Menu Jeunes

    L’homme et la femme dans l’œuvre du Seigneur

    M. Russell Ballard Quorum of the Twelve Apostles

    L’homme et la femme ont des rôles différents mais d’égale importance dans le grand plan doté de prêtrise de notre Père céleste.

    Je crois qu’il y a certaines vérités que [les femmes et les hommes] doivent comprendre sur le rôle essentiel des femmes dans l’affermissement et l’édification du royaume de Dieu ici-bas. La femme est de multiples façons au cœur de l’Église. Aussi avec l’aide du Seigneur, je voudrais rendre hommage aux femmes et aux jeunes filles fidèles de l’Église. Vous, chères sœurs, où que vous viviez dans le monde, nous vous assurons que la Première Présidence et le Collège des douze apôtres ont beaucoup d’affection pour vous et une grande confiance en vous..

    Je vais commencer par un rappel des raisons pour lesquelles nous sommes ici-bas.

    Nous sommes les fils et les filles aimés de notre Père céleste. Nous avons vécu avec lui dans la condition prémortelle. Afin d’accomplir la mission qui consistait à « réaliser l’immortalité et la vie éternelle de l’homme » (Moïse 1:39 ), notre Père céleste a élaboré un plan destiné à permettre à ses enfants de réaliser leur plein potentiel. Le plan du Père prévoyait que l’homme chute et soit séparé de lui pendant un temps en naissant dans la condition mortelle, obtenant un corps et commençant une période de mise à l’épreuve. Son plan prévoyait qu’un Sauveur rachèterait l’humanité de la Chute. L’expiation de notre Sauveur Jésus-Christ fournit le moyen, grâce aux ordonnances de l’Évangile et aux alliances sacrées, de retourner dans la présence de Dieu. Du fait que nous devrions vivre dans un environnement sujet à la mortalité plein de dangers et de distractions ; notre Père céleste et son Fils savaient que nous aurions besoin d’avoir accès à un pouvoir supérieur au nôtre. Ils savaient que nous aurions besoin d’avoir accès à leur pouvoir. L’Évangile et la doctrine du Christ donnent à tous les gens qui l’acceptent la possibilité d’obtenir la vie éternelle et de trouver de la joie pendant le voyage.

    Certaines personnes remettent en cause la place de la femme dans le plan de Dieu et dans l’Église. J’ai été interviewé par suffisamment de médias nationaux et internationaux pour vous dire que la plupart des journalistes avec lesquels j’ai discuté ont des notions préconçues à ce sujet. Depuis longtemps, beaucoup de personnes posent des questions suggérant que la femme serait, dans l’Église, une citoyenne de seconde classe. Rien n’est plus éloigné de la vérité.

    Je vais vous suggérer cinq points concernant ce sujet important sur lesquels méditer.

    1. Dieu a un plan pour nous permettre d’obtenir la vie éternelle

    Notre Père céleste a créé les hommes et les femmes, qui sont ses fils et ses filles d’esprits. Cela signifie que l’identité sexuelle est éternelle. Il a un plan conçu pour aider toutes les personnes qui choisissent de les suivre, lui et son Fils, Jésus-Christ, a accomplir leur destinée d’héritiers de la vie éternelle.

    Leur but et leur objectif sont qu’à terme nous soyons exaltés. S’ils sont omniscients et parfaits, comme nous savons qu’ils le sont, ils comprennent le mieux comment nous préparer, nous instruire et nous guider pour que nous ayons les meilleures chances de nous qualifier pour l’exaltation.

    La plupart d’entre nous ont une famille ou des amis qui sont confrontés à divers sujets de société troublants. Argumenter sur ces sujets n’apporte généralement pas de solution et, en fait, n’apporte que des conflits. Il y a des questions concernant la position de l’Église sur des sujets délicats auxquelles il est difficile de répondre à la satisfaction de tout le monde. Cependant, lorsque nous nous tournons vers le Seigneur pour savoir quoi penser et faire dans ces situations, nous sentons une question s’imposer à nous : « Croyez-vous en Jésus-Christ et le suivez-vous ainsi que son Père ? » Je crois que tout le monde dans l’Église, à un moment ou un autre, se demande s’il peut faire tout ce qu’on lui demande. Mais si nous croyons vraiment au Seigneur, cette assurance nous est donnée : « Je crois Jésus-Christ, et je veux faire tout ce qu’il veut que je fasse. » Alors nous avançons. Qu’ils sont puissants les mots : « Je crois Jésus-Christ ! »

    Notre témoignage, notre paix de l’esprit et notre bien-être commencent par notre disposition à croire que c’est notre Père céleste qui sait le mieux.

    2. L’Église est gouvernée par les clés de la prêtrise

    L’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours est l’Église du Seigneur. Elle est dirigée par l’autorité et les clés de la prêtrise et grâce à elles. Les clés de la prêtrise sont l’autorité que Dieu a donnée aux dirigeants de la prêtrise pour diriger, superviser et gouverner l’utilisation de sa prêtrise sur la terre (Manuel 2 : Administration de l’Église 2010, 2.1.1).

    Les frères qui détiennent les clés de la prêtrise, que ce soit le diacre pour son collège, l’évêque pour sa paroisse, le président de pieu pour son pieu ou le président de l’Église qui détient toutes les clés de la prêtrise, permettent littéralement à toutes les personnes qui servent ou œuvrent fidèlement sous leur direction d’exercer l’autorité de la prêtrise et d’accéder au pouvoir de la prêtrise.

    Tous les hommes et toutes les femmes servent sous la direction des personnes qui détiennent les clés. C’est ainsi que le Seigneur gouverne son Église.

    « Il faut des hommes qui respectent les femmes et les dons spirituels distincts qu’elles possèdent, et des femmes qui respectent les clés de la prêtrise détenues par les hommes pour faire appel à toutes les bénédictions des cieux pour toutes les entreprises de l’Église. »

    Je vais réitérer quelque chose que je l’ai dit à la conférence générale d’avril 2013 : « Dans le grand plan doté de prêtrise de notre Père céleste, les hommes ont la responsabilité sans égale d’administrer la prêtrise mais ils ne sont pas la prêtrise. L’homme et la femme ont des rôles différents mais d’égale importance. Tout comme une femme ne peut concevoir un enfant sans un homme, de même un homme ne peut exercer pleinement le pouvoir de la prêtrise pour fonder une famille éternelle sans une femme. [...] dans la perspective éternelle, le pouvoir de procréation et le pouvoir de la prêtrise sont tous les deux détenus par un mari et sa femme » (M. Russell Ballard,« Voici mon œuvre et ma gloire », Le Liahona mai 2013, p. 19).

    Pourquoi les hommes sont-ils ordonnés aux offices de la prêtrise et non les femmes ? Gordon B. Hinckley (1910-2008) a expliqué que c’est le Seigneur et non l’homme « qui a décidé que les hommes de son Église doivent détenir la prêtrise » et c’est aussi lui qui a doté les femmes de la capacité de « parfaire cette organisation grande et remarquable qui est l’Église et le royaume de Dieu » (« Les femmes de l’Église », L’Étoile, janvier 1997, p. 70). […] Au bout du compte, le Seigneur n’a pas révélé pourquoi il a organisé l’Église de cette façon

    N’oublions pas qu’environ la moitié de l’enseignement dispensé dans l’Église est accompli par les sœurs. Une grande partie de la direction est fournie par nos sœurs. De nombreuses possibilités de service et de nombreuses activités sont planifiées et dirigées par des femmes. Les conseils qu’apportent les femmes et leur participation aux conseils de paroisse et de pieu et aux conseils généraux du siège de l’Église, sont une source de compréhension, de sagesse et d’équilibre.

    Il faut des hommes qui respectent les femmes et les dons spirituels distincts qu’elles possèdent, et des femmes qui respectent les clés de la prêtrise détenues par les hommes pour faire appel à toutes les bénédictions des cieux pour toutes les entreprises de l’Église.

    3. L’homme et la femme sont d’importance égale

    Les hommes et les femmes sont égaux aux yeux de Dieu et aux yeux de l’Église, mais « égaux » ne signifie pas qu’ils sont pareils. Bien que les responsabilités et les dons divins des hommes et [des] femmes soient différents par nature, ils ne le sont ni en importance ni en influence. La doctrine de notre Église considère la femme comme l’égale de l’homme mais cependant différente. Dieu ne regarde pas un sexe comme meilleur ou plus important que l’autre. Le président Hinckley a déclaré aux femmes que « notre Père [éternel] [...] n’a jamais eu l’intention que vous soyez moins que le couronnement de ses créations » (« Restez fortes contre les séductions du monde », L’Étoile, janvier 1996, p. 117).

    Les hommes et les femmes ont des dons différents, des points forts différents et des points de vue et des penchants différents. C’est l’une des raisons fondamentales pour lesquelles nous avons besoin les uns des autres. Il faut un homme et une femme pour fonder une famille, et il faut des hommes et des femmes pour accomplir l’œuvre du Seigneur dans l’Église. Le mari et la femme qui œuvrent en justice ensemble se complètent. Veillons à ne pas tenter de déformer le plan et les objectifs de notre Père céleste dans notre vie.

    4. Tout le monde est béni par le pouvoir de la prêtrise

    Quand les hommes et les femmes vont au temple, ils sont dotés de la même puissance, qui est le pouvoir de la prêtrise. L’autorité de la prêtrise est dirigée par les clés de la prêtrise et ces clés ne sont détenues que par des hommes dignes. Mais l’accès au pouvoir et aux bénédictions de la prêtrise est ouvert à tous les enfants de Dieu.

    Notre Père céleste est généreux avec son pouvoir. Tous les hommes et toutes les femmes y ont accès pour les aider dans leur vie personnelle. Toutes les personnes qui ont contracté des alliances sacrées avec le Seigneur et qui les honorent sont qualifiées pour recevoir la révélation personnelle, pour bénéficier du ministère des anges, pour être en communion avec Dieu, pour recevoir la plénitude de l’Évangile et finalement devenir héritières avec Jésus-Christ de tout ce que possède le Père.

    5. Nous devons connaître la doctrine et en témoigner

    Nous avons besoin des femmes de l’Église qui connaissent la doctrine du Christ et qui peuvent rendre témoignage du Rétablissement. Il n’y a jamais eu une époque plus complexe dans l’histoire de la terre. Satan et ses suppôts perfectionnent les armes de leur arsenal depuis des millénaires. Ils ont de l’expérience dans l’art de détruire, parmi la famille humaine, la foi et la confiance en Dieu et au Seigneur Jésus-Christ.

    Nous devons tous, hommes, femmes, jeunes adultes, garçons et filles, défendre, protéger et faire connaître le Seigneur et son Église sur toute la terre. Nous avons besoin [davantage] des voix distinctes et influentes [des femmes et de leur foi]. Nous avons besoin que vous appreniez la doctrine et que vous compreniez ce que nous croyons afin que vous puissiez [rendre] témoignage de la vérité de toutes choses ; que ces témoignages soient [rendus] autour d’un feu de camp lors d’un camp de jeunes filles, lors d’une réunion de témoignage, sur un blog ou sur Facebook. Vous seules pouvez montrer au monde à quoi ressemblent des femmes de Dieu qui ont contracté des alliances et qui croient.

    Sœurs, la sphère d’influence d’une femme est une sphère unique, qu’un homme ne peut pas reproduire. Personne ne peut défendre notre Sauveur avec plus de persuasion ou de pouvoir que vous, les filles de Dieu, vous qui avez tant de force et de conviction innées. Le pouvoir de la voix d’une femme convertie est incommensurable et l’Église a besoin de vos voix maintenant plus que jamais auparavant.

    Je vous témoigne que nous sommes à une époque où nous devons être unis. Nous devons être unis, hommes, femmes, jeunes gens, jeunes filles, garçons et filles. Nous devons soutenir le plan de notre Père céleste. Nous devons le défendre. Les gens sont en train de le rejeter. Nous, membres de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, nous ne pouvons rester sans rien faire et permettre que cette situation perdure sans avoir assez de courage pour faire entendre notre voix.

    Que Dieu vous accorde à chacun le courage d’étudier les vérités simples de l’Évangile et de les faire connaître à chaque occasion.

    Cet article est paru dans Le Liahona d’avril 2014

    Pour en savoir plus sur ce sujet, voir « Apporter les bénédictions de la prêtrise dans votre foyer » et « Se préparer à servir, servir pour se préparer ».

    Erreur lors de l’envoi du formulaire. Veillez à ce que tous les champs soient remplis correctement et réessayez.

     
    1000 caractères restants

    Raconte ton expérience

    ou Annuler