Le juste vivra par la foi
    Notes de bas de page

    Message de la Première Présidence

    Le juste vivra par la foi

    President Uchtdorf and his daughter visiting refugees

    Le rabbin et le fabricant de savon

    Il existe une vieille histoire juive sur un rabbin et un fabricant de savon qui ne croyait pas en Dieu. Un jour qu’il marchait aux côtés du rabbin, le fabricant de savon dit : « Il y a quelque chose que je ne comprends pas. Nous avons la religion depuis des milliers d’années. Mais, où que l’on regarde, il y a de la méchanceté, de la corruption, de la malhonnêteté, de l’injustice, de la souffrance, de la faim et de la violence. Il semble que la religion n’ait pas du tout amélioré le monde. Alors je vous demande : ‘À quoi sert-elle ?’ »

    Le rabbin ne répondit pas tout de suite mais continua à marcher avec le fabricant de savon. Finalement, ils arrivèrent près d’un terrain de jeux où des enfants, couverts de poussière, jouaient dans la terre.

    « Il y a quelque chose que je ne comprends pas », déclara à son tour le rabbin. « Regardez ces enfants. Nous avons du savon depuis des milliers d’années, et pourtant ces enfants sont sales. À quoi nous sert le savon ? »

    Le fabricant de savon répondit : « Mais, rabbin, ce n’est pas juste de s’en prendre au savon à cause de ces enfants sales. Il faut utiliser le savon pour qu’il puisse remplir sa fonction. »

    Le rabbin sourit et a dit : « Exactement. »

    Quel genre de vie devons-nous mener ?

    L’apôtre Paul, citant un prophète de l’Ancien Testament, a résumé ce que signifie être un croyant lorsqu’il a écrit : « Le juste vivra par la foi » (Romains 1:17).

    Par cette simple déclaration, nous comprenons peut-être la différence entre une religion fragile et inefficace et une religion qui a le pouvoir de transformer des vies.

    Mais, pour comprendre ce que signifie vivre par la foi, nous devons comprendre ce qu’est la foi.

    La foi est plus que la croyance. C’est la confiance totale en Dieu accompagnée d’action.

    C’est plus que l’espérance.

    C’est plus qu’être simplement assis à hocher la tête et dire que nous sommes d’accord. Par « le juste vivra par la foi », nous voulons dire que nous serons guidés et dirigés par notre foi. Nous agissons conformément à notre foi, non par obéissance irréfléchie mais en raison de notre amour confiant et sincère pour notre Dieu et de la sagesse inestimable qu’il a révélée à ses enfants.

    La foi doit être accompagnée d’action, sinon elle est morte (voir Jacques 2:17). Sinon ce n’est pas de la foi du tout. Elle n’a pas le pouvoir de changer un seul individu, encore moins le monde.

    Les hommes et les femmes de foi ont confiance en leur Père céleste miséricordieux, même dans les moments d’incertitude, de doute et d’adversité, lorsqu’ils n’y voient peut-être pas parfaitement ou ne comprennent pas clairement.

    Les hommes et les femmes de foi avancent avec ferveur sur le chemin du disciple et s’efforcent de suivre l’exemple de leur Sauveur bien aimé, Jésus-Christ. La foi nous motive et, en fait, nous incite à tourner notre cœur vers les cieux et à tendre résolument la main à notre prochain, à l’élever et à le bénir.

    La religion sans action est comme du savon qui reste dans sa boîte. Il a peut-être un potentiel extraordinaire, mais il n’a en réalité pas vraiment le pouvoir de faire la différence tant qu’il ne remplit pas la fonction pour laquelle il est prévu. L’Évangile rétabli de Jésus-Christ est un Évangile d’action. L’Église de Jésus-Christ enseigne la véritable religion, qui constitue un message d’espérance, de foi et de charité, et qui implique d’aider nos semblables spirituellement et temporellement.

    Il y a quelques mois, ma femme, Harriet, et moi étions en voyage dans la région méditerranéenne avec quelques-uns de nos enfants. Nous avons visité des camps de réfugiés et rencontré des familles venant de pays ravagés par la guerre. Ces gens n’étaient pas de notre foi, mais ils étaient nos frères et sœurs et ils avaient besoin d’aide en urgence. Nous avons été profondément touchés d’être personnellement témoins de la manière dont la foi active des membres de l’Église apporte du soutien, du soulagement et de l’espoir à nos semblables dans le besoin, sans distinction de religion, de nationalité ou d’instruction.

    La foi conjuguée à l’action constante remplit le cœur de bonté, l’esprit de sagesse et de compréhension, et l’âme de paix et d’amour.

    Notre foi peut nous bénir et nous influencer vertueusement. Elle peut également bénir et influencer les gens qui nous entourent.

    Notre foi peut remplir le monde de bonté et de paix.

    Notre foi peut transformer la haine en amour et les ennemis en amis.

    Le juste, ainsi donc, vit en agissant avec foi ; il avance dans la vie en faisant confiance à Dieu et en marchant dans ses voies.

    Et c’est le genre de foi qui peut changer les personnes, les familles, les nations et le monde.