Other Resources
Jésus-Christ, fondement ferme
précédent suivant

Leçon 27

Jésus-Christ, fondement ferme

Le but de cette leçon est de nous aider à prendre la décision de faire de Jésus-Christ le fondement ferme de notre vie.

Introduction

Montrez aux frères l’illustration en couleurs représentant Jésus qui se trouve à la fin de ce manuel. Demandez-leur de la regarder puis de fermer les yeux pendant une trentaine de secondes. Qu’ils imaginent qu’ils sont en présence du Sauveur. Dites-leur que le récit suivant leur fera mieux comprendre notre Sauveur, Jésus-Christ. (Créez une atmosphère spirituelle avant de raconter cette histoire.)

Christ

Melvin J. Ballard fit une mission parmi les Indiens de l’Amérique du Nord. Au cours de cette mission, il désira avoir le témoignage qu’il faisait la volonté du Seigneur. Quand il pria pour obtenir cette confirmation, il fit un rêve dans lequel il se trouvait dans le temple. Il entrait dans une des salles.

«En franchissant le seuil, dit-il, je vis, assis sur une estrade surélevée, l’Etre le plus glorieux que mes yeux aient jamais contemplé ou que j’aie jamais cru pouvoir exister dans les mondes éternels. Comme je m’approchais pour lui être présenté, il se leva, s’avança vers moi les bras ouverts, sourit en m’appelant avec douceur par mon nom. Dussé-je vivre un million d’années, jamais je n’oublierai ce sourire. Il me prit dans ses bras et m’embrassa, me serra sur son cœur et me bénit jusqu’à ce qu’il me semblât que la moelle de mes os fondait! Quand il eut terminé je tombai à ses pieds et, en les baignant de larmes et de baisers, je vis les marques des clous sur les pieds du Rédempteur du monde. En la présence de celui qui tient tout dans ses mains, en ressentant son amour, son affection et sa bénédiction j’éprouvais un sentiment tel que si jamais je pouvais recevoir ce dont j’ai eu un avant-goût, je donnerais tout ce que je suis, tout ce que j’espère jamais être, pour ressentir ce que j’ai ressenti alors!» (Sermons and Missionary Service of Melvin J. Ballard, p. 156.)

Nous avons besoin d’un Sauveur

Avant de venir ici-bas, nous avons vécu avec notre Père céleste. C’est à ce moment-là que le plan de salut nous a été présenté. Nous en étions tellement heureux que nous l’avons accepté en poussant des cris de joie (voir Job 38:1–7).

Le plan de salut stipulait que nous devions quitter la présence de notre Père céleste et venir vivre sur terre. Nous y serions séparés de lui tant physiquement que spirituellement. Nous aurions la liberté de décider d’obéir ou non à ses commandements.

Si nous prenions la décision de pécher, nous deviendrions impurs. Cela voudrait dire qu’une personne sans péché devrait payer pour nos péchés, car personne d’impur ne peut entrer dans le royaume des cieux (voir 1 Néphi 15:34).

Pour nous permettre de retourner en sa présence, notre Père céleste désigna un Sauveur. Ce Rédempteur, c’est notre frère aîné d’esprit, Jésus-Christ, qui se porta volontaire pour venir sur terre et être notre Sauveur, disant que toute la gloire de notre salut appartiendrait à Dieu le Père (voir Abraham 3:27; Moïse 4:2). Lucifer, un autre de nos frères d’esprit, voulut également être notre Sauveur. Mais il voulait nous forcer au salut et garder l’honneur pour lui-même (voir Moïse 4:1). Notre Père céleste rejeta sa proposition et préordonna Jésus pour être notre Sauveur (voir 1 Pierre 1:18–20). Ce faisant, il préservait notre libre arbitre.

Jésus-Christ est notre fondement ferme

Qu’est-ce qu’un fondement ferme?

Un fondement ferme, c’est une base solide. Elle ne peut être déplacée ou détruite. Elle supporte tout ce qui est construit sur elle. Quand on construit un bâtiment, par exemple, on veille à lui donner des fondations aussi solides que possible pour qu’il soit durable. De même, nous devons édifier notre vie sur un fondement ferme pour pouvoir endurer les épreuves.

Christ exiting tomb at resurrection

Notre Sauveur Jésus-Christ est le seul fondement ferme sur lequel nous puissions édifier notre vie. Le prophète Hélaman a dit:

«C’est sur le rocher de notre Rédempteur, qui est le Christ, le Fils de Dieu, qu’il vous faut bâtir vos fondements; afin que lorsque le diable déchaînera ses vents violents… oui, quand toute sa grêle et son puissant orage s’abattront sur vous, il n’ait point le pouvoir de vous entraîner… à cause du rocher sur lequel vous êtes édifiés, qui est une fondation assurée, fondation qui protège de la chute celui qui y bâtit» (Hélaman 5:12).

Jésus est ce fondement ferme car Dieu l’a préordonné pour être notre Rédempteur. Néphi a dit: «Il n’est pas d’autre nom donné sous le ciel si ce n’est ce Jésus-Christ… par lequel l’homme puisse être sauvé» (2 Néphi 25:20). Ce n’est que par l’expiation et le sacrifice de Jésus-Christ que nos péchés nous seront pardonnés et que nous recevrons la vie éternelle. Nous ne pouvons pas le faire nous-mêmes. Il n’y a que Jésus qui en ait le pouvoir.

Le Sauveur peut nous aider, mais nous devons d’abord faire de lui notre fondement ferme. Alors, il nous aidera à faire face aux difficultés et il augmentera notre capacité de porter nos fardeaux. Grâce à lui nous pouvons recevoir la force d’accomplir des tâches difficiles. Il deviendra un ami sur lequel nous pourrons compter. Nous pourrons partager nos joies et nos chagrins avec lui et sentir l’amour et l’intérêt qu’il nous porte.

Edifier sur le Christ

Pour édifier notre vie sur le fondement ferme, le Rédempteur, nous devons le connaître. Les Ecritures disent que connaître le Christ, c’est garder ses commandements (voir 1 Jean 2:3). Ce faisant, nous lui ressemblons de plus en plus jusqu’à ce que nous soyons totalement admis en sa présence.

Comment pouvons-nous édifier notre vie sur le Christ? (Montrez le tableau intitulé «Comment édifier notre vie sur le Christ, fondement ferme», ou écrivez les idées au tableau.)

Voici comment nous pouvons édifier notre vie sur le Christ:

Etudier les ecritures

Les Ecritures révèlent la vie du Sauveur, sa doctrine et ses enseignements. Il a commandé: «Sondez les Ecritures… ce sont elles qui rendent témoignage de moi»(Jean 5:39). Elles nous montrent comment le Sauveur a agi avec les hommes sur terre et comment nous devons agir les uns avec les autres.

Elles contiennent l’Evangile que le Seigneur nous a donné. Il a dit que si nous édifions notre vie sur son Evangile, il nous tiendra pour innocents devant le Père lors du jugement (voir 3 Néphi 27:13–16). Edifier sa vie sur l’Evangile du Christ veut dire avoir foi au Seigneur, se repentir de ses péchés, être baptisé, recevoir le don du Saint-Esprit, persévérer jusqu’à la fin. Le Seigneur nous a promis que si nous édifions sur le rocher de l’Evangile, les portes de l’enfer ne prévaudraient pas contre nous (voir 3 Néphi 11:39). Cela signifie que Satan n’aura pas de pouvoir sur nous mais que nous serons finalement sanctifiés et élevés au dernier jour (voir 3 Néphi 27:17–22).

En quoi l’étude des Ecritures vous a-t-elle aidés à connaître le Sauveur?

Prier et jeûner

La prière et le jeûne nous rapprochent du Seigneur. Si nous le faisons dans un endroit tranquille, nous sentirons son amour. Nous pourrons lui dire ce que nous ressentons, et il nous réconfortera et nous apaisera.

Une femme raconte comment elle a appris à mieux connaître son Père céleste et le Sauveur par la prière:

Elle était enseignante. Un jour on la fit rentrer chez elle et elle apprit que son fils s’était noyé. Ce fut un choc terrible pour elle. Dans sa douleur, elle s’écria: «Mon Seigneur, mon Dieu, pourquoi?» La réponse claire, immédiate et pleine de bonté lui vint sous forme d’une impression: «J’ai besoin de lui.»

Dans les jours qui suivirent, elle fut grandement réconfortée. «J’ai épanché mon cœur dans la prière et mon Père m’a entendu. A sa façon et en son temps, il a répondu à ces prières… Cette épreuve aurait pu m’éloigner de mon Père céleste… Au lieu de cela, je suis aujourd’hui plus proche que jamais de mon Créateur, et il m’a donné en bénédiction des connaissances et un témoignage» (Anita L. Hughes, “Why Did You Take My Son?”, Ensign, juillet 1978, p. 66).

Prendre la Sainte-Cène

L’Esprit du Seigneur nous aidera à comprendre la vie et la personnalité du Sauveur, car l’une des missions de l’Esprit est de rendre témoignage du Christ (voir Jean 15:26). En fait, ce n’est que par l’intermédiaire de l’Esprit du Seigneur que nous pouvons apprendre le sens profond du sacrifice du Seigneur pour nous.

Nous gardons l’Esprit du Seigneur après le baptême et la confirmation en prenant la Sainte-Cène en état de dignité (voir D&A 20:77, 79).

A quoi devons-nous penser en prenant la Sainte-Cène?

Suivre le prophète vivant

Comment le fait de suivre le prophète vivant nous permet- il d’édifier sur le Christ?

Le président de l’Eglise est le porte-parole de Dieu sur terre. A ce titre, il révèle ce que Dieu veut de nous aujourd’hui. C’est pourquoi, lorsque nous suivons les conseils du prophète, c’est Dieu que nous suivons et c’est à lui que nous obéissons. Ainsi, en apprenant à obéir et en acquérant de l’expérience, nous développons notre foi au Seigneur. Cette foi est «une ancre» pour notre âme et nous pousse à faire de bonnes œuvres (voir Ether 12:4). Grâce à elle, nous trouvons le bien et nous devenons de dignes fils de Dieu (voir Moroni 7:25–26).

Aimer et servir le Seigneur

Le roi Benjamin a dit à son peuple: «En servant vos semblables, c’est Dieu seulement que vous servez» (Mosiah 2:17). Aimer et servir les autres, c’est aimer et servir le Seigneur. C’est ainsi que nous le connaissons mieux. C’est en servant le Seigneur que nous apprenons à ressentir ce qu’il ressent et à penser ce qu’il pense: «Car, comment un homme connaît-il le maître qu’il n’a pas servi, qui lui est étranger, qui est loin de ses pensées et des désirs de son cœur?» (Mosiah 5:13).

Vivre comme le Christ

Comment pouvons-nous vivre davantage comme Jésus-Christ?

En obéissant aux commandements du Seigneur et en mettant en pratique son Evangile, nous commençons à vivre comme il vit et nous lui ressemblons ainsi davantage.

Demandez au frère désigné de faire son rapport de trois à cinq minutes sur Mosiah 4 et 5.

Suite au discours du roi Benjamin, son peuple ressentit l’Esprit de Dieu et fut poussé à promettre à Dieu de toujours garder ses commandements. Le roi Benjamin lui dit de garder les commandements suivants: se rappeler la grandeur de Dieu, s’humilier, prier quotidiennement, ne pas se faire du tort les uns aux autres, apprendre aux enfants à s’aimer les uns les autres, donner de ses biens aux pauvres, avoir des pensées, des paroles et des actes purs. En faisant tout cela, le peuple du roi Benjamin ressembla davantage au Sauveur. Nous pouvons, nous aussi, lui ressembler davantage en faisant les mêmes choses.

Alma nous dit que lorsque nous vivons davantage comme le Sauveur, notre «aspect est… empreint de son image» (voir Alma 5:14, 19). Cela veut dire, entre autres, que nous sommes remplis de l’amour de Dieu et que nous avons de la compassion pour les autres. Cela veut dire que nous voulons garder les alliances faites avec le Seigneur et être dignes de porter son nom.

Conclusion

En étudiant les Ecritures, en priant et en jeûnant, en prenant la Sainte-Cène, en suivant le prophète vivant, en aimant et en servant le Seigneur, et en vivant comme le Christ, nous apprenons à connaître le Sauveur et nous lui ressemblons davantage. C’est ainsi que nous édifions notre vie sur lui, notre fondement ferme.

Nous avons la promesse que si notre vie repose sur le roc du Christ, nous ne tomberons pas. Ceci veut dire qu’une vie édifiée sur Jésus-Christ – le fondement ferme – durera à jamais. Cela signifie qu’en ressemblant davantage au Seigneur, nous pourrons de nouveau vivre avec lui et avec notre Père céleste, recevant tout ce qu’ils ont pour nous.

Le Sauveur nous a fait cette promesse: «Et celui qui me reçoit reçoit mon Père, et celui qui reçoit mon Père, reçoit le royaume de mon Père, c’est pourquoi tout ce que mon Père possède lui sera donné» (D&A 84:37–38).

Témoignez que Jésus est votre Rédempteur et votre Sauveur. Si vous en avez le temps, demandez à d’autres détenteurs de la prêtrise de rendre leur témoignage.Demandez à un frère de relire l’expérience de frère Ballard qui se trouve dans l’introduction de cette leçon.

Incitation à l’action

  1. Prenez, comme détenteur de la prêtrise, l’engagement de connaître le Sauveur et de lui ressembler davantage.

  2. Choisissez une qualité du Sauveur que vous aimeriez perfectionner dans votre vie. Commencez dès à présent à la cultiver.

Préparation de l’instructeur

Avant de faire cette leçon:

  1. Relisez attentivement Les Principes de l’Evangile, chapitre 3, «Jésus-Christ a été choisi pour être notre chef et notre Sauveur», et chapitre 11, «La vie du Christ».

  2. Préparez le schéma suivant: «Comment édifier notre vie sur le Christ, fondement ferme», ou écrivez les idées au tableau.

    Comment édifier notre vie sur le Christ, fondement ferme

    • Etudier les Ecritures

    • Prier et jeûner

    • Prendre la Sainte-Cène

    • Suivre le prophète vivant

    • Aimer et servir le Seigneur

    • Vivre comme le Christ

  3. Soyez prêt à témoigner que Jésus est votre Rédempteur et votre Sauveur.

  4. Demandez à l’avance à un frère de faire un rapport de trois à cinq minutes sur ce que le roi Benjamin demande à son peuple de faire dans Mosiah 4 et sur la façon dont le peuple réagit à son message dans Mosiah 5. (Les points à développer dans le rapport se trouvent dans la partie de la leçon intitulée «Vivre comme le Christ».)

  5. Demandez à des frères de lire ou de dire les histoires et les Ecritures de cette leçon.