Aides à l’étude
TJS, Luc 12
précédent suivant

TJS, Luc 12:9–12. Comparer avec Luc 12:9–10; voir aussi TJS, Matthieu 12:37–38 et D&A 132:26–27

Jésus explique qu’il n’y aura pas de pardon pour le blasphème contre le Saint-Esprit.

9 Mais celui qui me reniera devant les hommes sera renié devant les anges de Dieu.

10 Or ses disciples savaient qu’il disait cela parce qu’ils avaient dit du mal de lui devant le peuple ; car ils avaient peur de le confesser devant les hommes.

11 Et ils raisonnèrent entre eux, disant : Il connaît notre cœur et il parle pour notre condamnation, et nous n’aurons pas le pardon. Mais il leur répondit :

12 Quiconque parlera contre le Fils de l’homme, et se repent, il lui sera pardonné ; mais à celui qui blasphémera contre le Saint-Esprit, il ne sera point pardonné.

TJS, Luc 12:41–57. Comparer avec Luc 12:37–48

Jésus enseigne que ses serviteurs doivent toujours être prêts pour sa venue.

41 Car voici, il vient à la première veille de la nuit, et il viendra aussi à la deuxième veille, et il viendra encore à la troisième veille.

42 Et en vérité, je vous le dis, il est déjà venu, comme c’est écrit à son sujet ; et en outre quand il viendra à la deuxième ou à la troisième veille, heureux ces serviteurs qu’à son arrivée il trouvera faisant ainsi.

43 Car le maître de ces serviteurs se ceindra, les fera mettre à table et s’approchera pour les servir.

44 En vérité je vous dis ces choses, afin que vous sachiez que la venue du Seigneur est semblable à un voleur dans la nuit.

45 Et elle est semblable à un maître de maison qui, s’il ne veille pas sur ses biens, le voleur vient à l’heure où il n’y pense pas, prend ses biens et les divise entre ses compères.

46 Et ils se disent : Si le maître de la maison avait su à quelle heure le voleur allait venir, il aurait veillé et n’aurait pas laissé percer sa maison et perdre ses biens.

47 Et il leur dit : En vérité, je vous le dis, vous aussi, tenez-vous prêts, car le Fils de l’homme viendra à l’heure où vous n’y penserez pas.

48 Pierre lui dit : Seigneur, est-ce à nous, ou à tous, que tu adresses cette parabole ?

49 Et le Seigneur dit : Je parle à ceux que le Seigneur fera gouverneurs de sa maison, pour donner à ses enfants leur ration de blé au moment convenable.

50 Et ils dirent : Quel donc est ce serviteur fidèle et prudent ?

51 Le Seigneur leur dit : C’est le serviteur qui veille, pour donner sa ration de blé au moment convenable.

52 Heureux soit ce serviteur, que son Seigneur, à son arrivée, trouvera faisant ainsi !

53 Je vous le dis en vérité, il l’établira sur tous ses biens.

54 Mais le méchant serviteur est celui que l’on ne trouve pas occupé à veiller. Et si ce serviteur n’est pas trouvé occupé à veiller, il dira en lui-même : Mon Seigneur tarde à venir ; il se mettra à battre les serviteurs et les servantes, à manger, à boire et à s’enivrer.

55 Le Seigneur de ce serviteur viendra le jour où il ne s’y attend pas et à l’heure qu’il ne connaît pas, il le mettra en pièces et lui donnera sa part avec les infidèles.

56 Le serviteur qui, ayant connu la volonté de son Seigneur, qui ne s’est pas préparé pour la venue de son Seigneur et n’a pas agi selon sa volonté, sera battu d’un grand nombre de coups.

57 Mais celui qui, n’ayant pas connu la volonté de son Seigneur, a fait des choses dignes de châtiment, sera battu de peu de coups. On demandera beaucoup à qui l’on a beaucoup donné, et les hommes exigeront davantage de celui à qui le Seigneur a beaucoup confié.