Le Liahona
La lumière de la vie


« La lumière de la vie », Le Liahona, janvier 2023.

La lumière de la vie

Le Sauveur Jésus-Christ est notre lumière, notre vie et notre chemin, hier, aujourd’hui et à jamais.

Image

Détail du tableau de Michael T. Malm, Focus on Joy [Se concentrer sur la joie]

Un dimanche de 1948, alors que le soleil se couchait, je marchais le long de la rivière Trent à Nottingham (Angleterre). J’étais un jeune missionnaire de vingt ans et j’avais récemment été appelé président de district. La journée avait été longue et épuisante, remplie de réunions et de services à rendre, mais j’étais heureux et satisfait du travail.

En marchant le long de cette rivière, j’ai prié dans mon cœur. Espérant être guidé par le Seigneur, j’ai demandé : « Est-ce que je fais ta volonté ? »

Un grand sentiment de paix et de clarté m’a soudain envahi. À ce moment précis, j’ai su que Jésus-Christ me connaissait et m’aimait. Je n’ai pas eu de vision et je n’ai pas entendu de voix, mais je n’aurais pas connu la réalité et la divinité de Jésus-Christ de manière plus puissante s’il s’était tenu devant moi et m’avait appelé par mon nom.

Cette expérience douce et tendre a marqué ma vie. Depuis ce jour, chaque décision importante que j’ai prise a été influencée par ma connaissance du Sauveur. Au fil des ans et presque partout dans le monde, j’ai témoigné que Jésus-Christ est le Fils de Dieu, la lumière du monde. C’est un privilège pour nous d’aller à lui, de le suivre et de sentir sa lumière dans notre vie.

La lumière du monde

Une nuit, plusieurs années après cette expérience missionnaire mémorable, ma femme, Barbara, et moi contemplions le ciel. Pendant que nous l’observions, j’ai regardé avec admiration les millions d’étoiles, qui semblaient exceptionnellement brillantes et belles cette nuit-là. J’ai alors pensé avec émerveillement aux paroles du Seigneur à Moïse : « Et j’ai créé des mondes sans nombre ; et je les ai également créés dans un dessein qui m’est propre, et je les ai créés par le Fils, qui est mon Fils unique » (Moïse 1:33).

Le pouvoir qui a créé et fait briller le soleil, la lune, les étoiles et la terre provient du Sauveur (voir Doctrine et Alliances 88:7-10). Il peut légitimement déclarer : « Je suis la lumière du monde ; celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres, mais il aura la lumière de la vie » (Jean 8:12 ; voir aussi Jean 9:5).

Dallin H. Oaks, premier conseiller dans la Première Présidence, a dit : « Jésus-Christ est la lumière du monde parce qu’il est la source de la lumière qui ‘sort de la présence de Dieu pour remplir l’immensité de l’espace’ [Doctrine et Alliances 88:12]. » La lumière du Sauveur est « la vraie lumière qui éclaire tout homme qui vient au monde » (Doctrine et Alliances 93:2 ; voir aussi Doctrine et Alliances 84:46). Grâce à cette lumière, nous pouvons savoir comment « discerner le bien du mal » (Moroni 7:16). Cette lumière universelle est appelée « la lumière de la vérité », « la lumière du Christ » et « l’Esprit du Christ1 » (Doctrine et Alliances 88:6 ; 88:7 ; Moroni 7:16).

L’apôtre Jean a dit : « La lumière luit dans les ténèbres ; et les ténèbres ne l’ont point reçue » (Jean 1:5). De nos jours, Satan fait tout son possible pour amener les enfants de Dieu à faire le mal, s’opposant à « la lumière, et la vie, et la vérité du monde » (Éther 4:12).

Nous ne pouvons pas pleinement comprendre ou apprécier le Sauveur et son Évangile lorsque nous perdons l’influence de sa lumière et de sa vérité. Mais lorsque nous nous repentons, lui obéissons, le servons et l’adorons, nous conquérons les ténèbres. Sa lumière revient et chasse les ombres du monde de notre vie et de notre esprit.

Bénis par la lumière

Alors que notre monde devient plus sombre et plus instable, il peut sembler difficile de ressentir la lumière du Seigneur dans notre vie. Mais le président Nelson nous a rappelé ceci : « Les ténèbres grandissantes qui accompagnent les tribulations rendent la lumière de Jésus-Christ plus resplendissante que jamais2. »

J’ai découvert que sa lumière brille plus fort dans mon âme lorsque je réserve du temps pour les choses de l’Esprit pendant des moments de calme et de silence, comme au cours de cette nuit avec Barbara. C’est alors que les impressions spirituelles, les conseils et la lumière nous parviennent. C’est alors que nous comprenons à quel point nous sommes vraiment bénis d’avoir un Sauveur.

En qualité de lumière du monde, le Sauveur éclaire notre chemin dans la condition mortelle par son exemple et ses enseignements (voir Jean 8:12). Il allège notre fardeau par son amour et sa compassion (voir Matthieu 11:28-30). Il touche notre cœur en nous accordant l’espérance et la guérison grâce à son expiation (voir Moroni 7:41). Et il éclaire notre esprit par « l’Esprit de vérité » (Doctrine et Alliances 6:15 ; voir aussi Doctrine et Alliances 11:13).

David A. Bednar, du Collège des douze apôtres, a déclaré : « À chaque période de notre vie, dans toutes les situations que nous rencontrons, et dans chaque difficulté que nous affrontons, Jésus-Christ est la lumière qui chasse la peur, nous donne de l’assurance et nous guide, et engendre une paix et une joie durable3. »

Image

Frère Ballard a fait une mission en Angleterre de 1948 à 1950.

Élevez votre lumière

Le fait de transmettre la lumière du Sauveur aux autres et de les inviter à aller à lui et à ressentir son amour pour eux a toujours été un privilège particulier à mes yeux. J’ai aimé être missionnaire en Angleterre. J’ai aimé être président de mission au Canada. Et j’aime mon appel actuel de membre du Collège des douze apôtres. Cet appel me donne l’occasion de témoigner de Jésus-Christ et de faire connaître le message du Rétablissement dans le monde entier.

Autrefois, le Sauveur a dit à ses disciples :

« Vous êtes la lumière du monde. Une ville située sur une montagne ne peut être cachée. […]

« Que votre lumière luise ainsi devant les hommes, afin qu’ils voient vos bonnes œuvres, et qu’ils glorifient votre Père qui est dans les cieux » (Matthieu 5:14, 16).

Au peuple de Néphi, il a déclaré : « Voici, je suis la lumière que vous élèverez : ce que vous m’avez vu faire. » Il a ajouté : « Et vous savez les choses que vous devez faire dans mon Église ; car les œuvres que vous m’avez vu faire, vous les ferez aussi » (3 Néphi 18:24 ; 27:21).

De nos jours, le Sauveur attend également de ses disciples qu’ils utilisent sa lumière pour « chasser les ténèbres de parmi [nous] » (Doctrine et Alliances 50:25). Notre lumière brille lorsque nous aimons comme Jésus a aimé. Notre lumière brille lorsque nous faisons part de notre témoignage du Rétablissement et de notre espérance en Christ. Elle brille lorsque nous élevons la voix pour défendre la vérité. Et lorsque notre lumière brille, nous attirons d’autres personnes vers la source de cette lumière.

Servez de manière désintéressée et vous ressentirez sa lumière dans votre cœur. Priez humblement pour avoir des occasions de faire connaître l’Évangile et vous serez guidé vers les personnes qui sont prêtes à accepter sa lumière. Vous rendrez ce monde meilleur et plus lumineux en manifestant votre amour pour les autres, de petites et de grandes manières.

Image

Détail du tableau de Harry Anderson, Jésus-Christ

Une lumière qui est sans fin

Je suis éternellement reconnaissant de l’expérience que j’ai vécue lorsque j’étais jeune missionnaire en Angleterre et que je suis parvenu à la connaissance que Jésus est le Christ. Je le sais d’autant plus aujourd’hui en ayant vécu toute une vie d’épreuves et de joies.

Grâce à mon service dans l’Église, j’ai vécu des expériences spirituelles remarquables et uniques, qui sont bien trop nombreuses pour être mentionnées et dont certaines sont trop sacrées pour être racontées. Il n’y a pas de don plus important et précieux que je puisse faire à mes enfants, mes petits-enfants, mes arrière-petits-enfants, et à vous, mes amis du monde entier, que mon témoignage sûr que Jésus est le Christ, le Fils de notre Père Éternel, le Sauveur et Rédempteur de toute l’humanité.

Ma chère épouse, Barbara, est décédée en 2018. Combien je suis reconnaissant de savoir que, grâce à notre scellement au temple et à Jésus-Christ, nous serons de nouveau ensemble avec notre famille, pour toute l’éternité.

Parfois, je me sens las. Dans ces moments, je prends le temps de regarder une image du Sauveur. Je pense à lui à Gethsémané, et puis, tout à coup, je ne me sens plus fatigué. Je sais que parce qu’il a vaincu le monde, « les ténèbres se dissipent et la lumière véritable paraît déjà » (1 Jean 2:8).

Je sais que Jésus-Christ vit. « Il est […] une lumière qui est sans fin, qui ne peut jamais être obscurcie » (Mosiah 16:9). Il est notre lumière, notre vie et notre chemin, hier, aujourd’hui et pour toujours. Puissions-nous être constants à le suivre et à faire briller sa lumière devant le monde.

Notes

  1. Voir Dallin H. Oaks, « La lumière et la vie du monde », L’Étoile, janvier 1988, p. 59-60.

  2. Russell M. Nelson, « Écoutez-le ! », Le Liahona, mai 2020, p. 88.

  3. David A. Bednar, « La lumière et la vie du monde », veillée de Noël de la Première Présidence du 6 décembre 2015, broadcasts.ChurchofJesusChrist.org.