Menu Jeunes

    Le séminaire commence à sept heures

    Dean B. Clement

    Il n’y a rien de plus difficile que de sortir d’un lit chaud, alors, pourquoi me suis-je inscrit au séminaire matinal ?

    5 h 44 Je suis en train de voler sous l’effet d’une brise fraîche au-dessus de forêts luxuriantes et de rivières interminables, dans la quiétude environnante.

    5 h 45 Dring ! Dring ! Dring ! Je suis réveillé en sursaut et une main frénétique se précipite hors de mon cocon de couvertures pour arrêter la sonnerie de mon premier réveil. Je me réfugie sous les couvertures et je replonge dans mon sommeil. Qu’est-il arrivé aux rivières ? J’essaie de reprendre mon vol là où il s’est arrêté, mais sans succès. [...]

    5 h 54 Dring ! Dring ! Dring ! Je suis de nouveau réveillé en sursaut, j’appuie encore sur la touche arrêt de la sonnerie. J’essaie d’ouvrir mes paupières pesantes. Tout est sombre et brouillé. Y-a-t-il toujours du brouillard ici ? J’ai un examen d’allemand aujourd’hui. Ce soir au travail, je dois remplir des étagères. [...]

    6 h 03 Dring ! Dring ! — Blam ! Le séminaire commence à sept heures. Je dois faire huit sprints de 200 mètres sur la piste aujourd’hui. Chad veut que je quitte mon travail et que je postule pour un emploi là où il travaille. [...]

    6 h 12 Dring ! Dring ! Bam ! Est-ce que le magasin où travaille Chad va m’engager si je quitte mon travail actuel ? N’existe-t-il pas de registre permanent de l’emploi ou quelque chose d’équivalent ? Je suis si fatigué. [...]

    6 h 21 Dring ! Dring ! Ne sonne plus, par pitié. Pouah, mon appareil dentaire a un goût de colle. Je dois rendre ce devoir d’anglais demain. Mais que vais-je faire si le résultat final ne me plaît pas ? Est-ce que quelqu’un est déjà mort en essayant de sortir de son lit ? Il se pourrait que je sois le premier. [...]

    Illustration d’un jeune homme qui se gratte le torse

     

    6 h 30 Driiiiiing ! Blam ! J’ai appuyé sur l’interrupteur de mon deuxième réveil. Maintenant, je dois me lever pour de vrai. Je déteste le matin. Il n’y a rien de plus difficile que de sortir d’un lit chaud, alors, pourquoi me suis-je inscrit au séminaire de sept heures ?

    Je manque de trébucher en sortant de mon lit et je me dirige vers la douche.

    6 h 35 je suis habillé et je me peigne.

    Illustration d’un jeune homme mangeant un bol de céréales

    6 h 41 je verse des céréales dans mon bol. Comment dire à mon employeur que j’ai décidé de donner ma démission ? Est-ce que c’est ce que je veux faire ?

    6 h 45 je finis de me brosser les dents. Mes jambes me font mal jusqu’à ce que je m’installe dans la camionnette. Si mes jambes me font défaut cet après-midi après le sixième sprint de 200 mètres, les entraîneurs voudront-ils quand même que je fasse les deux derniers ?

    6 h 48 je suis assis dans la cabine froide de ma vieille camionnette et le moteur vibre. Je peux laisser le moteur chauffer jusqu’à 6 h 52. Je ferme les yeux, je croise les bras et j’incline la tête.

    Illustration d’un jeune homme en prière dans sa voiture

    Je prie silencieusement. Assis dans la cabine de la camionnette qui tremble, je prie pour avoir la santé, pour réussir en classe et au sport, pour que l’Esprit soit avec moi, pour être gentil avec toutes les personnes que je rencontre.

    Les tremblements s’estompent. La cabine est encore froide, mais j’ai maintenant plus chaud, au moins intérieurement, et j’ai l’esprit calme.

    6 h 52 j’avais prévu juste. Je traverse les feux sans encombre, ils sont tous au vert.

    6 h 56 je me gare dans le parking en face du bâtiment du séminaire, je saute hors de la camionnette, je traverse la rue à vive allure et j’entre en trombe dans le bâtiment.

    Illustration d’un jeune homme qui serre la main de quelqu’un

    6 h 58 alors que j’entre dans la classe, la chaleur que j’ai ressentie lorsque je priais augmente. L’instructeur me salue d’une poignée de main chaleureuse. « Bonjour ! Je suis content de te voir. »

    « C'est bon d’être ici ! » C’est ce que je lui réponds, un sourire sur le visage encore marqué par des traces de coussin. Le devoir d’anglais, l’examen d’allemand, les entraînements au stade, le travail, ma légère dépression matinale, tous mes soucis et toutes mes angoisses, m’ont quitté l’esprit. Je suis certain qu’ils vont réapparaître après le cours, et cela n’a pas d’importance ; je serai prêt à y faire face.

    Et puis je me souviens : c’est la raison pour laquelle j’ai décidé de suivre le séminaire à sept heures. Je ne connais pas de meilleur moyen de démarrer la journée.

    Fais du séminaire une expérience extraordinaire

    Veux-tu tirer meilleur parti du séminaire ? Voici Huit façons de faire du séminaire une expérience extraordinaire.

    « Quand vous avez la chance d’aller au séminaire, profitez de cette occasion. » Thomas S. Monson. Regardez une vidéo où le président Monson enseigne comment le séminaire peut changer la vie.

    Pourquoi nous avons choisi de suivre le séminaire

    « L’école ressemble souvent à un champ de bataille. Avant de faire le séminaire, j’entrais dans l’école avec un sentiment de malaise et je passais habituellement une mauvaise journée. Quand j’ai commencé à suivre le séminaire, c’était comme si j’avais été soudain revêtue d’une armure, et j’ai pu ressentir l’Esprit à l’école. J’ai aussi remarqué que d’autres personnes de mon entourage qui n’étaient pas membres de notre Église ont commencé à prendre davantage exemple sur moi. C’était un témoignage pour moi de la bénédiction qu’est le séminaire ! » — Miranda J., Rhode Island, États-Unis

    « Nous remercions souvent notre Père céleste pour le séminaire et le refuge qu’il représente par rapport à l’école. C’est pour nous un lieu saint parce que nous apprenons ensemble à connaître le Christ et nous nous fortifions les uns les autres dans notre détermination de respecter les commandements avec amour. » — Classe de séminaire, Colorado, États-Unis

    « Je me trouve dans un lieu saint lorsque je suis au séminaire, car je m’imprègne des enseignements de Jésus-Christ et de son Évangile. Le séminaire a contribué à changer ma vie ! » — Johan H., Utah, États-Unis

    Raconte ton expérience

    En quoi le séminaire a-t-il été une bénédiction pour toi ? Clique sur Raconte ton expérience ci-dessous.

    Erreur lors de l’envoi du formulaire. Veillez à ce que tous les champs soient remplis correctement et réessayez.

     
    1000 caractères restants

    Raconte ton expérience

    ou Annuler