Menu Jeunes

    Plus qu’un second rôle

    Vous pensez être un simple suiveur dans l’enseignement au foyer ? Révisez votre jugement.

    Vous avez vu ça des dizaines de fois dans des romans ou des films. On voit venir un problème, énorme et effrayant, comme les épais nuages noirs qui s’amoncèlent au loin. La catastrophe semble inévitable. C’est alors qu’arrive le héros qui sauve la mise quand tout semblait perdu.

    Ces héros sont souvent accompagnés d’un second couteau. Normalement, ce personnage a quelques aptitudes de base mais n’est là que pour passer l’arme au héros quand les méchants commencent à affluer.

    Étant le plus jeune dans une équipe d’enseignement au foyer, vous pouvez être tenté de vous voir un peu comme un second couteau. Après tout, votre coéquipier est adulte et a plus d’expérience que vous. C’est donc à lui de sauver la mise, pas vrai ?

    Pas tout à fait.

    Dans l’enseignement au foyer, il n’y a pas de super-héros (votre coéquipier plus âgé) et de second couteau (vous), seulement deux super-héros qui peuvent réellement changer le monde ensemble.

    Qui que vous soyez et d’où que vous veniez, vous avez, personnellement, la capacité d’influencer profondément la vie des familles à qui vous rendez visite.

    Pas de plus grand appel

    Ezra Taft Benson (1899-1994) a dit : « Il n’est pas de plus grand appel dans l’Église que celui d’instructeur au foyer1 ».

    Les instructeurs au foyer font bien plus que donner un message spirituel. Ils aident chaque famille à savoir qu’elle a des amis sur lesquels elle peut compter.

    « Un ami rend plus qu’une visite par devoir chaque mois. Un ami est attentionné. Un ami est aimant. Un ami écoute. Et un ami se tourne vers les autres. » Thomas S. Monson

    Thomas S. Monson a dit : « Un ami rend plus qu’une visite par devoir chaque mois… Un ami est attentionné. Un ami est aimant. Un ami écoute. Et un ami se tourne vers les autres. »

    Les grandes amitiés peuvent bien évidemment se former à tout âge.

    Servir en tant qu’ami

    Sean C., jeune homme de seize ans du sud de l’Utah (États-Unis), sait comment être un ami et un instructeur au foyer. Sean a des centres d’intérêts très variés, comme les compétitions de rodéo, la lutte, le travail avec le bétail et la réparation de voitures. Il aime aussi se lier d’amitié avec les gens dont il est l’instructeur au foyer.

    Il explique : « J’aime parler aux gens et voir ce que je peux faire pour les aider »…

    Son coéquipier d’enseignement au foyer est l’évêque de la paroisse. Dans l’un des foyers auxquels ils rendent visite, la femme est membre de l’Église mais pas le mari. Au cours de leur première rencontre, Sean a eu un bon contact avec Floyd, le mari. Quand Floyd a commencé à parler de sa Jeep, Sean a réagi. Il raconte : « On a tout de suite accroché ».

    Pendant l’année où Sean et l’évêque ont rendu visite à Floyd et sa femme, Sean a renforcé cette amitié, en aidant entre autres Floyd à faire de la mécanique sur son moteur de temps en temps.

    Une des Écritures préférées de Sean parle du service : « Lorsque vous êtes au service de vos semblables, vous êtes simplement au service de votre Dieu » (Mosiah 2:17).

    Sean explique : « Tout le monde doit chercher des moyens de rendre service ».

    Vos dons spirituels

    Nous avons tous des dons spirituels et des talents. En plus, nous avons des centres d’intérêt et des passe-temps qui nous sont propres. Chacun d’entre nous a quelque chose de particulier à offrir que personne d’autre ne peut faire exactement de la même façon.

    Henry B. Eyring, premier conseiller dans la Première Présidence, enseigne : « Chaque personne est différente et a une contribution différente à apporter. Personne n’est destiné à échouer. » L’enseignement au foyer peut être pour vous une occasion d’utiliser ces talents pour le bien d’autrui.

    Trouvez des conseils sur la façon de faire une différence pour les familles que vous instruisez.

    Par exemple, quand c’est votre tour de donner le message spirituel, vous pourriez prier à l’avance pour savoir ce qui sera le plus utile aux gens à qui vous rendez visite.

    Vous aurez souvent une expérience personnelle à raconter à la famille sur un sujet donné. Que votre lumière luise ! Faites part de vos connaissances.

    Vous pouvez aussi trouver des moyens originaux et utiles de servir les familles auxquelles vous rendez visite. Imaginez par exemple qu’un membre d’une de vos familles veuille apprendre à jouer de la guitare. Vous jouez justement de la guitare depuis des années. Dans ce cas, quelques conseils en musique peuvent être aussi utiles que de déblayer la neige devant chez eux ou de tailler leurs arbres.

    En ce qui concerne l’enseignement au foyer, votre coéquipier plus âgé peut en effet être une dynamo spirituelle. Mais ne vous y trompez pas. Vous êtes enfant de Dieu et vous êtes à la hauteur de votre responsabilité d’instructeur au foyer.

    Vous aurez toujours énormément à ajouter.

    Prenez part à la conversation

    Pendant tout le mois de décembre, vos leçons du dimanche seront centrées sur l’édification du royaume de Dieu. L’enseignement au foyer est un moyen d’y participer, mais tout le monde peut édifier le royaume de Dieu par des actes de service quotidiens. Quand vous priez pour les autres, l’Esprit peut vous suggérer quelque chose que vous pouvez faire. Souvenez-vous de la recommandation de Linda K. Burton, présidente générale de la Société de Secours : « D’abord observez, ensuite servez. » Quels moyens avez-vous trouvés d’observer et ensuite de servir pour l’édification du royaume de Dieu ? Soyez préparés à raconter vos expériences dans votre paroisse, à votre famille ou à d’autres jeunes

    Racontez vos expériences dans votre paroisse, à votre famille, à d’autres jeunes ou en cliquant sur Racontez votre expérience ci-dessous.

    Erreur lors de l’envoi du formulaire. Veillez à ce que tous les champs soient remplis correctement et réessayez.

     
    1000 caractères restants

    Raconte ton expérience

    ou Annuler