Menu Jeunes

    Parents en formation

    Neill F. Marriott Deuxième conseillère dans la présidence générale des Jeunes Filles

    Vous pouvez dès maintenant faire quatre choses pour avoir à l’avenir un foyer heureux et fidèle.

    Imaginez la personne que vous serez dans vingt ans. À quoi ressemblera votre futur foyer ? Pouvez-vous l’imaginer ? Peut-on y ressentir de l’amour ? L’Esprit demeure-t-il entre ces murs ? Vous avez maintenant l’occasion d’œuvrer en vue de la réalisation de cette vision du foyer que vous voulez avoir. Maintenant, imaginez vos enfants. Sont-ils forts dans l’Évangile ? Sont-ils heureux ? Quel genre de parent êtes-vous ? Il peut être difficile de se projeter si loin.

    Vous pensez sûrement : « Quel est l’intérêt de penser à des choses comme mes enfants et mon futur foyer quand je n’ai même pas encore fini le séminaire ou que je ne l’ai même pas encore commencé ? »

    Les décisions que vous prenez aujourd’hui n’affecteront pas seulement votre avenir mais aussi l’avenir de vos enfants.

    Ces choses sont importantes aujourd’hui parce que les décisions que vous prenez aujourd’hui affectent non seulement votre avenir mais aussi l’avenir de vos enfants. Si vous voulez apprendre à vos enfants à être heureux, vous devez apprendre maintenant à être heureux. (Consultez l’article « Comment trouver la joie ».) Si vous voulez enseigner dans votre foyer, vous devez vous soucier de ce que vous mettez dans votre tête ou dans votre cœur maintenant. Même si la pensée de se préparer à être parent peut déjà sembler totalement écrasante, elle n’a pas à l’être. Je vais vous faire part de quatre choses que vous pouvez faire pour devenir la maman ou le papa que vous espérez devenir.

    1. Établissez une relation avec votre Père céleste

    Un homme en train de prier

    D’abord, renforcez la relation que vous avez avec notre Père céleste. Vous devez parler avec lui lors de prières quotidiennes sincères ; apprendre à le connaître par une étude sincère des Écritures ; et lui montrer votre amour en respectant ses commandements, en suivant les directives contenues dans Jeunes, soyez forts, et en prenant avec soin et sérieux la Sainte-Cène. Ainsi, en cultivant cette confiance, cette foi et ce témoignage, vous serez converti à la vérité que nous avons un Père céleste. Les promesses que vous avez faites, et les bénédictions qu’il a promises, vous sembleront plus réelles que jamais.

    En donnant à notre Père céleste une place importante dans votre vie, vous serez plus disposé à prier non seulement pour qu’Il vous guide mais aussi pour ressentir son amour. (Consultez l’article « Bien reçu ! » pour comprendre pourquoi la prière est essentielle à la victoire !) Cela peut ne pas être facile au début, mais en faisant l’expérience et en l’invoquant, vous commencerez à reconnaître qu’Il vous aime et qu’Il vous guide, et votre témoignage de l’Évangile continuera à grandir.

    2. Observez votre famille

    Je veux vous suggérez quelque chose. Écrivez les phrases suivantes dans votre journal et pensez à ce qu’elles signifient :

    • Qu’est-ce que mon père ou ma mère ont dit ou fait qui m’a changé en mieux ?
    • Comment l’ont-ils dit ou comment l’ont-ils fait ?
    • Comment les services rendus entre les membres de ma famille ont-ils fortifiés nos liens familiaux ?
    • Qu’est-ce qui rend ma famille heureuse ?
    • Quel genre de personne est-ce que je serai quand j’aurai des enfants ?
    • Quelle est la meilleure manière d’exprimer ses idées clairement ?
    Famille

    Avec ces questions à l’esprit, il est temps d’observer votre famille ! Qu’est-ce qui fonctionne et qu’est-ce qui ne fonctionne pas ? (Ne jugez pas bien-sûr, mais soyez objectif et honnête avec vous-même.)

    N’espérez pas que votre famille soit parfaite, parce qu’elle ne le sera pas. S’appesantir sur les erreurs et les imperfections n’apporte rien à personne. À la place, concentrez-vous sur ce que votre famille fait de bien et mettez en pratique ce que vous avez appris des réponses à ces questions. 

    En cherchant à devenir une source constante de bonté, votre influence aura très probablement de bons effets sur votre famille. Et en reconnaissant les bons aspects de votre famille, vous aurez une base solide pour définir les bons principes de votre futur foyer.

    3. Trouvez des occasion d’enseigner l’Évangile.

    Des jeunes filles regardent une tablette

    Vous aurez des occasions d’enseigner l’Évangile dans des cadres formels ou non. Parfois vous enseignerez par l’exemple, et d’autres fois on vous demandera de faire un discours à l’église ou de préparer une leçon pour la soirée familiale. Alors même sans vous en rendre compte, vous pouvez enseigner l’Évangile chaque jour. N’est-ce pas là la meilleure façon de devenir un parent ?

    Essayez de trouver des occasions de parler de Dieu à votre entourage sans prêcher et sans être trop pesant. Sans vous en rendre compte, vous vous verrez en train de parler naturellement de Dieu dans des conversations de tous les jours. (Consultez l’article « Faire connaître naturellement l’Évangile. »)

    4. Écoutez avec empathie

    Quand j’étais une petit fille et pendant mon enfance, mon père venait dans ma chambre chaque soir pour me demander comment s’était passé ma journée. Je ne me souviens guère de ce que je lui disais, je me souviens juste qu’il écoutait. Il montrait qu’il se souciait suffisamment de moi pour me donner une partie de son temps. Grâce à cela, j’aimais beaucoup mon père et j’avais confiance en ce qu’il me disait. En étant gentil et en s’intéressant à moi, il me donnait l’impression d’être quelqu’un de très important.

    Garçons et filles

    Apprenez à vous rapprocher des personnes autour de vous et accordez-leur de votre temps. Certains amis auront besoin d’une blague ou d’un compliment, tandis que d’autres auront besoin d’être conseillés, rassurés ou acceptés. Et parfois d’autres auront juste besoin que vous les écoutiez. Apprenez à prendre conscience de votre entourage, prêtez attention aux sentiments des autres. Vous aurez besoin de cette sensibilité pour élever votre future famille.

    Vous pouvez l’acquérir en réservant du temps pour vos amis et votre famille maintenant, sans appareils électroniques et sans distractions, pour le seul but de leur accorder votre attention. Cela ne veut pas dire un « salut » banal dans le couloir ni un « Ça va ? » alors que vous vous apprêtez à sortir. Cela veut dire prendre le temps de poser des questions sincères et réfléchies et d’écouter les réponses. Vous serez surpris des liens rapides que vous nouerez avec les gens et de ce que vous apprendrez à leur sujet. (Consultez l’article « Comment être un bon ami ».)

    Votre avenir commence maintenant

    Maintenant retournez dans la vie et le foyer à venir que vous vous êtes imaginés et posez-vous les mêmes questions que vous avez écrites à propos de votre foyer actuel. Cela vous sera très profitable. Si vous voulez vraiment un foyer heureux et fidèle, c’est maintenant qu’il faut le préparer. C’est maintenant que vous devez être le meilleur de vous-même.

    Racontez votre expérience

    Comment vous préparerez-vous à devenir parent ? Racontez votre expérience ci-dessous.

    Erreur lors de l’envoi du formulaire. Veillez à ce que tous les champs soient remplis correctement et réessayez.

     
    1000 caractères restants

    Raconte ton expérience

    ou Annuler