoup servir. Il ne s’agit pas qu’ils musardent. Nous attendons d’eux qu’ils réalisent des choses. Les gens le font. Ils sont heureux d’avoir la possibilité de servir et, ce faisant, ils développent leurs capacités, leur compréhension et leurs compétences pour accomplir des choses et bien les accomplir » (Entretien avec la chaîne de télévision ORF [Autriche], 6 novembre 2001).

Se sentir bien accueilli

« Nous devons veiller à ce que tous les gens qui se joignent à l’Église soient bien accueillis, se sentent chez eux, aient des amis dans l’Église et aient une tâche dans l’Église, ce qui développera leur foi et leur fidélité » (Réunion, Aruba, 16 mars 2001).

Une parole encourageante

« Nous avons une obligation réelle envers les personnes qui se font baptiser et deviennent membres de l’Église. Nous ne pouvons pas les négliger. Nous ne pouvons pas les laisser se débrouiller seules. Elles ont besoin d’aide pour s’habituer aux modalités et à la culture de notre Église. Et nous avons la grande bénédiction et l’honneur de leur apporter cette aide… Un sourire chaleureux, une poignée de main amicale, une parole encourageante feront des merveilles » (conférence régionale, Ensign/Rose Park, Utah, États-Unis, 28 février 1999).

Les entourer

« Ils [les missionnaires] ont toujours l’obligation de soutenir et d’aider les personnes qu’ils ont baptisées : d’être leurs amis, de leur écrire, de les encourager. Mais vous avez la responsabilité encore plus grande, mes frères qui êtes évêques, présidents de pieu ou présidents de collège d’anciens, de les entourer afin qu’elles se sentent à l’aise, qu’elles se sentent chez elles et qu’elles soient heureuses. C’est impératif » (Conférence régionale, Woods Cross, Utah, États-Unis, 10 janvier 1998).

Constamment nourris

« Tous les convertis ont besoin d’un ami dans l’Église, quelqu’un qui sera proche d’eux, qui répondra à leurs questions, qui veillera sur eux et qui les aidera à continuer de venir. Ils ont besoin d’une responsabilité. Ils ont besoin de quelque chose à faire. Ils ne progresseront pas si on ne leur donne pas de responsabilité. Ils doivent en avoir une. Nous devons prendre soin des personnes qui entrent dans l’Église et sont convertis. Elles ont constamment besoin d’être nourries de l’Évangile » (conférence régionale, Woods Cross, Utah, États-Unis, 10 janvier 1998).

Édifier la spiritualité des gens

« Si j’étais évêque ou président de pieu aujourd’hui, que ferais-je ? Je crois que j’essaierais de m’efforcer surtout d’édifier la spiritualité des gens. Je travaillerais de toutes mes forces à édifier leur foi au Seigneur Jésus-Christ, en Dieu, notre Père éternel, en Joseph Smith, le prophète, au rétablissement de cette œuvre, en ce qu’elle est et en tout ce qu’elle signifie. J’inciterais les membres de mon unité à lire les Écritures : le Livre de Mormon et le Nouveau Testament. Je les exhorterais par tous les moyens à les lire tranquillement, en réfléchissant, en les appliquant à eux. Je les exhorterais à lire les enseignements de Joseph Smith, le prophète » (conférence régionale, Eugene, Oregon, États-Unis, 14 septembre 1996).

Se souvenir de chaque personne

« Nous devons veiller sur chaque personne. Le Christ a toujours parlé de personnes. Il a guéri les malades, individuellement. Ses paraboles concernaient des individus. Notre Église se soucie de chaque personne en particulier, quel que soit le nombre des membres. Que nous soyons 6, 10, 12 ou 50 millions, nous ne devons jamais perdre de vue que chaque personne est importante » (Entrevue avec Deseret News , 25 février 2000).

J’ai un témoignage

« J’ai un témoignage réel, vibrant et essentiel de la véracité de cette œuvre. Je sais que Dieu, notre Père éternel, vit et que Jésus est le Christ, mon Sauveur et mon Rédempteur. C’est lui qui se tient à la tête de l’Église. Je ne désire rien d’autre que faire avancer cette œuvre comme il aimerait la voir avancer » (Conférence de pieu, Washington, Utah, 20 janvier 2002).

Idées Pour Les Instructeurs Au Foyer

Après vous être préparés à l’aide de la prière, donnez ce message en utilisant une méthode qui favorise la participation des personnes que vous instruisez. Voici quelques exemples :

  1. Rassemblez six à huit petits morceaux de bois ou de plastique. Demandez aux membres de la famille de construire quelque chose à l’aide de ces petits objets. Puis demandez quelles « pierres de construction » nous pourrions utiliser pour édifier notre spiritualité. Mettez sur les petits morceaux des étiquettes portant les suggestions données par le président Hinckley dans ce message. Comment chaque suggestion peut-elle édifier la foi en Jésus-Christ ?

  2. Lisez les quatre premières déclarations, et discutez de la manière dont les membres de la famille et les missionnaires peuvent travailler ensemble dans votre région.

  3. Lisez « Se sentir bien accueilli »et les trois déclarations suivantes. Demandez aux membres de la famille de raconter des expériences qu’ils ont eues en aidant un nouveau membre. Lisez « Se souvenir de chaque personne » et témoignez de l’amour du Sauveur.