Votre corps : un don magnifique à chérir
    Notes de bas de page

    Votre corps : un don magnifique à chérir

    Votre corps est une création magnifique de Dieu.

    teen with intricate body workings

    Illustrations de Scott Reifsnyder

    Plus j’avance en âge, plus j’acquiers de connaissance. Celle-ci me permet de comprendre que le don de notre corps physique est un miracle extraordinaire. Notre Père céleste aimant a donné à chacun d’entre nous un corps unique. Il l’a créé comme tabernacle pour notre esprit, afin de nous aider à remplir la pleine mesure de notre création. Notre corps nous permet de faire l’expérience du grand plan du salut qu’il a conçu pour tous ses précieux enfants. Il veut que nous devenions un jour plus semblables à lui et retournions vivre avec lui. Pour que cette grande bénédiction soit possible, il faut d’abord que nous recevions un corps physique dans cet état probatoire.

    Dieu, le Père de notre esprit1, a un corps de chair et d’os glorifié et rendu parfait2. Nous vivions avec lui dans les cieux avant notre naissance3. Quand il nous a créés physiquement, c’était à son image, chacun avec son propre corps mortel4.

    Nous faisons partie de son dessein divin. Il a dit que son œuvre et sa gloire sont de réaliser l’immortalité et la vie éternelle de l’homme5.

    Nous sommes des entités doubles

    Chaque âme est composée d’un corps et d’un esprit6, émanant tous deux de Dieu. La compréhension correcte et sûre du corps et de l’esprit orientera de manière bénéfique nos pensées et nos actes.

    Avant de vivre ici-bas, chaque fils et fille d’esprit vivaient avec Dieu. L’esprit est éternel ; il existait dans l’innocence dans le royaume prémortel7 et existera après la mort du corps8. L’esprit fournit au corps la vie et la personnalité9. « Tout esprit est matière, mais il est plus raffiné ou plus pur10. »

    Le développement de l’esprit a des conséquences éternelles. Les qualités en fonction desquelles nous serons jugés un jour sont celles de l’esprit11. Mentionnons, entre autres, la vertu, l’intégrité, la compassion et l’amour12. Votre esprit, étant abrité par votre corps, est capable de cultiver et d’exprimer ces qualités de façons essentielles pour votre progression éternelle13.

    young man wearing glasses and color-inverted image of himself

    L’esprit et le corps, lorsqu’ils sont réunis, deviennent une âme vivante d’une valeur divine. « L’esprit et le corps sont l’âme de l’homme14. » Tous deux sont d’une grande importance. Votre corps physique est une création magnifique de Dieu. C’est son temple, ainsi que le vôtre, et il doit être traité avec respect. Les Écritures déclarent :

    « Ne savez-vous pas que votre corps est le temple du Saint-Esprit qui est en vous, que vous avez reçu de Dieu, et que vous ne vous appartenez point à vous-mêmes ?

    « Car vous avez été rachetés à un grand prix. Glorifiez donc Dieu dans votre corps et dans votre esprit, qui appartiennent à Dieu15. »

    Votre corps, quels que soient ses dons naturels, est une magnifique création de Dieu. C’est un tabernacle de chair, le temple de votre esprit. L’étude de votre corps témoigne de sa conception divine.

    Votre corps est un don magnifique

    Le prodige qu’est notre corps physique est souvent ignoré ou sous-estimé. Qui n’a jamais manqué d’estime de soi du fait de son aspect physique ? Beaucoup de personnes aimeraient que leur corps leur plaise davantage. Celles qui ont naturellement les cheveux raides les veulent bouclés. D’autres qui les ont bouclés les veulent raides.

    Méditez sur la magnificence de ce que vous voyez quand vous regardez dans le miroir. Ignorez les taches de rousseur, les cheveux indisciplinés ou les imperfections et regardez au-delà, regardez la vraie personne que vous êtes : un enfant de Dieu créé à son image.

    young woman seeing imperfections in the mirror

    Quand vous chantez « Je suis enfant de Dieu16 », pensez au don qu’il vous a fait d’un corps physique. Les nombreuses caractéristiques extraordinaires de votre corps témoignent de votre « nature divine17 ».

    Chaque organe de votre corps est un don merveilleux de Dieu. L’œil a une lentille autofocus. Les nerfs et les muscles contrôlent les deux yeux pour créer une seule image en trois dimensions. Les yeux sont reliés au cerveau, qui enregistre ce qui est vu.

    Votre cœur est une fabuleuse pompe18. Il possède quatre valvules délicates qui contrôlent la direction du flux sanguin. Ces valvules s’ouvrent et se ferment plus de cent mille fois par jour, soit trente-six millions de fois par an. De plus, à moins qu’elles soient endommagées par la maladie, elles peuvent résister à un tel rythme presque indéfiniment.

    Pensez au système de défense du corps. Pour le protéger, il perçoit la douleur. En réaction à l’infection, il produit des anticorps. La peau apporte une protection. Elle nous avertit des lésions que la chaleur ou le froid excessif peut causer.

    Le corps renouvelle ses vieilles cellules. Il peut guérir ses coupures, ses ecchymoses et ses os cassés. Sa capacité de reproduction est un autre don sacré de Dieu.

    Le corps régule continuellement le niveau d’innombrables ingrédients tels que le sel, l’eau, le sucre, les protéines, l’oxygène et le dioxyde de carbone. Ces régulations sont effectués sans même que nous soyons conscients de leur réalité étonnante.

    Notez ceci : Il n’est pas nécessaire d’avoir un corps parfait pour atteindre une destinée divine. En fait, certains des esprits les plus beaux habitent des corps fragiles. Les personnes qui ont des problèmes physiques acquièrent souvent une grande force spirituelle, précisément parce qu’elles sont mises à l’épreuve. Ces personnes ont droit à toutes les bénédictions que Dieu a en réserve pour ses enfants fidèles et obéissants19.

    Chaque vie ici-bas se termine par la mort. Finalement, le jour viendra où pour tous « l’esprit et le corps seront de nouveau réunis sous une forme parfaite ; membres et jointures seront rendus à leur forme propre20 ». Alors, grâce à Jésus-Christ et à son expiation, nous pourrons devenir parfaits en lui21. Quiconque étudie le fonctionnement du corps humain a bel et bien « vu Dieu se mouvoir dans sa majesté et sa puissance22 ».

    Notre esprit doit dominer notre corps

    Aussi remarquable que soit votre corps, sa raison d’être primordiale, comme nous l’avons dit, est plus importante encore : servir de demeure à votre esprit éternel.

    Votre esprit a acquis votre corps et est devenu une âme vivante pour vivre la condition mortelle et les épreuves qui lui sont associées. Une partie de ces épreuves sert à déterminer si les appétits de votre corps peuvent être maîtrisés par l’esprit qui demeure en lui.

    Quand nous comprenons notre nature et notre objectif sur terre, et le fait que notre corps est un temple physique de Dieu, nous prenons conscience que c’est un sacrilège de laisser pénétrer dans notre corps quoi que ce soit qui pourrait le souiller. Il est tout à fait irrespectueux de même laisser le regard ou les capteurs du toucher ou de l’ouïe approvisionner notre cerveau en souvenirs impurs ou indignes. Nous devons chérir notre chasteté et éviter les « désirs insensés et pernicieux qui [nous] plongent dans la ruine et la perdition23 ». Nous devons « fui[r] ces choses, et recherche[r] la justice, la piété, la foi, la charité, la patience [et] la douceur24 », ces traits qui édifient l’âme toute entière.

    head filled with objects

    Les substances telles que l’alcool, le tabac et la drogue sont interdites par le Seigneur. Nous avons également été mis en garde contre les maux de la pornographie et des pensées impures. Les appétits pour ces forces dégradantes peuvent créer une dépendance. Avec le temps, les dépendances physiques ou mentales asservissent aussi bien le corps que l’esprit. Il faut se repentir de ces entraves dans cette vie, pendant que l’on a encore l’aide du corps mortel pour acquérir la maîtrise de soi.

    Notre Créateur a mis des appétits dans notre corps pour perpétuer la race humaine et mener à bien son grand plan du bonheur. Ainsi, nous avons de l’appétit pour la nourriture, l’eau et l’amour.

    Satan connaît la puissance de nos appétits. C’est la raison pour laquelle il nous incite à manger ce que nous ne devrions pas manger, à boire ce que nous ne devrions pas boire et à souiller les expressions les plus intimes de l’amour en les employant en dehors des liens du mariage.

    Quand nous connaissons véritablement notre nature divine, nous voulons maîtriser nos appétits. Et nous fixons les yeux sur des images, les oreilles sur des sons, et notre esprit sur des pensées qui rendent hommage à la création de notre corps en tant que temple de Dieu. Dans la prière quotidienne, nous reconnaissons avec gratitude qu’il est notre Créateur et le remercions de la magnificence de notre temple physique. Nous en prenons soin et nous le chérissons comme un don que Dieu nous a fait.

    Suivre le Sauveur

    Pour atteindre votre destinée la plus élevée, prenez exemple sur le Sauveur. Il a proclamé : « Quelle sorte d’hommes devriez-vous être ? […] Tels que je suis25. » Notre objectif le plus ambitieux est de progresser en esprit et d’atteindre « la stature parfaite de Christ26 ».

    Souvenez-vous qu’aucune saison de la vie n’est exempte de tentations, d’épreuves ou de tourments spirituels ou physiques. Mais si, à l’aide de la prière, vous cultivez la maîtrise de soi, les désirs de la chair seront soumis à votre contrôle spirituel. Et, lorsque vous aurez atteint ce stade, vous aurez la force de vous soumettre à la volonté de votre Père céleste. N’oubliez pas que Jésus a dit : « Toutefois, non pas ce que je veux, mais ce que tu veux27. »

    Quand des épreuves vous accableront, ce qui ne manquera pas d’arriver, souvenez-vous de cette glorieuse promesse du Sauveur : « Celui qui vaincra, je le ferai asseoir avec moi sur mon trône, comme moi j’ai vaincu et me suis assis avec mon Père sur son trône28. »

    youth walking along a path

    Puissions-nous toujours être reconnaissants de la bénédiction incroyable de posséder un corps physique magnifique, la création suprême de notre Père céleste aimant. Aussi formidable que soit notre corps, il n’est pas une fin en soi. Il est un élément essentiel du grand plan du bonheur conçu par Dieu pour notre progression éternelle. Si nous l’honorons comme Dieu l’a ordonné, nous resterons sur ce « sentier étroit et resserré qui conduit à la vie éternelle29 ».

    Jésus-Christ est notre grand exemple. Moi, son témoin spécial, je déclare qu’il est le Fils de Dieu. « Il est la vie et la lumière du monde30. »

    Nous sommes fils et filles du Dieu tout-puissant. Il est notre Père. Nous sommes ses enfants. Notre héritage divin est la magnificence du genre humain. Notre héritage est sacré. Notre potentiel est illimité. Puissions-nous toujours honorer ses dons et cet héritage en tout ce que nous faisons et disons.