La plus grande génération de jeunes adultes
    Notes de bas de page

    La plus grande génération de jeunes adultes

    Ce dont nous avons besoin maintenant, c’est de la plus remarquable génération de jeunes adultes de toute l’histoire de l’Église. Nous avons besoin de tout votre cœur et de toute votre âme.

    L’un de mes grands plaisirs lors de mes voyages à travers le monde est de pouvoir rencontrer et saluer nos missionnaires. Ces frères et ces sœurs extraordinaires rayonnent de la lumière du Christ, et je suis toujours inspiré par leur amour pour le Seigneur Jésus-Christ et par le service dévoué qu’ils lui rendent. Chaque fois que je leur serre la main et ressens leur esprit et leur foi remarquables, je me dis : « Ces jeunes formidables, nos fils et nos filles sont vraiment un miracle ! »

    Lors de la réunion générale de prêtrise d’octobre 2002, j’ai lancé aux évêques, aux parents et aux missionnaires potentiels le défi de placer la barre plus haut pour le service missionnaire à plein-temps.

    J’ai dit à l’époque « Ce dont nous avons besoin […] c’est de la plus remarquable génération de missionnaires de toute l’histoire de l’Église. Nous avons besoin de missionnaires dignes, qualifiés, d’une grande énergie spirituelle. […]

    « Nous avons besoin de tout votre cœur et de toute votre âme. Nous avons besoin de missionnaires pleins d’élan, réfléchis, enthousiastes, et qui savent écouter les murmures du Saint-Esprit1. »

    Le monde d’aujourd’hui est bien plus difficile qu’il ne l’était il y a treize ans. Nos jeunes gens et jeunes filles ont beaucoup plus de distractions qui les éloignent de leur préparation à la mission et à une future vie heureuse. La technologie s’est développée, et presque tout le monde a accès à des appareils mobiles qui peuvent capturer l’attention de la famille humaine de Dieu, à la fois pour le plus grand bien et pour le mal le plus inconcevable.

    Ce soir je m’adresse aux missionnaires actuellement en service, aux futurs missionnaires, aux jeunes qui viennent de rentrer de mission et à tous les jeunes adultes masculins de l’Église. Je prie pour que vous compreniez et réfléchissiez bien à ce que j’ai à vous dire concernant votre traversée de ces années passionnantes et exigeantes de votre vie.

    Dans les premiers temps de l’Église, les missionnaires avaient un entretien avec une Autorité générale avant d’aller dans leur mission. Aujourd’hui vous avez un entretien avec votre évêque et votre président de pieu, et la plupart d’entre vous n’auront jamais d’entretien avec une Autorité générale. C’est simplement le reflet de la réalité dans une Église mondiale de plus de quinze millions de membres. Je sais que je parle pour les autres Autorités générales quand je vous dis que nous souhaiterions avoir la possibilité de tous vous connaître personnellement et de pouvoir vous dire que nous vous aimons et vous soutenons.

    Heureusement le Seigneur nous a donné des moyens de vous connaître. Par exemple, un membre du Collège des Douze affecte chaque missionnaire à sa mission. Bien que ce processus ne se fasse pas dans le cadre d’un entretien traditionnel en face à face, la technologie et la révélation se combinent pour fournir une expérience incroyablement intime et personnelle. Je vais vous expliquer comment cela se passe.

    Votre photo s’affiche sur un écran d’ordinateur, avec des renseignements clés fournis par votre évêque et votre président de pieu. Quand votre photo apparaît, nous vous regardons dans les yeux et examinons vos réponses aux questions de la recommandation missionnaire. Pendant ce bref moment, c’est comme si vous étiez présent et que vous nous répondiez directement.

    Quand nous regardons votre photo, nous espérons que vous avez réussi à passer tous les domaines de la « barre que nous avons élevée », nécessaire aujourd’hui pour être un bon et fidèle missionnaire. Puis, par le pouvoir de l’Esprit du Seigneur et sous la direction de Thomas S. Monson, nous vous affectons à l’une des 406 missions de l’Église dans le monde.

    Bien sûr ce n’est pas la même chose qu’un entretien en personne. Mais ça s’en rapproche.

    Les conférences vidéo sont un autre moyen qui nous permet d’être en contact avec les dirigeants de l’Église et les membres qui vivent loin du siège de l’Église.

    Gardant cela à l’esprit, j’aimerais que vous qui vous préparez à faire une mission, vous qui êtes revenus de mission et vous tous jeunes adultes, passiez quelques minutes avec moi comme si nous avions une discussion vidéo privée maintenant. Regardez-moi quelques minutes comme si nous étions les seuls dans la pièce où vous vous trouvez ce soir.

    Pour ma part, je vais imaginer que je vous regarde dans les yeux et que j’écoute attentivement vos réponses à quelques questions qui, je crois, m’en diront beaucoup sur la profondeur de votre témoignage et de votre dévouement à Dieu. Si je peux me permettre de paraphraser ce que j’ai dit aux missionnaires il y a treize ans, ce dont nous avons maintenant besoin, c’est de la plus remarquable génération de jeunes adultes de toute l’histoire de l’Église. Nous avons besoin de tout votre cœur et de toute votre âme. Nous avons besoin de jeunes adultes pleins d’élan, réfléchis, passionnés, et qui savent écouter les murmures du Saint-Esprit lorsqu’ils font face aux épreuves et aux tentations quotidiennes de la vie d’un jeune saint des derniers jours de notre époque.

    En d’autres termes, le moment est venu d’élever la barre non seulement pour les missionnaires mais aussi pour les jeunes rentrant de mission et pour votre génération tout entière. Pour ce faire, réfléchissez dans votre cœur aux réponses à ces questions :

    1. Sondez-vous les Écritures régulièrement ?

    2. Vous agenouillez-vous en prière pour parler à votre Père céleste chaque matin et chaque soir ?

    3. Jeûnez-vous et donnez-vous une offrande de jeûne chaque mois, même si vous êtes un pauvre étudiant en difficulté qui ne peut pas se permettre de donner beaucoup ?

    4. Pensez-vous profondément au Sauveur et à son sacrifice expiatoire quand on vous demande de préparer, bénir, distribuer ou prendre la Sainte-Cène ?

    5. Assistez-vous aux réunions et vous efforcez-vous de sanctifier le jour du Sabbat ?

    6. Êtes-vous honnête dans votre foyer, à l’école, à l’église et au travail ?

    7. Êtes-vous purs mentalement et spirituellement ? Vous abstenez-vous de regarder de la pornographie ou des sites Internet, des magazines, des films ou des applications, comme Tinder ou des photos Snapchat qui vous embarrasseraient si vos parents, vos dirigeants de l’Église ou votre Sauveur lui-même vous voyaient ?

    8. Faites-vous bon usage de votre temps, en évitant les technologies et les médias sociaux, comme les jeux vidéo qui peuvent émousser votre sensibilité spirituelle ?

    9. Y a-t-il quelque chose à changer et à réparer dans votre vie dès ce soir ?

    Merci de ce court entretien personnel. J’espère que vous avez répondu honnêtement et attentivement à chacune de ces questions. Si vous avez des manquements vis-à-vis de l’un de ces principes simples, je vous exhorte à vous repentir courageusement et à remettre votre vie en accord avec les principes de l’Évangile qui régissent une vie de disciple juste.

    Maintenant, mes frères, voici un conseil supplémentaire qui vous aidera à ancrer votre témoignage de l’Évangile au plus profond de votre cœur et de votre âme :

    Je vous rappelle à vous, qui rentrez de mission, que votre préparation pour la vie et pour la famille doit être continue. « MR » signifie missionnaire de retour et non « Mormon retraité » ! En tant qu’ancien missionnaire, vous devriez œuvrer avec zèle à une bonne cause, faire beaucoup de chose de votre plein gré et produire beaucoup de justice2.

    Utilisez les compétences acquises durant votre mission pour faire du bien chaque jour aux gens qui vous entourent. Que vos priorités ne passent pas du service pour autrui à seulement vos études, votre travail ou vos activités sociales. Équilibrez votre vie par des expériences spirituelles qui vous rappellent de continuer à servir les autres au quotidien et vous y préparent.

    Au cours de votre mission vous avez appris l’importance de rendre visite aux gens chez eux. J’espère que tous nos jeunes adultes, qu’ils aient fait une mission ou non, comprennent l’importance de visiter les personnes seules, malades ou découragées, non seulement parce que c’est notre appel mais aussi parce que nous aimons véritablement notre Père céleste et ses enfants.

    Vous qui faites vos études secondaires et vous préparez à faire une mission, je vous recommande de participer au séminaire et d’obtenir votre diplôme. Vous, jeunes adultes, devriez être inscrits à l’institut de religion3. Si vous faites vos études dans un établissement d’enseignement de l’Église, incluez chaque semestre dans votre programme un cours d’éducation religieuse. Au cours de cette période importante de préparation à la mission ou au mariage éternel et votre vie d’adulte, vous devez continuer à trouver des moyens d’apprendre et grandir, d’être inspiré et guidé par le Saint-Esprit. L’étude minutieuse de l’Évangile, au séminaire, à l’institut ou au cours d’éducation religieuse, avec l’aide de la prière peut vous aider à atteindre ce but.

    Que vous soyez dans un établissement d’enseignement de l’Église ou non, que vous soyez à l’université ou non, ne pensez pas que vous êtes trop occupé pour étudier l’Évangile. Le séminaire, l’institut ou le cours d’éducation religieuse vous apporteront de l’équilibre dans la vie et seront un plus pour votre éducation séculière en vous donnant la possibilité de passer du temps à étudier les Écritures et les enseignements des prophètes et des apôtres. Je vous invite à vous renseigner sur les quatre nouveaux cours merveilleux et à y participer4.

    Et n’oubliez pas que les cours et les activités offertes par votre centre d’institut local ou votre paroisse ou pieu de jeunes adultes seront également là pour vous permettre de rencontrer d’autres jeunes adultes et vous édifier, vous inspirer les uns les autres en apprenant et en grandissant spirituellement et en vous liant d’amitié. Mes frères, si vous mettez de côté votre téléphone portable et regardez un peu autour de vous, vous pourrez même rencontrer votre future compagne éternelle à l’institut.

    Ce qui m’amène à un autre conseil auquel je suis sûr que vous vous attendiez : vous, jeunes adultes célibataires, devez faire des sorties en couple et vous marier. Arrêtez de retarder l’échéance ! Je sais que certains d’entre vous ont peur de fonder une famille. Cependant, si vous épousez la bonne personne au bon moment et au bon endroit, vous ne devez pas craindre. En fait, vous éviterez beaucoup des problèmes que l’on peut rencontrer si vous « œuvrez avec zèle » à sortir en couple, à faire la cour à une jeune fille et vous marier dans la justice. Ne lui envoyez pas de textos ! Utilisez votre propre voix pour vous présenter aux filles justes de Dieu qui vous entourent. Elles seront stupéfaites d’entendre réellement une voix humaine et peut-être qu’elles diront oui.

    Je vous témoigne, mes frères de la prêtrise, que le Seigneur Jésus-Christ peut nous aider à réparer tout ce qui a besoin d’être réparé dans notre vie grâce à son sacrifice expiatoire.

    Ce soir, alors que nous nous préparons à célébrer le dimanche de Pâques, faites une pause avec moi pour vous souvenir du don de l’expiation du Christ. Souvenez-vous que notre Père céleste et notre Sauveur, Jésus-Christ, vous connaissent le mieux et vous aiment le plus.

    Par l’Expiation, le Rédempteur a pris sur lui nos difficultés, nos douleurs, et nos péchés. Le Sauveur du monde est venu pour comprendre chacun de nous individuellement en faisant l’expérience de nos espoirs déçus, nos difficultés et nos malheurs par ses souffrances à Gethsémané et sur la croix5. Il est mort dans un dernier acte d’amour et a été déposé dans un tombeau neuf en cette nuit fatidique.

    Le dimanche matin, Jésus est ressuscité d’entre les morts, promettant une nouvelle vie à chacun de nous. Le Seigneur ressuscité a ensuite commandé à ses disciples d’enseigner à tous d’avoir foi au Christ, de se repentir de leurs péchés, de se faire baptiser, de recevoir le don du Saint-Esprit, et de persévérer jusqu’à la fin. Mes frères, nous savons que Dieu notre Père et son Fils bien-aimé sont apparus à Joseph Smith, le prophète, et ont rétabli par son intermédiaire la plénitude de l’Évangile éternel de Jésus-Christ.

    Soyez forts, mes frères. L’obéissance aux commandements de Dieu apporte le bonheur. Respectez les commandements de Dieu. Le Seigneur Jésus-Christ promet que tout ce que nous désirons en justice sera nôtre. Les dirigeants de l’Église comptent sur vous. Nous avons besoin que chacun d’entre vous jeunes adultes se prépare à se marier, à servir et à diriger dans les jours à venir, et je prie pour cela au nom de notre Seigneur Jésus-Christ, amen.