Menu Jeunes

    Pourquoi c’est génial d’être maman !

    Alex Larsen

    Le monde m’a dit que je renoncerais à tout, mais ce que j’ai gagné en valait beaucoup plus.

    J’ai toujours su que je voulais être mère, mais en grandissant, je n’avais pas toujours la maternité à l’esprit. Quand mon mari et moi étions fiancés, j’ai parlé un jour de mes fiançailles avec l’un de mes professeurs d’université, une femme que j’admirais beaucoup. Elle a dit quelque chose qui m’a donné une vision claire des choix que je faisais dans ma vie. « Vous gâchez votre talent », m’a-t-elle dit en secouant la tête. Elle a ajouté que quelqu’un d’aussi intelligent que moi ne devrait pas se marier jeune. Elle a supposé que j’aurais des enfants plus tard et que j’allais « gaspiller » mes études et mes chances d’avoir une brillante carrière en devenant mère. Je voyais bien par la façon dont elle me regardait qu’elle pensait que je faisais une terrible erreur et que j’étais naïve.

    Chaque petite chose que je fais en tant que mère contribue à édifier le royaume de Dieu en prenant soin de ses enfants.

    Plusieurs années ont passé depuis cette conversation, et mon mari et moi avons deux petites filles. Kate a trois ans et c’est ma petite chérie. Elle vit tranquillement sa vie, appréciant tous les petits détails qu’elle remarque. Annabel a un an. Elle a des yeux bleus et brillants et des boucles dans les cheveux. Elle est pleine d’énergie et déterminée. Bien que je n’aie pas changé d’avis à cause de ce qu’a dit mon professeur, j’ai gardé en mémoire notre conversation. D’une certaine manière, ses prédictions se sont avérées exactes : Je n’ai pas une carrière prestigieuse. Mais mon professeur s’est trompé sur le point le plus important, car je n’ai rien gaspillé.

    Cela me plaît de rester à la maison et de prendre soin de mes jeunes enfants, parce que ce sont les années d’apprentissage les plus importantes de leur vie. J’ai l’occasion de créer un cadre bénéfique au foyer pour mes filles en lisant et en discutant de choses avec elles au quotidien. Kate m’étonne souvent en se rappelant et en commentant des choses que nous avons lues dans un livre plusieurs semaines auparavant, et Annabel apprend à faire quelque chose de nouveau presque chaque jour. Mais aussi amusant et important qu’il soit de les regarder apprendre, ma plus grande satisfaction vient de ce que je vois leur esprit grandir et se développer. Je me souviens de la première fois où Kate a montré une image du Sauveur et a dit : « Jésus ». J’ai su alors que ce que je faisais avait une importance éternelle dans la vie de mes enfants.

    Illustration d’une mère et de ses enfants assis sur le toit d’une maison

     

    Le monde nous dit souvent que les récompenses de la vie viennent sous la forme de statut, d’argent ou de grands accomplissements, mais je sais qu’il y a énormément de satisfaction même dans des petits actes comme changer des couches ou essuyer des doigts collants. Chaque petite chose que je fais en tant que mère contribue à édifier le royaume de Dieu en prenant soin de ses enfants. J’ai toujours su que je voulais avoir des enfants, mais ce n’est que quand j’ai tenu mon premier bébé dans les bras que j’ai commencé à me rendre compte combien mon cœur était capable d’aimer.

    Plus que tout, la maternité m’a aidée à progresser en tant que fille de Dieu, parce que je sais maintenant à quoi ressemble une fille de Dieu du point de vue d’un parent.

    L’amour que j’ai pour mes filles m’a aidée à mieux comprendre combien mon Père céleste aime tous ses enfants. En parlant des petits enfants, Jésus a enseigné que « le royaume des cieux est pour ceux qui leur ressemblent » (Matthieu 19:14). Plus que tout, la maternité m’a aidée à progresser en tant que fille de Dieu, parce que je sais maintenant à quoi ressemble une fille de Dieu du point de vue d’un parent. Le monde nous fait croire qu’une femme se perd dans la maternité : elle perd son corps, son temps libre et sa carrière. Mais je me suis trouvée dans la maternité. Je me sens plus belle et je me trouve plus de valeur que jamais auparavant.

    Racontez votre expérience

    Quelle influence votre mère a-t-elle eue sur votre vie ? Cliquez sur Racontez votre expérience ci-dessous.

    Cet article a d’abord été publié dans le numéro d’août 2014 du New Era.

    Erreur lors de l’envoi du formulaire. Veillez à ce que tous les champs soient remplis correctement et réessayez.

     
    1000 caractères restants

    Raconte ton expérience

    ou Annuler