Écritures
    Exode 18
    Notes de bas de page
    Thème

    Chapitre 18

    Jéthro va vers Moïse accompagné de la femme et des fils de ce dernier, et offre des sacrifices à l’Éternel. Moïse est assis sur le siège du jugement et juge toutes les affaires. Jéthro conseille à Moïse d’enseigner la loi, de nommer des juges inférieurs et de leur déléguer du pouvoir.

    1 Jéthro, prêtre de Madian, beau-père de Moïse, apprit tout ce que Dieu avait fait en faveur de Moïse et d’Israël, son peuple ; il apprit que l’Éternel avait fait sortir Israël d’Égypte.

    2 Jéthro, beau-père de Moïse, prit Séphora, femme de Moïse, qui avait été renvoyée.

    3 Il prit aussi les deux fils de Séphora ; l’un se nommait Guerschom, car Moïse avait dit : J’habite un pays étranger ;

    4 l’autre se nommait Éliézer, car il avait dit : Le Dieu de mon père m’a secouru et il m’a délivré de l’épée de Pharaon.

    5 Jéthro, beau-père de Moïse, avec les fils et la femme de Moïse, vint au désert où il campait, à la montagne de Dieu.

    6 Il fit dire à Moïse : Moi, ton beau-père Jéthro, je viens vers toi, avec ta femme et ses deux fils.

    7 Moïse sortit au-devant de son beau-père, il se prosterna et l’embrassa. Ils s’informèrent réciproquement de leur santé et ils entrèrent dans la tente de Moïse.

    8 Moïse raconta à son beau-père tout ce que l’Éternel avait fait à Pharaon et à l’Égypte à cause d’Israël, toutes les souffrances qui leur étaient survenues en chemin, et comment l’Éternel les avait délivrés.

    9 Jéthro se réjouit de tout le bien que l’Éternel avait fait à Israël et de ce qu’il l’avait délivré de la main des Égyptiens.

    10 Et Jéthro dit : Béni soit l’Éternel qui vous a délivrés de la main des Égyptiens et de la main de Pharaon ; qui a délivré le peuple de la main des Égyptiens !

    11 Je reconnais maintenant que l’Éternel est plus grand que tous les dieux ; car l’arrogance des Égyptiens est retombée sur eux.

    12 Jéthro, beau-père de Moïse, offrit à Dieu un holocauste et des sacrifices. Aaron et tous les anciens d’Israël vinrent participer au repas avec le beau-père de Moïse, en présence de Dieu.

    13 Le lendemain, Moïse s’assit pour juger le peuple, et le peuple se tint devant lui depuis le matin jusqu’au soir.

    14 Le beau-père de Moïse vit tout ce qu’il faisait pour le peuple et il dit : Que fais-tu là avec ce peuple ? Pourquoi sièges-tu seul et tout le peuple se tient-il devant toi depuis le matin jusqu’au soir ?

    15 Moïse répondit à son beau-père : C’est que le peuple vient à moi pour consulter Dieu.

    16 Quand ils ont quelque affaire, ils viennent à moi ; je prononce entre eux et je fais connaître les ordonnances de Dieu et ses lois.

    17 Le beau-père de Moïse lui dit : Ce que tu fais n’est pas bien.

    18 Tu t’épuiseras toi-même et tu épuiseras ce peuple qui est avec toi ; car la chose est au-dessus de tes forces, tu ne pourras pas y suffire seul.

    19 Maintenant écoute ma voix ; je vais te donner un conseil et que Dieu soit avec toi ! Sois le représentant du peuple auprès de Dieu et porte les affaires devant Dieu.

    20 Enseigne-leur les ordonnances et les lois ; fais-leur connaître le chemin qu’ils doivent suivre et ce qu’ils doivent faire.

    21 Choisis parmi tout le peuple des hommes capables, craignant Dieu, des hommes intègres, ennemis de la cupidité ; établis-les sur eux comme chefs de mille, chefs de cent, chefs de cinquante et chefs de dix.

    22 Qu’ils jugent le peuple en tout temps ; qu’ils portent devant toi toutes les affaires importantes, et qu’ils jugent eux-mêmes les petites causes. Allège ta charge et qu’ils la portent avec toi.

    23 Si tu fais cela et si Dieu te donne des ordres, tu pourras tenir bon et tout ce peuple parviendra en paix à sa destination.

    24 Moïse écouta la voix de son beau-père et fit tout ce qu’il avait dit.

    25 Moïse choisit des hommes capables parmi tout Israël et les établit chefs du peuple, chefs de mille, chefs de cent, chefs de cinquante et chefs de dix.

    26 Ils jugeaient le peuple en tout temps ; ils portaient devant Moïse les affaires difficiles et jugeaient eux-mêmes toutes les petites causes.

    27 Moïse laissa partir son beau-père et Jéthro s’en alla dans son pays.